Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

faire grandir son enfant intérieur en matière d'attachement et séparation

Réalisée par Cécile le 9 août 2018 2 réponses  · Thérapie brève

Bonjour,

Je suis une jeune fille dans la vingtaine.
J'aimerais savoir quel travail je dois faire sur moi-même pour faire grandir mon enfant intérieur en matière d'attachement et de séparations qui sont toujours aussi douloureuses. Au point que je suis actuellement en dépression avec des idées noires de plus en plus présentes à cause de cette problématique.

J'ai un suivi psy depuis près de 2 ans qui m'aide vraiment à mieux me comprendre (j’ai notamment appris que je suis abandonnique), mais je n'arrive pas à faire grandir mon enfant intérieur.

J'ai été confrontée aux séparation très tôt dans ma petite enfance avec le divorce de mes parents, puis simultanément à celui de mes grands-parents paternels et maternels à mes 8 ans.

Tous vos conseils seront les bienvenus.

Meilleure réponse

Bonjour Cécile,

Cet "enfant intérieur" que vous évoquez ici, qu'en d'autres mots plus psychanalytiques l'on nommera également la "permanence de l'objet" demande un temps très long d'analyse ou de psychothérapie... parce qu'il ne s'agit pas tant de le retrouver que de le créer puisque d'une certaine manière il n'a jamais existé ou trop peu pour vous apporter la confiance nécessaire.

Votre suivi psy vous amène à vous pencher sur ces moments de rupture que vous nommez ici, divorce de vos parents lorsque vous étiez petite, puis les séparations successives de vos grand-parents. Séparation est donc un signifiant important pour vous et sans doute le mettez vous du côté de l'irrévocable alors qu'une séparation réussie implique toujours des retrouvailles...

Séparation n'est pas rupture et encore moins arrachement...

Continuez tranquillement votre travail avec votre psy sur toutes ces questions, prenez le temps tout simplement, acceptez aussi certains passages plus douloureux, apprenez qu'au creux (celui dans lequel vous êtes peut-être en ce moment) succède une pente douce comme dans certains paysages de collines. Faites-vous confiance aussi et surtout!

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Cécile,
Vous mentionnez être dans un "suivi psy" depuis 2 ans, je pense qu'il convienne de poursuivre ce cheminement et de soumettre ce questionnement au professionnel qui vous suit. Car, à mon sens, il n'est pas nécessaire de multiplier les moyens de parvenir à résoudre votre problématique mais plutôt de trouver un rythme différent pour obtenir les réponses attendues.
Votre thérapeute a du opter pour un rythme qui correspond à votre "état" psychique tel qu'il l'a perçu mais vous êtes libre de lui demander une progression plus soutenue si vous vous sentez en mesure d'avancer plus loin dans votre cheminement.
Attention, toutefois chaque "avancée" peut occasionner des découvertes plus ou moins satisfaisantes qu'il va falloir "gérer", mais je peux comprendre votre impatience à obtenir un résultat.
Nombreux sont les patients qui viennent nous voir en nous demandant quand ça ira mieux ... le temps du travail psychologique est très différent du temps de la découverte ... on s'approche plus du temps archéologique ! si vous saisissez l'image.
Bon courage Cécile, mais ne le faites pas grandir trop vite cet enfant, il devra pouvoir continuer à s'émerveiller tout au long de votre vie.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AOÛT 2018

Logo Luc BURGENSIS Luc BURGENSIS

538 réponses

454 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Mensonges expertise psychologique

2 réponses, dernière réponse le 25 Mai 2016