Je n’arrives pas à passer à autre chose

Réalisée par Commedesoie · 11 mars 2023 Aide psychologique

En novembre dernier je mettais un terme à ma grossesse deux ans de relation et mon conjoint s’est catégoriquement opposé à mon choix que de garder ce petit être, je ne voulais pas lui offrir une vie sans papa ou qu’il puisses ressentir un manque d’amour.
Je n’arrives pas à lui pardonner et je souhaites le quitter par rapport à ça je suis perdue.
Et je vis très mal cet avortement.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 MARS 2023

Bonjour,

Décider et subir un avortement n'est pas un évènement anodin. Vous l'avez vécu et ressenti sur un plan physiologique mais aussi psychique.
Avoir "cédé" à la décision unilatérale de votre conjoint a peut être engendré chez vous regrets, remords et pour faire simple un sentiment de culpabilité qui aujourd'hui prend tout votre espace psychique et vous empêche clairement d'avancer.
L'acte médical en lui même est une agression contre vous même. Cet enfant existait dans votre corps mais aussi dans votre esprit. La question du deuil personnel de l'enfant se pose pleinement car pour vous il avait une réelle existence psychique. Ce deuil vous est nécessaire mais il est peut être bloqué également par un double effet...votre sentiment de culpabilité par rapport à votre décision forcée mais aussi une possible faiblesse structurelle à une incapacité à faire le deuil. Tout cela doit être exploré.
Sur le plan affectif, cet évènement sépare votre couple...je dirais même qu'il le déchire. Ce "rejet" de l'enfant par votre conjoint constitue également un rejet de vous de votre amour et de l'investissement que vous aviez mis dans votre couple.
Ces hypothèses seront à exploiter pleinement dans le cadre d'une thérapie. Je vous y engage pleinement car votre situation présente des visages traumatiques sur plusieurs plans qu'il convient de ne pas laisser se développer.
Je vous invite à cette prise en charge auprès d'un(e) thérapeute de votre choix sans attendre en privilégiant la qualité du lien thérapeutique.
En espérant vous avoir aidé.
Bien à vous

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

201 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 MARS 2023

Je comprends que vous traversiez une période difficile après votre avortement. Il semble que cette décision ait été très difficile à prendre et il est normal de ressentir toute une gamme d'émotions après avoir vécu une telle expérience.

Il est important de reconnaître que la décision d'avorter est un choix personnel et qu'il vous appartient, en fin de compte, de décider ce qui est le mieux pour vous et votre situation. Il est compréhensible que vous vouliez offrir une vie avec un père à votre enfant. Vous avez été contrainte de choisir entre garder votre couple ou garder l'enfant.

Il est également compréhensible que vous soyez en colère contre votre partenaire qui n'a pas soutenu votre décision de garder le bébé. Il peut être très difficile de naviguer entre des opinions et des croyances divergentes sur une question aussi sensible et personnelle. Il peut être utile de parler avec un thérapeute de ces sentiments et de la manière d'aller on avant dans votre relation.

Il s'agit d'une procédure très invasive pour les femmes dans tous les domaines, physique, émotionnel, psychologique, etc. Il est important de se donner du temps et de l'espace pour gérer ses émotions après un avortement. Il peut s'agir de rechercher le soutien de proches, de s'engager dans des activités de soins personnels et de rechercher une aide professionnelle si nécessaire. Rappelez-vous que la guérison prend du temps et qu'il est normal de prendre le temps dont vous avez besoin pour faire votre deuil et gérer vos sentiments.

Sachez que vous n'êtes pas seul et qu'il existe des ressources pour vous aider pendant cette période. Je suis là pour vous soutenir et vous aider à gérer vos émotions afin que vous puissiez avancer

Lorena Salthu Psy sur Paris

833 réponses

2905 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MARS 2023

Bonjour,

Je comprends la difficulté de ce que vous traversez en ce moment et les émotions et pensées difficiles qui peuvent vous submerger.
Un accompagnement et une aide psychologique sur quelques séances pourrait vous aider à traverser ce moment particulier de votre vie.
Je reste à votre écoute pour un premier échange par télephone si vous le souhaitez.

Cordialement
Charlotte Soyez

Charlotte Soyez Psy sur Paris

259 réponses

82 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2023

Bonjour, je comprends tout à fait votre colère et je peux vous aider à vous apaiser grâce à la pnl et l’hypnose.

Il n’y rien d’anodin dans le fait d’avorté et vous faites bien de nous écrire pour que votre vie future soit plus apaisée.

Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans votre chemin de vie .

Cordialement David

David Sellier Psy sur Yutz

191 réponses

117 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Chere Commedesoie,

Je partage votre douleur immense quand a la perte de cet être qui prenait vie en vous.
Avant tout, soyez consciente que le chamboulement hormonal du à la grossesse et à son interruption influe beaucoup sur votre état émotionnel actuel.
Je note deux axes de travail pour vous permettre de dépasser cette épreuve:
- Le travail de deuil suite à l avortement, qui de plus est de contre cœur.
- La remise en question de votre couple
Pour le travail de deuil, il est indispensable de vous faire accompagner dans la traversée de cette étape délicate, douloureuse, car il y aura un "avant" et un "après" dans votre vie, et cela dépendra de votre résilience.
Pour la remise en question de votre couple, il vous faudra dans un premier temps apaiser votre état émotionnel afin de faire preuve de discernement; Il vous faudra ensuite vous positionner face à cette violence subie, et cette colère envers votre conjoint : violence subie parce que votre avis/vie n 'a pas été prise en compte; porter la vie et aussi la mort; en sa propre chair; est parfois compliqué à comprendre pour un homme mais l impact sur vous est bien plus grand qu'un simple choix "oui/non", car la vie était déjà là en vous et il ne s agit pas d'un "clic" sur une question à choix binaire mais bien un acte que vous avez commis (sous la contrainte) et que vous portez en vous, ce qui induit de la culpabilité et de la colère; colère envers votre conjoint, mais colère envers vous même surtout.
Votre souhait de le quitter émerge peut être de vos questionnements quant à sa capacité à vous respecter dans vos choix de vie, vous soutenir, vous accompagner dans les moments difficiles de la vie ? Qu'est il possible de construire après cela ?
Il est indispensable de rétablir le dialogue avec votre conjoint et de communiquer ouvertement sur cet avortement, ce que vous ressentez; afin qu'il puisse comprendre ce qui n est pas à sa portée.
Vous pourrez dissiper vos doutes quant à la suite à donner à votre relation et prendre une décision qui soit juste une fois votre souffrance atténuée ou avec l'aide d'un thérapeute.

Pour conclure, Je tiens à souligner que votre choix a été un choix d'amour envers ce petit être, vous avez interrompu une possible vie de souffrance, un manque d amour, un père absent. Votre acte, bien que douloureux et regretté, a été un acte d amour, il est important de le noter.

Je vous souhaite de trouver un accompagnement bienveillant, dans un cadre sécure, qui puisse vous guider.
Je vous souhaite aussi et surtout de vous pardonner.

Je reste à votre disposition, si besoin contactez moi.

Indiana GATTA

Psychanalyste intégratif
Art-Thérapeute

Indiana Gatta Psy sur Mireval

7 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Comment passer à autre chose ? Je ne crois pas qu'il s'agisse de passer à autre chose mais d'arriver à une forme d'acceptation de ce qui a été fait. Lorsque nous agissons contre notre gré, le regret, la culpabilité, le remords et d'autres affects viennent s'en mêler et s'emmêler. Vous êtes donc logiquement "perdue" dans ces affects qui ne peuvent que vous submerger.

Je crois sincèrement qu'il serait bon que vous puissiez déposer librement auprès d'un tiers thérapeute ces affects afin de clarifier votre situation et vos sentiments: la tristesse est à dire, la colère à nommer et encore plus.

Libérer la parole permet de décharger l'esprit, ainsi vous pourrez avancer, vous réconcilier avec vous même et vous réconcilier avec cette grossesse avortée. Aussi, un cheminement avec le thérapeute sur le lien à l'enfant sera à envisager car en effet, cet enfant a été en vous et des choses sont peut être à lui dire, à lui exprimer symboliquement.

Vous avez besoin d'être soutenue et épaulée pour retrouver votre force.

Prenez soin de vous,

Dalila Nourdin

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

246 réponses

325 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour,

La décision de procéder à un avortement ou non est toujours un choix difficile. Dans votre cas, ce choix a été effectué sous la contrainte, d'où le fait que vous ayez du mal à passer au-dessus. Vous êtes actuellement en plein processus de deuil dû à cet avortement. En plus de cela, il semblerait que votre conjoint ne vous ait pas réellement laissé la place pour vous exprimer. Vous avez dû taire vos émotions et votre vision de la chose, ce qui pèse énormément sur vous. Votre conjoint vous a causé une énorme souffrance et il est donc difficile pour vous de lui pardonner.


En ce qui concerne votre compagnon, il serait important de pouvoir lui exprimer oralement ce que vous ressentez. Cette frustration, cette colère contre lui a besoin de sortir de votre esprit, car elle prend beaucoup de place et pèse sur vous. Si vous ne voulez pas directement aller à la confrontation, peut-être pourriez-vous écrire une lettre, qui lui est destinée, dans un premier temps. Cela vous permettrait de poser tout ce dont vous avez envie de parler et d'avoir les idées plus claires par la suite.

En ce qui concerne l'avortement, le mieux serait de consulter un.e psychologue afin de pouvoir avancer dans votre processus de deuil. Vous avez besoin d'avoir un espace pour exprimer tout ce que cette situation vous a fait ressentir. Avec l'aide d'un professionel.le, vous serez en mesure de poser des mots sur votre souffrance et arriver à vous en détacher.

Je reste à votre écoute,

Gwenaël Thing-Leoh
Psychologue clinicienne interculturelle - Psychothérapeute

Gwenael Thing-Leoh Psy sur Lyon

280 réponses

1043 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour Commedesoie,

Vous semblez effectivement avoir des choses à dire, faire une thérapie vous permettrait de bien extérioriser tout ceci. Que vous vouliez ou non pardonner à votre compagnon est une chose mais l'important est de savoir où vous en êtes par rapport à votre choix. Vous êtes-vous pardonné à vous-même?

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

228 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour,

Il est toujours douloureux de prendre ce chemin de l'avortement lorsque l'on veut être mère . Un soutien psychologique est important afin de vous permettre de faire le deuil.
De plus, l'impact émotionnel que vous traversez est douloureux et semble remettre en question votre vie sentimentale.
Je ne peux que vous conseiller de prendre un rendez vous pour du soutien psychologique afin de vous permettre de libérer votre parole.
Je souhaite de retrouver de l'apaisement. je reste à votre écoute
Anne Clairet

Anne Clairet Psy sur Saint-Malo

20 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour
Votre decision d'avorter, votre désir d'enfant, votre douleur aujourd'hui, est ce que vous avez la possibilité d'en discuter avec votre conjoint? Et si non avez vous d'autres personnes sur qui vous reposer? Un membre de votre famille? un(e) amie?
Je rejoints mes collègues sur le fait qu'un soutient thérapeutique vous permettrait de ne plus vous sentir seule et si perdue dans cette épreuve...sur ce site il y a une myriade de thérapeutes et quelque soit notre spécialité, écouter, offrir du support est toujours notre premiere priorité. Offrez vous cette possibilité d'en parler et d'y voir plus clair afin de vous sortir de cette boucle negative et reprendre confiance dans ce que la vie vous reserve. Bon courage.

Gaelle Foulon Daffner Psy sur Aix-en-Provence

5 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Je suis désolé d'apprendre que vous avez dû faire face à cette situation difficile. En tant que psychothérapeute, je comprends que l'avortement peut être une décision difficile et douloureuse à prendre, et il est important de reconnaître et de traiter les émotions et les sentiments qui en résultent.

Il est compréhensible que vous ayez des difficultés à pardonner à votre partenaire pour son opposition à votre choix. Il est important de communiquer ouvertement avec lui et de parler de vos sentiments et de vos préoccupations. Il est possible que des séances de thérapie de couple puissent aider à travailler sur la communication et à trouver des moyens de se soutenir mutuellement dans cette situation difficile.

Il est également important de prendre soin de vous et de traiter vos propres émotions concernant l'avortement. Vous pourriez envisager de parler à un thérapeute individuel pour obtenir du soutien dans la gestion de votre chagrin et de vos sentiments de perte.

Il est important de prendre le temps de réfléchir à vos propres besoins et à ce qui est le mieux pour vous dans cette situation. Si vous sentez que vous devez quitter votre partenaire, vous devez le faire pour votre propre bien-être et votre propre santé mentale. Cependant, il est important de prendre le temps de réfléchir à vos choix et de travailler avec un thérapeute pour vous assurer que vous prenez les meilleures décisions pour vous-même.



Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

94 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour Madame,

Votre douleur est compréhensible.
Et comme vous n’étiez pas d’accord, et que donc vous avez accepté de faire une IVG à contrecœur, vous en voulez toujours à ce conjoint qui n’a pas voulu avoir l’enfant que vous portiez.

Mais…, deux années de relation ont dû vous permettre de savoir ce que cet homme voulait et ne voulait pas…
Aviez vous quelques projets d’avenir ensemble ou pas du tout ?
Est ce que pour lui cette grossesse était arrivée trop tôt ? Où il ne voudrait jamais avoir un enfant ?
Qu’en dit il aujourd’hui quand vous lui parlez de séparation ?

En fonction de la situation réelle de votre couple, de vos désirs à chacun…, de l’amour qui vous lie ou pas, vous pouvez envisager une thérapie de couple…, ou une séparation nette.

Si vous souffrez encore d’avoir fait cet avortement une thérapie individuelle pourrait vous aider à accepter cet acte choisi par vous aussi.
Vous avez quand même bien fait de ne pas imposer une situation familiale difficile à l’enfant qui était supposé naître : quelque part vous avez pris une décision de bonne mère (en prenant en compte l’intérêt de l’enfant).

Je vous souhaite de prendre le temps de réfléchir à tout ce qui s’est passé, à votre couple, et à vos attentes et projets de vie : ceci vous aidera à prendre la bonne décision concernant votre propre avenir.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12204 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour,

Il faut parfois faire des choix difficiles.
Lorsqu'on est en couple, le désir d'enfant doit être partagé car sinon les conséquences sont souvent dramatiques pour le couple parental, ensemble ou séparés et pour l'enfant.

Il est important de pouvoir analyser votre histoire pour en comprendre le sens.
Saviez vous que votre conjoins ne voulait pas d'enfant?
De quel façon êtes vous tombée enceinte?
Comment avez vous pu échanger ensemble à ce sujet?
Comment votre conjoint vit-il cet événement?
Etre parent est une grande responsabilité, il est important de pouvoir se positionner à ce sujet.
Vous avez fait preuve d'une grande maturité.
Le père a toute sa place dans l'éducation d'un enfant, il participe pleinement à son équilibre.
Imposer ce rôle à un homme n'est pas une bonne idée.

Si votre désir d'enfant l'emporte sur le reste, il est important de trouver un homme qui corresponde à votre projet.
En vouloir à votre partenaire n'apporte rien, il ne peux pas être père, c'est ainsi.

En ce qui concerne votre avortement, si le deuil est trop difficile à faire, n'hésitez pas à vous faire aider pour pouvoir dépasser cette épreuve .

Je reste à votre écoute.

S.Filleul.
Psychanalyste. RDV sur Crenolib
Evry Courcouronnes.


Sandrine Filleul Psy sur Evry

659 réponses

326 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour,

Vous parvenez à décrire en quelques mots une situation terriblement douloureuse. On sent, à travers ces quelques lignes, de la détresse, du chagrin, de la culpabilité et la sensation d'être perdue.
Ne vous connaissant pas, je ne peux guère être plus explicite. je vous invite à prendre contact très rapidement avec un(e) psychothérapeute pour vous aider à traverser cette épreuve. Vous avez un travail de deuil à effectuer. Ce travail vous aidera à
sortir de la culpabilité. Ne tardez pas. je reste à votre écoute au besoin.

Bien à vous,

Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

197 réponses

105 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour.

La décision de mettre fin à une grossesse est une décision lourde et difficile, ce ne peut être qu'un déchirement.. Il est donc primordial de prendre en compte l'impact émotionnel d'une telle décision.
Dans votre cas, elle a été dictée par votre compagnon, ce qui accentue cet impact, vous n'avez pas choisi et vous en subissez les conséquences.

Il vous faire le deuil de cette maternité qui n'est pas advenue.
Le deuil est un processus qui nécessite du temps. Comme tout processus il se fait par étape et vous devez traversez chacune d'elles.
Je ne sais pas où vous en êtes dans ce processus mais je note que vous envisagez un nouveau deuil, celui de votre relation avec votre compagnon et je trouve que cela fait beaucoup, il est donc tout à fait normal que vous vous sentiez perdue.

Vous nous livrez peu de détail, en dehors du refus catégorique de votre compagnon sur ce qui a conduit à ce refus. Avez-vous pu échanger avec lui suffisamment? Il y a tellement de représentations et de croyances et de peurs qui sont attachées au fait de devenir parents.

Toujours est-il que pour l'instant vous êtes encore sous le choc émotionnel de cet avortement et que vous devriez vous attacher à travailler cet aspect qu'il ne faut pas négliger. C'est un véritable traumatisme que vous avez subi, qui s'est inscrit dans le corps et la psyché.

Je vous engage à vous faire accompagner pour ce travail difficile, je reste à votre disposition si vous souhaitiez poursuive cet échange. N'hésitez pas à me contacter.

Cordialement

Bruno BRICE
Psychopraticien & Thérapeute Narratif

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

438 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2023

Bonjour,
Je comprends à quel point ça peut être douloureux d'avoir perdu ce petit et d'avoir fait ce sacrifice. Un avortement, c'est un traumatisme qui a besoin d'être traité en tant que tel pour pouvoir apaiser les émotions et le ressenti.
Il existe une technique extraordinaire par rapport à un traumatisme qui s'appelle l'EMDR. En quelques séances (parfois une seule suffit), les émotions diminuent et la vie reprend. Evidemment, le souvenir de l'avortement et le souvenir de la douleur que vous ressentez actuellement existent toujours. mais vous pourrez désormais penser à l'avortement sans ressentir la douleur actuelle.
Vous pouvez avoir plus d'information sur l'EMDR sur ce site : https://www.emdr-france.org/lemdr-cest-quoi/la-therapie-emdr
Je ne suis pas moi-même thérapeute en EMDR mais vous trouverez de très bons psychologues sur le site psychologue.net.
Je reste à votre disposition, si vous souhaitez une consultation en visio. N'hésitez pas à aller voir les commentaires des personnes que j'ai déjà accompagnées pour vous faire une idée de la manière dont je travaille.
bien cordialement,
Ségolène Hartz

Ségolène Hartz Psy sur Sarrazac

106 réponses

236 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour madame
Est ce que vous étiez dans le projet de fonder une famille avec votre conjoint ?
Si non, cette nouvelle l'a mis dans une trop grande difficulté et il n'a pas supporté.
Et, de votre côté vous ne vouliez pas mettre au monde un enfant sans papa.
Donc vous avez fait le bon choix.
Mais vous souffrez énormément de cette décision qui vous a mise par terre.
Et vous ne pouvez pas lui pardonner.
Il est possible que votre couple ne résiste pas à ce drame. Vous êtes traumatisée et avez besoin, je pense, d'aide psychologique.
Je me tiens à votre disposition pour vous aider à évacuer et à avancer petit à petit en acceptant la tristesse qui vous accable
Avec respect
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour Madame,

Votre avortement n'a pas été votre choix mais la résultante de ce que voulait votre compagnon
Vous avez poursuivi votre existence malgré tout avec lui depuis mais dans votre psychisme, tout est demeuré extrêmement difficile et une profonde souffrance.
Seul un travail d'analyse vous permettra de mettre en mots votre mal être et de voir plus clair sur votre décision de partir, de vous recentrer sur vous même, enfin.
Je reste à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche délicate mais majeure à votre reconstruction psychique en téléconsultation avec bienveillance et empathie.

Très chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne en psychothérapie
Thérapeute d'aide à la parentalité

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9645 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour,

Cet avortement vous est difficile car la décision a été prise à contre coeur.
Votre compagnon vous a--t-il placé devant un choix cornélien : soit lui, soit l'enfant ?
Vous faites face à présent à un double deuil : d'une part celui de l'embryon que vous portiez et d'autre part celui de votre projet de vie (devenir maman). Il s'agit donc de traverser les étapes (et les émotions) du deuil.

Ne serait-il pas judicieux d'en profiter pour échanger avec votre compagnon sur vos projets de vie respectifs. Votre désir d'enfant avait-il été clairement posé dès le début de votre relation ou bien l'avez-vous mis devant le fait accompli ?(ce qui a pu provoquer chez lui une réaction extrême).
Contrairement à ce qu'écrivent certaines de mes collègues, lorsque l'on est engagé dans une relation de couple on ne peut prendre seule la décision "d'avoir" un enfant. Car en réalité nous "n'avons" jamais un enfant mais nous devenons (être) parents en donnant la vie et en assumant l'éducation d'un être humain. Ce nouvel état d'être bouleverse la relation de couple conjugale, qui doit faire une place à une relation de couple parentale, sans se perdre l'un l'autre.
Par ailleurs, pour se structurer et bien grandir un enfant a besoin d'un(e) maternant(e) et d'un(e) paternant(e). Qu'ils soient ou non les géniteurs (parents biologiques) de l'enfant importe peu. Les deux rôles peuvent être tenus par la même personne, mais c'est bien plus compliqué pour celui/celle qui les assume, car cela demande du temps et de l'énergie pour rester bientraitant(e) tout en assumant seul(s) le devoir de protection matériel, psychoaffectif et éducatif du parent envers son enfant. Autrement dit : il ne suffit pas de désirer et d'aimer son enfant pour qu'il grandisse bien, tout comme il ne suffit pas d'aimer pour réussir à faire couple...

Je vous invite à consulter pour vous aider d'une part à traverser ce deuil et d'autre part à y voir plus clair dans votre projet de vie. Une thérapie de couple peut même être envisagée pour vous aider, avec votre compagnon, à dépasser cette épreuve.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental.
(Visio consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)




Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1865 réponses

2672 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour à vous

Je comprends votre douleur face à cet acte si vous ne l'avez pas choisi en pleine conscience. C'est finalement votre corps qui a subi cette perte et c'est extrêmement douloureux sur tous les plans (physiques et émotionnels).
Je vous invite à entamer un accompagnement thérapeutique afin d'exprimer vos émotions, vos pensées en toute confiance et y voir clair sur votre situation actuelle. Ensemble nous pourrons vous aider à "réparer" ces blessures profondes.
Je me tiens à votre disposition pour un premier échange par téléphone ou une prise de rdv sur le site.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2382 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour,
En réalité, vous éprouvez le besoin de vous pardonner. Inconsciemment, vous vous en voulez de votre décision et vous cachez cette culpabilité derrière votre ressentiment à l'égard de votre conjoint.
Pour cela, il faut vous faire aider.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4566 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour,

Tout d'abord, ne vous en voulez pas d'avoir fait ce choix. C'est une décision qui a potentiellement été très difficile à prendre et les choses se sont passées comme elles devaient se passer.
Maintenant, je vous invite à réfléchir sur cette partie de votre message : "je ne voulais pas lui offrir une vie sans papa ou qu'il puisse ressentir un manque d'amour". Est-ce que pour vous une vie doit obligatoirement se faire avec un papa ? Que si le papa n'est pas présent l'enfant ne sera pas heureux ? Généralement, on projète sur les autres nos propres peurs. C'est un axe de réflexion.
Il est important de vous écouter vous. Ce que vous ressentez vraiment dans votre coeur. Si pour vous aujourd'hui avoir un enfant est la chose qui vous rendra la plus heureuse, alors il n'y a pas de raison pour que les choses se passent mal.
Le travail à faire est de comprendre et travailler cette colère envers votre compagnon. Vous avez l'impression d'avoir subi ce choix alors que vous souhaitiez garder l'enfant. Cette impression d'avoir "obéi" à votre compagnon alors que votre coeur vous disait l'inverse vous amène en effet à ressentir de la colère, à lui en vouloir. Comme une sensation de ne pas vous être écoutée.
Il est vrai qu'on a tendance à penser que pour avoir un enfant, il faut être deux. Mais c'est avant tout une pensée limitante. C'est votre vie et vous seule décidez de la tournure qu'elle doit prendre.

Si vous en ressentez le besoin, nous pouvons en discuter. Je propose des accompagnements en distanciel. Je vous invite à parcourir mon site internet pour comprendre ma façon de travailler.

Belle journée,

Julie L.

Julie Laurent Psy sur Bordeaux

10 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour,

C'est forcément beaucoup de souffrance et beaucoup de culpabilité, d'autant que ce n'était manifestement pas votre choix mais un choix fortement imposé.
Il faut que vous puissiez évacuer tout cela qui est encore bien récent. Je vous conseille de vous faire accompagner, pour parler, mais aussi essayer de comprendre pourquoi vous avez cédé, quelles étaient les intentions de votre conjoint.
Il faut éclaircir tout ça avant de prendre quelque décision que ce soit.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22125 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour,

En effet, votre situation semble plutôt complexe. Il est plutôt normal que vous vous sentiez ainsi bloquée. Je vous invite donc à me contacter pour que je vous aide à avoir une vision plus large. Cela vous permettra de prendre les bonnes décisions.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3596 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2023

Bonjour Commedesoie,
Une interruption de grossesse est un évènement très difficile à vivre, jamais anodin émotionnellement quoiqu'on lise ou dise à ce sujet.
Ne laissez pas cette colère s'installer en vous.
N'hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute pour éliminer toutes ces émotions négatives en lien avec cette décision.
Le pardon sera alors plus facile et consistera à vous autoriser ( à vous) à vivre en paix après cet évènement douloureux. Vous serez alors en mesure de décider ou non de continuer à vivre avec votre conjoint.
Je reste à votre disposition si besoin
Bien à vous
Flore DUFAU

Flore Dufau Psy sur Saint-Lunaire

183 réponses

462 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses