La néophobie alimentaire chez l'adulte ? Qui consulter ?

Réalisée par sam le 30 janv. 2014 Troubles du comportement alimentaire

J'ai 24 ans et je n'aime pas grand chose ou plutôt il y a beaucoup d'aliments que je n'ai jamais goûté : légumes, fromages, sauces, etc. Rien qu'une tomate me fait peur, je fais un blocage avec beaucoup d'aliments, comme les enfants. On me dit toujours que je fais des manières, mais c'est tellement dur d'essayer et plus je vieillis et plus ça m'agace de ne rien aimer, j'en ai marre de manger la même chose depuis des années. Est-ce que je dois consulter un spécialiste ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Sam,

il existe un outil pour vous permettre de traiter vos blocages, en psychologie comportementale. Vous devez vous adresser dans votre région à un Maître Praticien en Programmation Neuro Linguistique, qui saura vous accompagner dans le changement de comportement et pour travailler sur vos états internes.

Je reste à votre écoute pour plus d'informations sur ce thème.
Bonne continuation

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, j'ai le même problème alimentaire que vous (neophobie) depuis toujours et j'aimerais vraiment m'en débarasser.
Avez-vous trouvé une solution ?
Bon courage

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour à tous,
J'ai 29 ans et je traine encore et toujours ce même problème et, je l'avoue, ça commence à être vraiment problématique et pour être franche ça me pourrie la vie.
Je ne connais personne qui soit dans la même situation et je cherche à trouver des gens comme moi pour discuter et comprendre cet enjeu.
J'ai cogné à plusieurs portes mais je n'ai malheureusement pas trouvé quel'un à qui en parler...
Aidez-moi s'il vous plait, je n'en peux tout simplement plus...

Gab

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, c'est ça, bravo à toi si tu as dépassé çaa. Moi toujours pas, et pourtant je suis enceinte, je me dis je dois manger des légumes pour mon.bébé mais impossible. Je vais faire avec tant pis, je n'ai pas de carences c'est le principal

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sam,

J'ai 21 ans et j'ai/j'avais exactement le même problème. Mon alimentation se résumait à : pâte, semoule, riz, ketchup, pain, petit pois, maïs, que quelques gâteaux (au yaourt, au chocolat), du nutella, du pain. Il y avait sûrement quelques aliments en plus par ci par là, mais en gros, quasiment pas de légumes, pas beaucoup de fruit, pas de viande, pas de poisson.

Ce problème m'a fait pleurer à la garderie de nombreuses fois pendant le repas, je me rappelle très bien du jour où mon père m'a emmené manger hors de la cantine un jour et j'étais trop contente, je ne suis pas partie en 6ème au voyage au ski avec la classe (parce que j'avais peur qu'on me force à manger), etc.

Jusqu'au jour où j'ai eu envie de partir 3 mois en Allemagne, dans une famille. Je me suis dit : Alice, tu ne pourras pas manger de tout, mais il FAUDRA que tu fasses un effort pour au moins, goûter un petit peu. Après ces trois mois j'ai mangé un petit peu de carotte et de concombre et de la viande blanche.

Puis, la deuxième étape a été celle de la colocation et la rencontre de nouvelles personnes à la fac. J'ai réussi à goûter (des rikikis bouchées par ci par là encore une fois, quand le contexte était favorable). Et depuis maintenant 3 ans je fais pleins pleins d'effort, je goûte un peu plus facilement. Il m'arrive de manger en "grande" quantité des trucs que je n'avais jamais goûté avant.

Enfin bref, il m'a fallu de changer mes "habitudes" c'est-à-dire de voir d'autres gens que ma famille qui ont leurs habitudes alimentaires, vouloir me "socialiser" (sachant que ça passe beaucoup par le repas). C'est très dur ! Mais maintenant je suis super fière de moi, j'ai fait pleins de progrès.

Donc il faut y croire !

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Je n'ai toujours pas réglé ce problème, et même étant enceinte je suis incapable de me forcer à manger ces aliments. Merci à tous pour vos réponses et cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sam,

Pour ma part, j'ai 46 ans et je traine la néophobie alimentaire depuis ma naissance.

J'ai tenté toute sorte d'approches pour m'en sortir. Que ce soit en psychologie, psychiatrie, thérapie comportementale... Rien ne fonctionne !

C'est plus qu'un simple comportement dérangeant, il ne s'agit pas seulement de pouvoir mettre un aliment dans notre bouche... on doit aussi être capable de le mastiquer, le goûter, ressentir la texture et l'avaler. Ce n'est pas qu'une question de goût ou de caprices comme beaucoup le pensent !

Pour ma part, aucun médecin, thérapeute ou autre charlatan n'a pu faire autre chose que vider mon compte en banque. Et ma situation alimentaire n'a pas évoluée d'un poil.

J'ai décidé que, même si c'est difficile à vivre, je vais vivre avec. J'en ai marre de me battre contre moi-même.

