Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

jouer la sauveuse / psy en herbe

Réalisée par gioia-blow le 12 mars 2018 3 réponses  · Psychologue

Bonjour

j'ai commencé à poser une question vendredi que j'ai validé avant de l'avoir complètement finalisée

Voici le texte


J'ai 26 ans et depuis mon plus jeune âge j'essaye de "jouer la sauveuse / psy" avec les autres. Tout a commencé à mes 8 ans avec ma maman qui était victime de violence conjugales. Puis au lycée où j'ai tout de suite été attirée par une fille à priori joviale mais avec un côté un peu mystérieux, elle a d'ailleurs fait une TS lorsqu'on était en terminale. On s'est ensuite perdue de vue. Idem à l'université j'ai sympathisé avec une fille qui avait aussi un côté un peu sombre.

Mi-janvier pour différentes raisons de mal-être j'ai fait une TS et durant mon hospitalisation j'ai sympathisé avec une fille venue pour la même problématique que moi Je crois qu'elle a compris qu'inconsciemment je voulais jouer la sauveuse l'aider mais aujourd'hui je me retrouve dépassée par cette situation, elle m'appelle moi en cas de down angoisses.

Je suis moi-même suivie par un psychiatre depuis un an pour troubles alimentaires, et crise existentielle virant en dépression.

Je me pose des questions sur mon besoin de vouloir "jouer la psy en herbe" avec les autres. Je me rends compte que ça me joue des tours.

Comment arriver à prendre de la distance avec la détresse le mal-être des autres?


Merci Docteur Martin-Prével pour votre réponse.

J'ai en effet pensé à reprendre des études pour devenir psychologue. Mais je pensais que ce métier est fait pour des personnes qui arrivent mieux à se protéger / prendre du recul.

angoisses , crise

Meilleure réponse

Bonjour Gioia-Blow,

il n'est bien sûr pas question d'exercer ce métier en se laissant déborder, envahir, par la détresse, le mal-être, des autres. Mais il n'est pas non plus question de pouvoir l'exercer avec la moindre efficacité si on n'est pas capable de ressentir en soi cette détresse et ce mal-être.

Vous avez donc déjà en vous cette condition première indispensable. Si maintenant vous suivez une psychothérapie qui vous apprend à trouver cette juste distance avec les émotions des autres, parce qu'elle vous apprendra à trouver la juste distance avec vos propres émotions, alors rien ne s'opposera à ce que vous deveniez psychothérapeute. Si vous le souhaitez : ce n'est certes pas une obligation non plus...!

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Il est difficile d'envisager de devenir psychologue sans avoir fait auparavant un travail personnel qui nous permette d'être au clair avec nos propres conflits psychiques internes. Avancez au mieux dans votre psychothérapie actuelle et ensuite voyez si vous souhaiter toujours entreprendre un cycle universitaire BAC+ 5ans suivant la spécialité que vous aurez choisi cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2018

Logo Marie-Laure BERNARD Marie-Laure BERNARD

35 réponses

23 J'aime

Bonjour,

Vous faites vous-même le lien entre votre enfance et la position que vous avez adoptée vis-à-vis de votre mère, et le fait qu'adolescente puis jeune adulte, vous reprenez cette même posture vis-à-vis de jeunes femmes en détresse.

Ce faisant... vous avez oublié votre propre détresse qui s'est rappelée à vous et par rapport à laquelle vous êtes en travail. Vous parlez d'un suivi psychiatrique, mais celui-ci est-il aussi et d'abord thérapeutique?
Si oui, c'est bien au sein de vos séances qu'il vous faut amener la question que vous nous posez ici: pourquoi vous jouer la sauveuse? Et ce faisant, que cherchez-vous à sauver pour vous-même?

N'hésitez pas à voir du côté de la psychanalyse si vous vous sentez prête à aborder votre propre histoire...

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2018

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

1199 réponses

4153 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
vouloir

1 réponse, dernière réponse le 12 Mars 2018