Enfant terriblement angoissé

Réalisée par Obeone · 13 oct. 2014 Anxiété

Mon fils de presque 10 ans est particulièrement angoissé depuis cet été. Il n'a pas supporté d'aller 2 semaines chez ses grands parents cet été et l'a très mal vécu (pleurs, appels tous les soirs pour qu'on vienne le chercher)

Mes parents l'ont d'ailleurs pris en grippe et ne veulent plus le prendre en vacances.

La rentrée scolaire en CM2 a aussi été délicate. Il se met à pleurer sans raison apparente, ne veut pas se coucher. Il me dit qu'il ne se sent pas bien sans pouvoir expliquer pourquoi. Son institutrice m'a appelé à plusieurs reprises pour me prévenir qu'il s'isolait à l'école et qu'il ne voulait plus aller en récréation.

Nous avons pris rendez-vous chez une psychologue qui l'a déjà vu à 5 ou 6 reprises mais pour le moment aucun changement.

Son père et moi nous sentons complètement dépassés par ces angoisses et ne savons plus quoi faire pour qu'il aille mieux.

Il n'y a eu aucun événement qui puisse expliquer ce mal être (décès, séparation, déménagement) et nous sommes une famille unie.


Merci pour votre aide

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Est-il vu seul ? en famille ? Les 2 sont à envisager à mon sens.
Parlez en au thérapeute et changez de thérapeute éventuellement pour essayer une autre "méthode" votre fils est il ok pour ce genre de démarche ?
Etait ce la première fois qu'il y allait en vacances ? Aviez vous de l'appréhension ? Etait il seul ? Y a t il des événements "vous" concernant lorsque vous aviez vous même 9 ans à régler ? .... etc.
Beaucoup de points à éclaircir pour vous aider.... mais autant de piste.

Christophe Gobin Psy sur Royan

68 réponses

400 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,
Je pense à la lecture de votre message que votre fils de 10 ans doit certainement avoir un post-traumatisme dû à une peur précise qui doit être stationnée dans son inconscient. Il serait bien de savoir le contenu de ses rêves pour en connaître la signification. Ainsi que de voir un Pedo psychologue, ça serait une bonne chose.
Il est possible que des phobies sous la forme de terreurs nocturnes puissent nous donner les réponses à la question.
Cordialement,
Olivier DAWANT
Psychologue à Caen.

Olivier Dawant - Psychologue Psy sur Caen

182 réponses

560 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Au delà de tout ce que mes collègues ont évoqué avec justesse, j'ai envie de rajouter qu'il me semble le dialogue est interrompu entre votre fils et les adultes en général, les grands parents, vous et la maîtresse. Est ce que par ce qu'il a l'impression qu'on ne le comprend pas et qu'on ne soucie pas de ses réels besoins ? (L'envoi chez les grands parents).

Il est important de commencer à entrer dans un réel échange avec lui, en lui montrant et en lui disant par exemple:"tu sais, que nous t'aimons énormmément, mais peut être que parfois nous faisons des choses et nous t'imposons des choses sans te demander ton avis et en tenir compte. Nous nous sommes peut-être trompés sur telle et telle chose, mais maintenant nous voulons changer cela et nous voulons être à ton écoute, et nous voulons trouver des solutions pour ton mal être et tes soucis. Mais pour ça nous avons besoins de savoir ce qui s'est passé chez tes grands parents, et ce qui se passe à l'école. Nous allons croire à ce que tu nous dira, nous n'allons pas te juger, nous sommes avec toi et pour nous il est hyper important que tu sois bien".

Dire Pour Réussir - Sima Toomari Psy sur Strasbourg

13 réponses

54 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

J'ai envie de vous dire que parfois il faut du temps pour comprendre une souffrance ,qui selon comme vous l'expliquez semble assez compromettante pour toute votre famille .
Il serait intéressant de savoir comment votre enfant perçoit ses grands-parents qui apparemment aujourd'hui n'acceptent pas son attitude.
Je pense que si votre fils a été chez ses grands parents cet été c'est parce que vous l'aviez décidé et vous aviez sûrement raison .
Cependant est ce que aujourd'hui vous même, regrettez vous d'avoir laissé votre fils chez les grands parents alors qu il ne souhaitait pas y aller ?
Comment vous, vous entendez-vous avec ses grands parents ?
Vous sentez vous coupable envers votre fils de l'avoir mis dans une situation difficile à gérer pour lui ?

Si c'est le cas essayez d'en parler à votre fils et ou avec sa psychologue .
Cordialement

Chantal Pironi Psy sur Oullins

44 réponses

142 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
"Pas supporté", dites vous, d'être plongé dans un cadre social (ses grands parents, puis l'école). "Angoissé", dites vous, et particulièrement depuis cet été, je pressens qu'il l'était peut être déjà un peu auparavant, n'est ce pas ?
Devoir supporter le rapport aux autres, est vécu par lui, comme une charge, ou même un danger, ce qui le met face à des peurs qu'ils jugent difficiles à surmonter, d'où la stratégie de fuite et de pleurs (de ses grands parents il veut partir, à l'école il s'isole, la nuit il ne veut pas se coucher).
A quoi s'occupe-t-il dans ses passe-temps, as-t-il des activités ? As-t-il des amis ? Fait-il du sport ? Pratique-t-il un art ? A quoi pense-t-il ?
Voyez ce qu'il aime faire, comment et quand le fait-il ? Et s'il n'a pas de loisirs, voyez plus jeune, comment était il ? Jouait-il ?
Plutôt que de chercher ce qui ne va pas, et si vous alliez aussi voir ce qui va et tel un jardin, faites lui dessiner ce qu'il y voit....Dessinez même avec lui pour l'inciter et dites lui bien que c'est pour l'aider et aussi passer du temps avec lui.
Avec l'amour, je suis certaine que vous lui en donnait, aidez le à voir clair, à s'ouvrir, à quitter la tour de la peur pour la joie.
Cela peut nécessiter un cadre de confiance, puisque de son point de vue, il peut se dire que vous n'êtes pas de son côté (envoyé chez les parents, aller à l'école, se coucher ; il reçoit des refus). Voyez s'il se sent accepté.
Parlez avec lui avec votre coeur et acceptez aussi de l'entendre.
Avec tout mon soutien,
Samira SOFI

Samira Sofi Psy sur Paris

37 réponses

107 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, on observe un mouvement à contrario des belles années 60-70, les jeunes sont de plus en plus "coincés", angoissés et pépères pantoufles. Sans doute une régulation par rapport aux générations où on s'est un peu trop lâché!
Cela touche des enfants de plus en plus jeunes. Un peu d'humour, de jeux et de discussion facilite le dépassement de cette phase d'angoisse. Si ça marche pas tout seul, consulter un spécialiste peut en effet décoincer la situation.

Bon courage.

Didier Bodin Bonneval 28

Didier Bodin Psy sur Bonneval

80 réponses

589 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour

J'entends et je comprends bien vos questionnements.
En ce qui concerne le séjour de cet été; Est-ce que c’était une première séparation? Il y a des enfants qui peuvent mal vivre la première séparation avec leurs parents et l'inverse et vrai aussi....

En ce qui concerne l’école
Est-ce que les pleurs sont en lien avec le moment ou vous le déposez à l’école (la séparation)? Est-ce qu'il y a eu un changement d’école, par rapport à l'an dernier?

Est-ce qu'il rencontre des difficultés avec les copains à l’école? moquerie, agressivité...
Est-ce qu'il rencontre des difficultés au niveau des apprentissages?

Le soir, il ne veut pas se coucher.... Parce que peut être qu'il est angoissé? il fait des cauchemars la nuit? Il a peur du noir? Peut-être que votre fils a besoin d’être rassuré.

Il serait, en effet, pertinent de l'aider à mettre des mots sur ce qui le gène.

Beaucoup de points à éclaircir pour vous aider....

Bien à vous

Rafif SARGI
Psychologue

SARGI Rafif Psy sur Paris

28 réponses

71 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Lui seul sait ce qui s’est passé pendant ces 15 jours. Mais il se sent désormais en insécurité, il a appelé à l’aide, il vous demande de venir le chercher et rien ne s’est passé. Il est donc resté avec ses grands parents qui ne le supportaient plus.
Aujourd’hui il semble qu’il se sente en insécurité partout et il a besoin d’être rassuré.
Une psychothérapie ne fait pas d’avancées miracles, il faut du temps. Mais je pense qu’une psychothérapie familiale serait à envisager si votre enfant l’accepte.

Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimothérapeute

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Lui seul sait ce qui ne va pas mais n'est pas encore prêt à le dire. Manifestement votre fils a une fragilité liée à la séparation et en souffre. La durée de son trouble prouve qu'il y a un vrai symptôme et une vraie souffrance psychique. Quelques séances ne suffisent pas pour apaiser ses angoisses et l'aider à colmater la brèche. En tant que professionnel il me faut au minimum une année voire plus pour aider un enfant à s'apaiser à raison d'une séance par semaine. Ce travail se fait conjointement avec les parents, c'est la condition de la réussite du travail thérapeutique avec les enfants.

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2001 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Anxiété

Voir plus de psychologues spécialisés en Anxiété

Autres questions sur Anxiété

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10850

psychologues

questions 6350

questions

réponses 33150

réponses