Fin du travail en psychologie

Réalisée par anonyme · 5 mai 2015 Psychothérapie

est-ce qu'un psychologue peut annoncer à son patient qu'il a plus besoin de lui ? Ou est-ce délicat pour le psychologue ? est-ce au patient de décider lui-même ?

Je vous remercie à l'avance de vos réponses.

Cordialement

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 MAI 2015

En ce qui me concerne il n'y a jamais de décision unilatérale d'arrêt de thérapie , je considère que temps qu'il y a demande du côté du patient, le travail continue de fait...
Un patient a le choix d'arrêter et de partir même contre mon avis, mais l'initiative ne viendra jamais de moi , cela évite les effets parasites de jugement ou de soumission au "maître".
Les seules raisons qui m'amèneraient à être à l'initiative de l'arrêt serait la transgression et le non respect du cadre thérapeutique .

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2117 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 OCT. 2015

Bonjour,
la tradition psychanalytique que j'ai connue voulait que le patient décide son arrêt et reçoive ou non l'accord de son analyste.
Cela me paraît justifié par le fait qu'ainsi le patient ne se sent pas abandonné si par hasard le thérapeute signifie l'arrêt du travail.
Personnellement je dis à mes patients qu'ils sont libres d'arrêter quand ils le sentent et qu'il est bon de prévoir une dernière séance où cela sera parlé.

Anne Floret-van Eiszner Psy sur Paris

8 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2015

Bonjour,
Chacun est libre dans une thérapie, le patient comme le thérapeute. Un thérapeute peut estimer ne plus être utile à son patient, et c'est tout à son honneur de le reconnaitre. Le plus souvent cependant, c'est le patient qui "sait" quand sa thérapie est finie, même s'il se trompe, le thérapeute n'a pas de pouvoir sur cette décision. Il peut simplement demander à en discuter, pour savoir si la demande est justifiée ou est au contraire une forme de fuite de la part du patient. Bonne chance à vous

Agnès Boucher, Trajexia Psy sur Sarzeau

11 réponses

5 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MAI 2015

C'est toujours le patient qui doit décider et non le psychologue.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

Bonjour,
Par rapport à la décision d'interrompre une prise en charge psychologique, je pratique essentiellement des méthodes brèves qui permettent de résoudre de façon très rapide en général des problématiques.
Automatiquement, mes patients ressentent une résolution telle que l'arrêt de la thérapie se fait sentir et d'un commun accord, nous mettons fin au traitement.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

Bonjour, un psychologue choisit de faire un travail avec un patient, ensuite, c'est le patient lui-même qui a entière liberté de continuer ou d'arrêter. Il peut y avoir des arrêts chez certains, puis des reprises.
Florence Le Brozec

Florence Le Brozec Psy sur Bordeaux

43 réponses

49 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

Toute situation est singulière et l'arret d'une tranche thérapeutique doit se faire par étapes et d'un commun accord.
L'objectif etant de permettre un mieux etre et l'autonomie.
Cette étape peut etre délicate et fait partie intégrante du processus thérapeutique, surtout lorsque le transfert avec le thérapeute participe à l'apaisement d'une problématique de lien.
Le dialogue est donc primordiale.

Davin Stephanie Psy sur Hyères

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

Absolument oui.
Votre psychologue peut etre qu'il n'ai pas de le meme avis mais c'est vous que decideee que votre temps c'est finit est peut être aussi que c'était un bon sign et votre psi sera content d'avoir fait un bon travail!
Cordialment,
MA.

Monica Allegranzi Psy sur Menton

21 réponses

340 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

La fin d’une thérapie est une étape de travail dans le processus thérapeutique et se présente donc dans la relation thérapeutique elle même. C’est une décision qui n’est ni bonne ni mauvaise, qui dans le meilleur des cas contribue à atteindre les buts de vie fixés au début du traitement et continue de faire sens dans l’histoire du patient. Son initiative appartient à la dynamique même de l’alliance thérapeutique.

Anne Kaufmann Psy sur Paris

7 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

La fin d’une thérapie est une étape de travail dans le processus thérapeutique et se présente donc dans la relation thérapeutique elle même. C’est une décision qui n’est ni bonne ni mauvaise, qui dans le meilleur des cas contribue à atteindre les buts de vie fixés au début du traitement et continue de faire sens dans l’histoire du patient. Son initiative appartient à la dynamique même de l’alliance thérapeutique.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

La fin d'une thérapie est une phase de travail en elle-même, elle fait partie intégrante du processus thérapeutique. De ce fait, c'est une décision qui doit se prendre dans la relation thérapeutique elle-même et ne peut être posée comme bonne ou mauvaise. Dans le meilleur des cas elle est une étape qui contribue à atteindre les buts de vie fixés au début du traitement et continue de faire sens dans l'histoire du patient.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2015

Bonjour,
La décision de stopper un travail thérapeutique se prends en concertation mutuelle.
Selon votre parcours il se peut qu'un thérapeute invite la personne a se questionner sur l'éventuel arrêt d'un travail thérapeutique ( questionner la séparation...) mais il ne s'agit en rien du besoin du thérapeute. C'est un processus qui demande du temps . Cordialement

Corinne Bonnet Barkats Psy sur Montpellier

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

Bonjour,
Le psychologue ne doit pas être l'initiateur de la fin de la thérapie et encore moins avoir besoin ou non de son patient.
Si un de mes patients ressent le besoin de mettre un terme au travail thérapeutique, j'accueille cette décision avec respect. L'essentiel étant de préparer avec soin cette fin de thérapie et de clôturer qualitativement le travail effectué, c'est à dire en y consacrant au moins une ou deux séances.
Cordialement Nathalie Lavergne Gestalt-thérapeute

Nathalie Lavergne Psy sur Rueil-Malmaison

19 réponses

44 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

Bonjour,
Qui a besoin de qui? le psychologue a t'il besoin du patient ou le patient du psychologue?
Pour répondre à votre question, une thérapie est la rencontre entre deux partenaires : le thérapeute et celui ou celle qui vient le consulter. Un cadre est établi, des règles sont posées et le travail peut commencer. Lorsque l'un des deux partenaires souhaite mettre fin à ce travail, il doit bien évidemment le notifier à l'autre partenaire.
En tant que psychanalyste, je laisse le patient seul maître de la décision d'arrêter car je le maintiens en position de "maître de son destin". Je n'arrête un travail analytique que s'il y a transgression du cadre ou d'une des règles énoncées en début de travail.
Cordialement.
Anne SANDOVAL

SANDOVAL Anne Psy sur Pomérols

57 réponses

233 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

C'est une décision qui se prend en concertation avec le thérapeute. Vous lui avait fait confiance pour mener à bien votre travail thérapeutique ; il en est de même pour son terme. Il saura vous dire ce qu'il en pense.
Faites vous confiance, en vous appuyant sur votre propre discernement.
Cordialement,

Sophie Ganeau Psy sur Bordeaux

7 réponses

4 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

Une chose me questionne dans votre question. Est-ce le psychologue qui a besoin de vous ou vous qui avez besoin du psychologue?.Si vous allez le voir c'est pour vous. Si vous sentez que vous ne progressez plus avec votre psy ou que vous tournez en rond, c'est que votre psy ne peut plus rien pour vous. Changer alors de psy pour continuer votre chemin. Regardez vous jusqu'au bout un film que vous connaissez et qui ne vous apporte plus rien? Philippe

Philippe Van Der Vliet Psy sur Le Mans

5 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

La fin de travail se prépare. Il est pertinent de considérer la question du besoin. Si au début le patient a "besoin" du psychologue afin de mieux se comprendre, résoudre ses conflits et évoluer, le travail de relation avec le professionnel doit justement permettre petit à petit au patient de se détacher, de "re-devenir" autonome. Personnellement, je propose des évaluations tous les 2-3 mois, ce qui permet déjà au patient comme au psychologue de savoir où il en est, les avancées de la thérapie et ce qu'il reste à faire. Cela donne un repère important pour chacun et va permettre petit à petit à la personne suivie de redevenir autonome et prendre conscience qu'il n'a justement plus besoin de thérapie et du psychologue pour continuer à avancer dans sa vie.

Audrey Villard Psy sur Juvignac

76 réponses

227 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2015

Tout dépend de la demande . Il n'y a pas de régle établie. Chaque cas est différent.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MAI 2015

Bonjour

Tout dépend de l'approche que le thérapeute utilise avec le patient.

Le but en psychothérapie, étant d’accompagner progressivement le patient à être le plus possible autonome et rationnel dans ses pensées, ses comportements et ses émotions face à des situations difficiles, voir stressantes pour lui...

Si le thérapeute estime que les objectifs fixés en début de thérapie, sont atteints, il peut anticiper les choses, et préparer le patient progressivement a un arrêt. Le patient, de son coté être d'accord ou non. Cela nécessite une communication bienveillante et une bonne alliance thérapeutique entre le thérapeute et le patient.
Le patient peut aussi prendre la décision d’arrêter.
Ces différents points devraient être discutés lors de la mise en place du contrat thérapeutique, l’étape qui précède la mise au travail.

Cordialement

SARGI Rafif Psy sur Paris

28 réponses

75 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MAI 2015

Bonjour,

Généralement, la fin d'une psychothérapie se décide à deux, patient et psychothérapeute.
Il arrive que le psychothérapeute perçoive avant le patient que la psychothérapie touche à sa fin ou qu'il faille y mettre un terme car elle n'est plus opérante pour le patient.

Dans tous les cas, je vous invite à dialoguer avec votre psychologue.

Cordialement,
Véronique de Lagausie

Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

379 réponses

964 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses