Enfant de 6 ans

Réalisée par Mimi · 2 févr. 2023 Parentalité

Bonjour,
Maman d'un garçon de 6 ans, nous rencontrons son père et moi des difficultés. Nous travaillons sur notre parentalitė ( à l'aide de consultations) pour nous ameliorer mais cela est peu concluant. Notre garçon, malgré le cadre et règles établies, est souvent beaucoup en opposition (les "non" systematique comme ne pas sattacher en voiture, se laver les dents...) et quand on dit non il répond toujours qu'on est méchants. Donc pour lui nous sommes méchants et ne l'aimons pas (plus on cadre pour le sécuriser plus il nous rejette on disant qu'on ne l'aime pas). Il boude tout le temps. Il arrête de s'opposer principalement quand je finis par m'énerver contre son pere car je suis exaspérée, et de fait detourne mon agressivitė vers son pere plutot que de le faire sur mon fils. Jusqu'à ce soir ou il a dit qu'il va partir pour changer de famille et pire encore qu'il va mourir pour aller au ciel. C'est extrêmement inquiétant pour nous. Selon lui tout le monde est méchant avec lui, personne ne l'aime...nous le rassurons et consacrons 95% de notre temps-libre à jouer avec lui, sorties, voyages...enfin on s'investie ++. A lecole et avec les autres adultes il est adorable (donc cest bien ce qui se passe en famille qui pose problème). Je suis à bout de souffle pour comprendre et tenter de faire autrement pour régler le mécontentement constant de mon fils, on a essayé beaucoup de choses...jaimerais quil s'apaise, et nous aussi au détour. merci pour vos retours.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 FÉVR. 2023

Bonjour madame,

Votre fils est en pleine résolution de son complexe d'Œdipe. C'est un processus psychique extrêmement lourd pour lui et un passage capital pour son développement. Vous trouverez des "posts" antérieurs à propos de ce sujet sur ce site. Vous verrez que vous n'êtes pas un cas isolé alors ayez confiance en vous.
Pour faire très simple, le père de l'enfant sert de tiers séparateur à votre fils pour "casser" cette fusion antérieure qu'il a eu avec vous sa mère durant les 3/4 premières années de sa vie. Ne vous en déplaise, vous étiez sa seule interface forcée avec le monde extérieur. Ce n'est pas rien et la manière dont s'est passée cette période pour lui déterminera la difficulté de surmonter son Œdipe.
Pour faire son passage, l'enfant a besoin de 3 référentiels : la fonction maternelle, la fonction paternelle ET (j'insiste sur ce point) la fonction couple famille. Plus le couple sera harmonieux et solidaire plus les fonctions maternelle et paternelle seront viables, solides et crédibles pour l'enfant. Je vous déconseille donc de "décrédibiliser" votre conjoint devant l'enfant. Vos points de désaccords doivent être traités hors de son regard. Si l'amour du père légitime la fonction maternelle, l'amour de la mère légitime le futur modèle masculin et la LOI que son père doit représenter pour votre fils.
Si éduquer est un des métiers définis par FREUD comme impossible, un peu de patience et de persévérance de votre part à tous les deux devrait pleinement aider votre fils dans ce passage. Soyez juste unis, soyez juste un couple parental serein, ferme mais sans oublier d'être bienveillant.
Pour vous donner un peu de confiance, le bout du tunnel approche avec une période de latence qui devrait être plus calme jusqu'à l'adolescence. L'Œdipe se rejouera à l'adolescence et de façon décuplée. Vous avez donc tous deux intérêt à investir sur la période présente.
Il ne faut jamais sous-estimer ni l'intelligence ni la perception des enfants. Ce sont des éponges et ils absorbent tout. Je vous conseille de miser sur le verre à moitié plein dans ce cas et de rester pleinement optimistes.
Je vous souhaite le meilleur...en famille.
Bien à vous

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

201 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 FÉVR. 2023

Bonjour mimi
Sachez qu'un enfant ne joue jamais la comédie, pas plus qu'il n'agit ainsi pour exaspérer ou provoquer ou tester !!!
Un enfant agit ainsi parce qu'il est malheureux !!! Son cerveau émotionnel a pris le dessus, a pris les commandes et son comportement vient vous dire que quelque chose dysfonctionne non pas en lui mais bien POUR lui !!!
Un enfant qui n'a aucune raison d'être en colère ne l'est pas pour le plaisir... il ressent un trop plein d'émotions qui le débordent !!!
Je vous invite à consulter mon profil pour mieux comprendre la technique interactive et efficace que j'utilise pour soigner des blessures qui visiblement saignent encore puisque vous en souffrez... ou à me téléphoner pour des informations complémentaires...
Bien à vous
D.A. GRAF - LAPEYRE

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

283 réponses

549 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 FÉVR. 2023

Bonjour,
Votre petit garçon a cette conviction qu'il n'est pas aimé. Vous dites que vous consultez pour travailler vote parentalité, mais est-il lui-même accompagné par un professionnel ? Si non, cela serait important car il n'arrive pas à vous dire ce qu'il ressent et pourquoi. Généralement, c'est la peur du rejet qui se cache derrière ces comportements qui lui servent à attirer votre attention. C'est difficile ici de deviner ce qui a installé ces fausses croyances. Il suffit de peu de choses : une parole mal interprétée , une attention détournée vers un autre enfant, des exigences scolaires qui font naître un sentiment d’amour conditionnel, des comparaisons négatives etc.... Quand l'enfant voit qu'il n'est pas compris, c'est un sentiment d'injustice qui vient se greffer et qu'il peut traduire par de la colère ou par des bouderies.
Peut-être pourriez vous lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" : vous pourriez y trouver des pistes.
En résumé, ce dont votre enfant a besoin c'est d'amour inconditionnel.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4566 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonsoir,

On peut se demander si vous n'en faites pas justement un peu trop.
Il vous sonde et c'est normal à cet âge. C'est un peu comme une étape de pré-adolescence.
Ne rentrez pas dans son jeu. S'il vous dit que vous êtes méchants, dites lui qu'il a raison. S'il vous dit que vous ne l'aimez pas dites lui que vous non plus. S'il vous dit qu'il veut changer de famille dites lui que vous êtes d'accord. Il vous fait "marcher" et vous courrez...
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22125 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonjour Mimi,
Félicitations pour votre investissement dans votre rôle de parents, à vous et votre mari mais attention de ne pas trop en faire....
Il semble qu'il soit enfant unique, à moins que vous n'ayez omis de parler de la fratrie, et si c'est bien le cas il est au centre de toutes les attentions, les vôtres et celles de votre mari, 95% de votre temps libre ; c'est beaucoup.
Ce petit garçon, qui traverse l'oedipe actuellement encore, voit surement d'un mauvais oeil la présence de son père à vos cotés, qui vient dans son inconscient, rompre le lien fusionnel qu'il avait avec vous depuis sa naissance. Lien, que personne, pas même un frère ou une soeur n'est venu menacer pendant 6 ans.
Alors il manifeste son désaccord par un NON tonitruant. Non à tout, non à vous et non à son père.
L'agressivité qu'il ressent il la retourne sur vous et c'est très bien. Vous, en tant que parents, devez être à même de la gérer, avec fermeté et calme. Soyez inébranlable dans vos positions et bien sur tout l'enjeu est de tenir sur la durée.
Rien ne peut se faire en quelques semaines ou mois, rappelez vous, cela fait 6 ans que sa mère comble tous ses manques, tous ses besoins et qu'on ne lui refuse rien, ou si peu, même votre temps "libre" ne l'est plus, car il lui est destiné.
Je m'interroge d'ailleurs sur ce "surinvestissement". Quel sentiment de culpabilité vous taraude? Quelle est votre propre histoire quant à la parentalité?
Beaucoup d'informations restent manquantes pour répondre avec fiabilité sur votre situation et je vous conseille de vous en ouvrir au thérapeute qui vous guide dans la parentalité.
Donnez vous le temps de respirer et donnez à votre fils le temps d'incorporer les changements qui lui sont soumis. Dans tous les cas, tenez bon, car tout ce qui n'est pas réglé aux différentes étapes du développement psycho-affectif de l'enfant revient à l'adolescence sous une forme ou une autre.
Je reste à votre écoute si vous souhaitez aller plus avant dans votre cheminement individuel ou familial.
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie - psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2365 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonjour madame.
Je sens bien à quel point vous êtes malheureuse de ne pas trouver la clé du mal être de votre enfant.
Je vous propose de prendre le temps de lui demander pourquoi il ne veut pas mettre la ceinture de sécurité en voiture. Et pour ses autres ''non'', si vous avez le temps, demandez lui de s'exprimer et de dire pourquoi votre cadre lui provoque de la colère.
Ne vous inquiétez pas, vous êtes une bonne mère et de bons parents. Sinon vous ne chercheriez pas d'aide comme vous le faites
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonjour,

Les parents sont une référence pour l'enfant. C'est au travers de vos regards et de vos réactions qu'il se sent pris en considération ou pas.

C'est au travers de vos réponses qu'il se sent satisfaisant ou pas.
Il est important de le valoriser plutôt que de lui montrer vos impatiences.

Un enfant a besoin d'un cadre bienveillant. il a besoin de règles faciles à comprendre avec un peu de temps pour mes intégrer..
Deux ou trois règles à la fois c'est suffisant.

Si vous vous mettez en colère contre son père il peut se sentir coupable, s'en vouloir et même se détester.
Détester l'ambiance, la relation par ce qu'il souffre.

Son cri de désespoir est à entendre. Vous n'avez pas à passer beaucoup de temps avec lui mais des moments de qualité ou il se sentira aimé pour ce qu'il est.

C' est à vous de vous apaiser pour qu'il s'apaise et non le contraire.
Il a besoin de parents unis, calmes, qui prennent le temps de l'aider à grandir sans agressivité.

C'est un petit garçon.

Je reçois tant de personnes dans mon cabinet qui ont souffert et souffrent encore de l'impatience de leurs parents, de leurs reproches, de leurs cris.

Ils se sentent nuls, responsables, désespérés.

Etre parent c'est aimer son enfant avec ses faiblesses et ses qualités tout en l'aidant à progresser

S .Filleul
Psychanalyste.
Evry Courcouronnes





Sandrine Filleul Psy sur Evry

659 réponses

326 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Madame bonjour,
« Parents est un métier dans lequel il est impossible de réussir, il faut se contenter de faire le moins mal possible » écrivait très justement B.Werber… ainsi, pour parvenir à être des parents acceptables, il est nécessaire, selon moi, de travailler sur sa propre histoire, celle qui fait de vous les parents que vous êtes.
Vous écrivez donner tout votre temps libre à votre enfant… pourquoi en faites vous autant? Vous sentez vous coupables de quelque chose? Avez vous été rejeté, avez vous manqué d’amour au cours de votre enfance?
Si des souffrances personnelles à l’égard de vos propres parents subsistent, votre enfant les ressentira et son comportement opposant traduira son besoin inconscient que vous travailliez sur vous…
N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions.

Bien à vous

Battaglia Sandrine Psy sur Brive-la-Gaillarde

15 réponses

19 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonjour,
Je comprends votre désarroi. Vous avez l'impression que votre fils est malheureux alors que vous lui donnez beaucoup. Et c'est comme s'il n'en avait jamais assez.
Il est difficile de répondre sans connaître précisément les tenants et les aboutissants. Je suis coach et consultante en éducation et quand je reçois des parents en consultation, nous prenons le temps d'explorer ce qu'il se passe dans la vie de l'enfant depuis son plus jeune âge jusqu'à aujourd'hui (peut-être vit-il quelque chose de difficile à l'école ou ailleurs dans son entourage ?) et dans la relation avec vous, ses parents. Par exemple, que se passe-t-il pour vous quand il vous dit non ? Comment réagit votre mari ? Existe-t-il une cohérence parentale dans la manière de faire les demandes, d'appliquer les règles et les conséquences ? Le cadre que vous avez défini est-il suffisamment sécurisant pour lui ?
Il peut y avoir de nombreuses causes à son comportement. Et il est important de prendre le temps d'explorer. J'ai lu que vous vous faites déjà accompagner et que ça n'est pas concluant. Je ne sais pas quel professionnel vous consultez (coach parental, psychologue...) mais il y a différentes façons de travailler et de considérer l'enfant et la relation. Personnellement, je suis adepte de l'approche empathique. C'est à dire que je ne juge pas les parents quoi qu'il arrive, et que je vais chercher ce qui cause les comportements de l'enfant, ses comportements étant un symptôme de quelque chose d'autre.
J'espère avoir répondu à votre question. Je vous engage donc à prendre RdV avec moi pour en parler et essayer de dénouer ce problème.

Bonne journée,

Bahia Bedjaoui

Bahia Bedjaoui Psy sur Rezé

23 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Bonjour Mimi,

A six ans, votre petit garçon est adorable avec tout le monde sauf dans le cercle parental, c'est logique, la preuve que dans sa période de complexe d'Oedipe actuelle ( entre 3 et 7 ans selon les enfants), le problème n'est pas vous, c'est son papa !
Il a été le fameux "tiers séparateur" de votre relation privilégiée maman/ fils.
Il est actuellement dans son processus d'identification et ne tant que garçon, son père est purement son "rival".
Votre thérapeute d'aide à la parentalité a dû vous expliquer tout cela et vous faire toucher du doigt combien la séparation progressive, alliant douceur mais aussi frustrations nécessaires dès la petite enfance - avant 3 ans- est fondamentale dans le lien ultérieur parents et enfant.
Votre fils projette ses pulsions agressives sur vous, parents mais en fait seul le père "rival" dans son psychisme est visé, le papa est à la place où il souhaiterait être en tout despotisme.
Tous les enfants ont cette écolution psyco-affective et libidinale, mais c'est dans les phases dites "pér-génitales" ( de la naissance aux 3 ans) que l'essentiel de la partie se joue pour se rejouer entre 3 et 7 ans. A l'Oedipe. Donc actuellement.
Il faut remonter aux liens que vous, maman avez entretenu avec lui depuis sa naissance, à son sevrage et quand, ses premiers apprentissages ( propreté mais aussi la période du fameux "non" pour tout), la manière de poser les limites ou pas, ...
Quand il vous dit que "vous êtes méchants et ne l'aimez pas", il est à la fois dand la provocation destinée à toujours plus repousser vos propres limites et à prendre le contrôle un peu plus ( comme à 2 et 3 ans) mais aussi dans un sentiment de souffrance psychique car vous savez, son agressivité est symptômatique de son angoisse et de sa difficulté aussi à trouver sa place auprès de vous, parents.
Enfin, "bouder" est un signe de repli et il se prive, se punit seul, encore un symptôme montrant son mal-être.
Autre anecodte, pourquoi selon vous votre garçon s'arrête de s'opposer quand vous vous agacez après le papa??
Tout est dit dans votre récit, Mimi.
J'ai plusieurs personnes dans des cas similaires, c'est classique en parentalité. Et cela se résoud même si je vous sens à bout, et pour cause...

Si vous travaillez déjà sur votre parentalité, revenez pointer du doigt ces éléments à votre thérapeute, pour avancer, elle/ iL n'a peut-être pas tous les élements pour vous accompagner dans cette relation si unique à nouer entre parents et enfant.

Je suis spécialisée en aide à la parentalité, aussi je reste à votre écoute en téléconsultation si besoin en toute bienveillance et aevc empathie.
Vous pouvez regarder mon site web sous mon prénom et nom.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Praticienne en Psychothérapie
Thérapeute d'aide à la parentalité

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9645 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses