Je ne sais plus où j’en suis à la suite d’un burn out

Réalisée par Kimini · 19 juil. 2021 Aide psychologique

Bonjour, je suis en première année de master et lors de cette année, j’ai fait face à un burn out. Le jour où cela a commencé, j’étais épuisée à cause d’une courte nuit en plus due à un projet. (Les courtes nuits étant plus que commune dans mon école vu le boulot à fournir). Etant dans un cursus qui demande beaucoup de sa personne, j’étais constamment sous pression et stressée, avec une ambiance compétition instaurée par l’école qui se faisait ressentir alors que je déteste ça. En plus de m’être écartée de ce que j’aimais le plus par manque de temps et d’énergie (les divertissements notamment), j’ai vraiment l’impression d’avoir perdu une part de moi-même, mes propres fondations, jusqu’à me demander qui j’étais et ce que j’aimais. J’en suis également venue à douter de mes collègues, à me méfier d’eux, puis à douter de moi-même, à être facilement sur la défensive dès qu’on me faisait une taquinerie, à avoir une faible estime de moi-même et de mes compétences.

A la suite de cette courte nuit, je n’ai pas cessé de pleurer, j’ai vraiment essayé de calmer mes larmes mais ce fut très compliqué, c’est la première fois que j’ai ressenti cela. Je suis quand même allée en cours faisant comme si de rien n’était, puis mes pleurs sont revenus, et cette fois-ci impossible de me calmer. J’ai demandé à discuter à mon professeur qui a tenté de me calmer par des choses positives autour de moi, en se mettant également à ma place en me disant qu’il avait aussi ressenti la même chose en master, puis de relativiser et de lâcher prise.

Après cela je suis rentrée chez moi et je me suis reposée pendant deux jours pour revenir plus en forme, déjà parce que j’avais récupéré mes heures de sommeil, puis parce que pendant les jours de mon repos, je me suis promis de m’attribuer des pauses et de trouver mon propre équilibre vie professionnelle vie personnelle.

Maintenant que vous connaissez le contexte, pour vous expliquer mes doutes et avec plus de recul, j’ai effectué de nombreuses recherches sur comment « re » savoir qui l’on est, comment trouver sa place, comment développer ses compétences sociales, être moins anxieux, être moins nerveux, moins timide, moins comme ça, plus comme ci, se relever d’un burn out… et j’en passe. Je suis tombée sur d’autres thèmes, comme la crise de la vingtaine (qui présente des similarités avec ce que je ressens), l’anxiété psychologique, la dépression, la nervosité, le burn out à nouveau, la maîtrise de soi et de ses émotions, savoir canaliser ses pensées, trouver son ikigai, savoir se discipliner afin d’être efficace et de s’attribuer du temps pour soi, moins prendre les choses à cœur, être moins perfectionniste, définir ses rêves, trouver son équilibre…

Certes toutes ces recherches m’ont apprises de nombreuses choses, j’ai surtout l’impression de douter encore plus. En fait, je connais certains points de ma personnalité, mais est-ce possible de se connaître à 100% ? De maîtriser qui l’on est pleinement ? J’apprends des choses sur moi mais avec le temps je les oublie, comme si elles étaient acquises et que je ne le savais pas. Et pourtant, quand je discute avec mes amis j’ai l’impression qu’ils se connaissent par cœur, jusqu’aux détails de comportements avec les autres, comment ils réagiront.

De plus, la fin de mes études me rend anxieuse, j’ai peur de ne pas trouver de travail, de ne toujours pas trouver ma place, gagner de l’argent, m’épanouir tranquillement dans ce que j’aime… alors je sens que le burn out revient et je ne me suis pas trompée car j’en pleure encore dès que je ressens une moindre pression et que j’y pense. C’est très compliqué en ce moment dans ma tête et je ne sais pas quoi faire.

Les conseils que j’ai vraiment pris à cœur sont de prendre mon temps car les études ne représentent pas une finalité de vie, et de surtout communiquer dès que ça ne va pas, de m’affirmer face aux autres et ainsi poser mes propres limites pour ne pas retomber dans ce cercle vicieux de déprime.

S’il vous plaît, aidez-moi à y voir plus clair je ne sais plus où j’en suis…

Je vous remercie d’avoir lu ma demande.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,

Ce qui est frappant dans votre témoignage c'est l'énergie que vous mettez à apprendre, à vous renseigner, à comprendre. Cela montre votre engagement à aller mieux et à vous "(re)trouver".
Je vous rassure, on ne peut pas se connaître à 100% et c'est le travail de toute une vie. C'est d'ailleurs la beauté de la chose ! :)) C'est un sujet sur lequel on ne s'ennuie jamais.
Le contexte bouge, nos priorités changent en fonction de notre âge et nous devons en permanence nous réaligner, nous adapter.
Le plus important est de rester à l'écoute de nos besoins, de ce que nous voulons faire de notre vie, de la manière dont nous voulons contribuer à l'amélioration du monde ou au bien commun (pour rejoindre la démarche Ikigai). Et c'est ce que vous avez commencé à faire.
Pour autant, il me semble intéressant pour vous d'aller explorer la confiance en vous, la volonté de bien faire et d'être à la hauteur... juste pour vous aider à définir vos croyances, celles qui vous aident mais aussi celles qui vous limitent.
C'est mon métier d'accompagner des salariés et des particuliers à trouver leur voie, à se sentir légitimes, alignés, à leur Bonne Place. (Vous pouvez consulter mon profil ici ou sur le web. Mon approche est intégrative et issue du psycoaching professionnel tel qu'il est pratiqué au Canada et aux USA.)
Si vous le souhaitez, nous pouvons poursuivre cet échange, ce sera avec grand intérêt.

Bien à vous,

Valérie Communeau,
Coach et Psychologue (ADELI),
accompagnement des transitions de vie et changements professionnels.

Valérie Communeau Psy sur Méry-la-Bataille

25 réponses

146 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour,
Vous avez déjà reçu beaucoup de réponses à votre question mais je prends quand même la plume pour vous donner mon éclairage.
Nous sommes des êtres en dualité : une partie de vous est votre ego (ou personnalité) fabriquée à partir de votre vécu depuis la petite enfance (contexte, blessures, conditionnements) et l'autre partie de vous, plus secrète, plus discrète est ce qu'on peut appeler comme on le veut, l'âme, le Moi Supérieur ou pourquoi pas le Sage Intérieur...C'est cette partie là de vous qui connaît la route, ce pour quoi vous êtes là, mais encore faut-il apprendre à l'écouter. Il ne s'exprime pas par nos pensées mais par nos ressentis, donc dans l'espace du cœur.
Mon approche holistique qui inclut la dimension spirituelle (sans connotation religieuse) pourrait vous aider à contacter cette partie de vous-même et à obtenir réponse à vos questions existentielles.
N'hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement, si vous souhaitiez en savoir plus.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2082 réponses

1241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,
Difficile de faire face à toutes ces injonctions : réussir sa vie, ses études, avoir un bon job, être heureux.se en somme ^^
Pour vous y retrouver, observez autour de vous :
- Un arbre à partir de quoi pousse-t-il ? Une minuscule graine... qui contient tout son patrimoine génétique et fera de lui ce qu'il est. A-t-il besoin de savoir comment il sera ? Où il poussera ? Non, il pousse, c'est tout.
Bien sûr, vous n'êtes pas un arbre :)
Vous avez des projets et c'est nécessaire pour avancer. Cependant, vos projets se construisent au présent. Si votre énergie est tournée vers l'avenir, ce qui provoque des angoisses, des peurs, votre présent est altéré et vous ne fonctionnez plus de façon optimale.
En fait, au-delà de savoir qui vous êtes (vous n'avez eu que 20 ans pour le découvrir, ce qui est peu à l'échelle d'une vie) demandez vous qui vous voulez devenir ? Vous avez des valeurs qui vous tiennent à cœur (ex : vous n'aimez pas la compétition, cela mobilise quelle valeur ? ...) Vous avez des besoins à satisfaire...
Devenez qui vous voulez être ;)
S'il est trop dur de trouver des réponses seul.e, demandez de l'aide pour être accompagné.e sur ce chemin.
Bon courage,
Dominique

Dominique Louvel Psy sur Quimper

536 réponses

365 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour,

Comme vous êtes en master, j'imagine que vous avez de bonnes capacités cognitives, et que vous avez déjà bien coupé "les cheveux en 4" sur la base de ce vous vivez. Vos nombreuses recherches vous amènent à de multiples pistes tant sur l'identification du problème que des solutions pour y remédier.
L'approche Gestaltiste permet une exploration pas à pas de votre rapport au monde de manière holistique, sans chemin préétabli, et une intégration de nouveaux possibles. La dimension émotionnelle éprouvée durant le chemin thérapeutique permet de sentir plus clair, au contact de la personne qui vous accompagne. Les livres et les concepts sont un étayage, mais d'une autre nature..

Hélène VERDIER Psy sur Saint-Cloud

18 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,

J'entend que vous avez besoin de voir plus clair dans ce qui vous arrive, comment cela vous arrive et surtout d'éviter la reproduction.
je vois que les questions récurrentes que vous vous poser sont liés à la place que vous pourriez trouver dans votre vie aussi bien professionnelle que personnelle.
Le burn-out est souvent lié à un besoin de réparer une blessure ancienne. je peux imaginer dans votre cas, que c'est lié à une place que vous penser avoir besoin de vos battre pour avoir/conserver.
Il me semble aussi que ce que vous avez mis en place, ( communiquer dès que ça ne va pas, de m’affirmer face aux autres et ainsi poser mes propres limites ) est tout à fait adapté à votre situation et peux vous permettre de répondre dans un premier aux angoisses. Il me semble que l'exploration plus poussée de vos blessures pourrait vous aider à mieux gérer ces cycles de déprime.
Venant du monde des grandes entreprise, je me suis spécialisé dans le burn out. N'hesitez pas à me contacter pour voir ensemble comment je pourrais vous aider.
Chaleureusement
Sylvie

Sylvie Castillo Psy sur Romilly

3 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,

votre témoignage est poignant tout en étant précis. Il me semble qu'il fait état d'une crise de sens, comme vous le diagnostiquez vous même justement. Les crises de sens sont très souvent à la base du burn-out, surtout quand on est sous contrainte comme vous l'avez été, l'épuisement physique et psychique n'étant que l'aboutissement du surmenage qui en a résulté (comme je l'ai décrit dans mon ouvrage "Travailler sans s'épuiser", Eyrolles, 2016. Les crises de sens sont des marqueurs de crises existentielles. Vous êtes à un point de passage essentiel de votre existence: la sortie de votre vie d'étudiante et l'entrée dans la vie professionnelle. Un peu comme si vous deviez mourir à votre adolescence et renaître pour entrer dans l'âge adulte. Il serait intéressant que vous questionnez cela avec un praticien pour comprendre si votre anxiété résulte d'une quelconque peur à affronter ce passage d'un état existentiel à un autre pour que cela devienne un "pas sage" et non angoissant.

Les crises de sens ne se traitent pas par des médicaments surtout si elles ont des répercussions existentielles voire psycho-pathologiques (anxiété, angoisses) et encore moins par des thérapies tierces qui ne traitent pas du sens et des non-sens. Vous devez consulter un expert du domaine, un psychologue qui connaît à la fois la psychologie clinique et la psychologie du travail puisque vous évoquez aussi des inquiétudes pré-professionnelles. Mais il doit surtout connaître les aspects existentiels pour comprendre la période de crise que vous traverser mais surtout la traiter. Il existe des psychologues existentiels qui comme moi sont la fois psychologue clinicien et psychologue du travail. N'hésitez pas à me contacter pour réfléchir sur votre démarche de recherche du meilleur psychothérapeute, d'autant que je suis aussi enseignant en psychologie et que je dirige les mémoires des étudiants en master!...

Pierre-Eric SUTTER
Psychothérapeute existentiel

Pierre-Eric SUTTER Psy sur Paris

11 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,

Je vous trouve particulièrement authentique et lucide dans votre manière de relater votre situation et c'est un excellent départ pour explorer d'où proviennent votre stress, votre peur de l'échec et vos doutes quant au fait que vous avez votre place dans ce monde!
Car, n'en doutez pas, elle ne demande qu'à être occupée et décuplée (!)
Je me permets de vous écrire car je suis précisément spécialisée dans la "reconstruction post burn out" et la recherche de son ikigaï.
Vous pourrez retrouver un interview que j'ai d'ailleurs donné au sujet du burn out sur le fil Instagram de Psychologue.net.
A votre disposition pour échanger librement,
Courage, vous êtes sur la bonne voie (l'immense bénéfice de l'inconfort est qu'il nous oblige à bouger, explorer, ... se transformer...)!
Sincèrement,
Violaine Capet pour Ikigaï.
Belle jou

Violaine CAPET - Cabinet IKIGAÏ Psy sur Andernos-les-Bains

13 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour,
Votre question est complexe et mérite d'être approfondie.
Toutefois, elle semble contenir plusieurs éléments en rapport avec le burn-out étudiant.
On y retrouve généralement : des troubles du sommeil, des troubles de l'appétit, une intense fatigabilité, des signes psychologiques, voire même des douleurs physiques parfois.
Vous avez déjà mis en place un certain nombre d'éléments de protection : récupération de votre sommeil, mise à distance des manuels scolaires pour vous recentrer sur vous-même, etc.
Néanmoins, il est aussi essentiel de privilégier le soutien social. Que ce soit le soutien familial, ou le soutien affectif, mais aussi le soutien amical.
Egalement, ne pas négliger le soutien entre pairs, c'est à dire nouer des liens avec d'autres étudiants (idéalement au sein d'une même promo).
Je vous invite à faire le point sur votre situation avec votre médecin (ou service de santé universitaire) et le cas échéant, envisager un accompagnement psychologique afin de vous aider à restaurer votre motivation (carburant de votre réussite) !

LE DOUARIN Stéphane Psy sur Paris

6 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,

Je perçois beaucoup de fragilité et de sensibilité dans votre message. Vous avez entamé de bonnes démarches quand vous évoquez toutes vos recherches et je vous en félicite.
Je vois que vous avez également accepté votre fragilité et que vous avez pu montrer vos larmes à autrui. J'ajouterai à cela que vous avez besoin d'un accompagnement thérapeutique, comme une main tendue, cela vous permettra d'avancer plus sereinement, ce que vous recherchez aussi.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie Lugari - Psychanalyste - Praticien en Psychothérapie
Retrouvez moi directement de chez vous pour votre plus grand confort en visio
via la téléconsultation sur Doctolib ou cette plateforme ci

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1730 réponses

2144 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

Bonjour Kimini,
Merci beaucoup pour ce témoignage qui détaille clairement ce que vous vivez.
Les periodes successives d’isolement, la difficulté de suivre des cours à distance, l’esprit de compétition qui pousse à tellement travailler qu’on en ouble de vivre, la peur de l’échec, de ne pas trouver sa place dans le monde … tout cela est très angoissant, c’est compréhensible.
Cette pression à réussir et même à être heureux, qui règne dans ce monde, met en souffrance toute personne qui n’est pas au top de l’estime de soi, de la confiance en soi et du lâcher-prise ainsi que celles qui ne vivent pas avec leurs valeurs profondes.
Vous vous êtes engagée dans cette voie et vous vous êtes perdue.
Rassurez-vous, vous aller vous « retrouver » …

Vos recherches vous ont permis de mettre des mots sur votre mal-être mais ne vous ont pas permis de trouver une porte de sortie, une solution.
En réalité vous semblez vous être réfugiée dans un processus mental, rassurant au début et correspondant à votre activité habituelle : travailler à vos études. Vous avez compris des choses intellectuellement sans prendre le temps de ressentir, d’intégrer, de faire le deuil de certains fonctionnements ni d’en créer d’autres.
Vous vous êtes coupée de bos émotions et de votre corps qui se sont rappelés à vous assez violemment, au travers de ce burn-out.
Vous devez vous reconnecter d’abord à botre corps, c’est plus facile : faire du sport, marcher dans la nature et sentir votre corps réagir au chaud, au froid, au vent, etc, prendre soin de votre peau, de vos cheveux, vous regarder et prendre le temps de voir comment tout cela persiste quand vous fermez les yeux… c’est déjà une partie de votre identité.
Ensuite, considérez que votre personnalité n’existe pas en tant que telle, comme un trésor enfoui à découvrir ! Votre identité est constituée de vos valeurs profondes, de vos émotions et de votre manière de les écouter et surtout de vos actes. Au travers d’eux, vous existez, pour vous et vis à vis des autres. S’exprimer, fixer ses limites et les faire évoluer, se confronter au monde, fabriquer, sont des actes qui vous définissent et vous construisent.
Cela ne sera qu’un n’ième conseil sur le Net si vous ne posez pas un acte pour briser ce cercle de la dépression.
Vous pourriez peut-être choisir un professionnel qui vous aidera dans cette démarche car elle parait quelquefois longue et semée d’embûches.

Prenez soin de vous. Vous le méritez.

Claire Couvin,
Hypnothérapeute, psychopraticienne, coach professionnelle
Consultations en ligne ou en cabinet

Claire COUVIN Psy sur Melun

62 réponses

21 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JUIL. 2021

bonjour à vous

Votre texte est particulièrement intéressant quant aux raisons de votre état dépressif.

surmenage, compétition et autres invention de l'homme amènent ces émotions négatives et si vous ne les travaillez pas pour les extérioriser, cela engendre dépression et burnout ! Si vous ne vous interpellez pas des symptômes que votre corps vous envoie pour vous "dire" que quelque chose ne vas pas, il arrive que cela déclenche une "mal à dit"...

Trouver son Ikigaï est essentiel dans la vie tout en respectant votre corps, car sans votre véhicule, vous n'iriez nul part...

Vous avez compris l'importance de votre santé et c'est un premier pas, le deuxième est cette démarche qui montre que vous avez besoin d'aide, que vous en êtes consciente et que vous êtes prête à accepter l'aide que l'on va vous apporter...

Je vais vous parler de Psychologie Energétique qui je pense tinte joyeusement en harmonie avec vos recherches et votre ouverture d'esprit. Exempte de médication, la Psychologie Energétique sont un ensemble de techniques de gestion des émotions utilisées dans les hôpitaux, certains corps médicaux, énormément de praticiens et de thérapeutes et beaucoup de famille qui consacre du temps dans l'apprentissage de ces méthodes afin de guérir au naturel.

Voisines de l'acupuncture et utilisant l'énergie méridienne, la Psychologie énergétique apporte un bien-être immédiat et dès la 1ère séance par une reprogrammation neuronale travaillant sur le positif et le négatif.

Si vous n'avez pas de Psychologue Energéticien dans votre région, je fais également des visio consultations avec autant de bons résultats... Vous pouvez sortir de votre burnout facilement, il suffit de choisir la bonne solution...

Vous savez où me joindre le cas échéant
Bien à vous très belle journée
véronique Mercier

Véronique MERCIER Psy sur Calais

82 réponses

30 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12450

psychologues

questions 10650

questions

réponses 61250

réponses