J'ai besoin d'aide, je ne pense qu'au suicide.

Réalisée par Inconnu.. le 18 mai 2019 Aide psychologique

Bonjour, depuis des années maintenant je ne pense qu'au suicide. Je ne vis pas normalement, je n'ai goût à rien. Je me mutile depuis toute petite, même voir avant l'adolescence. Et le suicide pour moi et de plus en plus présent dans mes pensées. J'essaie de vivre avec mais cela devient beaucoup trop dure. J'imagine des choses morbides et je rêve de choses morbides. J'ai l'impression que rien ne va dans ma tête. J'ai autant envie de me faire du mal que faire du mal aux gens.
Parfois j'ai des pulsions, lorsqu'il y a des gens autour de moi et que je reste en contact physique ou visuel longtemps avec eux j'imagine des choses dans ma tête, des choses morbides auxquelles je n'aime pas penser. Je ne veux faire de mal à personne mais c'est comme si quelque chose me poussait à le faire. J'ai mal, j'ai l'impression que tout se déchire à l'intérieur de moi.
Le suicide commence même par hanter mes nuits lorsque j'arrive enfin à trouver le sommeil. Je n'ai que 15 ans et j'ai tellement peur de la personne que je vais devenir ou les choses que je pourrais faire si je continu comme ça.
Je suis partagée par le fait de me battre contre ça en sachant que je n'ai pas la force. Ou tout lâcher et me suicider. Je suis vraiment à bout et je me sens lâcher prise.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,
Votre message est un cri de désespoir et déjà un premier pas vers la guérison.
Souvent à votre âge nous percevons notre environnement de manière plus étriquer ou décupler. C'est l'âge de la puberté, de la découverte de soi de son corps mais aussi du regard des autres et parfois il est difficile de négocier une place dans notre monde contemporain. C'est un âge aussi ou les camarades vous font sentir parfois en deçà de ce que vous êtes vraiment. Une thérapie d'accompagnement permettrait de vous questionner dans vos doutes et craintes. Cela permettrait aussi de prendre du recul et reprendre confiance en vous. Je suis à votre écoute pour tous compléments d'informations.
Bien cordialement,
Nicolas Gimbert.
Psychopraticien

Nicolas GIMBERT Psychopraticien TCC et Art Thérapie Psy sur Paris

80 réponses

1290 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Votre désespoir est palpable mais votre envie de vivre l'est également : vous écrivez ici et ce n'est certainement pas pour rien. C'est la vie qui parle en vous.

Je voudrais tout d'abord vous rassurer sur un point important : vous parlez à plusieurs reprises de vos pensées "morbides", de "choses que vous ne voudriez pas faire aux autres" mais qui vous viennent à l'esprit : les pensées, comme les mots ne son pas des actes. Donc n'ayez aucune culpabilité à avoir des pensées qui vous déplaisent.

Pour en revenir à votre grande souffrance, il me paraît nécessaire que vous alliez en parler avec un thérapeute : il vous écoutera et vous parlerez en toute liberté de ce qui vous hante depuis que vous êtes toute petite.
Les idées suicidaires , il faut en parler car elles sont le signe d'une grande souffrance à laquelle on veut échapper. Il y a des moyens de faire cesser la souffrance et de continuer à vivre et même à vivre heureux.

Le suicide n'est pas un choix : il est juste la preuve que vous ne connaissez pas toutes les voies qui s'offrent à vous pour faire taire la souffrance. Or ces voies existent et fonctionnent très bien.

Vous avez 15 ans : avez-vous parlé de tout ceci çà vos parents ? Si oui, j'imagine qu'ils vous ont engagée à aller consulter quelqu'un ?
Si vous n'en avez pas encore parlé, faites-le : ils vous aideront.

Dans l’immédiat, je vous invite à continuer à nous écrire ici : nous sommes nombreux et vous trouverez des conseils avisés et bienveillants dans chacune de nos réponses.

Si vous avez envie de parler, n'hésitez pas à m'appeler : je vous écouterai avec toute l'attention que vous méritez.

Bien cordialement,
Frédérique Le Ridant

Frédérique Le Ridant Psy sur Marseille

65 réponses

398 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir à vous...

Je vous avais écrit ce matin mais je ne sais pas ce qui s'est passé, ca n’apparaît pas…. j'ai peut-être fait une mauvaise manip ... ;)... je vais reprendre mon propos…

La profondeur de votre souffrance est d'une telle intensité.... tout comme votre solitude envers elle… et ce depuis de longues années car si « depuis toute petite vous vous mutilez… »… et votre jeune âge n’exclut pas la souffrance…. Mais des adultes autour de vous se doivent de vous aider et surtout de voir votre douleur….

Dans un premier temps, n’y a t il pas autour de vous un proche (adulte de préférence) à qui vous pourriez témoigner de ce que vous vivez à l’intérieur de vous… comme vous avez réussi à le faire au sein de cet espace … ? un parent (mais vous ne l’évoquez pas… le sujet serait il complexe à évoquer ? si c’est le cas, il y a d’autres personnes … inévitablement …,), l’infirmière de votre établissement scolaire, votre médecin traitant… il existe aussi des associations qui peuvent vous recevoir … même de façon anonyme… il est plus qu’important qu’un adulte responsable vous entende…. Et puisse vous aider à aller consulter un professionnel dans un second temps…

Ne restez pas dans cette détresse solitaire… si vous avez écrit ici, c’est que vous avez en vous aussi cette « pulsion de vie »… oui, comme un appel….

La question du suicide est loin d’être anodine….ou à banaliser… la question est si singulière et peut toucher tout le monde à un moment de sa vie, aussi en fonction des événements de vie qui peuvent nous donner à croire que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue…. Or il y a de la lumière… toujours… si vous avez écrit c’est que vous le savez au fond de vous….

N’hésitez pas à écrire encore mais surtout à voir autour de vous, qui pourrait vous aider dans le fait de poser une parole déjà concernant votre douleur….et d’aller consulter u professionnel…. La vie vaut la peine….. même si parfois elle n’est pas facile…

Bien à vous
Carole ZOZAYA, Psychologue Clinicienne

Carole ZOZAYA, Psychologue Clinicienne Psy sur Mérignac

10 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour à vous....

Vous témoignez d'une telle souffrance, si profonde et intense.... si ancienne et si solitaire... qui plus est à votre âge.... et depuis toute petite ... aucun de vos proches ne la sent... la voit... la devine.... ? N'y a t il personne autour de vous qui se rend compte de votre douleur et de votre état interne ? un être près de vous (adulte...) avec qui vous pourriez peut-être déjà évoquer ce que vous exprimez ici...? notamment vos parents ... ou un membre de votre famille ? ou l'infirmière de votre établissement scolaire ...? votre médecin traitant...? si c'est "compliqué" pour vous, il existe toujours des lieux près de chez vous avec des professionnels médicaux et paramédicaux qui vous accueillent ....

Car on perçoit bien combien vous luttez contre cette "pulsion du suicide", cette souffrance interne ...il y a urgence vitale pour vous et si vous l'avez exprimé ici c'est que vous le savez et qu'il y a en vous aussi cette pulsion de vie qui lutte... ne pourriez vous pas trouver une personne (adulte et soutenante) auprès de qui vous pourriez vous exprimer et surtout qui vous aiderait à consulter un professionnel (par exemple : infirmière , médecin...) rapidement .... ? que vous puissiez clairement identifier aussi d'où vient cette pulsion de mort qui oeuvre en vous.... et ainsi retrouver le sens des choses, de la vie....
Encore une fois, si vous avez écrit dans cet espace, c'est qu'il y a en vous une lumière qui lutte....
Restant à votre écoute....
Bien à vous
Carole Zozaya
Psychologue clinicienne

Carole ZOZAYA, Psychologue Clinicienne Psy sur Mérignac

10 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psychologues spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10050

psychologues

questions 5300

questions

réponses 27950

réponses