Je ne parviens pas à assumer mon rôle de Maman

Réalisée par Plume · 28 oct. 2020 Aide psychologique

Bonsoir,

Je lance ici une bouteille à la mer car je me sens de plus en plus vulnérable, sur le fil. Pour resituer les choses, je n'ai jamais voulu d'enfant. Par ailleurs, je me traîne quelques bagages depuis l'adolescence qui m'ont plus ou moins handicapé au cours de ma vie.

Il y a quelques années, j'ai rencontré un homme formidable, le premier qui m'a donné envie de me poser. Cet homme là avait un seul objectif : devenir père. Désireuse de lui offrir le plus beau cadeau qui soit et conditionnée par les innombrables "Ça viendra" ( le désir d'enfant ), "tu le regrettera si tu n'en as pas ","Il n'y a rien de plus beau", "tu n'auras qu'à voir ton bébé et tout se fera tout seul"......, je suis devenue maman.

Aujourd'hui, 2 ans après sa naissance, je suis dans l'impasse. J'ai l'impression d'avoir fait une erreur irréparable et qui plonge notre destin dans une dépression fatale. Mon fils est obligé de grandir avec une mère défaillante, fragile, instable. Je n'y arrive pas. La fuite semble être la seule solution. Nous avons besoin d'aide. Vers qui me tourner?

Au regard des commentaires que je peux entendre autour de moi et du tabou qui règne autour du regret de la maternité, je ne me sens pas libre de parler librement, même à un professionnel. J'ai l'impression d'être un monstre sans coeur. Que me conseillez vous?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 29 OCT. 2020

Bonjour Plume,

Je suis touchée par ce qui vous arrive, j'entends en premier lieu le besoin d'être accueilli tel que vous êtes, avec bienveillance, inconditionnellement. Comme je vois que vous êtes très clair avec ce qui vous arrive, est ce que vous savez à quoi vous voulez arriver, qu'elle serait votre objectif idéal ? Qu'est ce qui vous semble le plus urgent à explorer dans un premier temps, comme plusieurs problématiques sont imbriquée ? Les valises que vous portez depuis l'adolescence ? toutes ces injonctions, conditionnement qui vous ont poussé à dire oui ? Écouter la part de vous maman défaillante et accueillir toute sa détresse ? ou autre chose ?
Nous pouvons faire ce travail ensemble si vous le souhaitez. Je travaille en thérapie IFS. La thérapie IFS invite au dialogue avec les parts de soi ,en douceur et avec bienveillance, je peux vous guider dans ce processus d'accueil inconditionnel, jusqu'à possiblement la guérison des parts de vous blessées.
Bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, sophrologue

Anne Auffret Psy sur Plougonver

235 réponses

181 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 NOV. 2020

Bonjour Madame,

Au vu de la date, j'espère que depuis vous avez trouvé quelqu'un pour vous accompagner...

Merci de parler de quelque chose de très tabou : le regret de la maternité, l'ambivalence du désir d'enfant... Ayant travaillé à la maternité, et formée aux difficultés maternelles, j'ai beaucoup beaucoup entendu d'histoires similaires.
ça ne fait pas vous une mauvaise personne ! sachez le ! On idéalise tellement la maternité dans notre société, ça fait des dégats...

Il existe une association qui peut être d'un grand soutien : Maman Blues, et j'ai envie de vous partager un compte insta "le regret maternel" ... J'espère vraiment que vous avez trouver du soutien, et que vous cheminez pour aller vers un mieux-être pour vous et votre famille.

Mélanie Boutin, psychologue clinicienne spécialisée en périnatalité, )

Mélanie Boutin Psy sur Tours

4 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 NOV. 2020


Bonjour Madame,

Il n’y a pas de mère parfaite !!! Vous êtes une mère qui a voulu faire plaisir à son mari.
Vous êtes un couple imparfait, car il n’y en a pas d’autre, et vous êtes des parents imparfaits parce qu’il n’y en a pas d’autres. Rien de grave : toutes les femmes n’ont pas forcément vocation à être mères. Même si cela se dit souvent, il y a bien des femmes qui voulaient à tout prix un enfant, qui l’ont eu et qui ont constaté que ce n’était pas une mission paisible pour elles.

Oui, vous vous trouvez dans une situation difficile, car il n’y a que vous pour être la mère de votre fils. Mais nous avons tous eu plusieurs mamans. En effet, nous avons été aimés par telle personne si fort que cette personne a été en partie une maman pour nous, et on peut en avoir eu plusieurs pour faire notre chemin aussi paisiblement que possible.

La fuite est la plus mauvaise solution, là ce serait la catastrophe et pour votre fils et pour vous et pour votre mari.
Par contre, oui, vous avez besoin d’aide pour trouver le chemin qui vous permettra d’accepter que le lien maternel ne soit pas évident pour vous, que votre mari l’accepte aussi, et que vous puissiez en parler avec votre fils. Et vous avez besoin d’aide pour permettre que votre enfant trouve des substituts qui lui donnent ce que vous ne pouvez pas lui donner. Il y a un chemin possible à découvrir et il sera bon pour chacun.

Pour cela, il est nécessaire que vous et votre mari soyez soutenus et accompagnés pour cette recherche.
Je suis disponible pour vivre avec vous cette démarche, si vous le souhaitez. Je peux vous recevoir en consultation en ligne ou en présentiel.
Bien cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

46 réponses

44 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2020

Bonjour,
Tout d'abord, non, vous n'êtes pas un monstre sans coeur.
C'est votre coeur qui vous pousse à nous écrire et à demander de l'aide.
La maternité est une aventure à part entière. Elle n'est ni facile ni évidente.
Nous avons tous nos faiblesses et nos blessures, certaines plus profondes et plus douloureuses.
Aimer nos enfants n'est pas toujours aussi facile que ce que l'on nous dit. Cela touche à notre histoire, à notre amour de nous même...
Le chemin peut être compliqué mais il existe.
Le lien d'attachement qui se met en place entre une mère et son enfant se construit au fil du temps. Il est toujours possible de le consolider et d'améliorer la relation. Pour cela, vous avez besoin d'être écoutée, accueillie, là où vous en êtes et comme vous êtes, sans jugement.
Vous trouverez sûrement l'aide que vous cherchez avec des psychologues ou des coachs parentaux formés à l'approche empathique.
Je vous souhaite beaucoup de courage
Chaleureusement,
Julie

Julie Mathieu Coach Parentale Psy sur Asnières-sur-Seine

4 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2020

Bonjour,

La question de la parentalité est assez vaste. Elle vient faire appel à nos désirs inconscients, nos phantasmes et nos projets pour notre vie et celle de notre entourage. La culpabilité que vous ressentez est très handicapante pour vous dans votre quotidien. Vous avez naturellement le droit d'avoir ce type de pensées, de ne pas être pleinement satisfaite d'avoir un enfant, qui à l'origine n'était pas désiré.

Il conviendrait d'en parler à un professionnel qui n'est pas là pour vous juger mais pour écouter votre souffrance.

Je suis spécialisée en périnatalité et les questions touchant à la parentalité et à l'enfance est un domaine que je maîtrise. Si besoin, je suis disponible.

Prenez soin de vous.

Magali SCHWEINGRUBER Psy sur Bonne

57 réponses

20 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 OCT. 2020

Bonjour Plume
Il faut beaucoup de courage pour parler de cela. C'est un très début : celui qui déjà vous libère même si il ne règle rien.
Le regret de maternité est tabou dans notre société, d'ailleurs comme vous l'avez très bien relaté, le fait même de ne pas souhaiter devenir mère est déjà un tabou. Donc, malgré la libération de la parole à ce sujet, il reste encore beaucoup de femmes qui culpabilisent car elles ne se sentent pas libre d'exprimer leur refus de maternité.
si vous étiez un monstre sans coeur, vous ne chercheriez pas de l'aide ici. Rassurez-vous à ce point , vous doutez de vous mais vous n'êtes pas pour autant un monstre.

En parler avec un thérapeute serait la prochaine étape à vous conseiller.
En parler pour poser vos émotions et vos ressentis
En parler pour soulager votre conscience
En parler pour dire, sans peur du jugement, sans honte, sans culpabilité, ce que la maternité et la responsabilité de maman vous procure et comment cette lourdeur vous pèse.
Venez en confiance vous libérer des maux par les mots.
Ensemble, nous trouverons vos solutions, celles qui vous permettront de vous sentir mieux.

Thérapeute spécialisée en TCC et en thérapie familiale, j'accompagne des femmes qui, comme vous, ressentent cette douleur et cette impuissance face au regret de la maternité.
Elles ont trouvé, avec la thérapie, assez de confiance et de bienveillance pour trouver leurs solutions, leurs points d'appui pour apprendre à compter sur elle et à se faire confiance. Il n'ya pas une solution : il en existe autant qu'il existe de situation. Et chaque situation est unique ; la vôtre également.
Ce que je sais c'est que si vous avez écrit ici, c'est que vous êtes prête à en parler, prête à trouver de l'aide.
Je reste à votre écoute ; mes consultations sont également proposées en ligne.
Bien à vous

Sandra Urbansky - ThérHappEasy Psy sur Andrésy

309 réponses

178 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
C'est bien aussi en réponse à ces tabous et commentaires des uns et des autres qu'il est nécessaire de consulter des professionnels qui ne sont pas là pour juger mais pour entendre, écouter, comprendre sans jugement, et accompagner sur le chemin du rétablissement de l'équilibre souhaité. Je vous conseille de choisir un professionnel pour vous engager dans un travail thérapeutique afin de prendre soi de l'enfant que vous avez été pour l'aider à grandir, à franchir les obstacles qui l'ont empêché de se sentir aimé au point de vous faire sentir aujourd'hui comme un "monstre sans coeur". Sur ce chemin, vous pourrez trouver la source de ce qui vous semble être des failles, vous pourrez vous réparer et vous consolider. Le professionnel qui vous accompagnera vous fera réaliser que la fuite ne sert à rien, vous serez toujours rattrapée par ces phénomènes. Pour procéder aux recherches du professionnel qui pourrait vous convenir, laissez vous guider par votre intuition, et concernant la méthodologie allez vers ce qui vous "parle le plus". Etre parent n'est pas si facile que cela et bien souvent les donneurs de leçons ne sont pas mieux lotis que ceux qu'ils sermonnent. Prendre de l'aide n'est ni déshonorant, ni signe de faiblesse, bien au contraire.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Vers-Pont-du-Gard

410 réponses

125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonsoir Plume,

Ce que vous dites est honnête et courageux. Et même si peu de personnes, homme ou femme, osent en parler avec autant de franchise vous n êtes pas la seule dans cette situation.
Malheureusement la société n est pas toujours bienveillante envers les personnes qui ressentent ce type de vécu.
Avez vous pu parler de votre ressenti vis à vis de votre maternité à votre compagnon ?
Devenir mère n est pas inné, cela se construit avec le temps, les expériences, le regard qu on pose sur nous même et que les autres posent sur nous.
Cela dépend de notre relation avec notre propre mère, de comment on se sent accomplie en tant que femme, de notre épanouissement en tant que compagne etc...
Le sentiment d être une bonne mère dépend aussi des attentes qu on avait avant même que l enfant ne naisse. Beaucoup de clichés idylliques sont véhiculés sur la grossesse, la naissance, la maternité etc... La réalité est bien souvent autres...
Peut être que d échanger avec un thérapeute vous permettrait de faire la part des choses entre toutes ces injonctions paradoxales de la société et de confier vos doutes, qui sont légitimes.
Vous evoquez également avoir " Quelques bagages" . Peut être serait il bon pour vous d aller les déposer auprès du un thérapeute ? Cela soulagerait peut être la femme que vous êtes ?
Je reste disponible par téléconsultation au besoin.
Bon courage.
Sophie Baricault

Sophie Baricault Psy sur Geispolsheim

45 réponses

22 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,

Vous avez eu un enfant sans vraiment le désirer, et vous ne pouvez faire autrement que de l'assumer, à minima, en étant bientraitante pour lui.
Grâce à son très grand désir d'enfant, votre compagnon a probablement sut depuis 2 ans assumer la fonction "maternante" que vous n'arrivez pas à remplir. Et vous pourriez ainsi tout à fait continuer à remplir la fonction "paternante", celle qui pose le cadre, les limites, et qui vient faire tiers entre l'enfant et son "maternant".
Cela peut très bien fonctionner comme cela, pourvu que les deux fonctions (paternantes et maternantes) soient présentes pour l'enfant.

Il serait par ailleurs profitable pour vous d'aller explorer pour vous en libérer, avec un(e) psychothérapeute bienveillant(e), ces "bagages" de l'adolescence qui sont peut-être à l'origine de votre difficulté à être mère et de votre tendance à vous effacer pour "faire plaisir" à l'autre.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Thérapie du couple et de la famille
(Téléconsultations et consultations en Cabinet, sur rendez-vous)

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

895 réponses

1192 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Ce qui ressort de votre message, ce sont les sévères jugements que vous portez sur vous et qui vous isolent.
Je vous recommande de ne pas rester seule dans cette impasse et de choisir un espace thérapeutique sans jugement et où vous pourrez apprendre à vous libérer de votre culpabilité pour trouver plus d'apaisement dans ce que vous traversez aujourd'hui. Ça me fera plaisir de vous accompagner dans ce chemin d'acceptation de votre personne !
En restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne suite !
Chaleureusement,
Samnang Seng - Thérapeute en relation d'aide par l'ANDC - Thérapies en ligne

Samnang SENG Psy sur Toulouse

161 réponses

256 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,

J'admire votre démarche de venir vous exprimer ici et de mettre à jour vos sentiments en tant que Maman. La société malheureusement nous fait parfois prendre des chemins que nous ne souhaitions pas emprunter. Vous n'êtes pas un monstre. Ca n'est pas parce que le non désir d'être maman est une minorité qu'il faut penser que vous êtes "défaillante". Je rejoins l'avis de mon collègue plus haut qui vous explique qu'il faut tout d'abord accepter cela de vous, ceci vous aidant à accepter que votre entourage n'accepte pas forcément ce trait. Bien sûr, désormais les choses ont changé puisque vous êtes devenue Maman. Le fait de ne pas vouloir l'être fait sans doute écho avec le parcours de vie douloureux que vous évoquez à demi-mot. Le simple fait de vous préoccuper de votre qualité de Maman pour votre fils fait de vous une bonne Maman. Je ne suis pas habilité à vous proposer une prise en charge mais votre post m'a beaucoup touché car je ressens votre détresse. Vous pourriez peut-être envisager de consulter une psychologue spécialisée dans la prise en charge de la famille pour cette problématique et pour de la guidance parentale d'une part, mais également une personne qui soit apte à entendre vos souffrances d'enfant accumulées qui sans doute se retraduisent ici dans votre souffrance en tant que Maman. Courage. Prenez soin de vous.

Anne-Astrid Godréaux Psy sur Bergerac

4 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Merci de partager votre souffrance, sachez que vous n'êtes pas seule. Beaucoup de femmes vivent ce que vous vivez.
Vous avez le courage de le témoigner simplement, en ligne. Merci à vous.
Je comprends votre désarroi. Être mère, être femme, être amante, être heureuse est un équilibre si dur à trouver !
A vous lire, je vois une femme qui a terriblement besoin de prendre soin d'elle: prenez soin de vous en priorité !
Votre fils en bénéficiera.
Je vois une adolescente intérieure qui souffre, qui a besoin d'être rejointe, écoutée, soutenue, choyée, comprise, guérie. Peut-être sans doute aussi une enfant intérieure qui souffre et qui demande de l'aide et de l'attention.
Tant que vous n'aurez pris soin de cette enfant intérieure, vous ne pourrez véritablement prendre soin de vous et de votre fils.
Je vous invite à vous faire accompagner pour vous aider à aller rejoindre cette enfant en détresse, qui crie ou murmure "je veux qu'on s'occupe de moi en priorité!"
Vous faire accompagner également pour vous aider à Écouter vos besoins fondamentaux, ceux qui touchent votre élan de Vie. Vous avez besoin de rejoindre cette flamme, cet élan de Vie qui semble éteint, et qui fait que plus rien n'a de sens.
Un accompagnement psychothérapeutique aide à trouver du sens.
Enfin, qui accompagnement qui vous aide à vous aimer telle que vous êtes avec vos forces et vos faiblesses, vous pardonner, vous déculpabiliser.
La fuite risque de mettre un couvercle sur votre souffrance.
Peut-être pouvez-vous voir votre fils comme un cadeau ( ou une invitation) qui vient vous inviter à prendre soin de vous ?

Je reste à votre écoute si besoin, et vous souhaite d'aller à la rencontre de vous même pour y trouver la paix et la VIE !

Marie Do de Kerangat, psychothérapeute

Marie-Do de Kerangat Psy sur Strasbourg

9 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Je ressens bien le désarroi et la difficulté extrême que vous exprimez.
L’attachement et la parentalité ne sont pas innés et demandent un apprentissage que nous faisons tout au long de notre vie. Nous n’arrivons pas tous à l’âge adulte avec le même bagage et les mêmes compétences. La pression sociale qui pèse sur les femmes peut être terriblement difficile à gérer et peut empêcher de sonder sans interférences ses motivations personnelles.
Ceci étant dit, maintenant que votre enfant est entré dans votre vie, il est compliqué de trouver seule les solutions pour que cette relation soit la plus positive pour vous et lui. Un accompagnement dans vos problématiques personnelles et à la parentalité semble importante. Un professionnel de la santé mentale doit être bienveillant et vous devez pouvoir lui parler en toute confiance et sans vous sentir jugée. Si tel n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas encore trouvé la personne qui vous correspond. N’hésitez pas à appeler les professionnels avant de prendre rendez-vous pour poser des questions et voir si vous vous sentez à l’aise avec la personne.
Votre situation, bien que douloureuse, n’est pas désespérée. Vous n’êtes pas obligée de rester seule face à vos difficultés. Une personne bienveillante peut vous accompagner dans un cheminement vers une vie personnelle et une maternité satisfaisante.
Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre démarche.
Bien Cordialement
Alexandra Tubiana

Alexandra Tubiana Psy sur Nancy

9 réponses

25 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Non, vous n'êtes pas un monstre !
Vous avez un travail à faire sur votre "enfant intérieur". C'est ma spécialité, je peux vous aider à comprendre et guérir vos blessures qui vous empêchent de vous épanouir.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

594 réponses

416 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Ces difficultés dans le processus de maternalité sont très fréquents :
il est indispensable de vous faire aider par un thérapeute spécialisé dans la périnatalité, pour vous exprimer pleinement sans honte ni culpabilité et vous aider dans le lien malmené avec votre fils .

Anne LEFEBVRE Psy sur Paris

60 réponses

17 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Votre détresse me touche beaucoup. Votre sens des responsabilités aussi, puisque vous êtes capable de lancer ce cri d'alarme, pour vous et pour votre fils. Je me pose une question : quel rôle joue cet homme formidable qui vous a convaincue de devenir mère malgré vos réticences ? Fait-il toujours partie de votre vie ? Si c'est le cas, il doit vous soutenir dans votre rôle de mère en prenant pleinement celui de père auprès de votre enfant. J'entends aussi que cette maternité est venue probablement réveiller en vous des souffrances anciennes, qui saignent aujourd'hui. La Gestalt-thérapie que je pratique est une excellente approche pour contacter cette petite Plume qui appelle au secours et qui a peur d'être jugée. Faites vous aider, c'est le plus cadeau que vous puissiez vous faire, et lui faire.
Chaleureusement
Catherine Couvert

Catherine COUVERT Psy sur Lyon

177 réponses

96 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

bonjour,
vous avez raison de dire que le sujet de la maternité est encore tabou dans notre société. On voue un culte autour de la maternité et surtout on se préfigure de ce que doit être ou ne pas être une "bonne mère". Le fait de ne pas vouloir d'enfant ou de ne pas réussir à investir son rôle de parent est source de jugements et de critiques, aussi je comprends bien qu'il vous est difficile d'en parler librement. La bonne nouvelle s'est que vous vous êtes tournée vers les bonnes personnes, car le non jugement est le fondement même de la relation d'aide que nous proposons en tant que professionnels. Tout peut s'entendre et tout peut se dire. C'est justement le principe, nous vous offrons un cadre sécurisant, un espace où vous pouvez vous autoriser à être vous, juste vous.
Vous êtes rentré dans la maternité pour des raisons différentes que celles qui animent en générale les futures mamans, si je comprends bien ce que vous dites dans votre message, vous avez fait un enfant pour combler ce désir chez votre partenaire, sans pour autant le ressentir vous-même. Maintenant cet enfant est là et il semble que ça n'ai pas réveillé le fameux instinct maternelle que tout le monde, vous y compris peut-être, attendiez.
Vous culpabilisez et ne vous sentez pas à la hauteur mais sachez que le rôle de mère (et de parent plus largement) n'est pas inné, contrairement à la croyance répandue. Cela s'apprend, comme toute chose. Le parent parfait n'existe pas et des erreurs sont commises, c'est la vie! Vous vous remettez en question et dressez un constat assez pessimiste de vos capacités en tant que tel. Un accompagnement thérapeutique pourrait vous aider à mieux vous accepter et à investir votre rôle de maman en trouvant le juste équilibre entre vos propres besoins / désirs et ceux de votre famille.
Si vous souhaitez poursuivre cet échange avec moi, en toute simplicité et sans tabou, vous trouverez mes coordonnées sur internet. Je consulte en cabinet mais également à distance et serais ravie de vous aider.
Bien à vous,
Azaloux Nora
thérapeute spécialiste des troubles relationnels et comportementaux

Azaloux nora Psy sur Saint-Sever

136 réponses

43 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Mme,
Les carcans familiaux et sociaux sont souvent des entraves; c est bien pour cela que nos métiers ont un sens !!
Des mamans qui ne ressentent rien pour leur bébé, des femmes mal dans leur maternité, des mères plongées dans des dépressions post parti, j en reçois tous les jours dans mon cabinet donc sachez que vous n êtes pas seule et que mon accompagnement reste bienveillant, non jugeant .

Osez dire, partager ne peut que vous aider dans cette relation mère enfant qui existe bel et bien et avec laquelle vous allez à 3 devoir composer.
Contactez moi pour en échanger plus longuement quand vous serez prête et si vous le souhaitez.
Cdlt Sylvie Fleurat psychologue clinicienne et psychothérapeute ( consultation en ligne ou en présentiel) spécialisée en périnatalité et parentalité

Sylvie Fleurat Psy sur Tours

489 réponses

1130 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,
Tout d'abord, je vous remercie de vous être confiée ici, ce n'est pas chose aisée de s'ouvrir ainsi.
Ensuite, vous portez sur vous un jugement sévère, mais vous êtes là, aux côtés de cet enfant, vous n'avez pas fui et vous êtes toujours là, à vous questionner et à espérer une amélioration.
Vous voyez dans tous votre message, il y a du positif, vous vous jugez gravement, mais aussi il y a de l'espoir et un appel à l'aide, c'est une très belle démarche.
Vous avez besoin d'un accompagnement thérapeutique afin de poser définitivement les bagages que vous évoquez, contactez moi ici même ou sur Doctolib ou sur Whatsapp et nous échangerons brièvement sur les sujets qui vous importent.
A très vite
Belle journée
Cordialement

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

690 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2020

Bonjour Plume,

Tout d'abord, merci pour votre témoignage. C'est courageux de partager votre difficulté à être maman. Je sens qu'il y a une petite fille en détresse au fond de vous. Cette petite fille a besoin d'être aimée, câlinee et rassurée. C'est comme s'il fallait d'abord apprendre à aimer cette petite fille pour pouvoir vous occuper de votre fils. Pour cela vous avez besoin d'une aide de la part d'une personne de confiance qui ne vous juge pas. Votre culpabilité montre que vous vous préoccupez de votre enfant. Il existe aussi des solutions pour vous accompagner en tant que parent. Vous pourriez donc consulter un psychologue avec votre fils.
Je reste à votre disposition pour plus d'informations
Cosima GUÉRIN
Psychologue Psychothérapeute pour adultes et enfants.

Cosima Guerin Psy sur Paris

37 réponses

19 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2020

Bonjour Plume, ne soyez pas trop dur avec vous même et surtout soyez LIBRE d'exprimer vos pensées vos ressentis. En tant que professionnel, je parle pour moi , je n'ai aucun jugement aucun aprioris. Chaque Être humain est différent et possède ses propres envies et chemins de vie. Il faut accepter cela , que vous l'acceptiez vous tout d'abord,et que vos proches qui vous aime apprennent à l'accepter. Quant à votre rôle de maman je comprends que vous le subissez et qu'il vous pèse jour après jour vous amenant à vous orienter vers la fuite. Avant toute prise de décision radicale je vous invite à consulter pour vous aider à y voir plus clair et vous accompagner dans ce que vous vivez pour vous permettre de parvenir à rétablir une harmonie dans votre vie . Je reste donc à votre disposition n'hésitez pas
GUIDET Magalie
Thérapeute conjugale et familiale.

GUIDET MAGALIE Psy sur Brignoles

47 réponses

23 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 8200 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11650

psychologues

questions 8200

questions

réponses 44850

réponses