Dois-je changer de psychanalyste ou de d'approche thérapeutique ?

Réalisée par Lila · 11 nov. 2020 Aide psychologique

Bonjour,

Je vous écris car je suis en plein doute sur l'efficacité de la thérapie que je mène avec un psychanalyste depuis plusieurs années. Voilà, à la fois, je me sens dépendante de lui et me sens incapable de rompre le lien qui me lie à lui, et d'un autre côté j'ai l'impression qu'il ne peut rien pour moi, que je ne changerai jamais et que ma vie est vouée à l'échec. Il essaie de me convaincre que j'ai tort, en me disant qu'en pensant cela, je fais plaisir à mon père qui nous a toujours dis, à mon frère, ma sœur et moi, qu'on ne ferais jamais rien de notre vie, mais je ne vois pas en quoi le fait de me dire cela peut m'aider à CHANGER ces convictions intimes. Mon psy dit que j'ai une satisfaction à avoir ses convictions. Je ne sais pas quoi lui répondre quand il dis cela. Cela me donne l'impression qu'il ne peut rien pour moi.
J'ai une faible estime de moi, je me trouve nulle, et en fait je me dis aussi que mon psy est nul ! Pour me convaincre de ce qu'il dit, il me donne parfois des exemples tirés de sa propre vie. En fait, je ne peux pas nier sa bienveillance, mais je reste persuadée que ma vie ne va pas changer.
Cette année, j'ai repris des études pour préparer un concours qui pourrait me permettre d'avoir enfin un métier qui me ferais gagner ma vie, mais je suis tellement persuadé d'avance que je n'aurais pas ce concours, et que je ne le mérite pas de toute façon, que j'ai du mal à m'investir dans la préparation.
Je me demande si je dois changer de psychanalyste, pour trouver quelqu'un qui arrive à me faire croire en moi, ou bien changer de méthode thérapeutique en essayant l'EMDR par exemple, pour travailler sur les souvenirs que j'ai de mon père.
Je suis aussi quelqu'un de très timide, je fuis les relations sociales car je n'ai jamais rien à dire dans les conversations, et là dessus aussi je n'ai pas l'impression qu'en parler avec mon psy change quoi que ce soit. Il dit que c'est l'inhibition qui fait que je ne trouve rien à dire, mais comment lever ces inhibitions ?
Voilà, je ne me sens pas réellement capable de changer de psy, mais je me pose toutes ces questions de manière récurrente. J'aimerais tellement réussir à croire en moi, en mes capacités, et à ne plus avoir peur des autres en général, mais je n'ai pas d'espoir et en vient à me dire que le suicide est peut-être la seule solution.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 11 NOV. 2020

Bonjour Lila,
Comme je le dis souvent, la psychanalyse n'a pas beaucoup d'intérêt pour moi. On raconte sa vie pendant des années, on finit par se perdre sans trouver de changement sur soi même...
La psychanalyse créée une dépendance affective entre autre, et la difficulté de changer est d'autant plus grande même si on n'y trouve plus d'intérêt.
Je vous assure qu'il existe des thérapies plus efficaces et en moins de temps pour travailler sur vos blessures du passé (voir mon profil).

Je reçois certaines personnes ayant eu déjà un parcours psychanalytique et sont déroutées de mon approche thérapeutique dès les 1ère séances...

Restant à votre disposition si vous êtes de ma région,
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3659 réponses

14785 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2020

Bonsoir,
A mon sens, il y a deux principales motivations à consulter un thérapeute : retrouver un certain mieux-être, ou faire un travail "de fond" à travers une psychanalyse. La première donne lieu à un accompagnement à moyen terme, quelques mois à 1 an maximum. La seconde prend plus de temps, mais vous ne semblez pas être dans cette démarche.
Je ne peux juger le "travail" que vous faites avec votre psy. Ce qu'il vous dit concernant votre satisfaction à avoir ces convictions peut être maladroit, mais entre en résonnance avec votre phrase "je reste persuadée que ma vie ne va pas changer". Nous avons tous de bonnes raisons d'obéir à des croyances qui nous font souffrir, c'est même à l'origine de 80% des consultations thérapeutiques : comment se libérer des schémas répétitifs sources de mal-être ?
C'est un processus en plusieurs étapes, à l'intérieur duquel vous semblez être bloquée. Ce processus répond à un rythme individuel qu'il impossible de ne pas respecter. Le thérapeute n'est qu'un guide sur ce chemin parfois difficile.
Vous pouvez impulser une nouvelle énergie en changeant de thérapeute et d'outils. Avez-vous évoqué toutes ces questions avec le votre ?
Concernant l'EMDR, cet outil fonctionne très bien sur le syndrome de stress post traumatique, c'est-à-dire dans un contexte de trauma bien identifié. Je ne sais pas si cela correspond à votre besoin.
Bon courage à vous.
Karine Térence

Karine Térence Psy sur Treillières

20 réponses

12 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
Sachez que vous n'êtes pas seule et que vous trouverez l'accompagnement qu'il vous faut ici même si nécessaire.
Cela fait combien de temps que vous êtes chez ce thérapeute?
Avez vous évolué? Etes vous satisfaite du travail que vous avez fait ensemble?
Je pense, qu'il appartient au thérapeute de vous réorienter vers un autre collègue quand le patient n'avance pas, vous ne pouvez pas rester figée ainsi.
Je vous propose qu'on échange ensemble (en télé consultation sur Doctolib, ici ou Whatsapp) pour comprendre ce qui cloche actuellement dans cet échange et pourquoi pas envisager une autre direction plus épanouissante.
A très bientôt
Belle fin de journée

Marjorie LUGARI - Psychanalyste - Sexothérapeute - Praticien en psychothérapie

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

2147 réponses

3159 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
Qu’il s’agisse de changer de psy ou de passer un concours, vous envisagez déjà que vous allez droit vers un échec. Vous dites manquer de confiance en soi et ainsi, vous préféreriez éviter de passer un concours et rester dans votre thérapie actuelle afin de ne pas prendre le moindre risque.
Mais la confiance en soi elle se construit non seulement sur les succès mais aussi sur les échecs.
Qu’importe si la petite voix de votre père se fait encore entendre en sourdine- (et encore.... rien n’est moins sûr, car vous auriez très bien pu prendre le contre-pied de ce qu’il vous disait, histoire de lui montrer que vous êtes plus forte), - c’est en prenant vos décisions à vous, que vous travaillerez votre confiance en vous. Et tant pis si le succès n’est pas garanti. Mais au moins vous rendrez des comptes à vous même au lieu d’attendre l’approbation de X ou Y.
Vous serez actrice de votre présent et pas éternelle spectatrice de votre passé.
Recevez mes cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2186 réponses

6265 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
Ce que vous décrivez est en effet courant chez les personnes qui suivent une psychanalyse.

Je vous aurai conseillé une thérapie brève en parallèle afin de retrouver confiance en vous et gérer ces souvenirs que vous avez de votre père.
Une fois cela fait, vous sentirez de vous même qu'il sera temps d'interrompre cette psychanalyse.
Personnellement, je peux vous aider à l'aide de séances d'hypnose. Cela vous sera vraiment bénéfique.
Je suis à votre disposition pour en discuter.
Bien à vous,
A. Lahmi
Thérapeute de couple / Hypnothérapeute

Avraham LAHMI Psy sur Nogent-sur-Marne

142 réponses

121 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
De ce que je lis ici, j'ai la sensation que votre psychanalyste a raison et que tant que vous n'accepterez pas de changerez pas de position et resterez persuadée que votre vie ne va pas changer, elle ne changera. Cette position peut en effet tout à fait répondre au type de relation établi depuis votre enfance avec votre père tel que l'explique votre psychanalyste.
La phase que vous traversez, cette lutte témoigne de la résistance de votre psychisme à lutter contre ce type de relation et des mécanismes mis en branle par votre psychisme pour vous leurrez sur le réel déclencheur de cette prise de position : ma vie ne vas pas changer.
Changer de professionnel à cette phase du travail thérapeutique pourrait vous être préjudiciable car cela pourrait consolider votre croyance que votre vie ne changera pas sous la puissance du type de relation établi avec votre père. De plus, cela vous figerait dans une posture où vous pourriez égrener tous les psys de la planète que vos résistances les mettraient toujours en échec. Vous pourriez ainsi dire que la "psy" ne sert à rien! n'est pas efficace parce que personne n'a pu vous sortir de là! Or c'est parce que c'est efficace que vous êtes maintenant face à l'obstacle qui vous empêche de changer vote vie.
Si vous voulez réellement changer votre vie, vous devez franchir cet obstacle et c'est là le rôle de votre psychanalyste, vous aider à le franchir avec vos propres outils et ressources, mais il ne peut le faire à votre place, donc si vous refusez de franchir cet obstacle, vous en resterez au même point.
C'est maintenant le temps de faire appel à relation de confiance que vous avez instaurez avec lui pour vous laisser guider pour franchir l'obstacle afin de ne pas valider et renforcer votre croyance que votre vie ne peut pas changer. En effet, on a aucune prise sur la vie mais sur la façon de la vivre, c'est sur ce point que vous devez devenir actrice et poser des actes, des changements etc...
Vous êtes à un moment décisif de votre thérapie, ne lâchez pas si près du but!
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

260 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonsoir Lila,

Je comprends vos doutes quand à l'efficacité de la thérapie que vous suivez depuis plusieurs années et en même temps une part de vous se sens liée à ce thérapeute et c'est dur pour vous d'envisager le quitter.
Je pense que vous devriez effectivement changer de modèle de thérapie, puisque que vous n'avancez pas cela ne remet pas en cause la bienveillance de cette personne vis à vis de vous. Je comprends que vous aimeriez travailler sur la confiance en vous, vous connecter aux souvenirs que vous avez de votre père. Il existe des thérapies brèves qui donne de très bons résultats.
Je propose des accompagnements en thérapie IFS. La thérapie IFS invite au dialogue avec les parts de soi en douceur et avec bienveillance, je peux vous guider dans ce processus d'écoute intérieure qui va vous aider à :
- Vivre l'expression authentique des parts de vous en toute sécurité et profiter d'un apaisement émotionnel.
- Faire émerger des ressources intérieures comme la confiance, la créativité, la compassion, la curiosité, le calme...

N'hésitez pas à me contacter, je suis à votre écoute.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

724 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila

Merci de nous faire part de votre souffrance et de vos doutes. Vous avez eu le courage de chercher de l'aide et cet accompagnement semble rajouter à vos doutes. La psychanalyse est une approche introspective, je suis étonnée que votre psychanalyste essaie de vous convaincre que vous ayez tort. Il doit rester neutre et sans jugement! Un psychanalyste ne doit rien désirer à la place de l'autre. Oui vous avez raison en aucun cas les exemples qu'il tire de sa propre vie ne peuvent vous aider, cela s'appelle un contre-transfert, votre psychanalyste est il supervisé?
Vous faites allusion à la dévalorisation dont vous, votre frère et votre sœur ont été victimes de la part de votre père. "S'il avait raison?" est la petite phrase qui se réveille , le doute qu'il a semé chez chacun de ses enfants. Avez vous tous les trois laissé germer ce doute ? .Vous avez d'autres ressources , d'autres pensées agréables, d'autres expériences qui demandent à croître qui font que vous êtes unique.
Cette année vous avez voulu quelque chose pour vous, vous avez repris des études dans le but de passer un concours. Le concours est un ensemble d'épreuves pour accéder à un métier, il met en compétition des candidats dont le nombre est fixé à l'avance. La préparation inclut cet élément là en effet avec beaucoup de travail il est possible de réussir mais aussi possible d'échouer (1 chance); avec peu de travail il est impossible de réussir (0 chance): c'est mathématique et cela n'a rien avoir avec le mérite ! .Quand des objectifs aussi clairs s'offrent à vous une Thérapie Cognitive et Comportementale pourrait être indiquée.
Continuez à vouloir quelque chose pour vous, un thérapeute peut vous accompagner, vous aider, vous donner des outils, vous soutenir , vous faire travailler l'estime de soi, la confiance en soi, l'affirmation de soi . Beaucoup de pistes de travail sont possibles, marche par marche.
Enfin l'alliance thérapeutique que vous avez avec votre psychanalyste s'est tissée au fil du temps , vous oscillez entre le désir de partir et celui de rester, ce sentiment ambivalent est nourri d'affects. Demandez à espacer les séances dans un premier temps cependant ne restez pas sans l'aide d'un psychologue pour évaluer votre état de tristesse actuelle.
Prenez soin de vous
Psy-Veronique-Eyraud-Les Angles-Gard

Véronique EYRAUD Psy sur Les Angles

320 réponses

220 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
La psychanalyse que vous avez entamée vous a sans doute permis de mettre le doigt sur certaines causes de votre mal être, mais c'est une technique très incomplète à mon sens qui ne propose pas l'essentiel, à savoir la guérison des blessures anciennes (on les perçoit au travers de vos propos) et la transformation intérieure qui seule peut amener les changements dans la matière. On peut y parvenir et beaucoup plus rapidement (puisqu'une partie du travail a été fait) par des techniques efficaces comme l'hypnose qui permet d'accéder à l'inconscient. Si vous décidiez de me faire confiance, je vous proposerais un travail de guérison de votre enfant intérieur (c'est ma spécialité) , vos conditionnements pour restaurer (et même instaurer plutôt) l'estime et la confiance en vous.
Quant à changer de psy, c'est votre droit le plus strict, si vous avez peur de le faire oralement, faites le par mail et sachez qu'un professionnel n'a pas à exercer de pression sur ses patients.
Enfin, l'EMDR est pour moi une technique qui permet de régler des traumas, pas des blessures (ce n'est pas la même chose).
En résumé, vous avez bien fait de nous écrire, la main est tendue, saisissez-la !
En attendant, vous pouvez lire les deux articles que j'ai publiés sur la plateforme intitulés "l'enfant intérieur ce petit passager clandestin" et "pourquoi est-il si important de s'aimer soi-même".
Prenez soin de vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2523 réponses

1477 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,

Le problème que je vois dans la psychanalyse, c'est que la personne qui vous accompagne peut prendre la main sur vos décisions très facilement, du fait du lien qui s'instaure entre vous, à cause de la durée de la thérapie.
Je vous conseille de vous faire confiance.
Vous voulez essayer d'autres approches thérapeutique, alors essayez d'autres approches thérapeutique.
Vous seule décidez de la manière dont vous menez votre vie.
Vous avez en vous tout ce qu'il faut pour avancer... n'en doutez pas !!

Michel & Amanda Condamin Psy sur Saint-Mandé

112 réponses

57 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Re,
J'ai oublié de vous dire que la psychanalyse rend dépendant du psychanalyste, sans pour autant que les choses ne s'améliorent dans la vraie vie. Ce qui explique que vous n'arrivez pas à partir. Pour le bien, entamez une psychothérapie avant d'avoir quitté votre psychanalyste, cela vous aidera à arrêter.
C'est une "touillade" indéfinie dans les "marécages" de l'inconscient, qui coûte cher, et est très limitée.
Encore une fois, je sais de quoi je parle.
Cdt
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

2240 réponses

1009 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour Lila,
C'est bien le pb de la psychanalyse, le psychanalyste est très fort pour mettre des mots sur ce que vous vivez, mais les limites de votre psychanalyse sont atteintes. Vous n'avancez plus. Sans doute, ce travail vous a apporté, mais la psychanalyse n'est pas bien adaptée pour résoudre les difficultés dans la VRAIE vie.
Je parle en connaissance de cause. Aucune critique dans ce que je dis, un constat réaliste.
Ce dont vous avez besoin c'est d'une psychothérapie, qui elle, vous fera avancer dans VOTRE vie. La psychothérapie fait des liens entre votre passé et votre présent, mais elle vous aide à trouver COMMENT aller mieux. La Gestalt-thérapie est idéalement adaptée à vos difficultés.
Je vous accompagne avec grand plaisir dans ce travail thérapeutique (au tél, sur Skype et en présentiel)
Bien cdt
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

2240 réponses

1009 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12700

psychologues

questions 11450

questions

réponses 66600

réponses