Famille recomposée

Réalisée par Sophie le 19 sept. 2019 Psychologie enfant

Bonjour,
Je me permets de recueillir vos conseils concernant une situation lié avec les 3 filles de mon futur conjoint.
En effet, je vais bientôt enmenager chez mon conjoint qui a déjà 3 filles, 6, 9 et 13 ans.
Garde alternée.
Je souhaiterai avoir un enfant, mon conjoint ne serait pas contre non plus. Nous sommes ok sur le délai : 2 ans. 2 ans et demi.
Nous allons clarifier avec les filles, mon installation et j aimerai leur dire que nous souhaitons un enfant dans le futur. MS mon conjoint est contre. Il veut l annoncer au moment où cela sera d actualité, car il me dit que les enfants n ont pas la même notion de temps et cela peut les perturber inutilement trop longtemps.
Je vs demande car j’ ai parfois l impression qu il peut se défiler.
Est ce une bonne chose que de ne pas en parler tout de suite à ses enfants, comme projet de vie et le faire au moment venu ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Madame,

Vous êtes tous face à un très grand changement : vous allez intégrer la famille de votre futur conjoint, avec tous les défis qui vous attendent.
Je comprends que vous même n'avez pas encore d'enfants.
Il me semble que votre objectif actuel de couple est bien celui d'une "adoption réciproque reussie" entre vous et ces trois filles.
Le fait que vous voulez vous aussi avoir votre enfant à vous avec l'homme que vous aimez est naturel, mais... n'ayant pas choisi le plus simple (homme sans enfants et très désireux d'en avoir...) il vous faudra attendre un peu, pour le mettre au monde dans un climat paisible.

Par ailleurs, aucun parent n'annonce à ses enfants son intention d'en avoir d'autres..., ni leur demande la "permission".
Et les réalités de l'arrivée d'un nouvel enfant dans une famille sont toujours un peu difficiles, même si trop souvent idéalisées.

Dans votre situation il ne sera bon pour personne d'annoncer votre projet d'avenir maintenant.

Donc..., concentrez vous avec votre conjoint de prendre la bonne place dans la configuration existante. Il faudra qu'il vous aide et vous soutienne auprès des filles (chacune d'entre elles, toutes différentes et avec probablement des attentes et exigeantes différentes).

Vous verrez ensuite avec lui pour la suite et l'élargissement de la famille.

Je vous souhaite de devenir une "belle mère suffisamment bonne"..., ce qui ne fera que bien vous préparer pour votre futur rôle de mère.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1673 réponses

5164 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
je vous invite Madame à ne pas passer les boeufs avant la charrue
1) ces enfants vont avoir la surprise de vous trouver au domicile du papa chaque fois qu'elles viendront , je pense , donc pour eux ça risque d'être compliqué ; aussi, à mon avis, c'est inutile de vouloir anticiper et provoquer davantage de troubles, prenez le temps de faire connaissance et d'apprendre à vous faire apprécier car vous allez leur prendre leur papa c'est ce qu'elles vont penser. Restez humble , calme , patiente. Bon courage et tous mes voeux de bonheur vous accompagne . C.Sarant

Chantal Sarant Psy sur Brive-la-Gaillarde

9 réponses

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour madame,
En effet ce n'est pas simple, vivre son amour avec votre conjoint tout en fondant une famille avec la sienne !... Qui existe déjà. Je vous propose la patience, une chose à la fois. Installez-vous ensemble, apprenez tous à vivre dans l'amour et la bienveillance ensemble puis le reste suivra naturellement. Vous parlez de vous donner environ 2/2 ans et demi, alors cela vous laisse le temps de vivre l'instant présent... D'autres moments à venir. Le choix d'agrandir la fratrie pendant ce temps là, sera plus facile à accepter et permettrait peut-être vos belles fille à y '' participer '' après tout, ce sera leur petit frere/sœur.
Pour en discuter d'avantage, n'hésitez pas à me contacter. Bonne continuation.

