Inceste/Abus ?

Réalisée par Aurélie · 16 juil. 2020 Violence faite aux femmes

Bonjour,

Est-ce qu'il suffit qu'une mère chatouille en rigolant le sexe de sa fille, ses fesses et sa poitrine, cela a plusieurs reprises durant l'enfance ou l'adolescence, pour que l'on qualifie cela d'abus ou d'inceste?

Je suis une adulte de 25 ans a l'heure actuelle et je ne trouvais pas cela malsain. C'est moi qui essaie de dédramatiser ce geste que je pensais anodin ? Je me suis posée la question suivante : Est-ce que si j'ai un enfant, je lui fera cela en rigolant? Absolument pas! C'est son corps et ça ne me viendrait pas a l'esprit de le faire.

Mes psychologues disent que c'est bien un abus. Si pour moi ça ne l'ait pas, est-ce que je suis dans le déni? Ou alors est-ce possible que ça ne m'ait pas traumatisée?

Mes psychologues pensent que je suis traumatisée et donc victime d'abus, car je suis toujours en état d’hyper-vigilance, j'ai de nombreuses angoisses, et que j'ai eu également une sexualité débridée, a risque et compulsive et maintenant, j'ai le vaginisme. J'ai également eu plusieurs épisodes de dépression, pas confiance en moi, je me dévalorise, je pense au suicide, je me sens bizarre, pas a ma place, incapable d’être autonome, du mal a cerner mon identité, a comprendre qui je suis...

Mais je sais que j'ai été victime d'abus psychologiques et physiques par mon frère et ma mère. Ça par contre j'en suis consciente. Et également, j'ai supporté les violences et disputes conjugales entre mes parents pendant des années.

Abus sexuel, je ne pense pas.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 16 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,
A votre place, je ne me poserais pas la question comme ça, mais pour vous rien que de penser à ça , cela soulève t-il un dérangement émotionnel, si oui, alors il est important d'y travailler dessus avec des techniques spécifiques (voir mon profil)
Rester dans une réflexion consciente ne traite pas le problème inconscient et ce qui s'est enkystée en vous...

Vous parlez de "vos psychologues", donc vous en avez déjà consulté plusieurs... Une thérapie verbale n'est pas suffisante pour traiter un trauma qui s''inscrit à un niveau inconscient...

Restant à votre disposition si vous êtes de ma région,
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3659 réponses

14785 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,
Toute relation non consentie est un abus. Même de la part de votre mère.
Il est difficile pour un enfant de faire la différence surtout quand l'abus provient d'un parent sensé le protéger.
Aujourd'hui vous avez beaucoup de symptômes qui témoignent de votre mal être.

Je vous invite à consulter un spécialiste qui traite des symptômes post traumatiques et qui allie 3 aspects : la dimension corporelle, les émotions et la verbalisation. En effet dans votre cas, la seul verbalisation n'est pas efficace.
Je vous invite à consulter le lien suivant :
https://www.apf-somatic-experiencing.com/somatic-experiencing

Bien à vous
Fabienne Villagrasa, Thérapeute

FABIENNE VILLAGRASA Psy sur Plouguernével

80 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,

Vous répondez vous-même à votre question dans votre deuxième paragraphe et êtes tout à fait capable d'identifier un abus sexuel et incestuel....Quand il arrive à autrui.
En revanche, en ce qui concerne ce que vous avez vécu, vous êtes vraisemblablement dans le déni, soit par loyauté familial pour protéger votre mère et votre frère, soit pour vous épargner la douleur de cette réalité.
Les conséquences sont vos symptômes sexuels (addiction au sexe, vaginisme) et anxieux.

Il serait utile pour vous de vous faire aider par un(e) psychothérapeute pour dépasser ce clivage et ce traumatisme et prendre enfin votre juste place, dans la famille comme dans la vie.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnose-PNL

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1252 réponses

1627 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,
C'est difficile de donner mon avis avec votre post.
Sincèrement je ne suis pas juge, je suis juste là pour aider les personnes à se sortir de difficulté psychiques.
Par contre, vous parlez d'envie de suicide, de vaginisme, de sexualité débridée, de dépression, de manque de confiance en vous, je peux vous aider sur tous ces points.
Si besoin, je suis dispo sur ce site.
Bonne continuation.

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

2147 réponses

3159 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,
C'est ce que vous pensez qui est "juste".
Les maux dont vous souffrez aujourd'hui, sont eux, bien les conséquences des abus psychologiques et physiques que vous avez subis dans l'enfance. Les violences et disputes conjugales de vos parents sont aussi des abus, car ils sont "entrés" dans votre sphère enfantine, alors que vous étiez destinée à une vie sans problème, joyeuse, et harmonieuse. Tout cela vous a atteinte de plein fouet.
Vous avez vraiment besoin de vous faire aider, car vous allez mal, et votre vie est source de souffrance.
Avec plaisir et grand respect je vous accueille (au téléphone ou en présentiel nord et pdc)
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

2240 réponses

1009 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIL. 2020

Bonjour Aurélie,
C'est très difficile de remettre en question les agissements d'une mère. Surtout lorsque celle-ci "jouait" avec vous ou plus précisemment avec votre corps.
Vous souvenez-vous comment vous sentiez-vous pendant ces jeux ? Il est normal qu'étant enfant, vous ne pouviez pas imaginer que votre mère puisse agir de façon "malsaine" à votre égard. Cependant, vous dites que vous ne le feriez pas à votre enfant : "absolument pas!" C'est que quelque part, au fond de vous, une petite voix s'exprime encore et vous dit : "non, ça n'était pas anodin, une maman n'a pas le droit de "jouer" avec le corps de sa fille. En fait personne n'a le droit d'user ou d'abuser du corps ou d'une personne à son gré.
Il est normal que vous vous cherchiez car des personnes vous ont utilisée comme on utilise une poupée, un objet et cela n'aide pas à se construire. Vous ressentez ce que d'autres victimes d'abus (physique, moral, sexuel) ressentent.
Vous pouvez consulter un forum d'association de lutte contre les actes pédocriminels (AIVI, Le monde à travers un regard...).
Admettre que l'on est une victime constitue le premier pas vers une guérison. Ce n'est pas toujours facile car les parents qui agissent de la sorte ont des arguments pour "excuser" ou "expliquer" leurs actes. Ce ne sont pas moins des parents maltraitants.
Bon courage pour vous reconstruire.

Dominique Louvel Psy sur Quimper

546 réponses

378 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Violence faite aux femmes

Voir plus de psy spécialisés en Violence faite aux femmes

Autres questions sur Violence faite aux femmes

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12700

psychologues

questions 11450

questions

réponses 66600

réponses