Je ne sais plus ou j'en suis, je n'arrive pas à avancer que dois-je faire ?

Réalisée par Alis · 10 oct. 2022 Aide psychologique

Bonjour,
Je m'appelle Alis j'ai 21 ans et je suis totalement perdue.

Pour contexte, jai toujours été une bonne élève durant toute ma scolarité et on m'avais dit que je ferais de grandes études.
J'ai obtenue un bac général en 2019 à la suite de quoi je me suis diriger vers un DUT en qualité logistique industrielle et organisation. Cependant, je me suis plantée : je suis partie au bout de 2 mois à peine car je ne n'était pas bien la où j'étais je me sentais seule, je n'ai pas réussi à m'intégrer dans la classe, les cours ne me correspondait pas j'avais le boule au ventre et je me suis rendu compte que l'orientation de terminale ne m'avait servie à rien.

Depuis je ne sais plus quoi faire.
Je suis resté 1 an à chercher ce qui me plairait et j'en ai profiter pour passer mon permis voiture que j'ai obtenu. Ensuite, je me suis inscrite à la mission locale pour que l'on m'aide car j'étais au bout du bout. Cependant le covid m'a pas mal déranger dans mes projets. Après la fin du covid, j'ai commencé une garantie jeune dans laquelle j'ai repris un peu confiance en moi je pensais enfin que j'allais trouver ce qui me plaisait. On m'a orienté vers une prepa projet pour travailler sur mon projet pro : je pensais que "chef de projet" me correspondait sauf que vu le timing (début des vacances d'été 2021) les inscriptions étaient finis. Donc je me suis inscrite à une formation en PAO pour obtenir des compétences en plus pour reprendre ensuite mes études en septembre 2022. Cependant, ça ne s'est pas passée comme prévu. J'ai bien fait ma formation en PAO que j'ai obtenu facile (rien de difficile juste une formation de 8 mois CQP avec la moitié en stage en entreprise). Mais après cela m'a confiance en moi à dégringoler : j'ai vu les gens de mon âge dans ma formation (personnes de tous les âges) avoir un plan bien rodé et savoir pertinemment ce qu'ils voulaient faire. Moi rien n'allais je n'étais plus sur de vouloir faire chef de projet. J'ai chercher à faire des intérim mais rien ne me plaît, même si je sais que ce n'est que pour un temps je n'arrive pas à y aller j'ai peur de l'échec, j'ai peur de ne pas faire l'affaire et comme je nai pas du tout d'expérience dans le monde du travail c'est encore pire. Seulement voilà, je reste chez moi à chercher tout le temps quoi faire sur internet et ça me déprime j'ai l'impression d'avoir rater le début de ma vie, rien en me fait envie. Quand quelque chose me plaît, mon cerveau trouve tout suite un point sur lequel c'est pas possible et je pense tout de suite au pire scénario : à chaque fois que je trouve une voie je la recale toute seule. Je sais qu'on a l'impression que je ne fais rien, mais jessaie désespérément de trouver ce qui m'anime mais rien ne vient. J'ai peur de me mentir à moi même et de n'être qu'une bonne à rien qui se trouve des excuses, je pleurs quasi tous les soirs dans mon lit car je ne sais pas quoi faire. Pendant la journée, je joue beaucoup à ma console en essayant de me changer les idees : dès que j'arrête ça me revient en tête. J'aimerais aidée mon père qui est le seul à travailler avec ses problemes de sante pour une famille de 4. Mais j'ai peur de tout, peur de ne rien réussir. Surtout que je n'ai pas à me plaindre mon père est toujours là pour moi il me soutient tout le temps mais je me dit qu'il doit être déçu même si il ne me le dit pas, je suis déçu de moi même. On m'a toujours dit que je pourrais faire de grandes études et que j'en ais les capacités et que c'est dommages de les gâcher. Je m'en veux tellement mais je me sens prisonnière de moi même. J'ai besoin d'aide mais je me sens coupable j'ai l'impression d'attendre que ça tombe du ciel pour moi, j'ai peur de vivre ma vie. J'ai l'impression de ne servir à rien et je vois mon père tout les jours aller se ruiner la santé dans un boulot qu'il déteste tout ça pour nous faire vivre : je m'en veux tellement que j'ai un poids sur la poitrine à chaque fois que je me demande ce que je veux faire et j'ai l'impression que je ne sais où saurais rien faire même si on me dot le contraire.

Je suis désoler de la longueur de ce poste, je me suis un peu emballer je ne peu pas écrire tout ce que je ressens. J'ai déjà reçu des conseils de gens attentionnés notamment la maison locale qui m'ont dit que je pouvais le faire. Mais rien ne me donne envie, rien ne m'anime.
J'ai fais des démarches récemment pour faire un service civique, je voulais le faire à l'étranger de base mais ça risque d'être compliqué car je n'ai pas de revenu et on ne roule pas sur l'or.
Qu'est ce qui cloche chez moi ? Est ce que je suis juste paresseuse ? Ou bien on m'a vendu du rêve sur ma vie et quand je vois la réalité j'ai trop peur de la vivre ? Est ce que je vais trouver quelque chose qui me plaît un jour ?

Merci encore de vos réponses.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 11 OCT. 2022

Bonsoir,

Ce n'est ni une question de capacité ni de paresse mais une question d'objectif de vie et de motivation.
On a l'impression qu'on a toujours choisi pour vous et que cela vous handicape aujourd'hui.
D'une certaine manière vous reproduisez quelque chose de la vie laborieuse de votre père et vous n'avez pas envie de vivre sa vie dans un métier qui ne lui convient pas, c'est pourquoi vous partez battue. Il faudrait prendre le temps de creuser tout cela.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4281 réponses

22135 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2022

Bonjour
En trouvant ce qui vous plairait, vous risqueriez d'être plus 'degourdie' que votre père ne l'a été à l'époque. Alors, peut être que par peur de le dépasser, vous rendez ce chemin compliqué et source de désagrément. Ainsi vous faites comme lui : qqc que vous aimez pas.
La relation à votre père vous a t'elle comblée ? Ce que vous faites pourrait être une façon inconsciente de créer du lien à lui
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 OCT. 2022

Bonjour

Rassurez vous vous réussirez à trouver enfin votre voie.
Je peux vous aider à développer votre confiance en vous et ainsi vous accompagner en tant que coach dans le développement de vos projets.

Je vous propose si vous le souhaitez une première séance gratuite en visio conférence

Je reste à votre disposition avec bienveillance

Bien à vous

Mr keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

661 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,

Je tente l'interprétation suivante : si j'ai bien compris ce que vous ne dites pas mais qui transparait à travers vos mots/maux, vous avez peur de vivre la même vie que votre père, qui se "ruine la santé" depuis toujours, en choisissant un travail que vous pourriez "détester", tout ça pour vivre. Qui voudrait vivre ainsi, n'est-ce pas ? Donc pour chaque option qui se présente, vous voudriez que TOUT vous plaise à 100%, et si un petit inconvénient apparait, vous imaginez le pire (et si....). Du coup vous ne choisissez RIEN.
Ainsi vous vous auto-sabotez en ne choisissant rien plutôt que choisir un métier/des études que vous n'êtes pas certaine d'aimer à à 100%.
Seulement cet immobilisme vous fait vous sentir coupable, ce qui bloque encore davantage vos décisions et renforce votre immobilisme, car lorsque l'on se sent coupable, on ne se sent plus capable d'agir/décider.
C'est un cercle vicieux !

Vous pouvez commencer à comprendre qu'il n'y a pas de choix "parfait", et que dans tout choix que vous ferez, il y aura des avantages ET des inconvénient, mais que vous pourrez assumer si les avantages sont plus nombreux. De plus, les formations professionnelles sont de nos jours de plus en plus abordables avec le compte de formation, si bien que changer de voie devient possible, à tout âge...

Enfin, vous pourriez aussi examiner votre loyauté envers ce père que vous semblez mettre en place de "Sauveteur" de la famille. Pourriez-vous avoir une loyauté inconsciente, et donc une culpabilité, qui vous empêcherait de quitter le cocon familial et de laisser votre famille se débrouiller sans vous ?
C'est pourtant ce que la vie vous invite à faire : trouver votre voie et voler de vos propres ailes, en développant vos talents...

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative (EmètAnalyse), thérapie systémique du couple et de la famille, coaching de vie
(Visio consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1867 réponses

2675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,
Je pense que jusqu'à présent vous n'aviez pas fait vos propres choix : vous avez cherché à satisfaire votre entourage : vos parents étaient certainement très fiers de vos capacités, de vos bons résultats à l'école et il se peut que la petite fille que vous étiez ait cru qu'il fallait être "performante" pour être aimée. Tant que vous étiez dans le cursus scolaire, vous vous en êtes accommodée mais maintenant que vous devez faire un choix qui va vous engager professionnellement, cela vous fait paniquer parce que vous ne vous connaissez pas, vous ne savez pas quelles sont vos vraies aspirations et vous vous mettez la pression toue seule, par peur d'échouer.
En vous reconnectant à votre enfant intérieur, vous pourriez vous libérer de vos fausses croyances et conditionnements, apprendre à vous connaître, vous aimer et lever le voile de brouillard qui vous empêchent d'y voir clair.
Je peux vous accompagner sur ce chemin.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4577 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,

ne vous excusez pas pour la longueur de votre message, il permet bien au contraire d'avoir un grand nombre d'éléments concernant votre situation, ce qui permet de vous apporter un réponse plus précise.

Durant toute votre scolarité vous avez suivi le cursus de tout élève, avec une bonne réussite. Jusqu'au bac vous avez suivi la voie classique de l'orientation générale, et avez eu peu de questions à vous poser sur votre choix d'orientation professionnelle. Arrivée en DUT vous avez vécu une expérience à laquelle de nombreux étudiants sont confrontés, que j'appellerais une erreur d'aiguillage, ou un mauvais choix d'orientation. Ce petit grain de sable dans le parcours est tout à fait fréquent, et n'a en règle générale pour seule conséquence que de retarder d'une année la poursuite des étude. Chez vous ça a manifestement fait l'effet d'une bombe.

Vous vous mettez une forte pression pour correspondre à l'image qu'on attend de vous, ou du moins à celle que vous pensez qu'on attend de vous: une bonne élève, qui a tout pour réussir, qui peut faire de grandes études, etc... et cette erreur de parcours vous renvoi un sentiment d'échec que vous vous reprochez terriblement.
Vous culpabilisez, notamment par rapport à votre père, et vous imaginez sa déception, alors que lui même ne vous dit rien de tout ça. Vous faites ce qu'on appelle une projection. Petit à petit vous vous repliez sur vous même.
Penser à votre situation est source d'angoisse, et vous parvenez de moins en moins à vous y confronter. Vous vous évadez de votre réalité douloureuse, et chercher le refuge dans les écrans.

Une psychothérapie vous aiderait à comprendre les mécanismes qui vous ont amené à vous enfermer dans cette situation, et vous aiderait à retrouver le chemin de l'estime et de la confiance en vous que cette expérience à mise à mal.
Le soutien et à la bienveillance du ou de la thérapeute, vous permettrait d'y voir plus clair et de retrouver peu à peu le chemin de la sérénité.

Restant à votre disposition.

Agnès FAVARD, psychopraticienne (consultations en ligne et en cabinet)

Agnes Favard Psy sur Gardanne

179 réponses

483 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,

J'entends votre peine, votre colère. Et surtout vitrée volonté de vous en sortir dans votre vie qui démarre.
On vit tous avec des étiquettes que l'on nous colle. On vit tous avec des rêves qui ne sont pas les nôtres et que l'on essaie de nous faire vivre. Nos proches, notre entourage, nos professeurs, tous veulent le meilleur pour nous. Sans pour autant nous demander réellement ce que nous voulons. Et nous finissons par ne pas sa oir qui nous sommes.
En réalité Alis, je vais te proposer un conseil. Un coaching. Tu es perdu, tu as besoin de retrouver ton chemin et vers quel horizon naviguer. Je ne vais pas te dire ce que je ferai avec toi. Cela ne servira à rien. La méthode que j'utilise n'est pas connu. Sache seulement que je l'ai déjà utilisé pour des personnes tout aussi perdu que toi. A toi de me croire. C'est se lancer là dans l'inconnu. Et cela peut faire peur. Je sais, mais sache que si tu veux que je t'aide, je serai à côté de toi pas après pas .
Si tu veux que je t'aide dans un coaching pour te connaître autant toi même que le chemin que tu désires emprunter. Alors contacte moi.

Bailleul Rodrigue Psy sur Calais

57 réponses

54 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,

Vous êtes jeune, et bien souvent le choix des études et du métier à suivre, est un choix qui est pour le moins évident.
Je pense que cela arrive bien à plus de personnes que vous ne pouvez le croire.
Trouver une voie qui vous anime est plus ou moins difficile, c'est en faisant des expériences que vous pouvez choisir ce qui vous va ou pas.
(Pour ma part je me suis réorientée à 30 ans passé et j'ai dû travaillé sur moi pour accepter de quitter mon ancien poste pour aller vers là où je voulais...)
Une erreur d'orientation arrive, et ce n'est pas grave. Vous êtes jeune, vous allez pouvoir trouver votre voie.
De plus, le Covid a surement du bousculer plusieurs choses, donc dites-vous que vous avez du évoluer dans un contexte très spécial et incertain pendant 2 ans.
Le fait d'avoir commencé et pas terminé votre DUT vous pèse. Vous avez l'impression d'avoir échoué, et c'est normal de ressentir cela mais aujourd'hui cela vous poursuit. Je vous conseillerai de vous libérer de ce poids en premier lieu avec l'aide d'un thérapeute.
Si vous le souhaitez nous pouvons commencer un accompagnement, en ligne possible, j'utilise la technique de libération émotionnelle qui est l'EFT qui pourra vous aider à gérer vos peurs également.

A bientôt,
Lumineusement vôtre,

Roseline Troestler
Thérapeute psycho-énergétique

Roseline Troestler Psy sur Strasbourg

49 réponses

12 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis

Je ressens comme un besoin absolu de répondre à une pression familiale ou sociale et en même temps , vous voyez votre père faire.un travail dans lequel il ne semble pas s'épanouir.
Parfois il faut du temps pour se chercher , trouver son but de vie et trouver une profession qui fait sens.
Pour l'instant ce nest pas le cas mais je vous invite à continuer vos démarches.
Plus vous irez au contact des expériences et plus vous saurez définir ce qui vous convient.
Parfois un travail thérapeutique peut vous aider à définir vos qualités et trouver vos ressources .
A votre disposition
Clarisse Collet
Therapeute en Gestalt-Thérapie

Clarisse Collet Psy sur Herblay

85 réponses

24 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis,
vous avez un surplus d'émotions compliquées à gérer et ça ne vous permet pas de voir claire, mais aussi de vous détacher des toutes les attentes des autres et de vous même. ( c'est un poids lourd à porter)

Dans ce cas un suivi thérapeutique est vraiment bénéfique pas seulement pour naviguer vos émotions mais aussi pour apprendre à lâcher prise, vous faire confiance, vous pardonner et vous donner la chance de faire ce qui vraiment vous fait vibrer sans vous autosaboter.

Vous pouvez profiter de l'initiative en place sur cette plateforme cette semaine, par example.

En tous cas je reste à votre écoute et n'hésitez pas à me contacter si vous voulez approfondir.

Bien à vous
Simona D'Isanto

Simona D'Isanto Psy sur Paris

286 réponses

630 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 OCT. 2022

Bonjour Alis

Vous êtes angoissée et votre angoisse se cristallise sur votre projet de vie professionnelle.
Vous indiquez avoir des facilités pour réussir n'importe quelle orientations. Et pourtant vous bloquez.
- Peut être avez vous des attentes trop idéalisées pour votre avenir ? et donc vous autosabotez inconsciemment les projets afin de ne pas avoir à faire face à un futur 'pas à la hauteur' de votre idéal.
- Peut être y aurait il une dimension protectrice à rester dans le cocon familial avec votre papa qui prend soin de vous ?

S'il est légitime de souhaiter s'épanouir professionnellement, cela ne devrait pas vous bloquer dans votre autonomisation.. Peut-être devriez vous travailler en thérapie la question : en quoi ne pas parvenir à choisir/trouver une orientation me permet elle de répondre comme besoin ?

Enfin, concernant votre culpabilité vis à vis de votre père, il semble que votre père vous accompagne autant qu'il le peut et sans jugement sur vos hésiations professionnelles. Il est probable que vous soyez la seule de vous 2 pour qui cette situation est souffrante. Dans ce cas, le mieux est de vous ouvrir à lui le plus sincèrement possible et lui dire avec vos mots votre inconfort à ne pas pouvoir l'aider, à avoir la sensation de peser financièrement sur lui, etc..

Bon courage

Virginie Dhion

Virginie Dhion Psy sur Bouchemaine

229 réponses

482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13500

questions

réponses 137100

réponses