J'aimerais de l'aide par rapport à mes émotions

Réalisée par ZeTr2 · 29 janv. 2021 Aide psychologique

Bonjour, ça fait maintenant quelques années que ça empire et j'aimerais comprendre de quoi ça peut venir. J'ai l'impression que plus le temps passe et moins je ressent d'émotions, j'ai 21 ans et il y a 7 ans mon père est décédé, quand ma mère est venue me l'annoncer, j'ai ressenti beaucoup de colère car ça faisait plus de 6 mois que je ne l'avais pas vu, ni eu au téléphone, malgré ça (même a son enterrement) je n'ai jamais pleurer.
L'année dernière mon grand père paternel est décédé de maladie, je ne l'avais pas vu depuis longtemps non plus en l'apprenant j'ai plus ressenti de tristesse en imaginant celle de mes proches mais très brièvement avant de retourner à mes occupations...
Et ce matin mon grand père maternel est lui aussi mort de son cancer des poumons à l'hôpital, mon beau père est venu me l'annoncer et cette fois je n'ai rien ressenti...
J'ai pas envie que ma famille pense que je suis un "monstre" qui ne ressent rien, mais je ne peux pas non plus me forcer à pleurer, je sais bien que c'est impossible de "diagnostiquer" quelqu'un comme ça sur quelques lignes, mais j'aimerais essayer de comprendre pourquoi plus le temps passe, moins je ressent de choses même pour des décès de personnes proches...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 31 JANV. 2021

Bonjour,

Vous n’avez pas pleuré au décès de votre père et de vos 2 grands-pères. Est-ce négatif ? Si oui, pour qui est-ce négatif ?

Chacun vit ses émotions (colère, tristesse, désarroi...) comme il le peut. Vous avez, semble-t-il, plus tendance à garder tout en vous. Cela ne fait pas de vous un monstre, évidemment ! Mais la tristesse de la mort de quelqu’un dépend de la qualité des relations qui se sont construites avec lui. Quelles relations avez-vous eues avec votre père ?

Par ailleurs, vous cherchez beaucoup à présenter une « bonne image » aux autres. Avez-vous peur d’être méprisée ? jugée ? rejetée ?
Quand les émotions ne peuvent pas s’exprimer, cela indique souvent une vraie souffrance, laquelle ? Pour moins souffrir, certains se font une carapace...

Si vous acceptez de parler, avec un(e) professionnel(le), de votre vie, de vos relations et en particulier des relations vécues dans votre enfance, vous découvrirez certainement des choses inattendues : les unes bonnes et d’autres douloureuses. Alors la carapace qui n’était utile que quand vous étiez petite, va s’effriter parce que, aujourd’hui, elle est un poids et un étouffement. Et vous pourrez vivre plus librement petit à petit.

Si vous le souhaitez, vous pouvez m’appeler par tél, pour prendre un rendez-vous soit au cabinet (avec attestation si nécessaire) ou à distance

Bien cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

101 réponses

331 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2021

Bonjour,

Le phénomène dont vous parlez peut s'apparenter à ce que Isabelle Filliozat ("Que se passe-t-il en moi ?" "L'intelligence du coeur") nomme l'anesthésie émotionnelle.
Cela peut être dû à de nombreuses raisons, et donc si je vais énoncer une proposition d'explication, loin de moi l'envie de rentrer dans des interprétations à partir de quelques lignes.

Il se peut que le cumul de plusieurs chocs émotionnels, qu'ils soient liés à une charge de colère ou de tristesse, additionnés les uns aux autres, s'ils ne sont pas extériorisés ou accompagnés, soient une charge trop importante pour le corps. Il n'y a plus de place pour "traiter" l'émotion, et c'est remis à plus tard, à un niveau inconscient.

Cela ne veut pas dire que les émotions sont absentes : elles sont enfouies sous une autre forme, inconsciente, comme un dossier mystère dans le système d'un ordinateur, pour donner une image. C'est une protection possible parmi des milliers qui peuvent être mises en place par l'inconscient.

La question à vous poser est : Qu'est ce que vous souhaiteriez ? Qu'attendez vous par rapport à la situation, à vos émotions ? Si vous deviez vous voir en image, précisément, dans quelques mois, plus proche de qui vous voudriez être, comment seriez vous ? Comment vos émotions s'exprimeraient ?
D'autre part, vous dite "j'ai pas envie que ma famille pense que je suis un "monstre qui ne ressent rien", Qu'est-ce qui vous fait croire que votre famille pourrait penser ça ? Et vous, de quoi avez vous envie précisément ?

Si vous avez envie d'explorer plus loin, je vous recommande quelques séances de PNL ou d'hypnose, ou de thérapie cognitive et comportementale qui pourraient vous aider à faire le point, vous libérer d'une certaine culpabilité que je perçois en filigrane, et à vous sentir plus confortable par rapport à cette question, et qui sait, à libérer vos émotions ? :)

Bien à vous.

Ludmila Besnard Dordet Psy sur Sélestat

7 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2021

Bonjour,

Vous n’avez pas pleuré au décès de votre père et de vos 2 grands-pères. Est-ce négatif ? Si oui, pour qui est-ce négatif ?

Chacun vit ses émotions (colère, tristesse, désarroi...) comme il le peut. Vous avez, semble-t-il, plus tendance à garder tout en vous. Cela ne fait pas de vous un monstre, évidemment !
Mais la tristesse de la mort de quelqu’un dépend de la qualité des relations qui se sont construites avec lui. Quelles relations avez-vous eues avec votre père ?

Par ailleurs, vous cherchez beaucoup à présenter une « bonne image » aux autres. Avez-vous peur d’être méprisée ? jugée ? rejetée ?
Quand les émotions ne peuvent pas s’exprimer, cela indique souvent une vraie souffrance, laquelle ?
Pour moins souffrir, certains se font une carapace...

Si vous acceptez de parler, avec un(e) professionnel(le), de votre vie, de vos relations et en particulier des relations vécues dans votre enfance, vous découvrirez certainement des choses inattendues : les unes bonnes et d’autres douloureuses. Alors la carapace qui n’était utile que quand vous étiez petite, va s’effritter parce qu’aujourd’hui, vous verrez qu’elle est un poids et un étouffement. Et vous pourrez vivre plus librement petit à petit.

Si vous le souhaitez, vous pouvez m’appeler par tél, pour prendre un rendez-vous soit au cabinet (avec attestation si nécessaire) ou à distance

Bien cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

101 réponses

331 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2021

Bonsoir,
ne pas pouvoir pleurer n'est pas forcément signe que l'on est un monstre. Vous êtes peut être coupé de vos émotions pour une raison ou une autre. Par protection probablement. Parfois certains hommes s'interdisent de pleurer pour paraître plus fort par exemple...Quoi qu'il en soit vous avez instauré ce système de défense peut être pour ne pas souffrir, pour vous protéger, Pleurer peut faire peur mais aussi du bien. Ne pas pouvoir pleurer est souffrant. Et puis, la tristesse peut aussi se manifester d'autres manières que par les pleurs.
Par ailleurs, face à la mort chacun réagit de manière différente. Il n'existe pas que la tristesse comme émotion, mais aussi la colère, la honte, la peur, la culpabilité ....que d'ailleurs vous éprouvez peut être en prenant conscience que vous ne parvenez pas à pleurer.
Il existe aussi d'autres émotions comme la joie, l'amour, le soulagement.
Vous pouvez me solliciter pour travailler sur vos émotions.
Marie-Christine Morin-Lacourrege
Psycho sexologue
Praticienne EFT (Emotional freedom technics technique de libération émotionnelle)

Marie Christine Morin Lacourrege Psy sur Lamothe-Landerron

73 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
Oui, impossible de "diagnostiquer" sur quelques lignes, tout comme en quelques lignes... Qu'est-ce que vous attendriez d'un tel diagnostic? Votre but est-il uniquement de comprendre, ou souhaitez-vous y changer quelque chose? Voulez-vous ressentir à nouveau quelque chose?
Bien à vous,
Yann Lauté
Psychanalyste clinicien
(Psychologue-Psychothérapeute ADELI 259304715)
Consultations à distance

Anonyme-383744 Psy sur Besançon

248 réponses

96 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour il va falloir creuser pour comprendre d'où vient le décrochage avec vos émotions. Après chacun réagit différemment face à la mort il faut savoir si vous avez de l'empathie pour vos amis proches par exemple..... Je peux vous accompagner à distance pour vous aider à comprendre et trouver comment renouer avec vos émotions Sandrine Nede

Nede Sandrine Psy sur Bordeaux

141 réponses

48 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,

Si avant le décès de votre père vous ressentiez normalement vos émotions, il se peut que le décès de votre père est déclenché chez vous une protection intérieure pour bloquer des émotions intenses et particulièrement lorsqu'il y a des décès autour de vous. Si la protection intérieurs se renforce, vous allez vous couper de plus en plus des émotions. Tout cela peut se vérifier en thérapie IFS par exemple. La thérapie IFS invite au dialogue avec les parts de soi en douceur et avec bienveillance, je peux vous guider dans ce processus d'écoute intérieure et vous aider à comprendre pourquoi cela se passe comme ça.
N'hésitez pas à me contacter, je suis à votre écoute.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

636 réponses

467 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,

J'ai comme l'impression que vous vous êtes protégés en vous coupant de vos émotions. Cette protection vous a certainement permis d'avancer dans la vie.
Peut-être est-ce difficile de ressentir les émotions, les nommer, les exprimer ? Peut-être parce que vous n'avez pas pu être accueillis dans vos émotions quand vous étiez plus jeune. Peut-être que d'être au contact avec l'émotion tristesse c'est trop difficile pour vous ....
En thérapie, en regardant votre histoire nous pouvons travailler sur les émotions. Les ressentir et apprendre à les réguler.

Je vous souhaite une belle soirée

Charlotte Président
Gestalt praticienne

PRESIDENT Charlotte Psy sur Lorient

36 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
A vous lire, vous avez un passif, entre autres, plus vu votre père depuis 6 mois (avant son décès).
Souvent certaines personnes qui garde beaucoup de colère pour x raisons des événements de leur vie, ont du mal à exprimer leurs émotions, comme si un bouclier s'était formé. C'est comme une sorte de protection.
Sur le dernier événement, vous parlez de votre "beau père" je suppose le compagnon de votre mère ? Je me demande à quel âge vous avez eu ce beau père ?...
J'ai l'impression qu'il y a beaucoup d’événements marquants dans votre vie qui ont fait que vous vous êtes blindée afin justement de ne pas vous sentir déstabilisée émotionnellement, ce qui peut expliquer ce que vous énoncez ici...

Il serait intéressant pour vous si cela vous intéresse de travailler avec un thérapeute (voir mon profil) sur les événements dérangeants du passé qui laisse certainement une empreinte en vous, et vous libérer de cet blocage émotionnel.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3336 réponses

13174 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
Pour des raisons conscientes ou inconscientes, votre cerveau a trouvé une parade à la souffrance: ne pas ressentir.
Vous n'êtes pas un "monstre" et votre cas n'est pas isolé.
Malheureusement, notre cerveau ne sait pas uniquement nous couper des ressentis désagréables. Il le fait pour tous les ressentis agréables comme désagréables. Cela peut amener à une vie sans saveur et confuse.
Les ressentis sont nos guides dans la vie. On aime, on recommence, on n'aime pas, on évite ou on fait différemment.
Se reconnecter avec ses ressentis sans en souffrir, c'est possible.
N'hésitez pas à prendre contact. Cf mon profil.
Beau weekend, Florence Bessonneau, Coach Neurocomportemental

Florence BESSONNEAU Psy sur Saint-Aubin-de-Médoc

27 réponses

31 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
les émotions ne passent pas forcément par des pleurs.
Lors du décès de votre papa, vous avez ressenti de la colère : c'est une émotion ; l'avez-vous exprimée, avez-vous dit à quelqu'un votre colère ?

Xavier Martin-Prével Psy sur Retournac

415 réponses

623 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour
Ne rien ressentir où ressentir le vide c est ressentir quand même !
Vous avez cumulé beaucoup de colère et c est cette emotion qu il faut faire circuler pour vous en libérer et vous apaiser.
Je propose des séances en ligne sur une courte durée en visio ou par telephone, si vous ressentez le besoin de vous liberer de ce poids l EFT me paraît approprié dans la situation que vous vivez.
N hésitez pas à me contacter par message ou a rejoindre mon groupe privé FB " je libère mes émotions et je lâche prise "
A bientôt
Kevin

Kevin Tournois Psy sur Angers

33 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
de vous faire aider serait judicieux
Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.

Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapeute
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Saint-Brieuc

326 réponses

270 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour ZeTr2,
Peu à peu vous avez mis en place ce mécanisme de défense, vous vous fermez à vos émotions, afin de vous protéger. De ce fait, vous rationnalisez tout et vous n'êtes plus un être d'émotions. Si cette situation vous fait souffrir, je vous conseille de consulter un thérapeute afin de voir où se situe vos blocages et tout doucement reprendre une vie plus émotionnelle.
Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie.

Marjorie LUGARI - Praticien en psychothérapie - Psychanalyste
Retrouvez moi en visio via Doctolib pour plus de discrétion et de confort

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1116 réponses

854 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

la question des émotions est très complexe et ne pas pleurer ne signifieras qu'on ne ressent rien. cela peut être au contraire le signe d'une trop grande émotion inacceptable et qu'on "bloque" car on n'en veut pas. la peur et le refus de la mort des gens qu'on aime, comme la peur que cela soit interprété négativement et comme le fait de se questionner sur soi (suis je un monstre?), est une indication de psychothérapie. cela vous permettrait d'alléger ces ressentis douloureux et de vous apaiser

PAGE Christiane Psy sur Paris

3 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
Merci d'avoir exposé votre situation.
Nous avons tous des émotions et ce dès la naissance, très probablement bien avant la naissance.
Le nourrisson s'exprime par des pleurs qui sont parfois difficiles à comprendre, à accueillir et bien souvent les parents sont démunis, voire agacés. Ils répondent de façon plus ou moins adéquates aux besoins de leur bébé.
Alors nous -bébé, tout jeune enfant- apprenons à "mettre en sourdine". Nous adaptons nos comportements pour continuer à être aimé.
Et parfois même jusqu'à nous interdire de pleurer, de ressentir. Nous enfouissons le plus souvent inconsciemment ce qui nous fait vibrer.
Voilà une hypothèse sur ce que vous êtes devenu face à vos émotions.
Je vous invite à vous reconnecter à vos sensations, à votre corps, votre respiration pour réapprendre à ressentir.
Il est toujours possible de soigner ce qui a disfonctionné pendant l'enfance, de déprogrammer et de retrouver l'entiereté de son être : esprit, corps, coeur.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas, Psychosomatotherapeute

Claire THOMAS Psy sur La Chapelle-Caro

109 réponses

87 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JANV. 2021

Bonjour,
Merci de votre message.
Ce n'est pas parce que quelqu'un de la famille décède, que les larmes viennent. C'est la proximité avec quelqu'un, famille ou pas, qui provoque du chagrin lorsque cette personne meurt.
Donc, si vous n'aviez pas de relation particulière avec eux, rien d'étonnant.
Mais il semble quand-même, que vous êtes en colère contre votre père décédé, et peut-être aussi contre votre mère. C'est cela qu'il vous serait bénéfique d'exprimer avec nous. Se libérer de la colère, fait vraiment du bien, et permet d'accéder à des ressentis plus agréables envers ces personnes.
Ne gardez pas en vous la colère, elle nuit à votre santé.
Bien cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

1305 réponses

576 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 8900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11950

psychologues

questions 8900

questions

réponses 50500

réponses