Faire le deuil de sa mère

Réalisée par laure CHRISTOPHE le 14 févr. 2018 Deuil

Comment faire le deuil de sa mere? 9 mois apres la douleur est encore tellement vive, c est tellement dur!

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Laure,

Nous sommes tous confrontés tôt ou tard au départ de nos parents, mais nous ne sommes pas tous égaux devant la souffrance.

Il faut du temps pour que le chagrin s'apaise, et laisse la place à un vide accepté. Tant que vous êtes dans la souffrance aiguë, c'est que l'acceptation de ce départ n'est pas vraiment faite : rassurez-vous, il n'y a pas de standard et chacun a le droit d'avoir de prendre tout le temps qu'il lui faut.

En revanche, si vous éprouvez le besoin d'en parler ici, c'est que vous sentez au plus profond de vous qu'une écoute pourrait vous être bénéfique.

Je ne peux que vous conseiller de faire cette démarche car la perte d'une mère est très dure, surtout si les liens étaient proches.

Bien à vous,
Frédérique Le Ridant
Psychothérapeute, psychanalyste

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

170 réponses

913 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laure,

Il est en effet très douloureux de perdre un être proche. Et perdre sa mère peut-être un des moments très difficile de sa vie. Alors surtout ne restez pas seule avec cette souffrance.

Parlez en, écrivez le.
Avec tous ceux qui vous semblent prêts à l'entendre, parlez de votre mère, de vos relations avec elle, des bons et des moins bons moments passés ensemble. De ce qu'elle vous a apporté et des manques. Laissez remonter ce qui vient. Ne gardez pas au fond de vous cette douleur. Tous ceux que vous côtoyez peuvent vous aider. par leur présence et leur écoute.N'ayez pas peur de dire et redire, de revoir des dizaines de fois les photos, les objets qui vous relient à elle.

Par moments peut-être la tristesse qui vous submerge, à d'autres de la colère ou de la peur, voire même de la gaieté. Toutes les émotions sont là, ressortent et nous aident à "faire notre deuil".

Un jour vous réaliserez que certains souvenirs vous feront moins souffrir, et qu'il devient moins douloureux d'y penser. Et le lendemain peut être à nouveau la douleur sera présente.Jusqu'au prochain moment d'accalmie peut-être plus long que le précédent.
Il n'y a pas de règle, pas de durée définie. Chacun avance à son rythme propre. Avec au bout du chemin l'apaisement.

Bon courage

Stéphanie DEBIEVRE Psy sur Montlouis-sur-Loire

8 réponses

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Je traite en ce moment une patiente qui a perdu un parent depuis 17 ans dans des conditions dramatiques! Elle n'a pas encore "fait son deuil" de ce parent. En gros, tout dépend du degré de proximité et des conditions dans lesquelles la personne a disparu. Pour un être cher, disparu dans des conditions "normales", le deuil se résorbe progressivement au fur et à mesure que l'on arrive à "remplacer" la personne disparue par quelqu'un d'autre. Si ces conditions ne sont pas "normales", cela doit prendre plus de temps. Une aide psychologique peut évidemment soulager.

Cherni Amor Psy sur Choisy-le-Roi

90 réponses

113 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laure, Dans la souffrance de la séparation de votre mère, vous vous demandez comment faire le deuil... Je vous invite à consulter un thérapeute qui saura accueillir votre douleur avec bienveillance... et peut-être vous pourrez évoqué les différents aspects de votre douleur comme le regrets, remords ou autres émotions, et peut-être le questionnement en lien avec la fin de vie ? Oui, le temps permet la résilience... Cependant, je vous informe que la psycho-énergétique (EFT... ) peut vous aider à vous libérer plus rapidement... et je vous le souhaite. Très sincèrement...

Thérèse Badonnel Ferry Psy sur Verneuil-sur-Seine

76 réponses

48 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

bonjour Laure,
selon Elisabeth Kubler Roos, spécialiste du deuil, le processus de deuil pour un être proche comme une mère peut varier entre un an et deux ans selon la nature de la relation.
ce qui aide souvent c'est d'accepter cette état de douleur plutôt que de lutter contre. dans ce domaine nous n'avons pas de contrôle sur le temps et la durée du deuil. mais cela viendra c'est sûr
bien à vous
Josie Laure Rubinstein

Josie Laure Rubinstein Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

215 réponses

792 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laure,

Nous sommes tous confrontés tôt ou tard au départ de nos parents, mais nous ne sommes pas tous égaux devant la souffrance.

Il faut du temps pour que le chagrin s'apaise, et laisse la place à un vide accepté. Tant que vous êtes dans la souffrance aiguë, c'est que l'acceptation de ce départ n'est pas vraiment faite : rassurez-vous, il n'y a pas de standard et chacun a le droit d'avoir de prendre tout le temps qu'il lui faut.

En revanche, si vous éprouvez le besoin d'en parler ici, c'est que vous sentez au plus profond de vous qu'une écoute pourrait vous être bénéfique.

Je ne peux que vous conseiller de faire cette démarche car la perte d'une mère est très dure, surtout si les liens étaient proches.

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

170 réponses

913 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Il est très difficile de faire le deuil d'un être cher. De plus le décès de la mère nous renvoye à notre propre décès...d'être la génération des anciens maintenant.
Accordez vous du temps soyez indulgent envers vous même et accueillez vos sentiments.
Le cycle classique des phases du deuil dure environ 1 an. Mais ceci n'est qu' à titre indicatif.
Si vous voyez que la situation n'avance pas vous pouvez vous faire aider par un psychologue.
Bien cordialement
Stefanie Bohme psychologue clinicienne
Enfants ados adultes
Analyse systémique
Thérapie familiale et conjugale

Stefanie Böhme Psy sur Fontaine-Notre-Dame

156 réponses

150 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Chacun a son cheminement pour le deuil, chacun son rythme. Les étapes du deuil sont le déni, la colère, la tristesse, l'acceptation chacun vit ses étapes à son rythme. Il est important de laisser le temps au temps. Si vous avez besoin je suis à votre écoute plein de pensées positives cordialement Laetitia Caron thérapeute en hypnose relation d'aide et conseillère agréée en Fleurs de Bach

Laetitia Caron- Eveil en soi Psy sur Gragnague

29 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour

La perte d'une mère est un moment extrêmement douloureux et je comprends votre souffrance. Avant de pouvoir l'accepter nous passons par des étapes difficiles et 9 mois ne parait pas une période si longue que cela pour les traverser, avant de pouvoir accepter. Toutefois, si les choses n'évoluent pas d'ici quelques semaines, je vous encourage vivement à consulter pour que ce deuil ne devienne pas ce que l'on appelle un deuil pathologique, c'est à dire qui ne parvient pas à s'achever pour nous laisser repartir du côté de la vie.

Bien à vous

Jacqueline Marx

Jacqueline Marx psychothérapie, psychanalyse et coaching de vie Psy sur Verrières-le-Buisson

45 réponses

21 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laure,
Votre souffrance est naturelle ,n'oubliez pas que le regard d'autrui empêche bien souvent à nos émotions de s'exprimer ,n'hésitez pas à les montrer ,elles n'ont rien d'étrange ,parlez de votre mère encore et encore Parfois vous pouvez avoir des désirs de silence que vos amis comme un psy doivent respecter . Il faut patienter .,le deuil du passé demande du temps, l'accepter vous fera revivre sans en souffrir car votre mère vivra toujours en votre cœur , ce qui est l'essentiel . N'hésitez pas à réclamer de l'aide psychologique ,vous évitera d'inhiber votre deuil . Bien à vous

Catherine POURTEIN Psy sur Buxerolles

260 réponses

131 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, 9 mois, ce n'est pas anormal. Le travail de deuil est souvent long et progressif. Chaque personne avance différemment. L'important est que vous vous ne vos "enlisiez" pas dans votre deuil. Pourquoi ne vous feriez vous pas aider par un psychologue. Le fait d'en parler, de parler de votre mère, d'évoquer des bons moments....peut vous aider à avancer. Courage. Monique Hacklinger - psychologue-clinicienne.

Anonyme-280799 Psy sur Ouzouer-le-Doyen

40 réponses

36 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laure,

Le deuil est un moment ou nous serons, tous, un jour confrontés et chacun réagira de manière personnelle. Une douleur que l'on ne connaissait pas surgit, des émotions nous envahissent et même des mois après la perte de l'être aimé. Une vérité terrible s'abat sur nous, la famille, les amis, plus rien ne sera comme avant puisque la personne n'est plus. Et c'est là tout le travail de deuil, c'est un processus universel, mais chacun se l'accapare comme il peut, comme il veut, comme il le ressent.
Vous êtes dans une phase de deuil et vous sentez la perte cruelle, le manque, l'absence. Et cela est parfaitement normal, de plus 9 mois est d'un côté très court et en même temps votre maman vous manque tellement. Ce travail du deuil demande du temps, de la patience, peut-être pouvez vous lui écrire et dire toute votre peine, mes aussi vous rappelez des bons moments passés ensemble, ce que vous auriez aimé lui dire et que vous n'avez pas pu.... Au fur et à mesure vous vous apercevrez que penser à votre mère n'est plus aussi douloureux, le manque se fait moins présent car un travail d'acceptation se fait.
Si la douleur est trop présente peut-être devriez vous envisager de vous faire aider, quelques séances pour exprimer vos émotions difficiles seraient utiles.

Je vous souhaite bon courage.

Isabelle MALGERARD
Hypnothérapeute

MALGERARD Isabelle Psy sur Haguenau

79 réponses

57 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Le deuil est un processus très long... Et la personne disparue continue de vivre longtemps en nous. Ce qui est frappant dans votre message est ce "9 mois" qui renvoie au temps de la gestation.

Votre mère vous a "attendu" pendant 9 mois, comme la plupart des mères. Et vous, après 9 mois, vous ressentez le fait de n'avoir pu faire encore le deuil. Peut-être que cette temporalité représente un cap pour vous?

Si votre souffrance est trop grande, n'hésitez cependant pas à consulter afin de comprendre la nature de votre lien à votre mère.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3681 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Deuil

Voir plus de psychologues spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10550

psychologues

questions 5750

questions

réponses 30950

réponses