Je mange sans faim et sans fin

Réalisée par Fsg · 21 juin 2021 Aide psychologique

Bonjour,
Je vous écris afin de comprendre pourquoi je mange, en quantité gargantuesque. Je n’ai pas souvent faim, mais j’ai des pulsions alimentaires à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Et ce que je sois heureuse ou malheureuse. Je voudrais casser cette habitude. Mais j’en suis incapable. Je suis énorme et je ne me reconnais pas dans ce corps. J’ai de la volonté pour beaucoup de choses, mais sur la nourriture je ne sais pas me raisonner. J’ai pas beaucoup confiance en moi, je fuis les conflits et je ne sais pas dire non, ce qui m’a valu de me mettre dans des situations totalement improbables, juste pour faire plaisir à des personnes que je connais à peine parfois. J’ai aussi accepté l’infidélité de mon conjoint pendant 10 ans. Après avoir finalement pris la décision de le quitter, il a suivi une thérapie au sujet de son infidélité sexuelle. De nouveau ensemble il a beaucoup changé mais je sais que je n’aurais plus jamais confiance en lui même si je mets dans un mouchoir les angoisses, cauchemars à ce sujet. Mes pulsions alimentaires datent de mon adolescence. J’ai pourtant eu une enfance heureuse et des parents aimants. Avec l’âge (j’ai 40 ans) je me suis dit que c’est à cause de ma mère qui voulant bien faire m’a toujours « restreint » dans les sucreries et gâteaux (1 gâteau pas 2 !) et donc je me cachais pour manger. Mais mon frère a eu la même éducation et pourtant il n’a pas ce problème. Aujourd’hui j’ai envie d’aller mieux et de laisser derrière moi cette satanée nourriture. Merci de vos conseils

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 JUIN 2021

Bonjour,
En vous lisant, j'ai le sentiment que vous aimez faire plaisir aux autres, et que vous aimez vous faire plaisir !
Et manger est un grand plaisir !
De plus, si petite vous avez été freinée sur ce sujet, vous avez pris l'habitude ensuite de vous rattraper librement...
(j'ai connu une personne qui pour les même raisons, à 35 ans, ne buvait plus que du Coca... 1,5 litre par jours, et aucun autre liquide).
Certaines personnes réagissent comme cela, et pas d'autres (votre frère).

Une manière de vous aider serait de vous accompagner sur la mise en place d'une ou plusieurs autres sources de plaisir moins problématiques pour votre image et pour votre santé.

De manière à alterner, et à diminuer de manière naturelle cette source de plaisir qui devient nocive pour vous...
Cela se ferait de manière naturelle, car on ne peut pas tout faire en même temps !

Si vous en avez envie, je peux vous aider à mettre en place ce mécanisme de diversion, grâce à des techniques simples.
Chaleureusement.

François LEGRAND

François Legrand Psy sur Anglet

109 réponses

194 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,
Je vous propose d'essayer ensemble de comprendre ce que manger veut dire pour vous.
Cela sera une base solide pour initier des changements.
À votre écoute.
Sylvie Fleurat

Sylvie Fleurat Psy sur Tours

742 réponses

1522 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

bonjour à vous

Je vous félicite, vous êtes déjà sur le bon chemin quant à votre questionnement ! Le problème que vous traversez est ancré en vous depuis quelques années et il s'agit de problèmes émotionnels récurrents qui vous font manger même sans faim... Cela engendre les kilos émotionnels. Je m'explique...

Un choc émotionnel ou un traumatisme lié à l'enfance peut parfois engendrer bien des méfaits des années plus tard ! Il suffit d'un élément déclencheur pour que ces gestes thérapeutiques du début, deviennent une addiction et une compensation quotidienne...

Comme le disait Platon : "On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme, et pour que l'esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins d'aujourd'hui : séparer dès l'abord l'âme et le corps."

Il faut donc prendre soin de vos blessures internes pour que vous alliez mieux et par la même occasion entreprendre une reprise en main de votre alimentation... Alors vous allez me dire, c'est justement là mon problème, je fonds sur tout ce qui est à ma portée !!! Je connais bien le problème pour être passée par là...

Cette expérience m'a permis de mettre en place un programme complet qui allie le soin psychique avec le corps et l'alimentation. Je vous rassure, il ne s'agit pas de mettre un cadenas à votre frigo... Il s'agit de comprendre vos traumatismes, de les traiter et en les traitant, vous ferrez disparaitre ces pulsions alimentaires... Dans le même temps, il est nécessaire de prendre en compte ce que vous mangez, ce que vous aimez, vos habitudes, votre vie professionnelle et personnelle, si vous avez des enfants, si vous aimez cuisiner, etc... pour mettre en place votre programme personnalisé (même à distance) pour voir la fin du tunnel et la lumière revenir dans votre vie. Je vous rassure également, il n'y a ni pesée, ni pèse-personne, juste vous, votre physique et votre psychique... Ce programme vous permet même de vous faire plaisir en mangeant ce que vous désirez... dans la limite du raisonnable bien entendu...

Cet aspect "raisonnable" vous l'obtenez en faisant de la psychologie énergétique qui est une technique utilisée dans les hôpitaux, par les médecins, les psychiatres, par beaucoup de thérapeutes et pour lesquels je suis formatrice... Vous êtes donc dans de bonnes mains... Cette méthode permet de traiter des traumatismes profondément ancrés en vous, de les libérer et de vous programmer du positif... Les résultats sont extraordinaires tant dans l'aspect psychologique que physique !

C'est à vous de choisir et de prendre une décision quant à la solution que je vous apporte. Sachez que derrière les nuages, il y a toujours le soleil qui brille... Il suffit parfois de saisir la main qui est tendue pour que votre vie change

Bien à vous et très belle journée...
Véronique Mercier,

Véronique Mercier Psy sur Calais

105 réponses

55 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,

Notre inconscient communique avec nous à travers nos émotions, nos comportements de manière souvent très imagée… Les rêves ne sont que des métaphores, car c'est le langage de l'inconscient.

Le poids que l'on prend en mangeant peut représenter pour l'inconscient une couche de protection, une manière de se mettre un peu à l'écart dans un environnement perçu comme hostile. C'est aussi une manière d'être vu, d'être reconnu, quand on a du mal à prendre sa place. Quand on a du mal à prendre sa place dans les relations, on occupe physiquement plus de place, une place qui n'est pas la nôtre parce qu'on ne l'a pas encore trouvée…

Vous dites que vous n'avez pas confiance en vous, que vous fuyez les conflits et que vous ne savez pas dire non. C'aurait été ma première question et je ne suis pas surpris de la réponse. Car comme je vous le disais, manger est pour l'inconscient une manière d'essayer de prendre sa place quand on n'y parvient pas dans les relations.

Vous ne parvenez pas encore à vous affirmer et à vous respecter dans les relations. Votre inconscient fait subir à votre corps ce que vous infligez à votre être pour que vous compreniez votre responsabilité à agir, à changer pour vous imposer d'une autre manière que par le poids.

Manger c'est aussi un moyen de combler un vide. Peut-être avez-vous peur de la solitude ?
Si vous évoluez dans une relation de type fusionnel, alors votre compagnon représentait votre confiance en vous, externalisée. Il était un moyen inconscient de combler vos manques et de satisfaire vos besoins dont vous n'aviez pas vous-même conscience. Mais comme il y a eu une infidélité, il y a eu rupture, la confiance n'est plus la même et il ne peut plus remplir ce rôle pour vous, alors potentiellement, vous essayez de combler ces manques comme vous pouvez.

L'adolescence marque aussi une séparation, on quitte le monde de l'enfance pour celui des adultes. Et si on ne se pense pas tout à fait prêt, alors cela peut être inquiétant. Le rôle qu'a joué votre mère dans ce que vous vivez est peut être moins à chercher dans la manière dont elle vous interdisait les sucreries que dans la manière dont elle vous a préparé à affronter la vie, à faire vos propres choix, à assumer les conséquences de vos actes plutôt qu'à vous interdire de faire pour vous protéger du danger, en bref, à développer votre autonomie.

Il est possible de travailler sur vos comportements alimentaires mais je pense qu'un accompagnement avec une approche globale vous aiderait à donner du sens à tout ceci et à grandir, à renforcer votre confiance en vous, votre affirmation de vous dans toutes vos relations et à prendre votre véritable place dans ce monde.

Je serai ravi d'échanger avec vous si vous le souhaitez. Vous pouvez m'écrire ou m'appeler, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions.

Belle journée à vous !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1204 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour fsg

Votre problème ressemble fort à de l'hyperphagie. Cela peut provenir d'une culpabilité ou d'une frustration qui va être comblé par la nourriture. Que vous manque t'il dans la vie ? de quoi avez vous besoin ? de Respect peut être ? car vous dites que vous avez du mal à vous affirmer, dire non, et manquez de confiance en vous ?

Savez vous quel est l'émotion garante du respect ? c'est la colère ! Arrivez vous vous à exprimer votre colère dans la vie ?

Sinon je pense que vous avez très bien analyser votre passé avec votre mère. Celle ci vous a restreint ! n'êtes vous pas en rébellion envers votre mère ? du coup cette rébellion continu car vous ne l'avez peut être pas verbalisé et donc vous vous vengez avec la nourriture ? C'est pour vous vengez de votre mère que vous mangez plus que de raison ?

"je fuis les conflits et je ne sais pas dire non" pourtant il se pourrait bien que vous soyez encore en conflit avec votre mère ?

Vous pouvez me contacter pour en savoir plus.

Mathieu PERE ESCAMPS (Psychopraticien et Coach).

Mathieu PÉRÉ-ESCAMPS Psy sur Eysines

523 réponses

571 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,

La compulsion alimentaire que vous décrivez vous aide à combler (remplir) un manque qu'il s'agit pour vous d'identifier, dans un premier temps, à l'aide d'un(e) psychothérapeute bienveillant(e), en relisant votre histoire. Puis dans un second temps de mettre en place de nouveaux comportements, à la lumière de ce que vous aurez compris.
Il va sans dire qu'il vous faudra probablement travailler sur vos peurs dans la relation à l'autre (peur de dire "non", peur du conflit, peur de décevoir, etc.) que vous désignez par l'expression générique de "manque de confiance".
Une autre piste sera d'aller vérifier comment vous donnez du sens à votre existence, en lien avec vos passions et vos désirs.

Ainsi, en devenant davantage Sujet, assumant mieux vos désirs (qui sont une nourriture essentielle) et comprenant mieux vos émotions, vous aurez moins besoin de vous remplir de cette façon.

BIen à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille
(Visio-consultations et consultation en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1864 réponses

2670 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,
Effectivement, le comportement alimentaire est très fortement lié aux stress, conscients et inconscients, ces derniers pouvant remonter à votre enfance , adolescence voir même en amont; je suis neuro-comportementaliste en nutrition; c'est-à-dire que j accompagne les gens pour retrouver un comportement alimentaire

Fabienne Stordeur Psy sur Tourrettes-sur-Loup

20 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour Fsg,
La nourriture en excès est comme un "pansement" sur vos douleurs "tues". Elle recouvre temporairement tout ce que vous craignez de laisser remonter.
Il est possible d'exprimer "en douceur" tout ce qui est au fond de vous. Il ne s'agit pas de faire remonter à coup de pelleteuse vos difficultés.
Heureusement que la nourriture est là pour vous aider à survivre. Ce besoin irrépressible de manger diminuera au fur et à mesure que vous exprimez tout ce qui vous rend mal dans votre vie. Il est un symptôme, ne l'enlevez pas pour l'instant mais occupez-vous de votre mieux-être général, le symptôme n'aura plus de raison d'être.
Je vous accompagne avec plaisir dans cette démarche de psychothérapie.
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3466 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour les troubles alimentaires sont souvent liés à un vide que l'on tente de combler inconsciemment. Vous pourriez essayer l'hypnose pour vous aider mais il faudrait également qq séances de thérapie pour comprendre la cause et la guérir. Félicitez vous de votre démarche qui est un premier pas vers la guerison. Bon courage Sandrine Nede thérapeute familial conjugal et individuel

Sandrine Nede Psy sur Bordeaux

415 réponses

213 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,

Nous pourrions vous donner tous les conseils possibles, il ne s'agit pas d'être dans la volonté ou de faire des efforts, il s'agit de modifier des comportements qui ont occupé plus de la moitié de votre vie.
Pour cela une thérapie s'impose, choisissez quelqu'un parmi nous sur ce site, vous avez le choix.

Vous avez à entamer une déprogrammation, je vous invite à rester patiente, cela pourra prendre du temps si vous voulez que le résultat tienne dans le temps.

Je reste à votre disposition.
Claire Thomas, Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2164 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,

Les crises d'hyperphagie (puisque c'est de cela qu'il s'agit) font partie des troubles du comportement alimentaire (TCA).
L'alliance thérapie + antidépresseurs pourrait vous aider à gérer l'anxiété qui les déclenchent, et à en identifier la cause.

Je reste à votre écoute pour en parler.

Anne Le Fol
Psychopraticienne spécialisée dans les troubles anxieux.


Anne Le Fol Psy sur Orsay

123 réponses

98 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 JUIN 2021

Bonjour,
Les pulsions alimentaires que vous vivez sont apparentées à un trouble du comportement. Lorsque nous vivons une émotion trop difficile à gérer, nous mettons en place inconsciemment un comportement qui va court circuiter cette émotion problématique, et ainsi nous éviter de la vivre. Cela se passe en une fraction de seconde. Si bien que nous ne nous rendons pas compte d'avoir été au contact de l'émotion.
Je peux peut-être vous aider. Praticienne en régulation émotionnelle, je suis formée aux troubles du comportement. En "désactivant" les émotions qui à l'origine des pulsions, cela a pour effet de corriger le comportement naturellement. Sans avoir besoin de savoir quelles émotions sont à la manœuvre.
Je vous invite à me contacter si vous avez la moindre question.
Je vous souhaite le meilleur pour la suite.
Cordialement,
Julia Przyswa.

Julia Przyswa Psy sur Pineuilh

26 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses