Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Introversion ou problème plus profond ?

Réalisée par Anonyme le 11 déc. 2016 16 réponses  · Aide psychologique

Bonjour,

Je suis une jeune fille de 19 ans, étudiante en médecine, assez mature, curieuse, pleine de vie, mais il y a malgré tout, selon mes proches, une petite ombre au tableau...

Je suis incapable de nouer des liens avec des gens, et je semble avoir une très faible attraction pour les interactions sociales. Je m'explique un peu plus amplement: j'ai toujours eu des "amis", j'ai toujours été appréciée des autres et pourtant je ne supporte presque pas mon entourage (sauf quelques personnes qui se comptent sur les doigts d'une main). Je n'arrive pas non plus a m'attacher aux autres, autant amicalement qu'amoureusement. Je passe très peu de temps avec mon entourage, en général je passe mon temps seule à faire mes activités en solitaire. Je déteste parler de moi, de mes problèmes, de mes passions et j'ai beaucoup de mal à apprécier discuter avec d'autres personnes, sauf si le dialogue ne porte pas sur nous-mêmes. J'ai aussi du mal à aimer, à ressentir des émotions "fortes" : je suis rarement énervée, rarement triste, rarement enthousiaste. Parfois cela me fait rire parce qu'on me complimente pour ma bonne maîtrise de mes émotions, alors que je n'ai pas vraiment ressenti quoi que ce soit.

Ce "problème" (même si personnellement, je ne vois pas ça comme un problème parce que je suis très heureuse toute seule, et je me sens oppressée autour de mes proches) était déjà présent dans mon enfance, selon mes parents. J'ai toujours été très calme, je n'ai jamais piqué de crises et je ne me suis jamais vraiment énervée contre qui que ce soit.

J'aimerais savoir si c'est de la simple introversion, ou si ça révèle un problème un peu plus profond. Je tiens à préciser aussi que malgré mon optimisme, je vois pratiquement toujours le négatif chez les personnes qui m'entourent...

Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

entourage , parents , enfance

Meilleure réponse

Bonjour Leila,
Vous dites des choses intéressantes et pertinentes. Nous ne pouvons dire quelque chose qu'à partir de ce que vous nous écrivez. Donc notre réponse peut être plus ou moins bien ajustée à ce que vous nous présentez comme quelque chose qui vous gêne dans votre vie.
Deux choses m'interpellent: votre besoin de solitude. Il n'y a pas à opposer besoin de solitude et besoin de relations. La solitude peut-être une chose importante pour rêver, se retrouver avec soi-même...Tout comme la relation c'est aussi accepter non seulement de rencontrer les autres mais de se rencontrer soi-même dans ce qu'ils me renvoient. L'association des deux: solitude et relation est, me semble-t-il, un chemin pour se construire en vérité, c'est à dire, en vérité avec soi-même.
La deuxième chose qui m’interpelle, c'est ce que vous dites des émotions: comme si tout en vous était une sorte de calme plat (trop plat?). Si je vous recevez en mon cabinet, je vous demanderais sûrement quels regards vous portez sur les différents sentiments humains: l'amour, la haine, la colère, la tristesse, la joie etc... Les jugez-vous? Les acceptez-vous? Ont-ils le droit de vivre et de vous faire vivre? (avez-vous regardé le dessin animé "Vice- versa" qui en parle bien?). Peut-être y a-t-il là quelque chose reçu de votre famille ou autre?
Enfin, vous avez choisi de faire des études de médecine? Qu'est-ce qui vous intéresse dedans? La rencontre des autres? Vous rendre utile etc???
Vous continuez votre chemin de jeune femme. Vous dites que vous n'aimez pas parler de vous mais vous nous écrivez pour parler de vous. Peut-être que vous avez encore des choses à découvrir de vous-mêmes pour être pleinement heureuse avec vous-mêmes et les autres. L'hypnose peut vous être un chemin pour vous car il ne s'agit pas tant de parler beaucoup que de s'ouvrir à soi-même. Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Leila,
Je pense que c'est le moment de penser à vous de prendre soin de vous! Faites le en allant consulter un/une thérapeute afin que vous puissiez retrouver l'estime et l'amour propre et ainsi avancer dans votre vie et dans vos études!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4071 J'aime

Bonjour Leila,

Les réponses sont nombreuses, j'espère que vous vous retrouvez dans certaines d'entre elles. J'ai donc hésité à ajouter un petit mot afin de ne pas démultiplier les points de vue.

Vous avez 19 ans, vous êtes étudiante en médecine, tout va bien et pourtant il y a une petite ombre au tableau, un "problème" écrivez-vous plus loin. Cette "ombre" ou " problème" vous est surtout exprimé par vos proches (famille, amis?) et cependant vous les faites vôtres en vous interrogeant...

Il n'est pas possible, vous l'aurez compris, de poser un diagnostic à travers quelques échanges de mail sur un site spécialisé. Et encore, ce mot "diagnostic" me paraît très inapproprié pour ce que vous décrivez qui est d'abord et avant tout un certain état d'être, une manière d'être que vous qualifiez très justement d'introversion.

Il me semble alors que le plus important est votre propre ressenti: peut-être au fond, éprouvez-vous cette solitude que vous aimez comme un peu pesante? Peut-être souffrez-vous un peu (en silence!) de cette distance que vous mettez entre vous et les autres? Peut-être souhaitez-vous éprouver mieux ces petites et grandes émotions qui sont là en vous, qui bruissent tout au fond de vous et qui vous mènent à nous écrire?

Si oui, je vous proposerais alors de commencer un travail sur vous-même qui vous aidera à mieux comprendre qui vous êtes...

Selon la région où vous habitez, vous trouverez aisément le professionnel à qui vous adresser. N'hésitez pas en tout cas si vous voulez un conseil.

Bien cordialement à vous,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 DÉC. 2016

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

967 réponses

3643 J'aime

C'est compliqué, car vous présentez un "problème" qui n'en est pas un ! Donc il ne peut y avoir une vraie réponse !
Peut-être croyez vous être sans désir, ce serait là l'énigme ?
Mais il n'y a pas de sujet (homme, femme..) sans désir !
Eric Pordoy Psychologue Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 DÉC. 2016

Logo Éric Pordoy Éric Pordoy

17 réponses

44 J'aime

Bonjour Leila,
Vous vous décrivez curieuse et pleine de vie ; vous parlez de votre optimisme. Je vois là une expression plutôt positive de votre être.
Vous expliquez que ce sont vos proches qui voient une "ombre au tableau". Pas vous ! Je ne sais pas de qui vous parlez quand vous parlez de vos proches. Est-ce votre famille ? Vos amis ? Vous dites également qu'ils vous oppressent. C'est oppressant des personnes qui vous demandent d'être différente de qui vous êtes. La solitude pourrait être une façon de vous protéger de cette attente de votre environnement, qui s'exerce probablement dans d'autres domaines de votre vie. Et les études de médecine demande beaucoup de travail et isolent par ce fait.
Vous avez peu d'amis, est-ce un problème ? Vous sentez-vous bien avec eux ? Sortez-vous avec eux ? Avez-vous des activités avec eux ? Vous sentez-vous oppressée lorsque vous êtes avec eux ?
L'éventualité que vous êtes peut-être une personne à "haut potentiel" m'effleure également. Dans ce cas vous auriez du mal à trouver des êtres qui vous comprennent, qui vous ressemblent. Jeanne Siaud-Facchin a écrit sur le sujet, elle les appelle de "zèbres". voici son site http://jeannesiaudfacchin.com/index.php?lang=fr, vous pourrez y trouver des informations et sentir si ça vous ressemble, pour éventuellement consulter une personne de son réseau.
Vous dîtes détester parler de vous, de vos problèmes, de vos passions ... vous avez du mal à aimer, à ressentir des émotions : comment êtes-vous ou avez-vous été accueillie (ou pas) lorsque vous l'avez fait ?
Je vous pose beaucoup de questions et vous apporte peu de réponses. Si vous pouviez consulter un thérapeute d'orientation humaniste, il/elle pourrait vous aider à y voir clair.
Beau cheminement à vous Leila.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 DÉC. 2016

Logo Anne-Marie CUVELLIER Anne-Marie CUVELLIER

1 réponse

1 J'aime

Bonsoir Leila.

J'adhère complètement à la réponse que vous fait J.L.Kerdraon.
Cordialement.

Catherine Vidal, psychologue clinicienne.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Catherine Vidal Catherine Vidal

138 réponses

1475 J'aime

Bonjour Madame
vous dites "je me sens oppressée autour par mes proches", cela n'est il pas un début d'explication?
Il n'y a en effet aucune obligation à avoir de nombreux amis , quelques amis de valeur comptent bien plus.Cependant pourquoi ce sentiment d'être "oppressée"? Est ce le jugement de votre famille sur vos choix de solitude bienheureuse?
Vous pouvez-ou pas - prendre rendez vous pour en savoir plus.En effet, pourquoi donc poser sur ce site la question de ce qui ne vous pose -dites vous- pas problème? Quelle est votre question?
Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

665 réponses

2513 J'aime

Bonjour Leila,
Il est difficile, sinon impossible, de répondre comme ça, par mail, sans vous avoir écoutée. Cependant, il n'y a pas de simple introversion comme vous l'écrivez, ou pas. Il y a une problématique, ou plusieurs, en vous, qui vous questionnent, et vous posent des difficultés dans votre vie. Un travail sur vous va vous enrichir, et enrichira vos études de médecine. Vous habitez où ?
Maria Cardoso, Psychothérapeute Lyon

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Maria CARDOSO Maria CARDOSO

24 réponses

236 J'aime

Ce système de "meilleure réponse" ne reflète pas la réalité, comme dans le cas présent... je m'interroge sur cette appellation...

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1950 réponses

8699 J'aime

Bonjour,

Ce qui me frappe c'est votre forte inquiétude.

Je vous souhaite d'aller rencontrer des psychiatres et de confronter leurs avis.
L'idée est d'oser aller regarder de quoi il retourne et de poser des mots dessus.
Osez affronter votre peur (si je ne me trompe pas dans l'interprétation de votre message) et allez voir.
Cela pourra vous aider, avec votre libre arbitre, à répondre à votre question.

Avec toute mon attention

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Marie-Claire BINETTE Marie-Claire BINETTE

102 réponses

633 J'aime

Bonjour Leila,
Vous n'avez que 19 ans, et pourtant vous faites un bilan de votre état d'esprit avec beaucoup de lucidité.

Effectivement, vous semblez souffrir d'un trouble apathique sévère voire peut être un trouble asocial, mais ne mettons pas trop vite des étiquettes...

Avez vous consulté votre médecin pour ce manque d'envie qui pourrait découler d'une dépression cachée, ça existe...

D'une manière ou d'une autre, suivant votre besoin, je vous conseillerai de consulter un thérapeute.

Sachez qu'il existe de nombreuses approches thérapeutiques, comme celle que je pratique qui est plus axée sur le psycho-corporel.

Restant à votre disposition

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1950 réponses

8699 J'aime

Ce système de "meilleure réponse" ne reflète pas la réalité, comme dans le cas présent, et comme dans la plupart des cas...





Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1950 réponses

8699 J'aime

Bonjour,

Une évaluation de votre fonctionnement pourrait peut être vous aider à vous comprendre. Cette difficulté aux interactions doit être évalué par quelqu'un de formé dans ce domaine.

Isabelle Bazin

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Bazin Isabelle Bazin Isabelle

55 réponses

115 J'aime

Bonjour Leila,
En vous lisant je comprends que quand même vous ressentez une certaine souffrance à "ne pas pouvoir être bien avec vos proches" (amis ou famille)... vous savez les êtres humains sont des "animaux sociaux" donc par nature on est bien au milieu de "notre communauté"... parfois on apprécie d'être seuls, avec nous mêmes, bien sûr, mais on a besoin aussi d'échanger, de communiquer, d'aller vers les autres... si non il nous manque quelque chose... comme ressort de votre email! Je pense que l'absence de sentiments, comme vous écrivez, pourrait être lié à votre éducation ou à quelque chose qui s'est passé lors de votre enfance... mais il faudrait pouvoir approfondir tout cela avec vous!
J'espère vous avoir donné une piste de recherche et n'hésitez pas à revenir vers moi ou vers les autres confrères!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat psycho-praticienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4071 J'aime

Désolée mais mon message de ce matin ne s'affiche toujours pas...

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1950 réponses

8699 J'aime

Bonjour Leila,
J'ai envie de vous dire, tant que vous vous sentez bien, continuez, tout ce que vous décrivez, ne semble pas vous perturber dans votre vie donc...
D'autre part cette incapacité à ressentir vos émotions me fait penser aux personnes alexythymiques? Et votre côté solitaire me fait penser aux personnes qui présentent un Haut potentiel? Des hypothèses...?
Cependant comme je vous ai dit, tant que cela ne freine pas votre vie et ne vous cause pas de problèmes continuez à vivre comme d'habitude, d'autant que vous dites que c'est votre entourage qui le souligne, pas vous.

Restant à votre disposition,

Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2348 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
profonde douleur, remise en question

3 réponses, dernière réponse le 12 Juin 2018

Problèmes relationnels, HPI

2 réponses, dernière réponse le 19 Août 2018

Mère pathologique, ou bien c’est moi qui a un problème?

5 réponses, dernière réponse le 28 Février 2019

ne plus croire en rien

3 réponses, dernière réponse le 28 Août 2017

Je ne supporte plus ma meilleure amie de longue date !

3 réponses, dernière réponse le 02 Octobre 2018

Je sais plus quoi faire

4 réponses, dernière réponse le 03 Avril 2019

Je ne sais plus comment m'y prendre avec les autres, que faire ?

4 réponses, dernière réponse le 16 Juillet 2018

Besoin d’aide - épuisée...

1 réponse, dernière réponse le 14 Avril 2019

J'ai du mal à nouer des relations

2 réponses, dernière réponse le 04 Février 2019