je crois que je suis paranoiaque

Réalisée par rabah salmi le 13 déc. 2016 19 réponses

Salut tout le monde,
pour commencer je vous donne mon historique ma maladie a commencé à l'âge de 21 ans en 2010 par un trouble de panique. Depuis ce jours là, j'ai développé la phobie de devenir fou, la peur d'entendre des voix, peur de psychoter, etc.... j'ai vue un psychiatre qui m'a prescrit du deroxat tout allait bien jusqu'à l'année passée ou des idées de types paranoïaques ont commencé, des idées de persécutions comme par exemple mes profs à l'université qui me connaissent, et veulent pas que j'ai mes modules. Quelqu'un me parle et je le prends comme s'il parlait sur moi, quelqu'un rigole, il rigole sur moi. Des extraterrestres veulent me kidnapper, j'essaie de lutter aux maximum contre ces idées mais si je ne trouve pas des explications rationnelles pour annuler ces idées délirantes, j'ai peur d'y croire dans ma tête, c'est une lutte continue pour démonter et lutter contre ces idées. J'ai vu plusieurs psychiatres et pour moi ils ont tous fais une erreur de diagnostic.
Aidez-moi svp, je souffre, j'aimerais avoir un diagnostic, je vous en prie, aidez-moi.
Merci

Sujets similaires

19 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour Rabah,
    Je comprends votre désespoir, et peut-être les psychiatres ont fait un diagnostic en 2010 avec les symptômes que vous manifestez à ce moment et qui maintenant n'est plus adéquat. Je pense qu'il serait important trouver un psychiatre qui puisse vous faire passer des tests projectifs ainsi pouvoir faire un diagnostic adapté aux symptômes que vous manifestez à ce jour, ensuite il saura vous conseiller la bonne thérapie à suivre et si besoin il vous prescrira un médicament correct.
    Courage n'hésites pas à réécrire.
    Bien à vous
    Livia Clara-Vilnat psycho-praticienne (enfants , ados)

    Téléchargé le 14 Décembre 2016

    Logo Livia CLARA-VILNAT

    1005 réponses

    3541 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 7450 Psychologues à votre disposition
    • 4350 Questions posées
    • 26000 Réponses obtenues
    • Bonjour,

      Vous souffrez de symptômes invalidants, et vous posez la question sur la pertinence du diagnostic posé il y a quelques années. L'on ne peut se diagnostiquer soi même, et le diagnostic est un roman au long cours, qui requiert certainement ici que vous alliez consulter un psychiatre clinicien. Il pourra vous aider à diminuer les symptômes que vous mentionnez.
      Ne vous découragez pas.
      Cordialement
      ASFuertes

      Téléchargé le 16 Mai 2017

      Logo Fuertes Anne-Sophie

      36 réponses

      412 J'aime

    • Bonjour Rabah,

      Concernant votre demande d'orientation sur votre soucis de santé, tout d'abord il faut savoir que le deroxat est un médicament prescrit aux personnes qui souffrent de dépression et/ou des troubles d’anxiété, panique, etc. donc qu' en 2010 ce médicament était totalement indiqué pour vos symptômes. Actuellement, vous montrez d'autres symptômes (délires de persécution....) qui nécessitent peut être une prescription différente. Il vous faudrait une réévaluation psychologique pour en savoir plus par rapport à l'évolution de vos difficultés et adapter/modifier la prescription des médicaments en fonction du nouveau diagnostique.

      Téléchargé le 06 Mai 2017

      Logo GHOMARI-VASQUEZ Susana

      5 réponses

      11 J'aime

    • Bonjour RAbah, je te suggère de commencer par la lecture du livre d'HAL ET SIDRA STONE, "Accueillir tous ses JE" . La multiplicité du psychisme est encore peu connue , même des professionnels. Les personnes formées soit au " Voice Dialogue", soit à l' IFS ( Inner FAmily System") peuvent t'aider concrètement. Je te suggère d'engager un dialogue intérieur avec cette Voix en toi ( nous en avons de multiples, appelées subpersonnalités), à partir d'un côté plus sage. Comme si elle était assise sur une autre chaise . Essaies de la rassurer, du mieux que tu peux. Le reste doit être guidé par une personne connaissant les approches précitées. Bien Cordialement, Alena Sindilaire

      Téléchargé le 14 Février 2017

      Logo Aléna Sindilaire

      130 réponses

      117 J'aime

    • Les messages "meilleures réponses" n'ont aucune valeur thérapeutiques"... c'est une considération personnelle...

      A chaque lecteur de laisser résonner ce qui lui parle le plus.

      Avec tout mon respect

      Téléchargé le 27 Décembre 2016

      Logo Nathalie Follmann
      Nathalie Follmann Clichy

      1861 réponses

      7302 J'aime

    • Je précise pour ne pas faire d'impair dans mon dernier message, que la définition des "Etats du Moi" n'amène pas tous des troubles de la personnalité.

      Il existe des Etats du Moi adaptatifs ou des Etats du Moi dus à un traumatisme, ce qui est le plus souvent le cas...

      Dans une approche classique en thérapie, cet aspect n'est pas jamais abordé. Contrairement à l'hypnothérapie clinique.

      Téléchargé le 20 Décembre 2016

      Logo Nathalie Follmann
      Nathalie Follmann Clichy

      1861 réponses

      7302 J'aime

    • A Aléna Sindilaire,
      Je partage votre point de vue.

      Et je suppose que ce que vous appelez contacter "les voix en lui", c'est ce que moi j'appelle suivant mon enseignement "la thérapie des Etats du Moi" qui font partie des troubles de la personnalité.

      Ce qu'il faut appréhender c'est le degré de dissociation plus ou moins grand dans ces états du Moi, ce qui amène dans les dissociations très importantes aux troubles de schizophrénie, entre autres...

      Mais ce n'est pas le cas de Rabah qui s'interroge sur ces troubles paniques qui peut devenir des pensées obsessionnelles.

      Téléchargé le 19 Décembre 2016

      Logo Nathalie Follmann
      Nathalie Follmann Clichy

      1861 réponses

      7302 J'aime

    • Bonjour Rabah ,

      Les thérapies classiques n' accordent pas aisément crédit à ce genre de phénomènes, de suite classés pathologiques, par méconnaissance de ces réalités. En dehors des réponses médicamenteuses, qui calment artificiellement, , mais n'arrangent rien, il existent d'autres voies, très peu connues en France, qui travaillent avec la Personnification de l'Inconscient, la méthode FYD ( Feed Your Demons) , où l'on contacte ces Voix en Toi, qui sont une réalité du monde Intérieur.,pour les transformer, les calmer.
      Si tu souhaites davantage d'infos, tu peux me contacter par mail.
      Bien Cordialement,
      Alena Sindilaire

      Téléchargé le 18 Décembre 2016

      Logo Aléna Sindilaire

      130 réponses

      117 J'aime

    • Bonjour,

      Il est évidemment impossible et même très risqué de poser un diagnostic à partir de votre message, surtout que nous ne sommes pas des médecins.

      Il est aussi clair que vous souffrez, et que, comme vous l'avez mentionné, la prise du deroxat prescrite par un psychiatre vous a fait du bien pendant un certain temps.

      Si vous avez la tendance de vous douter des autres..., vous avez du mal à faire confiance, aux psychiatres compris.
      Les maladies psychiatriques sont complexes et les limites des diagnostiques pas toujours faciles à définir.
      Les traitements sont individualisés, et parfois le médecin essaye plusieurs jusqu'à trouver celui le plus adapté au patient. De plus, le traitement évoluera en fonction de l'évolution de la maladie.

      Demandez des conseils autour de vous (à votre médecin généraliste, aux amis, etc.) pour trouver un bon psychiatre et faites lui confiance...sinon vous tournerez en rond et continuerez à souffrir.
      De plus, il vous faut aussi une bonne psycho-thérapie (celles dites "dynamiques", d'inspiration psychanalytiques me semblent les plus adaptés) qui vous aidera à changer vos idées que vous qualifiez vous même de "délirantes" et "de persécution".

      Je vous souhaite de pouvoir faire confiance à un médecin psychiatre et un bon thérapeute, seules conditions pour aller mieux !
      sp

      Téléchargé le 15 Décembre 2016

      Logo Silvia PODANI
      Silvia PODANI Issy-les-Moulineaux

      1211 réponses

      2675 J'aime

    • Commencez à faire confiance aux soignants qui vous entourent !
      Une solution semble là ?
      Eric Pordoy

      Téléchargé le 15 Décembre 2016

      Logo Éric Pordoy

      24 réponses

      23 J'aime

    • Bonjour Rabah,
      oui, on entend votre souffrance, votre peur, votre angoisse. Vous demandez un diagnostic. Il est vrai que parfois, cela rassure de savoir ce qu'on a, contre qui on se bat. Mais parfois, cela nous enferme aussi comme si notre identité était désormais, par exemple, paranoïac. Il me semble important que vous arriviez à faire confiance. Vous avez vu plusieurs psychiatres. Cela ne semble pas avoir répondu à votre attente mais ont-ils eu un avis, des conseils un peu proches? Y-a-t-il eu un psychiatre avec qui vous étiez en confiance? Ne pourriez-vous poursuivre avec lui? Et voir avec lui peut-être une approche thérapeutique complémentaire? En dehors de vos études, que faites-vous, qu'aimez-vous? Le sport, la musique, la peinture...? Ne négligez pas aussi ces lieux où "il n'y a pas à se prendre la tête". Cordialement

      Téléchargé le 15 Décembre 2016

      Logo Jean-Luc KERDRAON

      281 réponses

      562 J'aime

    • Bonjour Rabah,
      comme vous l'ont dit mes collègues, il est impossible de poser un diagnostic sans vous rencontrer: il faut même bien souvent plusieurs entretiens avec un patient pour avoir une idée plus précise. En tout cas, dans la mesure où c'est le doute qui semble dominer chez vous, ce n'est pas en faveur d'une paranoïa. N'hésitez pas à consulter à nouveau un psychiatre si vous vous sentez trop mal, mais prenez également rendez-vous avec un(e) psychologue clinicien(ne), c'est à dire spécialement formé à la psychopathologie.
      Bon courage à vous
      Françoise David

      Téléchargé le 15 Décembre 2016

      Logo Françoise DAVID

      89 réponses

      397 J'aime

    • Bonjour Rabah,
      Je comprends votre souffrance et votre situation.
      Vous dites avoir consulté des psychiatres lors du début de votre maladie et je pense que à ce moment ils ont établit un diagnostique et vous ont donné un traitement. Ensuite au fil des années les symptômes ont changé et maintenant vous souffrez encore plus, peut-être il faudrait reprendre RV avec un psychiatre afin de faire un bilan, modifier le traitement selon les résultats et voir avec lui la thérapie qui est plus adaptée à votre problème.
      Vous voyez la maladie évolue et parfois il faut reprendre tout du début afin de trouver le "remède" le plus adapté.
      Le diagnostic est fait par un examen en cabinet et des tests passés avec le psychiatre ainsi il pourra établir un diagnostic correct et vous aider!
      Si vous n'avez pas de confiance dans les professionnels que vous avez rencontré, demandez à votre médecin de famille de vous conseiller vers qui vous adresser, lui il vous connaît surement bien et il pourra vous indiquer un professionnel qui vous convient.
      N'hésitez pas à revenir vers moi je vous écouterai sans problèmes.
      Je vous dis courage et ne vous découragez pas vous verrez que vous pourrez trouver "un nom à mettre sur le trouble qui vous fait souffrir"!
      Livia Clara-Vilnat psycho-praticienne

      Téléchargé le 15 Décembre 2016

      Logo Livia CLARA-VILNAT

      1005 réponses

      3541 J'aime

    • Bonjour Rabah
      Vous avez effectivement des pensées paranoïaques persécutives mais vous en êtes conscient ce qui est plutôt rassurant. Ce genre de symptômes se rencontre dans différentes maladies et ne signifie donc pas que vous soyez paranoïaque.
      Nous ne pouvons pas, évidemment, faire un diagnostic sur ce "forum".
      Il vous faudrait consulter à nouveau un psychiatre pour qu'il prescrive un traitement adapté et cela suppose que vous fassiez un minimum confiance à cette personne. Ensuite vous pourrez voir un professionnel pour travailler en profondeur sur les peurs, l'anxiété qui vous envahit.
      Cordialement.

      Catherine Vidal, psychologue clinicienne.

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo Catherine Vidal
      Catherine Vidal Vitry-sur-Seine

      126 réponses

      1359 J'aime

    • Bonjour Rabah,
      Vous avez effectivement des

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo Catherine Vidal
      Catherine Vidal Vitry-sur-Seine

      126 réponses

      1359 J'aime

    • Bonjour Rabah,
      On ne peut pas faire un diagnostic comme ça.
      Vous dites que vous avez vu plusieurs psychiatres et qu'ils ont tous fait une erreur de diagnostic?
      Vous ont ils tous donne le même diagnostic?
      Je vous conseillerais de voir votre médecin, suivre votre médication et selon votre diagnostic, faire une thérapie qui pourra vous aider. Vous êtes conscient de votre état, c'est très positif. Pour tous les états anxieux des techniques tcc pourraient vous aider...

      En attendant, essayez un petit exercice:
      Vous décrivez la peur de la peur de... Cela entraîne un besoin de contrôle de votre part, ce qui va renforcer encore plus "l'etat anxieux", donc n'essayez pas de contrôler quoi que ce soit, vous verrez de meilleurs résultats...

      Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo Isabelle Silva

      615 réponses

      2562 J'aime

    • Bonjour Rabah, beaucoup d’éléments dans votre message que je classerai par ordre d'urgence et d'importance. Tout d'abord, il vous faut retrouver un apaisement minimum pour pouvoir souffler et pouvoir continuer vos études. C'est le rôle des médicaments qui doivent diminuer les symptômes et votre anxiété. Continuez à chercher un psychiatre en qui vous aurez confiance, c'est indispensable. Le fait que vous ayez une distance et une critique par rapport à ces symptômes ( critiques, extraterrestres,...) est encourageant pour la suite de vôtre traitement. Je vous coseille de vous rapprocher des structures d'aide à la santé mentale spécialisée pour les étudiants (MGEN, autres mutuelles étudiantes,...) qui vous seront indiquées par l assistante sociale ou le service médical de la Fac. L'UNAFAM Peut vous aider par téléphone également. Vous n'êtes pas seul à vivre avec ces soucis. Il existe des ateliers (rétablissement)pour arriver à mieux vivre avec ces symptômes et décrypter ce qui est réell de ce qui ne l'est pas. N'hésitez pas à me contacter par mail. Bon courage à vous.Cordialement. Catherine TUDAL. Psychologue.

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo TUDAL Catherine
      TUDAL Catherine Boulogne-sur-Gesse

      294 réponses

      1959 J'aime

    • Bonjour,
      Vous dites que vos psychiatres ont fait une erreur de diagnostic, c'est à dire ?

      A vous lire, il ressort effectivement un trouble de paranoïa, mais ce n'est pas clair, car v ous dites "j'ai peur d'y croire dans ma tête"... ce qui laisse une ambiguïté sur le trouble...

      Il est important d'avoir un suivi par un psychiatre afin d'avoir un traitement médicamenteux adapté si nécessaire.

      Par ailleurs, vous pouvez avoir une autre approche thérapeutique très différente comme l'hypnothérapie clinique que je pratique.

      N'hésitez à regarder mon profil.

      Courage !

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo Nathalie Follmann
      Nathalie Follmann Clichy

      1861 réponses

      7302 J'aime

    • Bonjour,
      Vous devez consultez dans les meilleurs délais un Psychothérapeute.
      Mais aussi un Psychiatre qui soit aussi psychothérapeute, c'est-à-dire qu'il va aussi vous écouter, et pas seulement vous prescrire des médicaments. Seule une psychothérapie peut vous aider à comprendre les questions que vous posez par écrit. Il faut vous écouter pour pouvoir vous aider. Par mail, ce n'est pas possible. Ça ne marche comme ça. Vous habitez quelle ville ?
      Maria Cardoso, Psychothérapeute et Psychologue clinicienne Lyon

      Téléchargé le 14 Décembre 2016

      Logo Maria CARDOSO, Lyon-Psycho

      31 réponses

      281 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions