Je ne sais pas si je suis normale ?

Réalisée par Anonyme · 2 nov. 2016 Psychologue ado

Bonjour, je me pose une question, je ne sais pas si je suis normale ?

J'ai 21 ans je suis très famille mais rester avec des amies de mon âge j'arrive pas suivre leur conversation, comprendre j'arrive pas, quand je suis dans un groupe d'amie et on parle moi je suis présente mais mon cerveau il est ailleurs. Du coup je ne comprends pas leur conversation quand il sortent des blagues, des expressions, je ne comprends jamais, donc ils voient que je suis pommé et se moque de moi. Et puis je m'amuse pas comme un jeune, j'ai pas les même loisirs : sortir, aller en boite de nuit, faire la fête ou il y a du monde j'aime pas, aller au cinéma, rester assise devant un film j'aime pas, faire les magasins je trouve ça long ennuyeux et je n'aime pas quand il y a du monde.


Ce que j'aime faire c'est le sport ou bien peindre faire de l'aquarelle, construire des maquettes quand je dis ça a des personnes de mon entourage famille ou amie ils trouvent ça bisard car je sors peut avec des amies comme des jeune de mon âge et je préfère rester dans ma maison à peindre ou construire mes voilier ou partir faire du vélo seule, je fais de la natation mais je reste aussi seule. J’ai 21ans et je n’ai jamais eu de petit copain j'ai jamais portais d'itérais.


Pour ma part je me sans normal j'aime être seule mais les gens me trouve bizarre sinon j'aime bien aller voir mes grands-parents ou mes petits cousins, dès que je vois une personne triste ou en difficultés, je suis la première à l'aider mais rester avec des personnes de mon âge je n’aime pas trop. Je pense que je n'arrive pas à me sociabiliser avec de nouvelles personnes étrangères car je me méfie trop des personnes. Étant petite, à l'école j'ai subi des insultes, on me traitait de nul car j'avais de grosses difficultés scolaires (dyslexie mixte dysorthographie sévère) et j'avais subit des insultes donc dans mes années primaire et collège je préférais rester seule. Après au lycée ça allait un peu mieux, j'avais l'impression que mes camarades étaiet plus mature mais j'avais que une ou deux amies. Mais je suis une fille qui aime rester seule, qui a peu d'amie car je préfère parler avec des gens plus vieux que moi (mamie) ou rester avec mes voiliers. Moi je me trouve normal mais mon entourage ne me trouve pas normale, du coup je me pose des questions et je voudrais vos avis ?


Merci pour vos réponses.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 2 NOV. 2016

Bonjour,

Vous me paraissez tout à fait normale, même si je souhaiterai nuancer tout de suite la normalité. Ce dont vous parlez tout faire come les autres, les jeunes de votre âge c'est de la normativité. A 21 ans on doit faire ceci ou cela, vous n'aimez pas aller en boite il n'y a aucun mal à ça.
Vous avez des loisirs et des occupations à vous peut un travail, personne ne doit vous dire ce que vous devez faire, c'est à vous de choisir pour vous même. Vous acceptez vos amis tels qu'ils sont qu'ils vous acceptent comme vous êtes.
Cependant, peut être que ces difficultés que vous avez eu dans l'enfance sont aujourd'hui un frein à rencontrer plus de personnes de votre âge comme vous les aviez fui pour vous proteger lorsque vous étiez enfant et de déconnecter votre cerveau comme vous le dîtes et de ne pas trop participer avec eux est aussi une façon de vous protéger. Peut être n'avez-vous pas encore suffisamment de confiance en vous pour être plus en lien avec les autres?

Rassurez-vous vous êtes normal mais si vous souhaitez évoluer dans vos relations avec les autres pour quoi ne pas travailler sur votre manque de confiance avec un professionnel?
Vous avez 21 ans, profitez de la vie à votre façon.

Cordialement,

R.Perinetti

Psychanalyste

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

246 réponses

1680 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 NOV. 2016

Bonjour,
La seule véritable question est : est-ce que vous vous sentez heureuse aujourd'hui. Peu importe que vous fassiez vos activités seule ou accompagnée, le principal est que cela soit source de bien être et d'épanouissement pour vous. Le regard des autres ? Et bien quoi que nous fassions il ne sera jamais en adéquation avec ce qu'ils pensent car chacun est différent.
Votre différence? Elle vous a rendue ou vous rendra plus forte si vous travaillez sur votre estime de vous même ; c'est peu être cela qu'il serait important de travailler chez vous.
Laissez moi vous rapporter une petite histoire qui à toute sa valeur dans votre situation :

C'est l'histoire d'un petit garçon qui souffre du regard des autres parce qu'il est différent.
Un jour, son père décide de l'amener avec leur âne au marché pour lui montrer quelque chose.

1er jour:
Il vont au marché, le père s'assoit sur l'âne, son fils marche à coté.
Ils passent devant un banc de vieux, qui parlent entre eux:
"Regarde le celui là, il monte sur son âne et laisse son jeune fils marcher à coté, alors que c'est un enfant, il doit être fatigué le pauvre petit"

2ème jour:
Ils retournent au marché, le fils s'assoit sur l'âne, le père marche à coté.
Ils repassent devant le même banc de vieux, qui parlent entre eux:
"Regarde le celui là, il marche pendant que son fils est assis tranquillement sur l'âne. Les jeunes n'ont même plus le respect des plus âgés. Il devrai laisser son père sur l'âne. C'est à cause de son père ça, il ne l'a pas éduqué comme il faut..."

3ème jour:
Ils retournent au marché, le fils et le père marchent en tenant l'âne.
Ils repassent devant le même banc de vieux, qui parlent entre eux:
"Regardez ces idiots, ils ont un âne , et n'en profitent même pas. Ils marchent comme deux imbéciles au lieu de profiter de leur âne."

4ème jour:
Ils retournent au marché, le fils et le père s'assoient sur l'âne qui avance péniblement.
Ils repassent devant le même banc de vieux, qui parlent entre eux:
"Regardez les, aucune pitié envers le pauvre âne. Il faudrait qu'on leur mette un âne sur le dos pour qu'ils voient comme c'est difficile. Ils sont vraiment sans cœur ces deux là"

5ème jour:
Ils retournent au marché, le fils et le père portent l'âne sur leur dos.
Ils repassent devant le même banc de vieux, qui parlent entre eux:
"Regardez moi ces deux malades, ils sont complètement fous, ils marchent avec un âne sur le dos!"

CONCLUSION:
Quoi que l'on fasse les gens parlerons toujours.

Bien cordialement
Valérie Karpik, psychologue

Valérie Karpik Psy sur Saint-Prix

17 réponses

64 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2016

Bonjour,

Bonjour,

Quand vous avez eu le diagnostic de dyslexie et dysorthographie, avez-vous eu une évaluation sur votre potentiel ? Votre fonctionnement peut faire penser à un fonctionnement d'enfant précoce ou de personne Asperger. Si ces hypothèses vous semblent plausibles, il peut être bon de faire un bilan.

Bonne journée,

Isabelle Bazin Psy sur Saint-Étienne

56 réponses

129 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2016

Bonjour,

Je pense pour ma part que vous êtes ce qu'il y a de plus normal. Les difficultés scolaires endurées dans votre enfant à l'école (moqueries etc..) vous ont apportées une certaine maturité qui est tout en votre honneur. Malheureusement, la maturité s'acquiert parfois au prix de grandes souffrances. Néanmoins, vous avez quelque chose que les autres n'ont pas c'est une certaine sagesse et un altruisme que d'autres mettent toute une vie à comprendre et à trouver. Servez-vous de cette qualité qui sera essentielle à la poursuite de votre vie et n'hésitez pas à consulter un thérapeute qui vous épaulera et vous aidera à aller plus de l'avant. Enfin n'oubliez pas : chaque trait de caractère que l'on considère être des défauts sont souvent de grandes qualités qui font de merveilleuses personnes...
J'ai toute confiance en vos capacités,

Bien cordialement,

Françoise Farinacci
Cabinet Psycho Wagram

PSYCHO WAGRAM Psy sur La Ciotat

2 réponses

24 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2016

Bonjour Marion,
Vous semblez être une jeune femme plein de questionnement, sensible, créative. Vos centres d'intérêt divergent de ceux habituels (et non "normaux") des personnes de votre âge. La question qui se pose, c'est comment vivez-vous cette différence que vous percevez. Probable que les difficultés rencontrées dans votre enfance, visiblement liées au milieu scolaire impactent vos relations aux personnes de votre âge aujourd'hui. Ce que j'ai envie de vous demander, c'est: avez-vous déjà fait un test de précocité? La dyslexie et la dysorthographie sont des troubles de l'apprentissage qui peuvent être associés à la précocité. Cette précocité pourrait "normaliser" ce qui paraît différent aux yeux des autres. Plusieurs démarches peuvent s'offrir à vous, peut-être commencer par lire un livre traitant de la précocité, type "Trop Intelligent pour être heureux",( sans rejeter le titre: l'intelligence est un concept large!) de Jeanne Siaud Facchin, voyez si ça vous parle, si oui, n'hésitez pas à contacter un psychologue habilité aux tests de précocité. Et si l'hypothèse se vérifie alors vous pourrez choisir un accompagnement qui vous permettra de mieux vivre vos relations aux autres: mieux se comprendre est un sacré atout! Je vous souhaite bonne continuation et vous encourage à soulever la question, vous donnez plusieurs pistes qui peuvent être celle de la précocité et il s'avère que les personnes précoces révélées vivent mieux leurs particularités.... et ce sont des personnes normales!

Delaporte Sandrine Psy sur Libourne

55 réponses

398 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2016

Bonjour Marion,

Vous dites que vous aimez êtes seule et en même temps vous avez plusieurs centres d'intérêts et activités. qui vous passionne. La question c'est:
Comment vivez vous cette situation? Si c'est bon pour vous que vous vous sentez à l'aise avec cela, alors tout va bien.
Nous sommes tous différents avec des gouts et des besoins différents. Cela montre au contraire que vous avez une personnalité bien marquée et que vous ne vous laissez pas influencer par votre entourage.
Par contre si ce comportement cache une peur d'être blessée et que vous restez seule par souci de protection. Il serait intéressant de travailler sur cette problématique.
En conclusion ce qui est vraiment important c'est votre ressenti, que vous vous sentiez à l'aise même si cela soulève l'incompréhension.
Prenez soin de vous

cordialement

Philippe Nappey Psy sur Saint-Avé

105 réponses

200 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2016

Bonjour Marion

Je souhaiterai savoir si vous avez des parents agés, si vous étiez enfant unique, ou élévé quasi exclusivement par votre mére.

La question de la "normalité", est infernale dans nos têtes et notre société occidentale.
On peut toujours répondre qu'il n'y a pas lieu de poser la mesure ainsi, car cela ne rend pas forcément heureux, mais le psychisme ne cherche qu'à se mesurer à un modèle social : réussir son couple, son travail, son intégration dans le milieu social.

Dans nos société, malheureusement, peu de prix est accordé à se sentir bien, seul.

Or, pourtant, que signifie le bonheur, si on ne le trouve pas de soi à soi, seul face à soi même.

Ceci étant dit, trouver le bonheur seul, passe aussi par ne pas porter l'intégration sociale comme un fardeau, mais comme quelque chose à apprendre, afin d'avoir la liberté de pouvoir être seul ou accompagné.

Il est important de se "réaliser" au travers des activités, du travail, des amis, du couple et faire quelque chose de votre amour pour la relation d'aide aux autres. Apprendre ainsi à vous aidez vous.

Vous ne parlez pas de couple ou d'expérience sentimentale.

On peut imaginer que le préjudice scolaire vous a échaudé et mis en échec. Comme si une loi mentale vous avez fait douté suite aux difficultés et au sentiment d'anormalité.

Je vous conseille vivement d'entamer une thérapie, et à terme, une thérapie de groupe, afin d'apprendre à vous confronter, avec vos difficultés, à vos pairs.

Avec toute mon attention.

Marie-Clairee Binette

Marie-Claire Binette Psy sur Bordeaux

103 réponses

658 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 NOV. 2016

Bonjour,
Je suis un peu étonnée qu'à 21 ans, vous n'avez aucun intérêt envers les hommes...Est ce par timidité ? ou tout autre chose ?

Car le désir physique est une chose normale d'autant plus à votre âge, ou ne serait ce qu'éprouver un désir amoureux sans même penser à l'acte sexuel.

Vous nous faites part de certains évènements dans votre enfance qui vous ont conditionné à ne pas faire confiance.

Ce n'est pas une question de normalité ou pas, mais je pense fortement que les insultes de votre enfance ont laissé des empreintes à un niveau inconscient dans votre manière de fonctionner ce qui aujourd'hui se traduit par votre isolement et cette sensation de ne pas être intéressée par les personnes de votre âge.

Etes vous prêts à vous investir dans une thérapie pour dénouer ses blocages émotionnels ?
Si c'est le cas, je vous conseille l'hypnothérapie.

Restant à votre disposition

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31808 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 NOV. 2016

Bonjour.
Qu'est ce que la normalité puisque nous sommes tous différents les uns des autres. De qui parlez vous en évoquant votre entourage ? De vos parents ? Ils trouvent anormale votre façon de faire mais n'est ce pas une manière d'exprimer une peur ? Si oui, de quoi ont ils peur ? Que vous ne soyez pas heureuse ? Est ce plutôt une expression d'une certaine culpabilité de leur part ? Vous dîtes avoir subi des insultes de la part des enfants de votre âge, avez vous été aidée au niveau psychologique à cette période ? Sinon, la méfiance qui s'est installée peut fort bien se réduire maintenant en faisant une psychothérapie si c'est elle qui vous empêche de vivre la vie de votre choix . Car c'est votre vie, il vous appartient d'en choisir le chemin en écoutant vos émotions, vos désirs.
Bien cordialement.

Anonyme-232222 Psy sur Vitry-sur-Seine

142 réponses

1529 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 NOV. 2016

Bonjour,
petit rappel mathématico-statistique.
On parle de "courbe normale", cette fameuse courbe en forme de cloche.
Au milieu, la majorité de la population. Aux extrémités, ceux qui s'en écartent.
Qu'on soit au milieu ou pas, on est toujours dans cette courbe dite "normale".
L'essentiel, c'est ce que vous souhaitez vous, et pas ce que la norme sociale vous impose pour être au milieu de la courbe. Tant que vous êtes bien avec vous même, bien dans vos basketts, pas la peine de trop se prendre la tête !
Salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6792 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses