Je ne supporte plus mon fils

Réalisée par Anonyme77340 · 8 janv. 2022 Parentalité

Bonjour,

Je suis arrivé à un point où je ne supporte plus mon fils de 14 mois,
Je suis fatiguée..
Je sais que c’est « normal » d’avoir des coups de mous sauf que je n’arrive plus à être heureuse du tout.
Je ne lui montre pas mais je pense qu’il sent que je suis sur les nerfs ..
J’ai des idées noires envers lui.. je veux vivre seule sans mon conjoint ni mon fils.
Je me sens même plus horrible de dire tout ça.
Je veux tout plaquer. Mais j’ai quand même quelque chose qui me dit que ça rendrai mon fils malheureux...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 9 JANV. 2022

Bonjour,
vous semblez à bout et être seule sans votre fils vous permettrait d'avoir du repos, de retrouver votre vie d'avant.

Ses idées sont-elles passagères ?
Dormez-vous bien ?
Vous sentez-vous soutenue par votre conjoint ?

Si vous avez répondu non à ces 3 questions, un soutien peut vous être utile dans cette période de votre vie.

Caroline Daufouy
Spécialiste de la relation parent-enfant


Anonyme-383463 Psy sur Ancenis

24 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JANV. 2022

Bonjour,
C'est difficile de vivre ce que vous traversez... Envie de fuir au loin car tout ce qui vous entoure vous oppresse, vous agresse, et surtout votre bébé qui vous sollicite constamment.

Je ne vous juge pas, je pense que vous êtes dans une énorme souffrance et que vous ne voyez pas comment en sortir. Pour l'heure, votre premier mécanisme de défense et de "mettre" à distance émotionnelle votre enfant et donc par conséquent, celui-ci doit j'imagine encore plus vous demander.

Cela fait surement longtemps que vous trainez une DEPRESSION POST-PARTUM qui n'a pas été considérée à temps, mais là vous vivez très certainement un BURN OUT MATERNEL. Il est URGENT de prendre rendez-vous avec un professionnel pour vous aider à sortir de là. En parallèle, il est également important que vous puissiez retrouver du temps seule, et que d'autres personnes puissent s'occuper de votre bébé.

Je reste à votre écoute si vous souhaitez prendre rendez-vous,
Avec tout mon soutien.

Selena Lunardi,
Accompagnement parental & familial.

Selena Lunardi Psy sur Aix-en-Provence

38 réponses

99 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JANV. 2022

Bonjour Anonyme,

Vous ne dites pas dans votre courrier si c'est votre premier enfant?
Vous semblez complètement chavirée par votre situation.

Vous semblez être dans une grande souffrance et ne plus savoir comment faire face à part fuir.
Il 'est jamais bon de se précipiter et de prendre des décisions trop hâtivement surtout sans comprendre ce qui vous arrive.

Dans votre situation je vous conseille vivement de vous faire aider sans culpabiliser.

Faire appel à un professionnel va vous donner la possibilité d'être soutenue, comprise et de mettre des mots sur vos angoisses.
Oui votre enfant va souffrir si vous partez, tous le monde va souffrir.

Donnez vous la chance de passer ce cap avec recul puis vous prendrez les décisions qui vous semblent bonnes mais pas sur un coup de panique et de désespoir.

Courage.

Je reste à votre écoute.

Sandrine Filleul
Psychanalyste.Thérapeute.
Evry Courcouronnes. Doctolib

Sandrine Filleul Psy sur Evry

659 réponses

326 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JANV. 2022

Bonjour,

14 mois, c'est très petit, c'est un âge qui demande beaucoup d'attention et de présence et qui donc peut prendre beaucoup d'énergie.
Cependant, si la fatigue s'installe et joue sur votre moral, c'est très probablement parce que vos besoins n'ont pas été écoutés et nourris depuis longtemps.

Vous gagneriez à vous faire accompagner pour vous offrir, en tout premier lieu, un espace-temps rien que pour vous, et puis pour vous aider à mieux vous connaitre, apprendre à comprendre le langage de votre corps, accorder de l'écoute à vos émotions et à vos besoins, et ensuite vous affirmer, oser poser des limites, faire des demandes aux autres pour vous rendre la vie plus belle.

Un regard extérieur vous aiderait en outre à trouver des solutions pragmatiques. Vous n'êtes pas seule, votre conjoint a sans doute un rôle à jouer auprès de vous, mais vous avez la responsabilité de ne pas tout prendre à votre charge, de le laisser faire sa part, de sortir des schémas fusionnels qui consistent à vouloir tout faire pour les autres, quitte à se nier soi-même et à fuir à tout prix le conflit.

Je vous propose d'en échanger de vive voix car cela vous aiderait à mieux cerner ce qui est en jeu pour vous et dans vos relations et à avoir des pistes concrètes pour faire autrement.
Sentez-vous à l'aise de m'écrire ou de m'appeler, je me ferai un plaisir de vous aider et de répondre à vos questions.

Belle journée à vous et au plaisir de vous entendre.

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1207 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour,

Merci pour votre message.
La fatigue peut plonger dans un état de vulnérabilité dans lequel les émotions négatives sont amplifiées et prennent le dessus. Il existe des solutions pour prendre du recul et faire des choix éclairés.
Avec l'aide des fleurs de Bach par exemple, vous pouvez retrouver un équilibre. Il existe 38 fleurs et chacune correspond à un état émotionnel précis : culpabilité, épuisement, doute, peur de craquer et commettre l'irréparable... etc.
Les fleurs de Bach sont particulièrement adaptées aux jeunes mamans. L'arrivée d'un enfant est un bouleversement important dans la vie d'une femme et d'un couple, ne restez pas seule avec ces tourments.

Je reste à votre écoute

Prêle Loiseau
Florithérapeute agréée par le Centre Bach
Professionnelle en régulation émotionnelle Tipi certifiée

Prêle Loiseau Psy sur Pau

174 réponses

87 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour,
Je vous invite à prendre soin de vous, du temps pour vous. Prenez le temps de vous ressourcer.
Ne restez pas seul, ne vous enfermez pas dans cette souffrance et cette solitude.
Je me permets de vous dire cela en tant que femme, que maman, mais aussi par expérience personnelle et professionnelle.


Belle journée,
Dorine

Dorine Lanceleve Psy sur Saint-Avertin

11 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour,

Merci de venir ici tirer ce signal d’alarme.
Vous avez besoin de repos, vous avez besoin de soutien.

Tout d’abord, est-ce que le père de votre enfant pourrait prendre le relai pendant un petit temps ? Quel est son degré d’investissement auprès de votre fils, quelles sont ses disponibilités ?
Qui s’occupe de l’enfant pendant la journée, vous ou quelqu’un d’autre ?
Est-ce que vous avez pu dire au père de votre enfant ce que vous ressentez ? C’est d’abord vers lui que je vous invite à vous tourner. Il est parent autant que vous, et s’il faut qu’il s’arrête de travailler le temps que vous vous occupiez de vous, c’est maintenant.

Pour aller plus profondément dans ce questionnement, je vous propose ensuite de revisiter votre histoire. Que s’est-il passé lorsque vous aviez 14 mois ? Est-ce que vos parents étaient disponibles pour vous ? Y aurait-il eu un événement, une situation ou un traumatisme qui resurgirait aujourd’hui à travers votre fils ?

Prenez le temps de bien cerner tout ce qui se rejoue pour vous. Choisissez un-e thérapeute pour vous accompagner dans cette introspection.

Dans l’urgence, vous pouvez aussi contacter la PMI de votre secteur et un-e assitant-e social-e, afin de trouver des solutions transitoires pour la garde de votre enfant.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2170 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour Madame,

Ne culpabilisez pas, vous êtes en dépression post partum cela touche une femme sur trois, j’ai connu cela également. C’est difficile et on vit avec la culpabilité de développer de tels sentiments. Ne restez pas seule en souffrance.

Prenons contact

Excellent dimanche

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10893 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Re bonjour
Ma première réponse n'est pas parue, je pense que cela va être rectifié
Bien cordialement

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3473 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour,
Les mots me manquent, la situ

Dorine Lanceleve Psy sur Saint-Avertin

11 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2022

Bonjour,
Il semble que vous êtes au bout du rouleau.
Sans doute trop de charges, mentales, émotionnelles, et de responsabilités (métier, organisation etc) vous ont amenée à ne plus trouver de sens à ce que vous vivez.
Je pense que vous pouvez, déjà en parler à votre médecin, qui vous prescrira un arrêt maladie, un anti-dépresseur si lui comme vous sentez que cela peut vous apporter du soulagement, et surtout entreprendre une psychothérapie pour prendre soin de vous sur le plan personnel et psychologique
C'est avec plaisir que je vous accompagne dans cette démarche
Bien cordialement

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3473 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour,

votre message est extrêmement courageux et en même temps révèle un état de désespoir. Votre situation n'est pas si rare que ça, mais elle est tabou. Des solutions existent. Il faut que vous vous reconnectiez à vous-même, à vos désirs, au sens que vous donnez à vos choix, (passés, présents et futurs) et à votre rapport à votre enfant, votre projet maternel, votre vie de couple. Tout cela, même si cela vous parait insupportable à assumer en ce moment, n'est pas arrivé par hasard, et une partie de vous l'a souhaité. Vous traversez une phase très compliquée qui vous oblige à tout redéfinir, mais c'est une opportunité, vitale et belle en même temps. personne ne vous juge ici.

Contactez un.e thérapeute et faites-vous accompagner pour clarifier les choses, prendre du recul, réapprendre à prendre soin de vous, différemment, et surtout pour retrouver votre énergie vitale, sans laquelle rien n'a de sens ni n'est possible, le reste suivra. Vous êtes à bout mais vous n'êtes pas condamnée à mourir ou partir. Ça va aller, vous avez déjà fait un premier pas important en écrivant. Passez au deuxième...

En ce qui me concerne, je suis psycho praticien (TCCE : thérapies cognitives, comportementales et émotionnelles), coach (PNL : programmation neuro-linguistique) et maître en philosophie. Je peux vous proposer des séances à distance et/ou dans mon cabinet à Paris. La première séance par téléphone est offerte. N'hésitez pas.

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

562 réponses

462 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour,
Il y a urgence à vous reposer quelques jours en dehors de votre foyer : voyez votre médecin traitant pour qu'il vous prescrive un arrêt de travail, confiez votre petit garçon à un proche ou demandez à votre mutuelle si vous pouvez bénéficiez d'une aide extérieure (heures de garde, de ménage etc...). Allez dans votre famille ou chez des amis, dormez, marchez dans la nature.
Il y a quelque chose qui ne tourne plus rond dans votre vie en ce moment et c'est le fait que vous vous accrochiez, que vous soyez dans le déni qui vous a menée au burn out.
Est-ce dans votre vie conjugale ? professionnelle ?
C'est en vous faisant parallèlement aider sur le plan psychologique que vous trouverez des réponses et pourrez sortir de cet épisode.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4571 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour, ceci est un message de detresse, vous n’êtes pas seule, votre conscience vous dictes que c’est mal.
Vous savez, vous n’êtes pas seule. Je peux vous aider et j’ai aidé une patiente la semaine dernière.
Je suis disponible. Alban Griziaux

Alban Griziaux Psy sur Sartrouville

124 réponses

28 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour,

Tournez-vous, au plus proche de chez vous, vers les centres médicaux psychologiques, médecins, votre famille, faites-vous aider, avec accompagnants, aides à domicile, ne restez pas seule. Un burn-out extrême, n'est souhaitable pour personne.

Parlez-en à votre conjoint, dites lui que vous avez besoin de repos. Mais, ne sombrez pas dans cet extrême impensable, ce petit enfant n'est pas responsable.

Prenez un temps de repos, même à l'extérieur, en espérant que vous ayez de la famille, pour vous épauler.

Il s'agit que personne ne soit, strictement, en souffrance. Personne.

Il n'y a que des solutions. Pour un temps, trouver la meilleure condition, pour vous et pour le bien de tous. Que tout le monde soit protégé, dans ce moment.

Un temps de repos pour vous.

Des solutions pour votre petite famille, en attendant.

Je vous espère, courageuse, quand au bon choix.

N'hésitez pas, même, à appeler les pompiers, en cas, de nouveau, de pensées extrêmes, ils vous emmèneront vous reposer, et j'espère, avec une solution, pour garder votre enfant, bien, à la maison, votre conjoint, en congé, peut-être.

Négociez ces solutions, avec bon sens. Et cela ira mieux.

Ne perdez pas ce courage ultime.

Nous sommes tous vulnérables. Nous devons nous entraider.

Sarah.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

145 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour,

Je suis vraiment navré d'apprendre ce qui vous arrive !
Mon conseil serait de faire une thérapie afin de vous reconnecter à vous même et retrouver du sens dans votre vie. Pour trouver précisément ce qui vous maintien dans cette situation.

Je suis à votre disposition si besoin
Prenez soin de vous

Damien Launay

Damien Launay Psy sur Villeurbanne

335 réponses

998 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour.

Je ressens chez vous un ras le bol et un besoin de reconnexion à vous même. Un besoin de vous affirmer en tant qu'être distinct des autres.

Observez tous les les "je" en début de phrase. C'est comme si c'était le moment de penser à vous en priorité mais cela ne veut pas dire forcément de laisser tomber définitivement votre famille.

Mais peut être qu'il y aurait des ajustement à faire. Apprendre à vous prioriser.

Vous savez dans les avions le pilote est claire :

"en cas de problème mettez d'abord le masque à oxygène sur vous pour pouvoir ensuite aider les autres." Si on ne met pas le masque d'abord sur soi on risque l'asphyxie et on ne peut plus respirer !

En effet un peu d'égoïsme ne fait pas de mal afin de se sentir mieux et donc par effet logique de mieux s'occuper des autres.

Pourquoi ne pas montrer vos émotions ? Elles doivent bouillonner en vous ?

Une meilleur compréhension de vos émotions et de vos besoins ainsi une satisfaction de ceux vous permettrait de vous libérer. Et surtout d'extérioriser et d'exprimer vos ressentis du moment. Car plus vous tentez de les cacher plus cela va vous épuisez et créer une tension.

De plus peut être avez vous besoin de vous reconnecter à vous même ?
Vous connaissez vous vraiment ?

Comment savoir où aller si on ne se connait pas ?
Comment savoir où aller si on ne connait pas ses valeurs ?
Les valeurs sont comme une boussole qui nous indique le chemin de notre épanouissement personnel. Ce qui a du sens, ce qui est vraiment important pour nous (par pour l'autre).
Comment savoir où aller si on ne connait pas mission de vie ? Qui on veut être et ce qu'on veut apporter au monde qui nous correspond.
Comment savoir où aller si on ne connait pas sa personnalité ? Comment on fonctionne, on raisonne, on se comporte ? Et chaque personnalité est adaptés à certaines activités.

La découverte de soi est passionnante et c'est un bon moyen de gagner en estime, confiance en soi et en épanouissement personnel. Car vous savez que vous allez dans la bonne direction. La direction de qui vous êtes vraiment. Vous êtes alignez. Vos actions sont utiles.

A votre écoute si besoin.

Mathieu PÉRÉ-ESCAMPS, Praticien en Psychothérapie et Coach (Certifié EFPP)
Spécialisé en Analyse, Thérapies Brèves et PNL.

Mathieu PÉRÉ-ESCAMPS Psy sur Eysines

523 réponses

571 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Un nourrisson peut être très exigeant et demande beaucoup d'attention

Vous êtes très fatiguée et sur les nerfs.

Parlez de tout ça et demandez de l'aide à votre conjoint (qu'il prenne le relai) pour prendre du temps pour vous et prendre soin de vous même un peu tous les jours.
Vous êtes une équipe.

C'est essentiel que vous recouvriez de l'énergie. Pour vous, et pour donner de l'amour à votre fils.

Car les enfants ressentent tout

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

395 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour et merci pour votre témoignage. Il n'est pas temps de tout plaquer, mais de vous faire aider pour prendre un peu de recul. Parlez à votre conjoint de votre mal être sans culpabiliser, trouvez la possibilité de confier votre enfant à votre entourage pour souffler en couple ou seule. Penser à vous et vous reposer à distance de votre fils en lui parlant de votre extrême fatigue. Les enfants de cet âge sont des éponges émotionnelles, il ressent vos tensions et difficultés relationnelles avec lui. Prenez le temps de le rassurer en lui disant que vous allez vous faire aider pour aller mieux. Je suis toute à votre écoute pour un premier contact par téléphone sans engagement et nous verrons ensemble comment je peux vous aider à reprendre pied et confiance en vous.
En toute bienveillance.
Chantal Rivière psychologue clinicienne

Chantal Riviere Psy sur Lyon

188 réponses

153 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2022

Bonjour,

Ne culpabilisez pas mais il est urgemment temps de déléguer
et d'aller vous ressourcer quelques jours seule afin de
recharger vos batteries, vous n'êtes pas une super woman
et on a toutes besoin à un moment ou un autre de faire un break
pour se retrouver.

Je reste à votre écoute.

Karine Lozano Art-thérapeute et coach en psychologie positive.


Karine Lozano Psy sur Tours

290 réponses

117 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses