Famille recomposée, la place des ex

Réalisée par mamounette59 · 6 juin 2024 Aide psychologique

Bonjour,

Je suis une maman de 2 garçons en famille recomposée depuis 4 ans, ma relation avec mon ex est très complexe, il n'y a aucune communication. Mon ex a voulu une garde alternée et il ne souhaite pas communiquer, il est extrêmement rigide et les appels avec mes enfants sont restreint à 1 fois par semaine le mercredi de 18h30 à 19h.
Au début, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre , ce sentiment de ne pas être libre de pouvoir parler à ses propres enfants a été vraiment douloureux pour moi. J'ai consulté, on m'a expliqué que je n'étais plus un couple, qu'il fallait que je laisse les enfants profiter avec leur père et que je ne pouvais pas m'introduire dans sa vie privée à lui.
Avec du travail sur moi même, j'ai compris qu'il fallait respecter sa vie privée à lui et à son couple. On m'a bien fait comprendre que je ne pouvais pas les déranger à n'importe quelle heure n'importe quand, etc...
A l'inverse, mon conjoint actuel qui a également un enfant en garde alternée, lui a gardé une bonne communication avec son ex.
Au début, ils s'envoyaient beaucoup de messages et d'appels par jours, je suis même retombée sur une photo qu'elle avait envoyé pour sa fille apparemment.
Je trouvais que c'était trop et irrespectueux. Aujourd'hui, elle n'envoie plus de photos et beaucoup moins de messages, ça se limite à 4/5 audio par jour qu'elle envoi pour sa fille sur le téléphone de mon conjoint, à des sms qu'il reçoit au moins une fois par jour et à des appels ça peut aller de tous les jours à 2 fois par semaine.
J'ai beaucoup beaucoup de mal , je ne comprends pas pourquoi moi, je ne dois pas intervenir et envahir mon ex pour avoir des nouvelles de mes enfants et d'un autre coté, je dois subir son ex envahissante.
Lorsque j'en parle à mon conjoint il me fait la remarque que lui s'entend bien avec son ex et que je ne dois pas comparer leur relation avec la relation que j'ai avec mon ex. Je suis d'accord mais y a t il un juste milieu ??
Je sais que je suis jalouse, jalouse de ne pas pouvoir communiquer de cette manière avec mon ex, jalouse aussi que je ne suis pas respectée en quelques sortes.
J'ai ce sentiment d'injustice et d'insécurité.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 JUIN 2024

Bonjour,

En effet, vous l’analysez parfaitement, c’est votre jalousie qui vous fait trouver cette situation injuste. Cependant, vous n’avez d’autres choix que de l’accepter. Chacun est libre de vivre sa vie comme il le souhaite. Votre ex-partenaire souhaite limiter vos échanges avec vos enfants lorsqu’ils sont chez lui, c’est ainsi, il faut respecter ce choix.
À l’opposé, votre partenaire a une relation plus saine avec son ex et il peut ainsi avoir des échanges plus réguliers. Tant mieux pour lui.
Je vous invite donc à profiter des moments avec vos enfants le plus possible afin de pouvoir subir sans trop de gêne les moments où vous n’aurez plus la possibilité d’échanger quand bon vous semble.
De plus avec le temps, vos enfants pourront d’eux-mêmes échanger certainement plus régulièrement avec vous.
Le plus important, c’est de ne pas vous montrer trop intrusive et exigeante, ni envers votre ex, ni envers votre partenaire.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3524 réponses

3579 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JUIN 2024

Bonjour Madame,

Le juste milieu que vous aimeriez trouver entre vos ex et votre vie de couple actuelle en famille recomposée n’est qu’un idéal qui pourrait être visé si tous les protagonistes vivaient mal la situation et seraient d’accord pour faire une thérapie familiale, ce qui est utopique.
Or, il semblerait qu’il n’y a que vous qui souffrez, et ceci sans doute aussi parce qu’il a cette grande différence, qui vous crée un sentiment d’injustice et de la jalousie, ce qui est compréhensible.

Mais pourquoi sentez vous aussi de l’insécurité ? Pensez vous que votre compagnon a encore des sentiments amoureux pour son ex ?
C’est un point qu’il serait bon d’aborder avec votre psy, pour faire la part entre vos ressentis et les actes réels.

Les âges des enfants est important et vous ne les spécifiez pas : le besoin de contact avec l’autre parent varie selon cela, et aussi du délai passé depuis la séparation.

Il semblerait que leurs échanges sont quand même un peu trop fréquents, si c’est plusieurs fois par jour. Pouvez vous lui dire que vous sentez que son ex est quand même trop envahissante, si vraiment elle appelle à des moments où elle vous dérange ?

En même temps votre relation avec votre ex est trop difficile et la règle qu’il vous impose très rigide : n’y a-t-il moyen de faire une médiation avec lui pour améliorer votre entente ?

Si vous vous sentez en insécurité et que votre relation avec votre conjoint va mal vous pouvez lui proposer de faire une thérapie de couple qui pourra amener à un plus de compréhension réciproque et une meilleure entente entre vous qui vous rassurera.

Je vous souhaite d’arriver à changer ce qui peut encore évoluer et d’accepter ce sur quoi vous n’avez aucune influence pour vivre avec plus de légèreté.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4433 réponses

12188 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JUIN 2024

Bonjour,

Je comprends parfaitement votre message et en effet vous avez la mauvaise place. D'une part, on vous prive d'avoir un lien avec vos enfants une semaine sur deux et on vous explique que c'est pour le bien de tout le monde et d'autre part on vous "impose" la présence quotidienne de l'ex de votre compagnon et encore une fois on vous explique que c'est pour le bien de tout le monde. Sauf que vos besoins ne sont respectés ni dans la première situation ni dans la seconde, ce qui crée un sentiment d'injustice à juste titre et d'insécurité.

Vous avez déjà fait un travail sur vous pour accepter la première situation et c'est à vous de refaire un travail pour accepter la deuxième. Sauf que vos positions dans les 2 situations sont différentes.

Vous avez le droit de communiquer avec votre compagnon et d'établir les règles et la fréquence à laquelle son ex pourrait le contacter. 5 audios par jours c'est beaucoup et même si les messages sont destinés à sa fille il en reste qu'elle reste présente dans votre quotidien et ce n'est pas normal. Votre compagnon doit être en mesure de comprendre qu'il est dans une autre relation et que rester en bon terme avec son ex ne veut pas dire garder un contact quotidien ni ne pas établir des régles.

Quant à votre ex, si vous en sentez la force, peut-être qu'apaiser la situation et s'offrir des petites ouvertures où vous pouvez chacun garder un petit contact avec les enfants quand il est chez l'autre pourrait aussi vous faire du bien à vous à lui et même aux enfants.

Pour résumer, pour arrêter de subir les 2 situations il faut jouer votre propre rôle, imposer vos limites dans l'une et rétablir un lien de confiance dans l'autre. Ce n'est qu'en prenant votre vraie place dans cette situation que vous pouvez sortir de ce sentiment d'injustice.

Je reste à votre disposition pour travailler ensemble sur votre juste place si vous en avez besoin.

Chaleureusement
Sara TIJ
Facilitatrice en Voice Dialogue

Sara Tij Psy sur Paris

67 réponses

55 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JUIN 2024

Bonjour

Je suis très touché par votre message qui traduit bien ce sentiment d'incompréhension et de frustration, vous êtres très lucide sur votre situation.

Lorsqu'il se sépare le couple disparait, c'est bien ce que l'on vous expliqué, pour autant ce couple qui disparait doit faire place ou laisser advenir le couple parental. Ce n'est plus le même type de couple, celui-ci doit se mettre au service des enfants. Manifestement vous n'avez pas pu créer ce couple parental avec votre ex-mari, ce que votre nouveau conjoint semble lui de son côté avoir plus réussi.
Il me semble important que vous puissiez former avec le père de vos enfants ce couple parental.

Je vous recommande la lecture de l'ouvrage du Dr Serge Mori : "Les familles recomposées, à chacune son histoire". Vous y trouverez les éléments de réflexions nécessaires à la survenue de ce couple parental, vous pourrez alors en discuter avec le père de vos enfants, voire lui faire lire aussi. C peut -être une base de réflexion pour l'expression de ce couple parental.

Je teste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

435 réponses

203 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024

Bonsoir,

Effectivement votre conjoint actuel a raison. Vous ne pouvez pas comparer deux situations qui n'ont rien à voir.
Vous avez chacun votre propre histoire personnelle et vous avez chacun eu des enfants et un ex. Et cette histoire antérieure a été différente et cela a des conséquences aujourd'hui.
Que votre compagnon s'entende bien avec son ex c'est tant mieux pour le bien être de leur enfant commun, mais cela ne vous prive de rien. Si vous la trouvez trop envahissante vous pouvez en parler à votre conjoint mais cela ne changera rien à votre propre relation avec votre ex. Il faut bien séparer les deux situations et ne pas vouloir les comparer. Personne n'a dit d'ailleurs que la vie était juste. La vie est rarement juste. Elle est surtout différente. Il vous faut renoncer à comparer.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4279 réponses

22083 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024

Bonjour Mamounette,

La vie en famille recomposée est une toujours d'une grande complexité. Vous êtes en conflit avec votre ex-compagnon. Vos enfants sont donc entre deux "mondes" : le votre et celui de votre ex. Ils sont tiraillés entre les deux et peut-être vivent-ils des conflits de loyauté. Le lien amoureux est cassé entre vous et votre ex mais, en revanche, il y a un autre lien entre vous qui est indéfectible : le lien parental. Vous êtes les parents de vos enfants, à vie ! Et vos enfants en ont besoin de ce lien. La tension qui existe dans votre relation semble mettre à mal ce lien.
Etant donné qu'il ne semble plus y avoir de lien entre vous, il est donc important de respecter le temps que vos enfants passent avec leur père, qu'ils aient la possibilité et le temps de s'immerger dans l’environnent de celui-ci. Et réciproquement, ils ont besoin de s'immerger dans la relation qu'ils ont avec vous. Ils ont deux "univers", ils font l'effort pour passer de l'un à l'autre, ils s'adaptent, ils n'ont pas le choix.
Si vous ressentez de la jalousie, un sentiment d'abandon, de la solitude, de l'injustice, cela vous appartient et vous devez faire votre travail personnel, sans que vos enfants aient à en pâtir. C'est dur, c'est parfois injuste mais ce n'est pas moins dur ni moins injuste en impliquant vos enfants. Au contraire, cela devient compliqué pour tout le monde.

la situation de votre compagnon actuel n'est, semble-t-il, pas la même que la vôtre. Il semblerait que lui et son ex-compagne aient réussi à préserver le lien parental, par rapport à leur fille. Il est important pour cette petite fille que ce lien soit préservé. Il est possible d'avoir un lien parental avec son ex et de ne plus avoir de lien amoureux.
Si la place qu'occupe l'ex de votre compagnon dans votre vie de couple vous semble trop importante, c'est un autre sujet. il est donc important que vous parliez avec lui. Il me semble indispensable de bien distinguer ce qui est de l'ordre parental (relation au service de l'éducation et du bien être de l'enfant) et ce qui est de l'ordre amoureux ou amical.
les situation de séparation et de famille recomposées sont sensibles et parfois douloureuses. Il est du devoir des parents de préserver les enfants et de ne pas les impliquer dans leurs différents.
Je reste à votre écoute,
Bien à vous,
Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

197 réponses

103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024

Bonjour,

Il n’est pas toujours évident lors d’une séparation d’arriver à faire le deuil du couple conjugal et laisser ainsi la possibilité au couple parental de se mettre en place. Souvent les rancoeurs persistent rendant impossible la communication et une entente cordiale entre les 2 parents. Une thérapie du couple parental peut être intéressante pour accompagner les 2 parents à y voir plus clair et trouver un mode de fonctionnement parental qui puisse convenir à l’un et à l’autre. En revanche elle nécessite que les 2 parents soient ok ce qui n’est pas toujours le cas, surtout quand la séparation à déjà eu lieu et que chacun des 2 parents à refait sa vie.

Par ailleurs, se pourrait - il que ces sentiments d’injustice et d’insécurité dont vous parlez à la fin de votre message pour décrire ce que vous ressentez aujourd’hui dans vos relations avec votre nouveau conjoint et avec votre ex soient des sentiments que vous auriez peut être déjà ressentis auparavant ? Dans d’autres situations ou vis à vis d’autres personnes ? Peut être que cette injustice et cette insécurité que vous ressentez aujourd’hui et qui sont en train de « déteindre » sur vos relations affectives et familiales font écho à des évènements, des situations, des émotions, des ressentis plus anciens ?

Ce que vous ressentez aujourd’hui ne doit pas être pris à la légère, vous avez commencé à mettre des mots dessus, il serait peut être intéressant de faire appel à un professionnel pour approfondir cela dans le cadre d’une thérapie personnelle.

Bien à vous.








Géraldine Bassignani Psy sur Enghien-les-Bains

13 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024

Bonjour mamounette59,

Merci pour votre partage. Je comprends combien cette situation peut être frustrante et douloureuse. Voici quelques suggestions concrètes pour vous aider :

Vous avez fait un travail important sur vous-même pour accepter la situation avec votre ex et respecter sa vie privée.
Cependant, il est compréhensible que vous ressentiez une injustice en voyant la communication ouverte entre votre conjoint actuel et son ex.

Communication ouverte avec votre conjoint : Parlez-lui de vos sentiments de manière calme et respectueuse. Expliquez pourquoi vous trouvez la situation difficile à accepter et discutez ensemble de limites raisonnables pour sa communication avec son ex.

Fixer des limites raisonnables : Déterminez ensemble une fréquence acceptable pour les messages et les appels entre lui et son ex, qui respecte votre relation tout en permettant à leur enfant de garder un contact sain avec ses deux parents.

Renforcer votre réseau de soutien : Parlez à des amis, des proches ou cherchez un soutien extérieur pour vous aider à gérer vos émotions et trouver des perspectives nouvelles.

Travail sur soi : Continuez à travailler sur vos sentiments de jalousie et d'insécurité. Des techniques comme la méditation, la pleine conscience ou l'écriture peuvent aider à les gérer plus efficacement.

Si vous avez besoin de plus de soutien, n'hésitez pas à visiter mon profil et à prendre rendez-vous pour une consultation. Ensemble, nous pouvons explorer des solutions adaptées à votre situation et vous aider à retrouver un équilibre.

Cordialement,
Magalie Singh
Sexologue, Thérapeute de couple
Hypnothérapeute, Psychopraticienne

Magalie Singh Psy sur Paris

28 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024

Bonjour Madame,

Des éléments manquent pour pouvoir vous aider de la bonne manière : l’âge de vos enfants, la raison de la séparation, l’âge de la fille de votre compagnon notamment. Le père de vos enfants a-t-il des raisons d’avoir du ressentiment à votre égard ? Est-il en couple de son côté ? Comment vos enfants se sentent-ils avec lui ?

Quand il y a des enfants, toute séparation est douloureuse et aucun mode de garde n’est idéal, le manque des enfants étant difficile à vivre. L’essentiel est toutefois que vos enfants se sentent le mieux possible : en l’occurrence : a) que la rigidité de leur père ne leur pèse pas ; b) que le manque de communication entre vous et leur père ne soit pas non plus un poids supplémentaire pour eux ; c) qu’ils ne se sentent pas coupables de votre frustration quand vous ne pouvez pas communiquer avec eux. Cela fait beaucoup de charge pour des enfants. Il faudrait essayer de les alléger. Ne pourriez-vous pas tenter d’avoir de meilleurs rapports avec leur père ? Est-ce le besoin que vous avez de communiquer avec vos enfants quand ils sont chez lui qui suscite la rigidité de votre mari ou autre chose ?

Vous vous remettez beaucoup en cause (en « consultant », reconnaissant votre jalousie) et identifiez clairement vos sentiments : injustice et insécurité. Plusieurs choses me frappent cependant :

La première, c’est que vous ne parlez ni des sentiments pour votre compagnon, ni de la vie menée une semaine sur deux avec lui, ni de la vie menée une semaine sur deux avec lui et sa fille (cette semaine-là est celle où les trois enfants sont ensemble ? S’entendent-ils ?). Qu’en est-il sur ce plan ? Constituez-vous un vrai couple, et une vraie « famille recomposée » ? Comment se passe la relation avec votre belle-fille ? En effet, l’ex-compagne prend beaucoup de place.

La deuxième, c’est qu’il y a de quoi que vous vous sentiez perdue dans un tel double contexte entaché de deux extrêmes antagonistes. Vous avez raison de dire que ce qui manque, c’est le juste milieu : d’un côté, un ex-mari « rigide » vous imposant un horaire hebdomadaire unique et exclusif pour téléphoner à vos enfants ; de l’autre, un compagnon qui, à l’inverse, a une ex-compagne intrusive. Il est compréhensible que vous vous sentiez jalouse et que vous estimiez subir une double injustice. Il faudrait essayer de restaurer une saine communication, et aussi aborder en vous les questions que je vous suggère ci-dessus.

La dernière, c’est que la confusion semble pourtant demeurer sur la cause et les objets de ces sentiments que vous identifiez : êtes-vous jalouse de la relation de votre compagnon avec son ancienne compagne, ou de la relation harmonieuse qui est possible pour leur fille et non pour vos fils ? Etes-vous en insécurité parce que votre compagnon n’est pas assez clair, ni impliqué dans votre relation ? Le point positif, c’est que vous avez manifestement pu obtenir un progrès par rapport à cette mère (ou ex-compagne ?) envahissante.

Mais cela représente en effet une situation difficile, que je vous souhaite de pouvoir apaiser et améliorer.

Bien à vous,

Valérie Maréchal

Valérie Maréchal Psy sur Metz

94 réponses

277 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIN 2024


Bonjour,

Il n'y a pas de solution unique, mais en travaillant sur la communication, la compréhension mutuelle et le respect des frontières, il est possible de trouver un équilibre qui respecte les besoins de chacun. La clé réside dans la gestion proactive des émotions et des attentes, tout en veillant à ce que les enfants bénéficient de relations stables et positives avec tous leurs parents.


Quelques clés :

### Prendre soin de soi

**Gestion des émotions** :

Reconnaître et accepter votre jalousie est un premier pas important. Travailler sur ces émotions avec un thérapeute peut aider à les gérer de manière saine.

*Focus sur ta relation** :

Concentrez -vous sur la qualité de votre relation avec vos enfants et avec votre conjoint. Assurer un environnement stable et aimant pour vos enfants est primordial. Cela peut atténuer le sentiment d'injustice et renforcer ta sécurité affective.

Chercher un compromis

**Rechercher un équilibre** : Proposer des solutions qui peuvent convenir à tous. Par exemple, réduire légèrement la fréquence des communications non urgentes entre votre conjoint et son ex pourrait être un bon compromis.

**Support professionnel** :

Consulter un médiateur familial peut aider à faciliter des discussions difficiles et trouver des arrangements équilibrés pour toutes les parties impliquées.


Je suis Brigitte PEUCHOT

Coach de vie et Programmation neurolinguistiques
Gestalt Thérapie ou gestion des émotion
J’accueille avec bienveillance ce que
vous vivez. Je vous guide pour aller vers ce que vous avez envie de vivre

Je reçois en visio et présentiel sur Cassis et La Ciotat

Brigitte Peuchot Psy sur Cassis

30 réponses

29 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13300

questions

réponses 136950

réponses