Jalousie, abandonnisme, trouble de la personnalité ?

Réalisée par Nicolas le 19 janv. 2017 Trouble de la personnalité

Bonjour,

Je ne sais quel mal me ronge mais j'ai un gros problème de confiance en moi dans mes relations avec les autres, j'ai passé la quarantaine et je me retrouve 2 ans après une séparation que j'ai voulu d'avec mon ex compagne, en dépression avec des angoisses de sentiment d'être seul affectivement et de jalousie envers sa nouvelle vie.

J'ai essayé de faire des rencontres et affronte la peur de l'échec mais sans aucun succès.

Je ne m'aime pas et je recherche dans les yeux de l'autre une reconnaissance, une confirmation de mon existence.

Mon analyste me dit que je dois me séparer psychiquement de ma mère que mon ex compagne incarnait d'après lui.

Une mere surprotectrice certainement à cause du décès d'une de mes sœurs quand j'avais 10 mois.

Je me hais en fait, cela passe principalement par les comparaisons physiques, je suis complexé par ma taille, mon manque de virilité, les femmes aiment les hommes protecteurs.

Je suis enfant affectivement parlant.

Je me bats pourtant pour grandir mais là je perds espoir et la vie n'a plus de goût ..

Help

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Nicolas,
Je comprends votre profonde tristesse et votre état d'esprit, je conviens avec ma Consœur Isabelle il faudrait peut être discuter avec votre analyste ce manque de confiance en vous même qui vous amène à vous "recroqueviller" sur vous même et à vous sentir mal à l'aise face aux autres. Bien sur il y a une "composante du lien maternel" dans votre mal-être actuel. Oui serait important que vous puissiez travailler votre lien à la mère mais aussi votre lien à vous-même, ainsi restaurer une bonne estime pour vous et récupérer l'amour propre.
Courage Nicolas je suis sûre que vous y arriverez et que vous pourrez enfin vous sentir mieux et profiter de la vie!
Revenez vers nous sans hésiter!
Bien à vous!
Livia CLARA-VILNAT

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1110 réponses

4179 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Nicolas,
Oui, nous pouvons entendre votre mal être. Si je comprends bien, vous avez fait le choix de vous séparer de votre ex compagne. Pourquoi? Si elle correspondait trop à votre mère avec qui vous auriez un lien trop fusionnel peut-être, qu'est-ce qui vous a poussé à rompre avec votre compagne?
Mais je retiens aussi que vous avez vécu avec une compagne, qu'elle n'a pas décidé de vous quitté. On peut supposer que pour elle, vous n'avez pas été si mal que ça, non?
Y a-t-il qu'un modèle d'homme qui convient aux femmes? Comem on le dit souvent: il y en a pour tous les gouts.
Si vos histoires d'amour semblent se répéter comme un schéma inscrit en votre esprit, il serait peut-être bon de le travailler en analyse. Mais peut-être n'est-ce pas le cas.
Il y a les choses qui ne vont pas en vous, que vous vivez mal, qui entraine ce manque de confiance, mais il y a aussi des ressources que vous avez, des qualités, des désirs. Il me semble important de les regarder, de les booster car c'est du positif.
Vous avez choisi de suivre une analyse. C'est un long chemin de connaissance de soi.La relation avec son analyste peut connaitre des hauts et des bas. Mais la confiance qui peut s'établir ou non avec lui est importante.
Vous notez que vous avez dépassé la 40taine. C'est un moment parfois délicat mais qui permet aussi de faire des choix parfois plus en phase avec nous-même.
C'est ce que je vous souhaite. Non seulement entendre ce qui ne va pas mais aussi découvrir, laisser parler les désirs qui vous habitent pour dégager un horizon et alors, les étapes pour y parvenir.
Cordialement

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Troarn

447 réponses

740 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Nicolas,

Vous êtes en travail sur toutes les questions que vous évoquez mais le travail analytique est long, il nous fait remonter à l'enfance, aux débuts de notre vie alors que nous sommes adultes depuis longtemps. Imaginez tout le temps qu'il faut pour "capter" toute cette vie passée dans le rétroviseur...

Il faudrait voir avec votre analyste si les modalités (face à face ou divan?) et le nombre de séances par semaine. convient bien.

Et puis parfois, souvent même, les séances d'analyse n'absorbent pas toute notre douleur, et celle-ci déborde, continue, lancinante dans notre quotidien. Il faut du temps...

Vous mettez le doigt ou les mots sur votre histoire: vous vous sentez enfant affectivement et votre mère occupe une grande place (si pas toute la place) en empêchant qu'une femme adulte trouve sa place à vos côtés.. Vous êtes l'enfant du deuil qui vous précède et malgré (ou à cause) de ce trop d'amour de votre mère, vous ne vous aimez pas, comme si vous n'aviez pas le droit d'être là, d'exister...
Peut-être au fond, depuis le début, depuis tout petit, n'êtes-vous pas dupe : peut-être avez-vous toujours sur que quelque chose n'était pas "juste" dans l'amour de votre mère pour vous et qu'il y avait comme un report, sur vous, de l'amour et de la crainte pour l'enfant mort?

Vous pouvez lire à ce sujet si vous le désirez, des livres existent et parlent très précisément de ces situations, de ce qu'elles représentent pour l'enfant.

N'hésitez pas, si vous souhaitez un conseil,...

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3671 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Nicolas,
Vous suivez une thérapie avec votre analyste, Il vous a donné des interprétations, cela ne semble pas vous convenir? Vos questions sont toujours là...
Il me semble, d'après votre mail, que ça revient beaucoup votre manque de confiance, cela entrave dans vos relations aux autres, vous vous comparez à d'autres et êtes complexé "physiquement"? En plus vous semblez dire que vous êtes en dépression?
Qu'Est-ce que l'échec vous renvoi?, L'abandon?
Est-ce que vous vous sentez bien avec votre analyste? Peut être avez vous besoin de travailler votre manque de confiance en vous avec lui? Cela pourrait en effet vous aider. En ce qui concerne d'autres hypothèses, ce n'est pas possible vous répondre seulement à partir de votre mail.
Je reste à votre disposition

Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Antibes

432 réponses

2359 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Trouble de la personnalité

Voir plus de psychologues spécialisés en Trouble de la personnalité

Autres questions sur Trouble de la personnalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10050

psychologues

questions 5300

questions

réponses 27900

réponses