Grands-parents absents

Réalisée par ChristelleDu59 · 10 mai 2017 Parentalité

Bonjour,


Les grands-parents de mes enfants font de grosses différences entre leurs petits-enfants. A la retraite, ils consacrent leur temps à leurs 3 premières petites-filles et ne voient mes 2 garçons que pour les « obligations », notamment les fêtes religieuses.


Mon fils de 7 ans se pose des questions « pourquoi il n’y a pas de photos de moi chez eux » ? C’est un petit garçon affectueux, cela me brise le coeur de le voir se jeter dans les bras de sa grand-mère et la voir se détacher. Mon second enfant se comporte avec eux comme avec des étrangers… Lorsque, bébé, il a été hospitalisé et opéré, ils ne sont jamais venus le voir pendant sa convalescence.


Comment expliquer cette situation lorsque mon grand pose des questions ? alors que moi-même n’ai jamais compris leur comportement ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 11 MAI 2017

Bonjour Christelle,

Les grand-parents que vous évoquez ici sont-ils aussi vos parents? Ou sont-ils les parents de votre conjoint?

Il arrive en effet, que les relations entre les parents et les enfants influent ensuite sur la relation que les grand-parents noueront avec leurs petits-enfants nés de tel ou tel enfant. L'un a toujours été plus proche de ses parents, a vécu dans une forme de proximité et cette proximité continuera dans la relation avec ses propres enfants. L'autre, plus autonome, plus indépendant, a pris son envol, s'est distancié vis-à-vis de sa propre famille en devenant adulte et en décidant parfois de vivre de manière moins "fusionnelle" avec le cercle familial initial... Ces situations différentes se refléteront sur la relation entre grand-parents et petits-enfants.

Viennent ensuite les différences de genre que vous évoquez: trois premières petites-filles et puis un petit garçon...

Racontez à votre fils son, votre histoire familiale. Parlez lui de votre enfance et de celle de votre conjoint, ceci pourra l'éclairer. Si les grand-parents sont vos parents , vous pourrez peut-être alors comprendre ce qui se rejoue aujourd'hui de votre propre relation à eux. Pareil pour votre conjoint...

Chaque être humain est pris dans une histoire qui le dépasse, une histoire transgfénérationnelle à laquelle il est bien parfois de réfléchir pour comprendre.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3934 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MAI 2017

Bonsoir Christelle,
Je comprends votre désarroi et je pense qu'il sera important que en premier vous posiez les questions directement aux grands parents. Ensuite vous pourrez filtrer les réponses à vos enfants. Car les enfants ont besoin de réponses et surtout de connaître la vérité. Affrontez les grands parents et cherchez leurs réponses sans les culpabiliser mais dans le seul but d'avoir la vérité.
N'hesitez pas à m'écrire sur mon espace perso
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4546 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MAI 2017

Bonjour Christelle,
Les grands parents sont ils vos parents, ou les parents de votre mari? Comment est votre relation avec eux? Et celle de votre mari?
Une question importante est de savoir si vous avez une bonne relation avec eux, dans le respect et inversement, s'ils sont importants pour vous etc.
Selon ces réponses, à vous de décider quels mots trouver auprès de vos enfants. N'oubliez pas le statut d'une personne (père, mère, grands parents...)ne leur donne pas le droit de vous faire souffrir, vous ni vos enfants.
Cordialement

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Marigny

430 réponses

2460 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MAI 2017

Bonjour,
oui ce que vous nous partagez est douloureux. En avez-vous parlé aux grands-parents (vos parents? Ceux de votre conjoint?). Les 3 premières petites filles sont-elles vos enfants? Seraient-ils plus à l'aise avec les filles que les garçons?
Vous avez sûrement trouvé quelques mots et attitudes pour "rassurer" votre enfant, vos deux garçons.
On peut penser que ce n'est pas "contre "eux que les grands-parents en ont mais peut-être plus par rapport à ce qu'ils pourraient représenter, rappeler comme souvenirs, comme événements familiaux...
Mais difficile d'en dire plus sans vous connaitre dans cette lignée familiale.
A votre service.

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

912 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MAI 2017

Bonjour Christelle,
En vous lisant, plusieurs questions me viennent : s'agit-il de vos beaux-parents (ou vos parents)? Quelle relation avez-vous avec eux ? Qu'en pense le père de vos enfants ?...
Les informations que vous donnez sont assez succinctes.
Lorsque votre fils aîné vous pose des questions à leurs sujet, vous pouvez lui faire part de votre propre incompréhension sans donner d'interprétation aux actes de ses grands-parents.
Vous pouvez me contacter directement si vous le souhaitez.
Cordialement,
Agnès CHAMOREY
Psychologue

Agnès Chamorey Psy sur Toulon

62 réponses

89 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MAI 2017

Bonjour Madame,

Je suis tentée de croire que les grands parents en question seraient plutôt vos beaux parents que vos propres parents ?

Comme l'a écrit Mme Verstraeten, les relations avec des grands parents avec leurs petits enfants se nouent en fonction de celles qu'ils ont eu et/ou qu'ils ont avec les parents de ceux-ci, de la situation familiale objective et la distance géographique, des besoins ET des demandes exprimées par les uns et les autres aussi.

Que pense le père de vos enfants de "l'absence"= la distance affective de ces grands parents ?
SI vous êtes leur belle fille..., comment avez-vous été accueillie dans votre belle famille ?
Quelles sont d'abords vos explications d'adultes de la situation ?
Et pourquoi vous n'arrivez pas à aborder avec ces grands parents le sujet des émotions (tristesse, voire rejet ?) et des interrogations suscitées par ça chez vos enfants (notamment chez votre fils de 7 ans) ?

Certes, il vaut mieux rester assez neutre... face à de vos enfants (pour leur permettre de ne pas cumuler des rancunes/jalousies vis à vis des uns ou des autres) et trouver des mots justes.

Avez-vous pensé à inviter vos fils à poser la question du "pourquoi" directement aux grands parents ?
Vous pouvez les aider à le faire lors d'une prochaine rencontre...

Si vous souhaitez que la situation s'améliore, tentez de vous donner les moyens de mieux comprendre ce qui se passe, en prenant le temps de trouver des explications dans le passé des relations familiales.

Je vous souhaite d'arriver à comprendre et... à pouvoir intervenir pour faire évoluer la situation !
sp


Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4436 réponses

12215 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16350

psychologues

questions 13500

questions

réponses 137100

réponses