Psychologue.net
GRATIS - Sur Google Play GRATIS - Sur la App Store
Installer Installer

Enfant de 10 ans mal dans sa peau

Réalisée par Anonyme le 4 sept. 2013 · 8 réponses · Parentalité

Bonjour,

J'ai une fille de 10 ans très rebelle qui cherche à se faire un coin intime mais c'est difficile pour elle, parce qu'elle partage sa chambre avec sa grande sœur de 12 ans et leurs chambre est petite,il n'y a quasiment pas de place pour marcher.Je sent que ma fille de 10 ans est mal dans sa peau.

Merci de m'aider.

8 réponses

  • Meilleure réponse

    Si le conflit s'exacerbe ou que l'ambiance familiale en est de trop dégradée, je vous conseille de consulter en famille : le problème n'est peut-être pas uniquement centré sur ce que vous présentez.

    Téléchargé le 26 Septembre 2013

    Logo Vanessa CALAS, Cabinet de thérapie conjugale, familiale et EMDR
    Vanessa CALAS, Cabinet de thérapie conjugale, familiale et EMDR Pradines

    5 réponses

    24 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 8100 Psychologues à votre disposition
    • 5100 Questions posées
    • 29650 Réponses obtenues
    • Bonjour,

      Je ne peux qu'être en accord avec mes collègues, vos filles vont devoir faire avec l'espace qu'il leur est accordé.

      Cependant pour répondre au besoin d'indépendance marqué de la plus jeune, pourquoi ne pas délimier dans la pièce un espace jeu que chacune aura le droit d'utiliser, seule, pendant un temps donné et à un moment de la journée donné.

      Je suis également d'accord sur le fait qu'il serait bien que chacune choisisse une activité différente.

      Vous pouvez aussi, Madame, consacrer à chacune un temps en tête à tête, soit pour un jeu soit pour parler...
      Elles auront ainsi l'impression d'avoir une place importante et unique auprès de vous.

      Voilà, j'espère avoir pu vous aider.

      Bien à vous

      Téléchargé le 09 Septembre 2013

      Logo Catherine Amzelek

      11 réponses

      29 J'aime

    • Bonjour Madame,

      Il y a peu de travaux sur les fratries, néanmoins, nous savons qu'elles sont le premier espace d'inter-relations et de socialisation ; les frères et soeurs éprouvent des sentiments mêlés d'affection, d'amour, de rejet et de rivalité...

      Vos filles ont peu d'écart et il faut peut-être "une petite lutte" à la benjamine pour se trouver. Certes, la cohabitation n'aide pas... Mais je suis absolument d'accord avec ma collègue, c'est ainsi et vous n'y pouvez rien.

      Cependant aidez à développer autant que possible la singularité de chacune de vos filles : responsabilités différentes, fréquentations, sports, activités... Répétez leur qu'elles sont uniques, différentes et que c'est ce qui vous plaît chez chacune.
      Enfin, elles ne sont pas obligées de s'aimer, mais doivent se respecter et se tolérer.

      La rivalité de 2 soeurs ou 2 frères s'apaise quand elle est gérée par les parents avec recul et impartialité. La justice est fondamentale car est fortement éprouvée par les enfants.
      Ne les comparez jamais!

      Espérant vous apporter quelque éclairage.

      Bien cordialement,
      Mme Cany

      Téléchargé le 09 Septembre 2013

      Logo Claudine Cany - Cecref

      10 réponses

      14 J'aime

    • Bonjour,

      Ce besoin d'indépendance qui passe par la demande d'un espace à soi bien délimité est naturel. Toutefois, heureusement un grand nombre d'enfants aui ne diposent pas d'une chambre à eux, grandissent quand même sans souci. Votre fille désire surtout que l'on reconnaisse qu'elle grandit, qu'elle a besoin de plus d'indépendance mais peut être aussi y a t il un petit problème mal résolu qu'il conviendrait d'identifier. Ces petites crises arrivent souvent dans l'éducation des enfants, elles méritent quelquefois un éclairage professionnel même très court. Un professionnel vous aidera à comprendre qu'on peut offrir des espaces personnels à des enfants par divers moyens comme le sport, la musique ou toute activité pratiquée avec assiduité hors du domicile. J'attire quand même votre attention sur autre chose, car si c'est essentiel d'être à l'écoute des enfants, et vous le faites parfaitement, je sens aussi un peu de culpabilité car vous ne pouvez lui offrir une chambre à elle. Vous n'avez pas à vous sentir coupable, les choses sont telles qu'elles sont,vous faites ce que vous pouvez c'est certain, l'éclairage professionnel vous aidera à poser les choses pour vous comme pour elle.

      Tres cordialement

      Téléchargé le 05 Septembre 2013

      Logo THERAPIES PARENT ENFANT COUPLE

      166 réponses

      374 J'aime

    • Bonjour Madame,
      Votre bref courrier témoigne de votre respect à l'égard de vos filles, de leurs identités et de leur espace respectif qui n'est pas essentiellement matériel. Je m'associe à mes collègues pour penser l'espace comme un espace intime, et interne au jeune sujet qu'est votre fille. Elle semble aujourd'hui batailler pour construire cet espace et le défendre et il est fort possible qu'elle tire de grands bénéfices à rencontrer un psychologue. Toutefois, vos filles en grandissant vont affirmer leurs singularités et leurs goûts. Leur chambre trop petite offre une bonne occasion pour elles, et pour vous, de négocier avec les contraintes pour inventer des espaces personnalisés. Un rideau ou un store peut suffire à protéger chacune des regards et à séparer les espaces, le reste sera le produit astucieux des imaginaires.
      Bien à vous, Chantal Paugam

      Téléchargé le 04 Septembre 2013

      Logo Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute

      446 réponses

      548 J'aime

    • Bonjour
      Si votre fille cherche à avoir un coin à elle je suppose qu'elle ne l'a pas et cela lui manque. Si votre fille aînée ne se plaint pas on suppose qu'elle a ce dont elle a besoin ou qu'elle a d'autres compensations que votre cadette n'a pas.
      Peut être qu'elle a un niveau d'exigence plus grand que celui de sa soeur ou même qu'elle rencontre une difficulté se sentant frustrée. Tous les symptômes envoient un message qu'il est nécessaire de déchiffrer. Lui parler en confiance, peut être une bonne initiative des parents. Ce sera une sorte de compensation affective pour couvrir un manque matériel comme celui vécu par exemple, dans sa chambre.
      Autrement dit, la chambre doit être partagée à égalité de l'espace pour que chacune puisse avoir son domaine propre. Certains menuisiers-ébénistes font de vrais miracles dans des petit espaces.
      Si vous n'arrivez pas à trouver une solution dans votre famille, une visite-psychothérapeutique pour enfant s'impose. J'espère avoir pu vous aider. Anelice Enes Bergé – Docteur en psychologie - Thérapeute d’enfants, adolescents, adultes et famille au cabinet et à domicile à Etrablin, VIENNE et ses alentours.

      Téléchargé le 04 Septembre 2013

      Logo Anelice Enes Bergé - Docteur en psychologie - Thérapie à tout âge
      Anelice Enes Bergé - Docteur en psychologie - Thérapie à tout âge Estrablin

      93 réponses

      131 J'aime

    • Bonjour,

      si votre fille a besoin d'un espace d'intimité, et que cela n'est pas possible matériellement parlant, il conviendrait alors de le lui fournir d'une autre façon... Voir si une activité extra-scolaire, par exemple, lui permettrait de s'exprimer, d'être reconnue, valorisée. Et pourquoi pas quelques séances avec un psy à condition bien sûr que cela ne lui soit pas présenté comme "un remède, un soin" à son côté rebelle, mais comme une manière d'avoir un moment, un coin à elle.

      Espérant que mes collègues sauront vous apporter un éclairage complémentaire, je vous adresse mes salutations.

      Téléchargé le 04 Septembre 2013

      Logo Maurice Gaillard

      1943 réponses

      4015 J'aime

    • Bonjour Madame,

      je comprend bien votre message et le contenu. Votre fille a un besoin d'indépendance de coin à elle, de ce lieu privé et de sa chambre.
      Le problème de la place et de l'espace est au centre de la crise de votre fille, qui s"affirme déjà dans une forme d'indépendance.

      Sinon, il vous reste le réaménagement, l'agencement de la chambre dans les proportions et la décoration.
      Une thérapie brève peut-être salutaire afin qu'elle comprenne bien le contexte financier et la problématique de l'espace vital.

      Vous pouvez prendre un rendez-vous avec un psychologue pour une thérapie brève.

      Cordialement,

      Olivier DAWANT
      psychologue à Caen.

      Téléchargé le 04 Septembre 2013

      Logo Olivier Dawant - Psychologue
      Olivier Dawant - Psychologue Caen

      232 réponses

      261 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions