Je doute encore et encore, je n'en peux plus

Réalisée par Marine CARLIER le 12 oct. 2016 Approches psychologiques

Bonjour à tous. Alors voilà, je doute encore de mes sentiments pour mon copain. La première fois était arrivée après les résultats du bac cet été avant qu'il rentre en prépa.


Cet été j'ai douté de mes sentiments, mais il m'a fallu une dispute pour réaliser que ce n'était que des illusions. On a passé un bel été, on s'est beaucoup vu, on a passé des bons moments. Et ensuite est venue la rentrée et sa rentrée en prépa que j'ai mal vécu.

Depuis la rentrée on s'engueule tous les jours, tous les jours je veux qu'on s'éloigne car je supporte difficilement la distance (on se voit tous les samedis, ou parfois toutes les 2-3 semaines à cause de tout son taff ), tellement il a du boulot le soir on parle presque pas en sms, mais on essaie de s'appeler quelque fois.


Depuis la rentrée je commençais à me sentir bizarre, à douter un peu, je n'attendais plus de messages de sa part, je ne voulais pas spécialement lui parler, juste m'éloigner. Mais malgré mes crises tout allait pourtant bien. Encore la semaine dernière quand on s'est vus j'ai pleuré à cause du fait qu'on allait encore se séparer, lui disant qu'il me manquerait...


Mais là depuis le début de la semaine c'est vraiment étrange. Je ressens une boule au ventre comme la première fois que j'ai douté, mais là c'est vraiment plus fort. Le fait qu'on ne parle pas pendant des heures ne m'affecte pas plus que ça, j'ai l'impression que je m'habitue fortement à son absence à force et c'est horrible....

Jeudi après une énième dispute il m'a dit que c'était terminé, et bizarrement, au début je ne l'ai même pas retenu (car ce qu'il me reprochait, je savais que je ne le changerai pas...), mais ensuite si, et je l'ai appelé ça allait mieux. Quand il m'a dit que c'était terminé ça m'a juste mis un coup de stress, alors que si je l'aimais vraiment je devrais être en totale panique non ? Ensuite en voyant qu'il me répondait pas j'ai commencé à pleurer un peu, et au téléphone beaucoup, mais je ne sais pas si c'est vraiment par rapport au fait qu'il me dise que c'est terminé, ou autre chose...


Puis samedi on étaient censés se voir, et il m'a dit qu'on pourrait pas se voir la journée. Ca m'a rien fait de spécial alors que d'habitude je l'aurai enchainé, je serais hyper énervée. Finalement on a pu se voir dans la soirée.

Il m'attire toujours autant, on a beaucoup rigolé, notre complicité est toujours la même. Au niveau charnel c'est toujours très bien, meme si lorsque on a commencé hier je me sentais pas à l'aise, j'arrivais pas à me lâcher.

Après ça allait mieux. Dans ses bras je me sens toujours bien, même si je sens une certaine retenue de ma part. Je suis toujours aux petits soins, je veux lui faire plaisir, je le trouve toujours aussi beau.


Mais quand il devait partir ça m'a rien fait de spécial. Il m'a dit que j'allais lui manquer, j'arrivais pas à lui répondre. Normalement quand il part il me manque de malade et je suis mal. Mais là limite j'attendais son départ pour me reposer. Alors que la semaine dernière encore j'en pleurais...

J'ai une boule au ventre je me sens vraiment pas bien.



J'ai commencé à réfléchir et je vois que depuis plus d'une semaine il ne me manque pas, son absence j'y suis habituée alors qu'au début de l'année pour moi c'était insurmontable. Je pourrais ne pas lui parler en message pendant des heures et des heures, puisque le fait qu'il ne me réponde pas pendant des heures ne me fait rien alors qu'habituellement je m'énervais.

Je ne me languis pas spécialement de le revoir, peut-être pour assouvir mes manques pendant nos moments charnels, mais pas spécialement pour d'autres moments simples à deux. Je ne me projette plus dans le futur avec lui (ça ça date de quelques temps) ou du moins difficilement. J'essaie d'imaginer ma vie sans lui et ça me touche pas.


Mais c'est quelqu'un que je ne veux pas perdre, on est tellement compatibles, je n'ai jamais rencontré une personne partageant les mêmes délires chelous que moi, rigolant autant. Mais j'ai l'impression qu'il manque un truc, je m'habitue trop à son absence et il ne me manque pas !!! Je ne l'idéalise pas comme avant, me projette plus


Je me sens vide. Est-ce que j'ai peur de me séparer de lui parce que je l'aime réellement et encore ? ou parce que j'ai peur de ne pas retrouver quelqu'un comme lui ?


Je me sens perdue, j'ai une boule au ventre, cette situation me pèse, mais je me sens tellement insensible.


J'ai besoin d'aide, et de vos avis, je suis perdue et je sais pas quoi faire, s'il y a une solution

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Marine,

A la longueur de votre message nous pouvons nous imaginer combien cette situation vous assaille intérieurement.
Il y a énormément de matériel à exploiter, mais il me semble que vous ne pouvez pas le faire seule.
En fonction de votre situation (que je ne connais pas) je vous conseille de consulter un psy pour faire le point de tout ça.
Cependant, il me semble important que vous ayez conscience qu'être tiraillé ou en d'autre terme ambivalent dans une situation amoureuse c'est quelque chose de plutôt régulier. Mais ce qu'il me semble que vous interrogez sans vous en rendre compte c'est l'attachement à l'autre.
De comment vous vous attachez à quelqu'un et comment vous vous en sortez avec cela. Manifestement dans votre cas c'est source de souffrances psychiques et de manifestations psycho-somatiques. Il y a des enjeux bien plus importants que de savoir si vous aimez ou pas votre compagnon ou bien la peur ne pas retrouver quelqu'un comme lui.
Un travail vous permettrai de vivre plus sereinement vos relations amoureuses et de mieux gérer les séparations. Ici dans votre cas c'est une non séparation, une impossibilité à couper le lien avec ce garçon.

A vous de vous prendre en main en consultant. Si vous êtes étudiante à la fac vous avez des psychologues que vous pouvez consulter, sinon en fonction de vos moyens vous pouvez consulter dans le privé.

Bon courage à vous et je vous souhaite de faire un travaille pour avoir une vie plus sereine.

Cordialement,

R.Perinetti

Psychanalyste

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

245 réponses

1506 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
La solution vous l'avez en vous, elle est en train de se renforcer, vous n'aimez plus votre amoureux comme avant, c'est tout. Peut être devient-il un bon copain de délires...

N'allez pas vous compliquer la vie, elle l'est déjà assez, et faites vous confiance, vous retrouverez l'amour qui fait palpiter votre cœur... la vie est faite ainsi !

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2527 réponses

10453 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Voir plus de psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Autres questions sur Approches psychologiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10700

psychologues

questions 5950

questions

réponses 31900

réponses