Je suis toxique

Réalisée par Marie-d · 23 avril 2020 Thérapie brève

Bonjour,
Aujourd'hui, j'ai réalisé que j'étais toxique d'abord avec mon fils de 5 ans, que j'ai humilié ( je m'en veux tellement), parce qu'il n'arrivait pas à faire un devoir. Ce qui arrive souvent.
Sur le moment, j'étais en colère contre lui, je n'arrivais pas du tout à être compréhensive et calme.
Je suis sortie prendre l'air et j'ai commencé à ressasser, et à culpabiliser d'avoir fait subir ça à mon enfant que j'aime tant, et j'essayais d'imaginer le futur, lui grand et pas sûre de lui et moi à toujours le critiquer et là, c'était un cauchemar d'avoir imaginé ce futur, que je préfèrerais qu'il reste imaginaire.
Finalement, j'avais compris que j'avais une relation toxique avec mon fils et mon mari aussi, même si je leurs exprime tout mon amour tout le temps mais je n'arrive pas à canaliser ma colère. j'aimerai vraiment commencer à travailler sur moi, que me conseillez vous ?
PS: j'ai eu des parents qui étaient violents envers eux et nous, on exprimait jamais nos émotions.
Merci d'avance pour votre retour.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 24 AVRIL 2020

Bonjour Marie-d,

Le fait de ne pas avoir su être calme et compréhensive avec votre enfant ne fait pas de vous une mère toxique.
Dans votre famille vous avez vécu dans une ambiance de violence et de froideur en même temps et aujourd'hui ce passé est encore présent au point que vous avez l'impression de le revivre à rôles inversés, étant vous même le parent maltraitant, ce que vos parents vous ont fait vivre. Vos parents n'ont pas été un modèle affectif et relationnel pour vous identifier et aujourd'hui, confrontée à votre parentalité, vous devez construire votre manière d'être et de réagir face aux émotions et aux inquiétudes que les comportements des enfants peuvent parfois susciter. Il vous faut donc apprendre ce que vos parents n'ont pas été en capacité de vous transmettre...Cela passe par le questionnement et les erreurs, comme tout apprentissage!
Si vous êtes tentée par un travail sur vous même, vous pouvez soit vous tourner vers un travail de psychothérapie intégrative, soit vers un travail de soutien à la parentalité (ou guidance parentale).
Bien à vous
Martina Gobron
Psychologue-Psychothérapeute
en ligne et à Lille

Martina Gobron Psy sur Lambersart

25 réponses

53 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AVRIL 2020

Bonjour Marie,

Vous décrivez les comportements "toxiques" que vous avez avec votre conjoint et enfant. Ce ne sont pas forcément des comportements "toxiques". Ce sont plutôt ce que j'appelle des comportement dysfonctionnels. Ils peuvent être dû à la situation actuelle de confinement qui vous stresse et angoisse et qui vous rend moins tolérante, patiente.... Mais que ces comportements soient passagers ou réguliers, cela n'empêche pas le fait d'essayer de les diminuer. Pour cela, il faudrait pour faire accompagner par un thérapeute familiale pour comprendre pourquoi vous avez ces comportements, afin de pouvoir mettre des actions en place pour améliorer la situation.
Aux vues des comportements de vos propres parents, il paraît évident que vous reproduisez le même schéma (ce qui est extrêmement fréquent.

Le premier travail que vous pourriez faire serait d'acquérir des compétences en communication non violente, qui vous apprendrai à accueillir les émotions de vos enfants, à vous exprimer fermement mais avec bienveillance., En vous faisant aider par un(e) thérapeute familiale, vous pourriez aller dans ce sens. Personnellement en tant que thérapeute familiale formée à la communication violente, je vous conseillerai un(e) thérapeute avec les mêmes compétences que les miennes.

Pour info, si vous le souhaitez, je pourrai être cette thérapeute. Je consulte également par telephone et visio.

Sandrine Mallet Lecharny
Thérapeute de couple et familiale

Sandrine Mallet Lecharny Psy sur Montpellier

60 réponses

27 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AVRIL 2020

Bonjour,
Belle prise de conscience, bravo !
Votre colère s'adresse manifestement à votre enfance, et ressort aujourd'hui, ce qui ne vous convient pas.
Oui cela se travaille, n'hésitez pas.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)
Pendant la période de confinement, j’assure mes séances par FaceTime, WhatsApp, Skype, Zoom et téléphone

Sylvie Protassieff - Psychologue Psy sur Paris

813 réponses

503 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2020

Bonjour Marie-d,

Quelle belle prise de conscience et beau cadeau que vous vous faites en prenant conscience de certains schémas.
Il n y a pas de parents parfait et oui c'est normal de culpabiliser dans la mesure ou cela ne fais pas partie de vos valeurs éducatifs.
Un travaille sur votre parcours serait bénéfique .
J accompagne avec l hypnose et la thérapie Brève Solutionniste.



Bien a vous

Aminata Sylla Psy sur Noisy-le-Grand

49 réponses

50 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2020

Bonjour Marie, et merci pour ce message.
Oui j'entends que vous souhaitez travailler sur votre colère.. apprendre à l'exprimer, la canaliser, plutôt qu'elle vous déborde et ait ces conséquences néfastes pour votre entourage proche.
La colère est effectivement une émotion emplie d'une forte énergie, à laquelle il est difficile de faire face.. Sans avoir appris à y réagir, nous avons vite tendance à être agressifs ou blessants pour nos proches. A la fois cette colère est là pour vous signifier qu'une situation ne vous convient pas, qu'elle est peut-être injuste ou insatisfaisante. Il est important d'écouter cela également.
Vous avez tout à fait ciblé ce sur quoi vous pourriez travailler lors d'un travail thérapeutique. Ce qui est un excellent point de départ.
Jetez un oeil aux différents profils sur ce site et faites votre choix, en faisant confiance à votre intuition.
Sentez-vous libre au bout d'une séance ou plusieurs d'exprimer si l'accompagnement ne vous convient pas, et vous avez le droit d'essayer avec un.e autre praticien.ne !
Bien cordialement,
Sébastien,
psychopraticien centré sur la personne et la relation.

Sébastien Irola (Français/English) Psy sur Le Peyrat

217 réponses

316 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2020

Bonjour,

La colère est en effet très toxique, quand elle s'exprime de manière virulente et parfois de façon injustifiée. Le fat que vous en ayez pis conscience est déjà un premier pas pour trouver des moyens pour la résoudre.
Je vous propose mon approche, basée sur la thérapie par hypnose, associée avec des outils connus pour être très efficaces sur la gestion, la régulation des émotions négatives. La colère n'est pas toujours négative, parfois elle est même tout à fait justifiée, et il serait intéressant pour vous de trouver l'origine de cette colère, peut-être en lien avec la violence de vos parents, pour désensibiliser ces expériences au fond traumatisantes.

Vous pouvez me contacter pour toute demande de renseignement .

Bien à vous

Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

419 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 AVRIL 2020

Bonjour Marie,
Que vous ayez eu un comportement dysfonctionnel avec votre enfant et/ou votre conjoint ne fait pas de vous un être "toxique".
Si c'était le cas, il n'y aurait pas chez vous cette prise de conscience ni le sentiment de culpabilité, qui sont la preuve de votre santé psychique.
Vous évoquez avoir eu des parents violent qui n'autorisaient pas l'expression des émotions (et donc niaient vos désirs et besoins émotionnels). Il n'y a pas besoin de chercher ailleurs l'origine du comportement que vous avez simplement reproduit dans votre propre système familial, ce qui est assez fréquent. Il y a à comprendre que, pour des raisons qui appartiennent à leur propre histoire, vos parents n'avaient pas la compétence de gérer leurs propres émotions et désirs, et qu'ils n'ont donc pas pu/su vous transmettre un savoir-faire dans ce domaine.

Le premier travail que vous pourriez faire serait d'acquérir ces compétences, en vous faisant aider par un(e) psychothérapeute. Ce qui vous permettrai d'identifier les désirs qui motivent vos émotions, de les exprimer en terme de demande ou de remarques plutôt que sous forme de reproches, et de mettre en place les bases de la communication et de la relation bienveillantes auxquelles vous aspirez.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnose, Sophrologie
(Pendant le confinement, uniquement sur téléconsultations. Modalités : me contacter)

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1061 réponses

1387 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9800 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12200

psychologues

questions 9800

questions

réponses 56250

réponses