En conflit avec mon conjoint

Réalisée par Elo le 4 janv. 2019 Thérapie couple

Bonjour,

Je vous expose tout d’abord ma situation actuelle : je suis une jeune fille de 19 ans, en couple depuis maintenant un an et demi avec un homme plus âgé (32 ans). Nous vivons ensemble, et je suis très amoureuse de lui.
Nous nous connaissons depuis longtemps puisqu’il était éducateur dans le collège où j’ai fait ma scolarité. Avant l’année passée, nous avions toujours gardé des rapports amicaux du fait de mon jeune âge, malgré mes sentiments pour lui, que je pensais vains. Il avait une petite amie, et j’ai moi-même eu une relation longue avant lui.
Durant notre relation, nous sommes passés par des phases plus ou moins compliquées dans notre couple. Il y a eu de nombreuses disputes vis-à-vis de mon passé avec mon ex-copain, qui était violent et rabaissant à mon égard, qui a énormément joué sur ma naïveté et mon inexpérience pour me faire vivre certaines choses inadmissibles (à caractère sexuel notamment). Mon amoureux actuel a eu beaucoup de mal à accepter cette période de ma vie, qu’il jugeait « salissante » pour l’image qu’il avait de moi. Il considérait également que j’étais trop jeune pour vivre ce que mon ex m’a fait endurer. Bref, il avait l’impression que j’étais salie, brisée, et peut-être, au fond, n’avait-il pas tort. Je pense aujourd’hui que c'est son impuissance face à la chose qui l’a véritablement tourmenté. Il a toujours tenu à moi, et me voyait, je cite, comme « un ange intouchable ». Il voyait encore en moi la pureté qu’il avait connu et était horrifié que l’on ait pu la bafouer de la sorte.
Ces disputes étaient très éprouvantes pour moi qui voulais tourner la page sur cette sombre période, mais lui insistait toujours pour en savoir plus, en me posant des questions très indiscrètes dont les réponses lui faisaient beaucoup plus de mal que de bien.
Le problème, c'est que je voulais être transparente avec lui, je voulais être honnête et je répondais à ses questions, car une fois qu’il les avait en tête, si la réponse ne venait pas, il se torturait en imaginant toujours le pire, ce qui le rendait, évidemment, très malheureux. Alors je lui ai tout dit.
Voilà pour le principal conflit qui nous a opposé des mois durant.

Aujourd’hui, le passé est au passé, et nous ne parlons plus de ces choses-là, bien qu’elles ne soient pas taboues pour autant.
Mais voilà, nos problèmes ne sont pas résolus pour autant.
Depuis plusieurs mois, je souffre énormément de son incapacité à se remettre en question, ainsi que de son indifférence.
Lorsque nous nous disputons, par exemple, j’ai la sensation que cela ne l’affecte plus. En général, il part se coucher dans le salon et s’endort tranquillement pendant que, de mon côté, je me ronge les sangs, incapable de fermer l’œil tant je bouillonne. J’ai besoin de mettre les choses à plat, je ne peux pas m’endormir fâchée. Avant, c’était ainsi que nous fonctionnions. Et même si cela devait prendre plusieurs heures, nous discutions longuement afin de comprendre ce qui avait blessé l’autre et comment nous pouvions changer notre attitude. Aujourd’hui, je suis terriblement affectée par nos disputes qui, bien que rares, m’usent énormément.
De plus, il a adopté une attitude que je ne comprends pas de part sa soudaineté et son caractère complètement inédit. Lors de nos disputes, au début nous avons un désaccord à propos duquel nous débattons posément, avec intelligence, puis d’un coup, il s’emporte et se met à crier, et à utiliser des mots très vulgaires que je ne supporte pas d'entendre dans sa bouche à mon sujet. Il me dit que je suis une connasse, de fermer ma gueule, d’aller me faire foutre, etc. Cette attitude me paraît disproportionnée et inacceptable au vu de la futilité du désaccord, en général.
Peut-être que certaines personnes ne sont pas affectées comme je peux l’être par ces mots, mais il faut bien comprendre que ça n’était jamais arrivé avant ! De plus, ce sont des mots que j’ai bien trop entendus par le passé, que ce soit dans la bouche de mon ex, ou dans celle de mon propre père avec qui j’ai eu des rapports très violents et compliqués jusqu’à décider de couper définitivement les ponts il y a de cela cinq ans maintenant.
Il connaît mon histoire, il sait que ce sont des mots qui me blessent profondément, qui rouvrent en moi une blessure qui ne cicatrisera jamais, mais il le fait quand même, avant de me laisser seule, cogitant et pleurant sans que cela ne semble l’affecter.
Bref, la plupart du temps, soit il part faire un tour en voiture (me laissant sans nouvelles), soit il part se coucher.
Et le problème, c’est que si je ne reviens pas vers lui, il est capable de laisser moisir la situation comme ça plusieurs jours durant. Sauf que cette situation est juste intolérable pour moi. Je ne souhaite pas vivre dans le conflit, alors je finis toujours par céder et venir lui faire un câlin, qu’il me rend, mais je ne peux m’empêcher d’être toujours en colère à ce moment là. Donc j’essaie d’en parler à tête reposée, sans agressivité, j’essaie de lui expliquer pour la énième fois que ces mots me blessent, qu’il ne doit pas les employer. Mais il va toujours retourner la situation, dire que je l’ai mis en colère, que c’est de ma faute.
Comme je suis malgré tout quelqu’un de très fier, et que je suis somme toute assez juste avec moi-même, je lui rappelle le contexte de la dispute, son emportement et ses mots en lui demandant s’il trouve ça proportionné, et il n’admet qu’à demi-mot, s’en excuse légèrement mais en mettant toujours un condition (« Je suis désolé MAIS tu m’avais poussé à bout », « Je suis désolé MAIS je ne suis pas le seul responsable »…).
Bref, la situation est vraiment frustrante pour moi car il n’admet jamais avoir mal agi, et ça me paraît compliqué d’avancer et de changer si on n’est pas capable de reconnaître ses torts.
Il faut également savoir que c’est un homme qui n’a eu que deux copines avant moi, c'est quelqu’un d’extrêmement sérieux quand il s’agit de relation amoureuse. Il a beaucoup souffert de ces deux relations, puisque la seconde était, selon lui, une personne caractérielle et méchante qui lui en aurait fait baver, notamment lors de leurs disputes.
J’ai parfois l’impression qu’il se « venge » de ce que cette fille lui a fait subir sur moi, parce que je suis plus tolérante.
Pour finir, je tiens tout de même à signaler que c’est un homme adorable, lors de nos périodes d’accalmie. Il est attentionné, charmant, gentil et me fait beaucoup rire. Nous nous entendons à merveille au quotidien mais nos disputes, souvent très fortes et violentes, me gâchent considérablement la vie.

Alors je voulais savoir ce que vous pensiez de ce comportement lors de nos disputes. Cette indifférence qui, moi, me ronge ; ces insultes qui me blessent ; cette mauvaise foi.
Ces attitudes trahissent-elles un manque d’amour ? En moi, en lui-même ? Une absence de respect peut-être ?
Je suis perdue, parce que tout irait vraiment bien si cette ombre ne venait pas assombrir le tableau…

Merci beaucoup de m’avoir lue, et merci d’avance pour vos conseils et réponses,

Cordialement.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,

Vous êtes donc une jeune fille vivant en couple avec son ancien éducateur, et très amoureuse de cet homme, après être sortie d'une relation d'emprise, manipulation et humiliation qui a duré plusieurs années...
Votre compagnon est charismatique et peut être charmant, gentil et agréable... sauf lors de disputes (qu'il met entièrement sur votre compte...), quand il emploie des mots orduriers et humiliants.

Une autre chose ressort de votre récit : il aime les jeunes filles..., étant probablement attaché à un "idéal de pureté", comme celui vous concernant. Le fait est qu'il a aussi des curiosités limite malsaines... à vous pousser à "tout lui raconter" pour ensuite utiliser ses éléments (douloureux pour vous même) lors de vos disputes.

Même si cet homme est peut être loin d'être aussi malveillant que votre précédent compagnon..., le fait d'agir avec vous comme il le fait, les insultes et son comportement me font supposer que vous avez encore des fragilités qui font que vous n'arrivez pas à vous estimer suffisamment pour ne pas accepter ce traitement.
Votre message montre une prise de conscience, et tant mieux : non, il n'est pas bon de s'habituer à vivre avec les hauts et les bas que vous décrivez..., et vous êtes en droit de vous poser la question de la façon d'aimer de votre compagnon.

Une thérapie de couple pourrait vous aider à mettre à plat les problèmes relationnels qui découlent de chacune de vos propres histoires individuelles et à construire une relation plus saine, ayant pour base le respect et la compréhension réciproque.
Pour cela, il faudrait que votre compagnon soit partant et arrive à se remettre en question...
Sinon... il serait bon que vous trouviez un(e) thérapeute pour vous aider à comprendre et à dépasser votre attirance pour des hommes qui vous humilient, afin de sortir de ce cercle vicieux.

Bon courage à vous pour affronter certaines vérités probablement douloureuses de votre histoire.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1648 réponses

5082 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, vous faites bien de rester dans une relation si compliquée à 19 ans.. Cela vous assure une belle confiance en vous pour l avenir.. L amour est une émotion que nous créons en interprétant des faits, ne pensez vous pas que vous étiez un peu jeune à l'époque pour avoir une interprétation posée ? Quel homme se comporte comme cela si ce n est quelqu un qui lui même n est pas à sa place dans sa vie ?
Je sais que mes propos peuvent sembler durs mais je m attache bien plus aux faits qu à notre visions de ceux ci.
Rencontrez quelqu un qui vous aidera à regarder d une manière objective votre situation, a en tirer des conclusions et à agir en fonction de celles ci.
Bon courage

Manglano Vincent. Hypnothérapeute, et Formateur Hypnose, PNL & EMDR Psy sur Bordeaux

70 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Elo,
Vous nous dites avoir 19 ans et votre message fait preuve d'une grande maturité.
Comme mes confrères, je pense que vous êtes enfermée dans une répétition de maltraitance. Cette maltraitance prend des formes différentes, physique, psychologique, mais cela reste de la maltraitance.
Personne ne devrait souffrir de maltraitance, surtout sous couvert d'amour, "je t'aime et si je te punis (coups, insultes, bouderies...), c'est pour ton bien". Vous avez parfaitement intuité la fonction du MAIS qui annule tout ce qui précède et en l'occurrence le "je suis désolé".
Mon conseil, rejoint celui de mes confrères, faites vous aider d'un thérapeute pour casser ce schéma de répétition.
Ce travail que vous allez faire sur vous-même vous permettra de vous respecter, de vous aimer et de ne plus tolérer que l'on vous manque de respect et que l'on vous maltraite.
Vous avez votre vie d'adulte à construire, prenez soin de vous, prenez soin de cette enfant qui a été blessée et qui pleure toujours à l'intérieur de vous. N'acceptez plus jamais la maltraitance.
Cordialement,
Patricia Berna Thérapeute analytique (Lavérune 34)

BERNA Patricia Psy sur Lavérune

120 réponses

68 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Votre relation de couple est difficile mais peut-être que votre inexpérience et l'histoire que vous avez vécu avant n'a pas facilité cette nouvelle relation un peu disproportionnée tant dans la différence d'âge, que dans les relations de votre amoureux qui voulait tout savoir dans les détails de ce que vous aviez vécu avant lui et qui ne le supportait pas.
Il serait bon que vous lui fassiez part des vos ressentis, du fait que vous avez l'impression qu'il ne s'adresse plus à vous de la même façon et que vous ne comprenez pas son indifférence lors de vos disputes.
Et pourquoi pas entamer une thérapie de couple qui pourrait vous aider tous les deux à faire un point sur vos sentiments respectifs.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute Conjugal

Ghislaine PATTE Psy sur Montrouge

567 réponses

1251 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir Mademoiselle, votre histoire m’a touchée par la profondeur et la précision de vos mots. Il ne m’est pas possible de porter un jugement ni de vous donner quelques conseils que ce soit car là seule personne qui a les réponses et bien c’est vous , cependant il me semble qu’elles sont trop enfouies pour que vous puissiez y acceder.
Il ne serait pas correct de répondre par quelques phrases bien tournées. La relation que vous vivez mérite d’etre suivie au cours d’un travail d’accompagnement thérapeutique. La question me vient de me demander comment se fait il que vous reviviez la relation de maltraitance de votre père avec les hommes de votre vie ?
Ceci n’est pas une fatalité et il est possible de casser ce schéma avec l’aide d’une thérapie.
Si vous le souhaitez et si vous en avez la possibilité je vous propose de me contacter afin d’ discuter.
Béatrice Azzaro psycho praticienne

AZZARO Béatrice Psy sur Paris

11 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour jeune fille,
vous êtes très jeune et déjà vous avez une vie sentimentale très compliquée et douloureuse.
J'ai peur que d'après ce que vous décrivez de votre "amoureux" vous ne soyez pris encore une fois dans une histoire qui va se compliquer.
Peut-être cet homme en sait trop de vous et inconsciemment il en arrive à plus vous respecter.
Il serait important pour votre avenir personnel que vous puissiez aller parler de votre histoire familiale et sexuelle à une psychologue pour faire le point et réfléchir sur vos choix amoureux, sur vos attentes par rapport au couple.
Prenez soin de vous, c'est la seule manière pour que les autres prennent soins de vous.
Bon courage.
Andrée Anne Zazzera

Andrée-Anne Zazzera Psy sur Fontenay-sous-Bois

153 réponses

108 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
La relation entre deux personne est complexe, elle l'est encore plus quand il s'agit d'une relation amoureuse. Quand les choses vont bien nous les idéalisons et quand elles vont mal nous les dramatisons souvent. Nous sommes aux prises avec nos interprétations car nous avons très souvent besoin de sens pour comprendre et quand ce sens ne nous est pas donné dans l'échange, nous formulons des hypothèses dont certaines nous font encore plus de mal que la réalité. "S'il fait ou dit ça, c'est bien la preuve qu'il ne m'aime pas" Et cette pensée là nous détruit. Nous allons ensuite chercher dans le comportement de l'autre tout ce qu'il fait ou dit qui va confirmer que nous ne nous trompons pas en pensant qu'il ne nous aime plus.
Ce fonctionnement, rassurez-vous, est classique. Vous pouvez en sortir et vérifier auprès de lui si vos doutes ont raison d'être ou pas.
Cependant certains hommes sont moins à l'aise que les femmes pour parler de leur émotions.
Lui avez-vous parlé des questions que vous vous posez à propos de votre relation à tous les deux ?
Une démarche de thérapie de couple pourrait vous permettre d'échanger sur ce qui est difficile et vous permettre de trouver des pistes pour construire une relation plus sereine et satisfaisante.
Vous semblez déterminée à ne pas laisser la situation en l'état et c'est un bon début.
Véronique Belloir

BELLOIR Véronique Psy sur Lyon

21 réponses

20 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie couple

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie couple

Autres questions sur Thérapie couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5400

questions

réponses 29050

réponses