Bien à vous,

MARTIN-OLOMAJEYE Uliyemi Psy sur Le Touquet-Paris-Plage

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Il semble que vous cherchiez avant tout à avoir un enfant avec votre compagnon et que n'ayez pas très confiance en lui.
Qu'en pensez vous ?
En ce qui concerne ses 3 filles, l'emménagement avec vous sera déjà un chamboulement pour elles, et elles auront besoin de temps pour l'intégrer. Lorsque vous serez apprivoisée par elles, et si c'est toujours d'actualité, vous sentirez, avec votre compagnon le bon moment pour annoncer la venue d'un bébé ( lorsqu'il sera en route, car c'est d'abord votre décision de couple avant celle de ses enfants....chacun a sa place ) .
Votre relation avec lui semble insécure de votre coté. Il serait judicieux de pouvoir vous ouvrir à lui de ce que vous ressentez en parlant de vous et non de lui. Et que vous puissiez exprimer votre besoin pour vous sentir en confiance avec lui. De son coté, il pourra exprimer ce qu'il ressent et son besoin et vous pourrez ainsi envisager de transformer certains de vos comportements pour consolider votre relation.
Les relations nous aident à prendre conscience de nos zones aveugles et nous faire grandir mutuellement. Elles n'existent pas pour nous rendre heureux...( à méditer ) . Elles sont toujours en évolution et c'est toute la richesse d'une relation amoureuse.
J'espère que j'ai pu vous aider.
A votre écoute,
Bien cordialement
Fabienne Vaillant

Fabienne Vaillant Psy sur Boulogne-Billancourt

3 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour , je vois que vous vous questionnez beaucoup . Déménager avec votre nouveau compagnon est une grande étape . Mais avez vous assez confiance en lui ? Et en vous ? pour dire : j'ai,peur qu'il se défile ,. Peut-être devez vous réfléchir a cela .
Vivre a 5 ne sera pas tous les jour facile aussi je vous souhaite beaucoup de courage mais aussi beaucoup de plaisir avec les enfants de monsieur et prochainement j’espère les votre .
Bien Cordialement .
Mme Odette ROUX

Odette Roux Psy sur Valence

40 réponses

76 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sophie.

Vous allez vivre avec votre conjoint. Ce faisant, vous allez jouer un rôle nouveau dans votre vie. Votre conjoint et ses filles également. Chacun devra trouver sa place, et reconnaître la place de l'autre.

Dans ce contexte, il est vrai que créer en amont la place d'un nouveau petit être à l'avance peut être difficile à vivre pour vos belles-filles. C'est un peu comme si vous leur disiez poussez vous, je viens prendre ma place et pour être sûre que vous ayez compris, je vous demande encore plus de place parce que je viens avec un super projet.

Votre projet de bébé est en effet un beau projet. Vous êtes bien dans votre relation, vous allez prendre le temps de mettre en route cet enfant, pourquoi ne pas prendre le temps également de laisser chacun vivre et s'habituer à cette nouvelle relation? Pourquoi ne pas prendre le temps d'apprendre à connaître les filles de votre conjoint et leurs réactions uniques aux événements de la vie? De cette manière vous trouverez naturellement le moment et les mots pour évoquer la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur à chacune d'elles.

Belle journée à vous

Kiese George.

Kiese George psycho-praticienne en PNL Psy sur Mondeville

9 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Fiez -vous à votre instinct.

Patrick KELLY Psy sur Nantes

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

La venu d'un enfant dans une famille et notamment une famille recomposé peut être très perturbant et ce sujet doit être réfléchi. Il s'agit effectivement d'un projet qu'il faut réfléchir murement avec votre conjoint et la réponse vous devez la trouver ensemble car il n'a a pas de bonne ou mauvaise chose à faire.
Les enfants ne sont pas aveugle et ils doivent ressentir les choses. il est important de sentir le moment de leur en parler car cela peut aussi être perturbant pour un enfant de sentir le projet et que les parents n'en parle pas. les manifestations ne seront pas direct mais cela peut influencer leur comportement. Le sujet est complexe et je ne peux pas vous répondre facilement car ce qui est important dans cette situation est de trouver un timing juste qui sera défini par les ressentis de chaque membre de la famille. En espérant vous avoir apporter quelques indices et solution.

Jean sébastien NOTTEZ Psy sur Chartres

1 réponse

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame, je ne peux que souscrire positivement à la réponse déjà formulée. J'ai ressenti, à la lecture de votre message deux choses essentielles. L'une étant qu'avant de "programmer" un enfant il faut bien se connaître, mais vous ne dites pas depuis combien de temps vous vous connaissez. De plus la cohabitation ne ressemble pas forcément à la vie qu'on connaît avec un conjoint, chacun chez soi. La deuxième chose qui transparaît, c'est une espèce de méfiance à son égard qui m'évoque un sentiment d'abandon. Peut-être devriez-vous vous interroger à ce sujet. Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

168 réponses

99 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sophie,
Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise chose, il faut que cela vienne de vous deux, en accord, que l'un ou l'autre ne se sente pas "pris en otage" ou ait le sentiment qu'on l'ai bridé ou au contraire forcé la main.
L'important est donc de bien communiquer et de s'accorder. Si votre conjoint a des réticences, parlez en, essayez se savoir ce que ça lui fait d'envisager cela (son ressenti, ses émotions, son vrai besoin). Pour les enfants, en général ils ressentent tout ce qu'il se passe chez les adultes, donc s'il y a un vrai accord profond , une harmonie, ils devraient bien le vivre. A voir aussi les rapports entre vous tous actuellement, s'il y a des résistances, le fait de laisser passer un peu de temps pour voir comment chacun trouve sa place dans ce nouvel ensemble, peut alors être une solution pour que les choses se mettent en place de façon plus soft ….
En tous cas il s'agit d'une vraie nouvelle aventure, pour qu'elle soit belle, essayez de recevoir toutes les réactions ou sentiments (tous légitimes) , en les accueillant et sans jugement.
Bonne nouvelle aventure donc !
Eric Egron

EGRON Eric Psy sur Conflans-Sainte-Honorine

9 réponses

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je comprends que votre futur à court et moyen terme est bien défini. Vos projets sont posés et datés, ce qui m'amène à me demander si l'imprévu peut être quelque chose de risqué pour vous ? Quelle place laissez vous à l'éventualité que vous soyez enceinte avant ou bien ultérieurement ? Est ce qu'une annonce "officielle" à la famille peut être garant de la durabilité de votre couple ? et, et... je m'arrête là car plus j'y pense plus j'ai des questions qui m'arrivent en tête, vous en pensez quoi vous ???......
Bien à vous,
Laure

Laure RAFFRAY Psy sur Mudaison

3 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

Si vous envisagez de faire votre vie avec cet homme, il serait bon de lui faire confiance. Ou est-ce quelque chose en vous vous dit qu'il n'est pas certain de vouloir un autre enfant??

Les filles ne sont pas concernées par le projet de bébé de leur papa avec sa nouvelle femme. Elles ne peuvent pas être "une garantie" pour vous, ça sera injuste et inapproprié.

Il me semble plus intéressant de questionner votre peur ou votre intuition qu'il ne voudra pas un 4 ème enfant...

Bien cordialement,
Tsvetanka Shopova

Tsvetanka SHOPOVA Psy sur Paris

145 réponses

183 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,
il me semble aussi qu'il faut procéder par étape. Envisagez votre installation, avec la recomposition de toute cette nouvelle famille. et quand le moment sera venu, et approprié, vous parlerez de vos projets futurs. rien ne sert de bruler les étapes.
je reste à votre disposition pour discuter de vos "peurs" quant à ce projet de bb.
bien à vous
Ghislaine Reille (neuropsychologue clinicienne)

Ghislaine Reille - Cpea Savoie Psy sur Chambéry

3 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sophie,

Je salue votre démarche de faire au mieux pour cette nouvelle vie familiale.
Il me parait très important, dans un premier temps, de permettre a cette fratrie de 3 de tisser un lien d'attachement avec vous, solide et permanent. Quand vous allez sentir qu'une nouvelle cohésion familiale émerge, c 'est là le moment de lancer ce nouveau projet. Bon courage!

Liliana Mingita - Psychologue Clinicienne Et Thérapeute Familiale Psy sur Colombes

4 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,
Bravo de ces bonnes nouvelles, vous vous engagez vers de nouvelles perspectives, et tout cela est très joyeux.
J'aurai envie de vous inviter à réfléchir à cette proposition "Qu'est-ce qui est important pour moi maintenant ?"
Au moment, où vous allez emménager, les premières semaines, les premiers mois, et certainement premières années vont être consacrées à constituer un cocon familial chaleureux où chacun occupe confortablement sa place.
Les choses vont se faire dans la douceur et avec le temps.
Dans un système existant, si vous amenez un élément nouveau, l'ensemble du système bouge.
Ce qui signifie, qu'il va y avoir un certain chamboulement, et que progressivement vous allez chacun prendre des nouveaux repères.
En prenant le temps d'intégrer cette nouvelle vie, et en vous concentrant sur chaque moment, vous allez vous apercevoir que les choses coulent de source.
Vous sentirez arriver le juste moment avec votre conjoint pour évoquer la perspective de l'enfant.
Cette annonce sera faite dans un climat sécure, à ce moment, et chacun en sera très heureux.
Ne pas annoncer dès le démarrage ne vous empêchera pas d'avoir un enfant ultérieurement.
Annoncer dès le démarrage ne vous sécurise pas non plus sur le fait d'en avoir un.
Vous pouvez vous accorder du temps.

Diane de Basly Psy sur Roubaix

18 réponses

35 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je vous conseillé de prendre le temps et donc d'annoncer les choses progressivement. Il me semble que la première étape c'est votre installation sous le même toit, façon de constituer une nouvelle famille. C'est très impliquant pour tout le monde, vous, votre conjoint et ses trois filles. Il vous laisser le temps de vivre cette nouvelle vie et peut être même que la question sera posée naturellement par l'une d'elles.
Le désir est fort pour vous et vous avez probablement un certain nombre de craintes mais ça ne doit pas précipiter cette annonce.
Prendre le temps, vivre ce grand changement et se faire confiance.
Bien à vous.

Anna SCHIAVO-BERNARD Psy sur Bègles

1 réponse

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Votre courrier est emprunt de communication dans le couple.
Une vie de couple est nécessairement synonyme de parole et de projets.
On peut y inclure les enfants et dès fois il faut leur en parler au moment venu.
L’histoire d’un couple n’est pas l’histoire d’une famille. La distinction est sérieuse.
Il faut que chaque mémé te trouve sa place.
Dans certains cas, les enfants doivent vivre absolument leurs vies d’enfants.
Très cordialement..
Je reste disponible.
Cabinet Ghemmour.
Psychanalyse. Psychanalyste. Analyses des pratiques. Supervision.

H. Ghemmour Psy sur Massongy

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Ces deux petites phrases m′interpellent :

« Nous sommes OK sur le délai.....(...)

Je vs le demande car j′ai parfois l impression qu il peut se défiler.. »

comme si en mettant les choses au clair dès maintenant,
il s′agissait pour vous d′un contrat moral auquel il ne pourrait plus se soustraire,
et donc une sorte de garantie de votre côté sur l′avenir.

Sans pour autant prêcher pour nos paroisses,
ll me semble que cette question mériterait d′être abordée
avec un(e) psy, ...conseiller(ère) familial(e),....conjugal(e), en tout cas avec une personne tierce afin que ce désir d′enfant puisse être clair entre vous avant un échange avec ses filles.
Et d′ailleurs pour elles, savoir déjà que l′arrivée d′un enfant - « est toujours possible » -dans un couple, n′est pas la même chose, n′est pas aussi tranché, que d′annoncer : «nous allons avoir un enfant dans 2 ans ».
Tout est question de nuances !

Cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

1963 réponses

5720 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sophie,
Personnellement, je partage le point de vue de votre compagnon.
J'ai plutôt l'impression que vous voulez vous rassurer quant à votre place dans cette famille recomposée.
Prenez déjà vos marques avec ses filles, faites en des alliées et non des adversaires, car c'est très compliquée de manière générale à trouver sa place dans une famille déjà bien constituée...
2 ans c'est long, vous aurez le temps de leur en parler.

Voilà mon conseil
Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2428 réponses

10210 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Personne d'autre que vous ne ressent ce que vous ressentez, et il faut vous fier à votre ressenti. Vous pourrez recevoir des conseils d'autres personnes, y compris ici, mais je vous suggère de vous questionner intérieurement.
Que Monsieur "ne soit pas contre" ne veut pas dire qu'il en a envie. Vous êtes la meilleure personne placée pour connaitre votre compagnon et sentir si c'est un réel projet commun ou non, d'actualité ou non. Je rejoins le fait que les enfants présents n'ont ni leur avis à donner, ni à être informés de projets à si long terme, à moins que vous ne preniez ce type de décision personnelle en fonction de l'avis des enfants de votre compagnon... Si c'est un projet commun dont l'envie est réellement partagée par vous deux, les choses s'installeront probablement naturellement avec les enfants présents et à défaut, vous saurez traverser cette petite période de changement et d'inconnu pour les enfants déjà là. Dans votre question, il y a une demande d'approbation extérieure pour un projet qui doit être seulement le votre et celui de votre compagnon. Tout se situe là. A vous de vous centrer sur vos ressentis et de vous faire confiance. C'est important. Bonne introspection :-)

Christophe Bignon Psy sur Ippling

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour. Vous n'avez pas d'enfants vous?

DJALEM Céline Psy sur Caussade

8 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Ce qui ressort de votre mot c’est votre engouement à construire un foyer, une famille, en considérant chacun.
Il me semble qu’il peut être bon d’avancer une étape à la fois. Donner le temps à chaque étape que vous vivez. Prendre le temps de vivre ce nouvel emménagement, construire votre couple dans ce nouvel environnement, préparer votre union... il ne s’agit pas d’attendre le dernier moment pour communiquer avec les enfants de votre envie commune d’agrandir la famille, mais de prendre le temps de vivre ce qu’il y a à vivre avant cela. Découvrir, avancer étape par étape. Dialoguer avec votre futur conjoint sur votre ressentie sur le « défilement » que vous exprimez voir dans son attitude.
Lorsque vous serez confortablement installés dans votre nouvelle vie, il vous sera plus facile, en tant que couple et parents d’une grande famille, d’annoncer l’envie de l’agrandir.
Cordialement,
Caroline Ferrand

Ferrand Caroline Psy sur Labège

5 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je vais surtout rebondir sur votre phrase "j'ai parfois l'impression qu'il peut se défiler".
Il me semble que vous pourriez aborder ce sujet qui vous tracasse, avec lui. C'est ce qui me semble important aujourd'hui, pour votre sérénité.
Cordialement
Inès Avot - Psychothérapeute en Gestalt et Thérapeute de couples LILLE et LONGUENESSE

AVOT INES Psy sur Lille

95 réponses

45 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Madame bonjour,
Vous ne mentionnez pas si, de votre côté, vous avez déjà des enfants, ni quelle est la qualité de votre relation aux filles de votre conjoint?
Quoi qu’il en soit, je pense que vous devriez procéder étape par étape: autorisez vous déjà de prendre de temps de vous installer ensemble; tout le monde va changer son mode de vie et il convient que chacun prenne le temps de trouver sa nouvelle place.
Lorsque vous serez prêts, alors vous pourrez ensemble, vous et votre conjoint, annoncer ce beau projet aux enfants et prendre le temps, encore une fois, d’écouter leur verbal et leur non-verbal.
À vous lire, il semblerait que vous ayez peur que votre conjoint vous trahisse, notamment...Il pourrait être judicieux D'évoquer ensemble vos peurs; qu’en pensez vous?
Je reste disponible si vous avez besoin d’autres conseils.
Bien à vous

Carlier Sandrine Psy sur Charleville-Mézières

203 réponses

198 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Psychologie enfant

Voir plus de psychologues spécialisés en Psychologie enfant

Autres questions sur Psychologie enfant

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10550

psychologues

questions 5750

questions

réponses 30900

réponses