je n'arrive plus à aimer

Réalisée par marlice · 14 mai 2018 Deuil

Bonjour,
Mon mari est décédé en 2012 après une grave maladie. Je l'avais soigné pendant 5 ans. Nous étions un couple très fusionnel et nous nous étions connus à 15 et 17 ans.
J'ai survécu à sa mort en me plongeant dans le travail, le sport, mes enfants..J'ai 60 ans et j'ai eu envie l'an dernier de retrouver l'amour, l'affection, .. Je me suis inscrite sur un site de rencontres où j'ai rencontré 2 hommes mais ça n'a pas vraiment marché. je me sentais coupable, j'étais mal, angoissée et puis je les ai quittés. J'ai continué à échanger et à rencontrer silmplement quelques personnes mais à chaque fois, je n'accroche pas, je n'ai pas envie d'aller plus loin que le premier rv et je fuis vite me sentant incapable de me lancer dans une nouvelle histoire. Une de mes filles me dit d'arrêter d'aller sur un site virtuel et d'attendre une vraie rencontre dans la réalité mais à 60 ans, ce n'est pas simple. Mais je ne comprends pas ma façon d'être, de réagir., et j'en souffre. J'ai vu un psy qui m'a souligné mon manque de fermeté avec les hommes.et la peur de décevoitrou de faire du mal.. pourriez vous m'aider à y voir plus clair? Merci?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 14 MAI 2018

Bonjour,

Que voulez-vous construire ou reconstruire ? Quelles sorte d'amour êtes-vous prête à investir ? Il me semble que ces deux questions sont un préalable nécessaire pour vous aider à clarifier le style de rencontre dans lequel vous êtes prête à investir du temps, dans une recherche, qu'elle soit ou non par internet. Vous sentir « coupable et angoissée » peut relever de plusieurs facteurs, qu'il s'agira de dénouer, dans un moment thérapeutique autour de votre question principale « Suis-je encore capable d'aimer ? ».
Ce qui sera à définir avec vous, dans une relation thérapeutique brève, tournera sans doute autour de la notion d'amour et de ce qui maintenant pourrait vous intéresser. Ce qui ne veut pas dire que votre passé serait renié, mais bien plutôt sans doute que vous êtes prête à autre chose. Ce qui semble nouveau pour vous et faire réagir comme vous semblez le décrivez.
Puisqu'il s'agit là probablement d'une autre forme d'amour à mettre en place pour vous, peut-être moins « fusionnel », en tous les cas qui ne prendra plus racine dans l'adolescence.

Une réflexion, autour de la manière dont vous souhaiteriez aimer et être aimée, pourra sans doute vous aider à y voir plus clair. Une réflexion qui si possible ne serait pas ressentie pour vous comme un jugement sur la manière dont vous agissez. Ainsi plutôt orienter une réflexion autour de ce que vous ressentez maintenant, dans votre désir de rencontrer quelqu'un ,et voir comment cela peut vous aider à la rencontre qui apaisera votre désir.

Je reste à votre disposition pour en parler si vous le souhaitez
Bien à vous,
Charles Suaudeau-Séroude
Psychothérapeute agréé
Thérapies brèves et analytiques

Charles Suaudeau-Séroude Psy sur Paris

122 réponses

748 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2018

Bonjour,
Vous nous partagez des choses fortes. L'amour fusionnel pour votre mari. Votre désir d'aimer encore et d'être aimée. Et votre souffrance de ne pas y parvenir.
A vous lire, n'y aurait-il pas en vous comme une culpabilité à aimer et être aimée après un amour si fusionnel avec votre mari? Vous sentez-vous libre de vivre une nouvelle et belle relation amoureuse ou auriez-vous alors l'impression d'abîmer l'amour d'avec votre mari défunt?
Et puis, comparez-vous ces rencontres à l'amour vécu avec votre mari? N'est-il pas possible d'avoir un grand amour et pour autant vivre un bel amour qui aura sa place sans concurrence, avec respect pour l'autre amour?
Quand la relation est fusionnelle, au décès de l'autre c'est comme une moitié de soi qui s'en va. Cela se comprend. D'où votre expression de "survivre". Mais à y bien réfléchir: avant de rencontrer l'amour nous serions entier, aprés avoir rencontré l'amour nous serions deux moitiés, et aprés le décés de l'un des deux, nous ne serions plus qu'une moitié. Qu'y aurions-nous gagné? L'amour n'est-il pas là pour épanouir l'être tout entier. Et quand l'autre part, je vis de toute la richesse de ce que nous avons partagé.
C'est une douleur certes, mais qui n’entraîne pas forcément l'amputation de notre vie.
Quelle image avez-vous de vous qui cherchez l'amour?
Quelle relation gardez-vous ou pas avec votre mari défunt?

Toutes ces réflexions comme celles de mes collègues vous ouvrirons peut-être quelques portes.

Je reste à votre disposition si besoin.
Cordialement.

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

791 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2018

Bonsoir Marlice,
A vous lire, je serai tenté de vous demander si vous avez été aidé pour "faire le deuil" de votre mari. Peut-être facile à dire, mais je crains que ce soit le "prix à payer" pour tourner la page et démarrer une nouvelle vie.
Si vous avez été très dévouée à votre mari, il est possible que vous ayez "vécu" à travers lui, sans réellement vivre "pour vous". C'est beau, c'est une belle preuve d'amour mais avec lui, vous avez perdu une partie de vous même. Et cette partie échappée il faut la reconstituer pour pouvoir reconstruire une nouvelle vie de couple.
La psychanalyse peut vous permettre de verbaliser certaines difficultés et trouver une voie vers un nouvel amour.
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

439 réponses

625 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2018

Bonjour Marlice,
Vous souhaitez retrouver l'amour mais c'est bien naturel d'avoir des appréhensions à retrouver quelqu'un après tout le temps passé avec votre mari.
Peut-être qu'inconsciemment vous ne vous autorisez pas à retrouver un autre compagnon par loyauté vis-à-vis de celui-ci.
Continuez à voir votre psy et travaillez votre peur de décevoir ou de faire du mal ; vous n'êtes certainement pas tombée sur les bons lors de vos rencontres sinon il vous aurait été plus facile de retomber amoureuse.
Prenez soin de vous et laissez vous porter par vos envies.
Bien à vous.
Ghislaine PATTE - Thérapeute conjugale et familiale

Ghislaine PATTE Psy sur Montrouge

571 réponses

1286 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2018

Bonjour,

La première question qui me vient est : pourquoi ne pas continuer votre travail avec le psy ? Vous semblez souffrir de cette situation de solitude, peut-être n'avez-vous pas résolu ce travail de deuil encore. Vous éprouvez des sentiments de culpabilité, vous ressentez des angoisses. Ce sont des symptômes à entendre et le travail analytique ou la psychothérapie seront d'excellents appuis pour vous aider, vous autoriser d'une certaine manière. Car avec ce désir d'amour, j'entends quelque part en vous un désir de revivre...

Bien à vous

Virginie Morin Riccio - Psychanalyste

Virginie Morin Riccio Psy sur Esbly

48 réponses

74 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2018

Bonjour Marlice,
Ce que je ressens dans votre message, c'est que vous ne vous autorisez pas à aller plus loin dans une histoire amoureuse.

Comme vous le précisez à juste titre, vous vous culpabilisez, et donc vous ressentez de l'angoisse, et vous fuyez.

Vous dites consulter un psy, donc c'est plutôt avec lui qu'il est important de lui notifier vos ressentis.
Je suis un peu étonnée de sa réponse car dans votre message je ne ressens pas ce qu'il vous a dit, maintenant je ne connais pas votre propre histoire, et difficile de vous en dire plus.

Pourquoi ne vous autorisez vous pas à être de nouveau heureuse ?

Depuis combien de temps voyez vous cette psy ?

Restant à votre disposition

Nathalie Follmann - Hypnothérapeute clinique à Clichy

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3166 réponses

12288 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2018

Bonjour,
Votre témoignage m′amène à aborder quelques questions.
Vous souhaitez retrouver l′amour, c′est bien normal.
Mais ne seriez vous pas en train de chercher revivre à travers un nouveau compagnon, le souvenir, les souvenirs, de cet amour passé. Retrouver le semblable à travers le différent.
Autrement dit, auriez vous réussi à passer de la présence de votre mari défunt à son absence, à son souvenir.
Ne pouvant vous engagez pleinement dans une relation, il est possible donc que vous avez peur de décevoir en ne donnant qu′une part de ce que vous aimeriez donner..... l′autre part étant encore destiné à votre mari.
Et puis, encore attachée à lui, auriez vous le sentiment de lui être infidèle ?
Voilà des pistes à explorer.
Cordiales salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2065 réponses

5990 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Deuil

Voir plus de psy spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 8200 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11650

psychologues

questions 8200

questions

réponses 44750

réponses