Etat Dissociatif? Quelles solutions?

Réalisée par Aurélie · 23 août 2020 Aide psychologique

Bonjour,

J'ai fait une psychothérapie pendant 1 an et demi, ensuite une TCC pendant 1 an, puis je viens de commencer avec l'EMDR. A chaque fois mes thérapeutes me référent a une autre thérapeute par qu'elles n'arrivent pas a avancer plus avec moi.... C'est toujours le même discours, j'ai subi un ou des traumatismes (sexuel, incestuel, abus physiques et psychologiques...)

Pour moi, rien de vraiment hyper violent ne s'est passé dans ma vie, du moins pas assez fort pour me causer un traumatisme énorme. Mais je sais que je suis traumatisée et que je suis complètement bloquée.

Je n'arrive pas a laisser qui que ce soit m'approcher de trop près. Je n'ai que des amis avec qui je peux mettre de la distance et qui ne sont pas intrusifs. Et bien sur, les relations amoureuses ne sont pas possibles pour moi. Laisser quelqu'un entrer dans ma vie déclenche une anxiété énorme et je rentre dans un état d'agitation extrême et je vais chercher a fuir.

Et bien sur que cela est également le cas avec mes thérapeutes. Ça coince toujours lorsqu'il faut rentrer dans le vif du sujet et aller a la rencontre du trauma. Mon cerveau bloque inconsciemment. Et vu que je ne suis pas consciente, je n'arrive pas a m'ouvrir. Je suis ainsi dissociée. Pas d’émotions. Que la partie gauche du cerveau qui est activée.

La psychothérapie était parfaite pour moi qui suit analytique et cérébrale, de m'analyser pendant des heures avec un professionnel. Une zone de confort pour moi, puisque le psychothérapeute n'oblige a rien. Je ne faisais donc rien et rien n’avançait.

J'ai ensuite fait une TCC dont le but était de me permettre de passer a l'action. Mais au bout d'un an, aucun progrès. Je n'arrive pas a lâcher prise et a mettre les choses en pratique pour changer. Les mots de la thérapeute sont que je n'arrivais pas a rationaliser. Je me rends compte de mon blocage, donc je demande a faire une hypnothérapie. La thérapeute me dit que vu que je serai toujours dans le contrôle, il est fort probable que je ne puisse pas lâcher prise. Donc elle me dit de faire de l'EMDR pour les traumas.

Je fais donc de l'EMDR. Je commence par deux séances et la thérapeute balise la situation, comprend que je suis cérébrale et peu dans l’émotion. Elle sent que ça va être difficile. On fait ainsi une 3eme séance ou elle tente l'EMDR et rien... Pas d’émotions, nada. On essaie plusieurs souvenirs, et rien. Et lors de cette 3eme seance, elle me réfère a deux autres thérapeutes, sentant que ca risque de bloquer encore plus si je continue avec l'EMDR.

Donc cette fois-ci je dois aller voir une hypnothérapeute ou essayer l'ICV...

Je suis dépitée... Je vais mourir seule isolée, et surement le corps déjà décomposée lorsque l'on me trouvera... J'ai maintenant 26 ans. Mais je sais que si ça continue comme ça et que je ne me débloque pas, c'est ce qui arrivera surement... Car je m’éloignerai de tout le monde autour de moi.

Je ne comprends pas ce que j'ai. Je veux aller mieux. Et tout bloque chez moi. Je vais finir par croire qu'au final je n'ai rien et qu'il y a rien a traiter.

Si je suis dissociée comment faire? Quelles techniques utiliser? Qui voir? Vais-je devoir aller de psy en psy jusqu’à la fin de ma vie?

J'ai même tente la thérapie cranio-sacrée pour que mon corps puisse s'exprimer, mais rien n'est sorti... Juste quelques secondes ou j'ai étais envahie d'une petite émotion, comme une boule a la gorge et c'est tout.
Même mon corps ne veut pas s'exprimer... Je n'ai peut être vraiment rien...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
J'ai été tellement surprise par le fait que vous minimisiez ce que vous avez subi dans votre histoire. On vous a ABUSÉE de toutes parts et de toutes les façons. Vous êtes une pauvre petite malheureuse, une victime des adultes (de l'époque). Je ressens beaucoup de tristesse et de compassion pour vous.
C'est une protection essentielle pour vous, que de ne pas lâcher prise, et c'est à RESPECTER INFINIMENT.
Même vous, respectez votre résistance à vous ouvrir. Cette carapace est vitale pour vous. Toutes vos tentatives chez différents psy vous ont PERMIS de les empêcher de venir vous intruser "à nouveau", entrer dans votre psychisme, alors que vous n'en avez pas envie. Cela est essentiel que vous disiez NON à ce que vous ne voulez plus qu'on vous fasse, sans votre consentement. C'est vous qui décidez pour votre bien-être. On vous a assez fait de mal dans votre passé.
Trouvez un une psy qui n'attendra pas de résultats de vous, et qui vous acceptera comme vous êtes, sans vouloir quoique ce soit.
Et vous-même, si vous tentez à nouveau d'aller chez l'un ou l"une d'entre nous, allez-y pour connaître ce que c'est que d'être soi sans avoir à faire plaisir à quelqu'un (je traduis: faire ce qu'un psy attendrait de vous). Un psy qui vous aimera pour qui vous êtes, et non pas pour ce que vous pouvez changer en vous.
Très cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

673 réponses

291 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2020

Bonjour Aurélie,
Votre description de votre parcours thérapeutique et des problèmes que vous souhaitez régler est très claire et précise. Cela nous aide à mieux vous comprendre et vous répondre. J'abonde tout à fait dans le sens d'Inès Avot. Au cours de tous ces essais thérapeutiques infructueux, vous avez constaté qu'il ne vous est pas possible (pour le moment) de vous ouvrir à vos émotions et aux autres. Un tel blocage, pour être aussi puissant, est nécessairement un mécanisme de survie. Donc merci à votre cerveau de vous avoir protégée d'un choc émotionnel qui aurait pu vous démolir complètement, au vu de ce que vous avez vécu.
Lutter contre ce mécanisme, c'est lutter contre un allié qui vous a probablement sauvé la vie à l'époque. Vous êtes aujourd'hui adulte, donc davantage capable de vous protéger (de vos émotions et des autres) que lorsque vous étiez enfant. Mais il vous manque encore des outils alternatifs au blocage pur et simple pour éviter l'effondrement. Je vous conseillerais de conserver précieusement votre outil de blocage : c'est tout ce que vous avez pour l'instant, alors comment vous en passer ? En développant petit à petit de nouveaux outils, jusqu'à ce que vous disposiez d'une "boîte à outils" suffisamment adaptée et efficace. A ce moment là, vous n'aurez plus autant besoin d'utiliser le blocage pour contenir le flot émotionnel et le sentiment de danger.
L'idéal est que vous parveniez alors à le laisser filtrer peu à peu et que vos nouveaux outils vous permettent de le gérer au lieu de l'occulter. Mais comme le précise Inès Avot, cela nécessitera une véritable relation de confiance avec votre thérapeute. Cela prendra probablement du temps. Donc les thérapies brèves me semblent peu indiquées pour parvenir à cet objectif.
Je vous souhaite d'avancer vers votre but d'ouverture, mais avec beaucoup de patience et de bienveillance envers vous-même.
Florence Duquenne

Florence Duquenne Psy sur Lyon

7 réponses

19 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 SEPT. 2020

Bonjour Aurélie,

Je suis touché par vôtre demande et j'aimerais essayer de vous aider. Je ne veux pas essayer de poser un diagnostique ici sans avoir appris à vous connaître et sans avoir entendu vôtre histoire. Je peux comprendre que vous en ayez assez de vous répéter et d'aller de psy en thérapeute, mais ne vous découragé pas ! Notre esprit est un vrai labyrinthe et il faut parfois beaucoup de temps et de persévérance pour retrouver nôtre chemin... Suivez vôtre instinct et vous finirez par trouver la bonne clé !

Courage !!! Prenez soins de vous.

Yvan

YvanTerapia Psy sur Toulouse

1 réponse

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
Si vous voulez travailler avec l'hypnose, je peux vous proposer de me contacter.
J'utilise aussi l'analyse transactionnelle pour déterminer, ce dont vous avez besoin.
Si en effet, votre cerveau bloque parfois, vous avez besoin de contourner l'obstacle pour atteindre votre objectif de bien-être.
Bien chaleureusement.
Kim-Vân Nguyen-Dinh

Kim-Vân Nguyen-Dinh Psy sur Paris

178 réponses

148 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour,
Je vous conseille de vous tourner vers la thérapie holistique qui prend en considération toutes les dimensions de l'être humain (corporelle, psychologique, émotionnelle et spirituelle). Il y a manifestement un travail de guérison de votre enfant intérieur à faire et effectivement, si votre mental, très fort, bloque l'accès à votre émotionnel, l'hypnose peut être une technique appropriée. Cela dit, recontacter les mémoires négatives n'a de sens que si dans la foulée on met en place la guérison.
L'idée n'est pas dans cette thérapie de chercher à tout prix à faire disparaître le symptôme mais de rechercher la cause et de soigner la blessure. Sinon, le symptôme peut peut être disparaître mais réapparaître un peu plus tard sous une autre forme...
Enfin, on sent que vous êtes prête à tester tout ce qui peut exister mais la première condition d'une thérapie efficace est l'implication du patient : n'attendez plus la solution d'une personne extérieure alors que le guérisseur est EN vous. Lorsque je fais travailler mes consultants sur les blessures de l'enfant intérieur, je les amène, en induisant un EMC, en visualisation à le recontacter eux-mêmes en tant qu'adultes guérisseurs (par des mots, des gestes d'affection etc..). D'autres étapes sont aussi à passer,notamment celle du pardon.
Vous dites que même votre corps ne veut pas s'exprimer...cela n'est pas vrai, c'est tout votre être qui s'exprime : votre corps par des dysfonctionnements avec lesquels vous ne faites sans doute pas le lien (lisez "dis mois où tu as mal, je te dirai pourquoi" de Michel Odoul), votre mental (cerveau gauche) par vos angoisses, votre émotionnel bloqué et votre Moi Supérieur (ou votre âme) dont vous ignorez l'existence en vous....Êtes-vous prête pour cette approche ?
En attendant, vous pouvez aussi pratiquer au quotidien la méditation (nombreuses capsules de méditation guidée sur You Tube).
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

259 réponses

156 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour
Tout d'abord votre analyse est assez clair, et même si vous êtes de structure très mentale personne ne peut vous dire si vous pouvez ou pas supporter l'hypnose .
C'est un outil puissant .
Vous avez a apprivoiser la perspective de changer votre vision du monde , ce qui n'est pas anodin et petit a petit approcher cela dans une relation de confiance avec un ou une thérapeute de formation psychologique avec qui vous vous sentez bien d'emblée
Gardez confiance et persévérez dans votre démarche .
Il est possible que votre ambivalence, activée par la peur ne vous ai pas encore orientée vers les bonnes personnes, ce qui entretient la croyance que vous ne pouvez compter sur personne.or ceci est une croyance donc partiellement vraie partiellement fausse a nuancer, on ne peut pas toujours compter sur les autres c'est vrai il y en a donc sur qui on peut compter et se faire aider .
Persévérez.
Bien cordialement
Isabelle Lelouvier

Isabelle LELOUVIER Psy sur Bordeaux

45 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
J'ai lu ton histoire et effectivement, pour une jeune femme de 26 ans, tu as déjà fait un bout de chemin avec différents thérapeutes.
tu dis que "tu es traumatisée", mais de quoi exactement?
Est ce que tu sais quand cela a commencé?
Tu dis que tu "veux aller mieux", c'est déjà en soi une démarche vers la guérison. Car il n'y a rien de plus frustrant de ne pas pouvoir être maître de qui on est.
Je suis hypnothérapeute et je fais de l'hypnose Ericksonienne, si tu es intéressée dans la voie du changement pour vivre une bonne vie, j'ai un cabinet
J'espère avoir répondu un peu à tes attentes.
Bien à toi,
Bopha

Bopharassy Psy sur Paris

13 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour,
je trouve la réponse de Nelly Stopfort très cohérente et intéressante pour vous car elle vous remet en position de sujet dans la situation et non pas l'objet de soins de tel ou tel professionnel. Il est important de trouver un professionnel qui aspire à vous accompagner au présent, actuellement, au rythme de ce que vous lui livrerez - ou pas- à chaque rdv.
Votre cerveau semble verrouiller les portes, et si te lest le cas c'est qu'il n'est peut être pas encore prêt à les ouvrir ou que vous ne vous n’étiez pas entièrement confiante envers les professionnels qui vous ont accompagné jusque là.
Il me semble que dans votre cas, le point phare est de trouver et rester avec un professionnel envers qui vous êtes confiante.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Vers-Pont-du-Gard

331 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
Vous vivez clairement une errance thérapeutique et c'est la cas de nombre de mes patientes qui me rencontrent. Sincèrement, j'en suis désolée et je suis embêtée que mes patientes soient si déçues par tant d'incompétents notoires, voir même quelques charlatans qui passent par là....
Vous êtes tombée malheureusement sur des thérapeutes qui n'ont pas su créer le lien de confiance thérapeutique essentiel dans l'échange, sinon rien n'avance.... c'est évident n'es ce pas?
Rassurez vous à 26 ans la vie ne s'arrête pas et vous n'allez pas mourir seule décomposée dans un coin.
Je vous conseille d'arrêter d'aller de gauche à droite vers n'importe qui et n'importe quoi.... à mon avis, vous avez besoin de stabilité et d'écoute active, ce que je vous propose.
Vous n'arrivez pas à lâcher prise, pas de problème, ensemble on y arrivera. Si vous êtes ici, ce n'est pas par hasard, c'est une bonne démarche ...une démarche de cri à l'aide que j'entends et vous n'êtes pas seule.
Je reste à votre disposition pour échanger.
Belle journée à vous et bonne semaine

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

406 réponses

144 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie
Vous avez besoin d'être écoutée par un spécialiste qui pourra entendre la souffrance que votre corps a subi. Des soins psychiques intensifs sont nécessaires pour permettre à votre corps de mettre des mots sur les traces qu'il vous a laissé. Faites vous des cauchemars, des rêves, avez vous des problèmes de sommeil?
Il vous faut trouver un professionnel qui saura contenir votre souffrance et désarroi sans nom pour le moment

AUBEL Jean-Paul Psy sur Besançon

34 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
Quel parcours du combattant dites-moi ! Quelle persévérance ! Je ne doute pas que vous ayez envie d'avancer et que vous y parveniez avant de vous décomposer. Accordez vous juste le temps nécessaire sans vous mettre la pression d'un objectif particulier. Laissez vous surprendre par la rencontre avec un thérapeute qui saura éveiller en vous quelque chose de doux, même si cela vous semble intellectuel dans un premier temps. Installer une vraie relation, dans un cadre parfaitement sécurisé, sera la première victoire pour que votre corps commence à se détendre. Il est le siège des émotions et des besoins qui sont bien là, enfouis sous la carapace.
Chaleureusement,
Catherine Couvert

Catherine COUVERT Psy sur Lyon

135 réponses

72 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,

Vous semblez avoir vécu plusieurs événements douloureux et vous aspirez aujourd'hui à construire votre vie de manière sereine. C'est tout à fait légitime. Mais cela semble créer en vous une forme " d'urgence du résultat" et une pression que vous vous mettez.
Or la thérapie n'est pas qu'une application de techniques ou d'outils à un problème pour obtenir un résultat. Elle est avant tout une rencontre. Avec un thérapeute, bien sur, mais aussi avec soi-même. Donnez vous du temps. Offrez vous de l'indulgence.
Ce blocage émotionnel et les autres mécanismes de défenses telle que la dissociation vous ont certainement permis de survivre psychiquement et de traverser tous vos événements de vie difficiles. Vous vous êtes construite avec ces mécanismes psychiques. Ils sont devenus les garant de votre sécurité intérieure.
Votre instinct de survie préfère ne pas les lâcher pour l'instant. C'est peut-être qu'il ne se sent pas suffisamment en sécurité pour l'instant ? Il y a bien sur le sentiment de confiance avec le thérapeute qui entre en jeu. C'est indispensable. Mais également votre sentiment de sécurité dans votre vie au quotidien.
Vous sentez vous suffisamment en sécurité dans votre vie actuelle ? Car sans cela, il est probable que votre inconscient résiste à "lâchez prise" comme vous l'attendez lors des séances par peur d'être démuni après au quotidien, une fois sortie du cabinet.
Je vous souhaite quoi qu'il en soit beaucoup de courage et reste à votre disposition.

Sophie baricault

Sophie Baricault Psy sur Strasbourg

26 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie
Quel parcours ! Vous avez été très persévérante pour tenter de vous en sortir , mais malheureusement cela n’a pas été concluant ou suffisamment suffisant.
Avez vous l’impression d’avoir au moins avancé avec l’une ou l’autre méthode, ne serait-ce qu’un petit peu?
Attendez vous des résultats rapides lorsque vous essayez telle ou telle approche ?
Dans quel état d’esprit étiez vous durant les séances ?
Comme déjà évoqué, il est question de « techniques «  mais le changement provient beaucoup de la qualité de la relation que vous avez avec votre thérapeute, le degré de confiance était-il suffisant pour vous autoriser à vous ouvrir plus??
Cela peut prendre du temps...
En tous cas, il est important de pouvoir rencontrer un thérapeute qui saura vous mettre en confiance pour vous aider à vous ouvrir ou déjà vous aider à vivre plus sereinement avec les choses douloureuses que vous avez vécues et vous permettre d’améliorer vos relations avec vous même, et les autres.
Bien à vous

Meiller Elisabeth Psy sur Didenheim

48 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour
Dans quel contexte avez-vous entamé une thérapie ? Est-ce de vous même ou sur les conseils de votre entourage ? Pourquoi à ce moment là ? c'était-il passé quelque chose ? qui est le plus affecté par vos difficultés à être proche ? etç etç
Voici quelques questions qui pourraient nous aider à répondre
à votre message .

Serge Plennevaux Psy sur Perpignan

29 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour,
la dissociation est vraiment une pathologie lourde.
Avez vous eu l 'avis d'un Psychiatre ?
Je reste disponible pour vous soit en : téléconsultation ,SMS, Whatsapp,Thérapie en ligne
ou de visu en Bretagne Nord.

Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapeute
Thérapie Brève
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Saint-Brieuc

223 réponses

252 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurelie ,
Vous cherchez en vain semble t’il une émotion comme une révélation . Vous êtes bloquée dites vous . Oui il faut parfois consulter plusieurs thérapeutes pour trouver l’alliance thérapeutique . Le transfert dans votre cas est plus important que les divers abords thérapeutiques . La confiance En votre thérapeute vous permettra de lâcher prise peu à peu . Votre résistance paraît importante et en même temps c’est elle qui interroge
Vous souffrez , continuez à vous faire aider et vos démarches thérapeutiques vont porter leurs fruits
Bien à vous
Psy- Véronique -Eyraud

Véronique Eyraud Psy sur Les Angles

53 réponses

29 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour,
Vous semblez anticiper, avec peut-être des attentes de résultats et ceci entraîne nécessairement une déception à chaque fois que vous allez en thérapie... Allez consulter sans aucune attente, jute en étant dans le moment présent... laissez simplement se faire ce qui doit se faire...
Votre corps est intelligent, faites lui confiance pour trouver des solutions sans passer par le verbal et la pensée consciente.
Peut-être pouvez-vous explorer avec toutes les précautions que le thérapeute saura prendre cet état de corps décomposé que vous évoquez...

Igor Teplitchi Psy sur Versailles

8 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,

Vous faites partie des personnes ayant besoin d'avancer prudemment dans la thérapie et au regard de ce que vous avez vécu, il est normal qu'une partie émotionnelle de vous continue à jouer son rôle de prudence et de méfiance pour vous protéger. En EMDR il existe un protocole s'appelant la table dissociative où on invite les différentes parties émotionnelles à s'exprimer. En revanche, avant de commencer la désensibilisation , il vous faudrait trouver un thérapeute qui passe suffisamment de temps à vous stabiliser, cela peut durer plusieurs mois mais c'est une étape indispensable avant d'avancer par la désensibilisation. "Le corps n'oublie rien" cf le livre excellent du psychiatre Dr Van Der Kolk, il y prône le yoga et la somatotherapie ainsi que le neurofeedback très efficace pour les traumas complexes. L'ICV est aussi une thérapie et reconnue pour les traumatismes complexes mais le plus important est que vous vous sentiez en confiance plus qu'une méthode. Le travail sera long mais si la motivation est là comme je le sens dans votre message, cela vaut le coup. N'hésitez pas à me contacter et courage à vous. Barbara Duflos

Barbara Duflos Psy sur Montoire-sur-le-Loir

7 réponses

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AOÛT 2020

Bonjour Aurélie,
Je lis votre détresse et comprends combien votre cerveau s'est adapté pour traverser toutes les souffrances que vous avez endurées. C'est Muriel Salmona, psychiatre et victimologue qui l'explique très bien. Pour pouvoir endurer l'insupportable, l'impensable, le cerveau disjoncte et se dissocie, sans quoi on pourrait mourir de peur par arrêt cardiaque ou arrêt cérébral. Votre système cérébral a fait ce qu'il faut pour endurer les psychotraumatismes, qui menaçaient votre intégrité psychique et physique.
Vous êtes aujourd'hui extrêmement courageuse en cherchant à travailler sur votre passé pour pouvoir mieux avancer et espérer un jour laisser autrui s'approcher.
L'enjeu aujourd'hui serait à mon sens, de choisir un psychologue avec lequel vous vous sentirez vraiment en confiance et de travailler sur le long terme avec cette personne sans chercher de résultat immédiat. Il serait intéressant de partir du présent, ce qui se joue pour vous aujourd'hui. Il me semble que vous vivez ces psychothérapies successives comme des abandons, des échecs successifs de protection, qui ne font que réactiver le fait que vous n'avez jamais été protégée, que l'on a jamais porté ce regard de confiance et de sollicitude dont tout un chacun a besoin. Choisissez un psychologue qui ne cherche pas l'immédiateté et qui cherche avant tout à vous comprendre dans l'ici et maintenant. Vous pourrez ainsi co construire et faire l'expérience d'une relation de confiance.

Nelly Stopfort Psy sur La Teste-de-Buch

2 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7800 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11450

psychologues

questions 7800

questions

réponses 41500

réponses