Dois-je songer à prendre des anxiolytiques ?

Réalisée par alexandremaudet · 25 août 2018 Thérapie brève

Bonjour,

J'ai déjà écris sur ce site il y'a maintenant une année.

Je souffre depuis quelques année d'une phobie qui m'handicape terriblement.
Tout a commencé avec la peur des montagnes (hauteurs, routes sinueuses, altitude, avion)
Puis petit à petit j'ai pris peur de voyager.

J'ai consulté en tout et pour tout 3 psychothérapeutes. (TCC, Hypnose)

Aujourd'hui, cela fait un an que je consulte une psychologue et psychanalyste avec qui je pense avoir beaucoup évolué et compris pas mal de choses dont l'origine de ma peur et de mon angoisse de partir.

Peur de la mort en général et surtout, ma peur viendrais du fait qu'a ma naissance, j'ai faillis décéder lors d'une opération (passé mes 3 premiers mois à l'hôpital).
Ma peur de maintenant refléterait de la peur de mes parents qu'ils avaient que je decede et dont j'ai ancré la peur de mes parents comme un doudou.

Et qu'aujourd'hui, ma peur est mon doudou...

Cela fait 3 ans que je ne peux plus partir en vacances ne serait ce qu'a 200km de chez moi.

Cette année, et après le travail que j'ai fait avec ma psychologue, je me sentais prêt. Prêt a partir (pas très loin) mais au moins 4 Jours.

Je suis dans la région Lyonnaise et nous avons décidé avec mon mari de partir 4 jours du coté d'Annecy (1h30 de Lyon)

Je me sentais capable. prêt à y arriver.

Seulement, en arrivant sur Aix les bains, grosse crise de panique sachant que je conduisait.
J'ai réussi tant bien que mal à me calmer le temps de prendre un repas.
Cependant, nous avons du rentrer, 4h après... Je ne me voyais pas dormir ici, coincé entre ces deux montagnes. Je ne me sentais pas du tout à l'aise et littéralement épuisé par cette crise d'angoisse. J'avais l'impression de ne pas savoir ou me mettre pour être tranquille et récupéré. (Sensation de pas être stable, jambes en coton...)

Résultat, 3 jours après, je suis toujours fatigué de cette épreuve.

Je n'ai qu'une seule envie, que la rentrée arrive afin de reprendre ma vie de tout les jours et oublié cette étape.
Seulement, je sais que la situation sera amenée a ce reproduire l'année prochaine.

Il faut absolument que cela change, que j'évolue et que j'arrive a me débarrasser de cette peur car je sens que cela pèse sur mon mari et il m'en veux de ne pas avoir réussi a souffler du boulot ne serait ce que quelques jours.

Je me demande donc actuellement si je ne ferais pas mieux de consulter un psychiatre en parallele a ma psychologue afin d'avoir un peut d'aide médicamenteux.

Seulement j'angoisse déjà à l'idée de prendre un médicament qui pourrait modifié ma perception. (peur de perdre le contrôle)

Malgré l'évolution en 1 an (je n'aurais même pas tenté de partir l'année dernière) je ne vois pas le bout du tunnel, et j'ai peur de faire une dépression à cause de tout cela.

Je ne sais pas si il me reste encore des choses à comprendre par rapport à mes peurs. Je ne sais plus trop où j'en suis dans tout sa.

Je vous remercie par avance pour vos réponses.
Bien cordialement,

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 25 AOÛT 2018

Bonjour,
La psychanalyste tout autant que la TCC n'est pas adaptée pour traiter des phobies.

Il ne suffit pas de comprendre pour traiter le problème ou les symptômes.
Comprendre est une pensée rationnelle, logique, intellectuelle mais l'impact émotionnel n'est pas traitée ni la croyance négative associée et le mal être continue...

Je ne sais pas quel praticien d'hypnose vous avez rencontré, mais mon approche en hypnothérapie intégrative permet de travailler soit en thérapie brève soit en thérapie de fond (j'ai un ensemble d'outils qui me le permet) Voir mon profil.

Je vous conseille une approche intégrative qui évite de multiplier les praticiens.

A vous de rechercher dans votre région.

Restant à votre écoute

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3737 réponses

15170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2018

Répondre à F. Verstraeten

Une phobie n'est pas synonyme d'angoisse de mort, j'ai une approche plus récente que FREUD ou LACAN.

Pour traiter une phobie en psychanalyse demande énormément de temps, dans mon approche il suffit de 3 ou 4 séances, s'il s'agit d'une phobie isolée.

Une thérapie verbale n'est qu'une forme intellectuelle de verbaliser une angoisse, à aucun moment on retraite cette angoisse.

J'ai l'habitude de traiter des phobies avec des techniques adaptées.

Mais dans le cas présenté ici, Il ne s'agit pas que d'une phobie isolée qui représente le haut de l'iceberg, mais d'un traumatisme de naissance (entre autres), qui est également mon champs d'intervention (voir mon profil).

Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3737 réponses

15170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2018

Une petite précision en réponse à la réponse de Mme Follmann: bien sûr que la psychanalyse convient dans le traitement des phobies, à considérer pour autant qu'on ne réduise pas celles-ci à de bizarres troubles de comportement, mais que l'on considère qu''elles ont un ancrage profond un peu comme l'arbre qui cache la forêt.

La phobie vient en lieu et place d'une angoisse bien plus grande (cette angoisse de mort que vous évoquez), insupportable, un peu comme quelque chose avec quoi on pourrait vivre, qui certes handicape notre vie, mais qui reste fréquentable quand l'angoisse (qui est toujours un peu angoisse de mort), on ne peut vivre avec...

A vérifier, mais si je ne me trompe, c'est bien dans le Séminaire sur l'Angoisse que Jacques Lacan reprend "le" cas de phobie présenté par Freud, la phobie du petit Hans - premier cas de psychanalyse pour enfant dans l'histoire alors naissante de la psychanalyse.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3801 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2018

Bonjour,

Un seul conseil: continuer tout simplement le travail de psychanalyse que vous avez commencé et qui vous permet non pas encore de voir le bout du tunnel, mais de commencer à bouger, à vous déplacer, à pouvoir envisager des vacances, même si le projet a fait une boucle et si une fois là-bas, comme vous le dite, coincée entre deux montagnes, vous avez dû faire retour.

Ce travail d'analyse est long, certes, car il est à la mesure de la vie elle-même, de cette vie, vous l'écrivez, qui a commencé pour vous par une très grande angoisse de mort dont vous avez fait votre doudou et à laquelle vous vous raccrochez donc: car sans cette angoisse, sans ce doudou, qui êtes-vous, qui serez-vous?

Ne soyez pas impatiente, prenez le temps de tout ce chemin...
Un jour prochain vous serez en mesure de vous déplacer et de séjourner ailleurs.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3801 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2018

Bonjour,
Même si les progrès sont légers, vous notez quand même que vous avez progressé, et donc que des améliorations sont possibles.

Les neuro-sciences nous apprennent de plus en plus que notre cerveau ne fonctionne pas qu′à partir de notre construction psychologique (même si cet aspect est fondamental), mais que bien des choses sont encore dans l′ombre de nos connaissances, s′agissant des états émotionnels.
De fait, voir un psychiatre, oui, pourquoi pas. Un appui médicamenteux pourrait vous aider dans l′immédiat à prendre conscience que des situations peuvent être vécues avec plus de sérénité et vous apprendre à l′avenir à les aborder comme telles.
Ne pas récuser a -priori deux approches complémentaires, sans pour autant vous égarer dans le « nomadisme » thérapeutique.

Vous avez eu l′occasion et avec bien du courage, d′apprendre beaucoup sur vous même.... par des voies différentes, certes, mais qui chacune à leur niveau vous font progresser.
C′est vrai, et on peut le comprendre, que vous espéreriez - compte tenu de votre motivation - plus de résultats et d′efficacité, de la part de nous autres, les psy !

Mais la psychothérapie étant une pratique (donc pragmatique) et pas une science, les outils thérapeutiques ne sont jamais parfaits, et cela, aussi longtemps que personne ne pourra se prévaloir de détenir la méthode miracle. (Si celle-ci existait, cela se saurait !).

Je vous souhaite de poursuivre votre introspection dans une approche qui vous convienne, à votre rythme, vers l′équilibre que vous souhaitez
Cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2195 réponses

6294 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AOÛT 2018

En hypnose, il serait nécessaire de travailler sur votre naissance et ce qui vous est arrivé avec des outils adaptés (type EMDR) pour retraiter l’événement.
Le corps garde des empreintes périnatales.

D'ailleurs avant arriver à cette phrase, j'étais en train de me dire, comment s'est passé sa naissance.

Donc je pense que vous n'avez pas trouvé le bon praticien d'hypnose...

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3737 réponses

15170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 12000

questions

réponses 71450

réponses