Je te souhaite bonne chance dans ton cheminement.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

J'ai 43 ans et j'ai le même problème que vous. Je ne mange aucune viande, aucun légumes, aucun fromage ni poisson. Cela se limite à des patates frites ou vapeur, du riz à la sauce tomate et de la pizza (sauce tomate et un peu de gruyère) et depuis peu des sachets de potages légumes sans aucun morceaux sinon je mange beaucoup de yaourt, jus de fruit, chocolat dont mon fameux nuttela et beaucoup de viennoiseries.

Ma mère a essayé de me faire suivre par divers spécialistes mais je n'ai jamais changé mon alimentation, le pire c'est que ma fille de 4 ans suit la même voie mais je pense que c'est dû à une maladie découverte à l'âge de 2 ans. Mais pour moi je n'en connaîs pas la cause, je n'ai pas envie de goûter et cela me fait même peur et devient hystérique quand quelqu'un essaye de me mettre de la nourriture devant ma bouche. en fait la nourriture me dégoute.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Oui, vous devez voir un spécialiste en tant que psychologue en néophobie et un diététiciens dans la spécialisation des troubles alimentaires. il est important d'identifier les symptômes de l'ordre de crise choix alimentaire.

Les causes sont généralement anciennes. Il peut s'agir de chocs émotionnels, traumatismes...

Je pense qu'il vous faudrait donc consulter.

Cordialement,
Olivier DAWANT
psychologue à Caen

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir,

Votre impossibilité à découvrir de nouveaux aliments peut trouver une solution avec une consultation psychologique mais aussi diététique afin de pouvoir trouver des goûts, des saveurs et des textures qui sont susceptibles de vous plaire. Avoir peur de ce qu'on ne connaît pas arrive souvent, ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas de solution.

Cordialement,
Audrey Le Mérer

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sam,

A partir du moment où vous exprimez un mal être et que celui-ci vous empêche de vivre normalement et vous fait vous poser toutes ces questions, il faut bien sur consulter. Peu importe le nom que l'on met sur sur vos problèmes, il faut qu'un professionnel vous écoute et puisse vous comprendre et vous aider. Vous devez trouver avant tout quelqu'un qui vous inspire confiance et qui puisse vous accompagner, quelle que soit sa méthode. Vous chercherez ensemble la cause de vos troubles et je ne doute pas que vous puissiez aller rapidement mieux.

N'hésitez plus, bon courage, cordialement.

Christie Nester Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple Paris 17e

THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE Psy sur Paris

120 réponses

582 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Ce que je retiens de votre écrit, c'est "comme les enfants". Certes on peut comprendre que vous en ayez assez de toujours manger pareil, mais au moins vous vous alimentez.

Il s'agit plus d'une relation infantile à la nourriture, mais aussi au relationnel. Car on peut imaginer combien cela doit être handicapant, difficile de sortir ou d'être invitée lorsqu'on ne peut goûter ou apprécier la nourriture qu'on vous propose. Manger, goûter, c'est faire l'effort de s'ouvrir au monde et aux autres. Avoir peur d'essayer de nouveau aliments, c'est ne pas avoir confiance dans ce qui vous entoure. Peut être même avez-vous développé des aspects phobiques dans cette problématique (refus d'aliments d'une certaine couleur...).

Je vous suggère d'entreprendre une psychothérapie comportementale et analytique. L'aspect analytique est ici essentiel pour comprendre comment s'est installé votre glissement vers ce refus des aliments nouveaux.

Bon courage

Sylvianne Spitzer
psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Merci pour toutes vos réponses, je vais sautet le pas et me renseigner auprès de mon médecin pour qu'il me donne une adresse près de chez moi. Je ne mange pas équilibré, en plus nous essayons d'avoir un enfant, et j'ai peur qu'il n'ai pas tout ce dont il a besoin, c'est pour cette raison qu'il faut du changement .

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir,

Votre alimentation est-elle équilibrée ? Après avoir fait le point avec un diététicien ou nutritionniste, il serait important de savoir ce que vous aimez manger et comment vous pourriez aimer d'autres aliments que vous connaissez ou pas...

À très bientôt.

Cabinet Mandelieu Le Plessis - Stéphane Shamilian Psy sur Ottange

16 réponses

24 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Je pense effectivement qu'il serait plus judicieux pour vous de rencontrer quelqu'un. Les thérapies comportementales sont bien, encore faut-il comprendre d'où vient votre blocage à la nourriture. Une thérapie accompagnée par la méditation peut vous faire avancer dans cette problématique. Renseignez-vous.

Bon courage, je reste à votre disposition.

Cordialement,

Isabelle Dlubek

Dlubek Isabelle Psy sur Carentan

33 réponses

81 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Le lien que vous faites entre vos difficultés et le comportement de refus des enfants est pertinents. Peut-être vous a-t-on déjà parlé de néophobie, c'est-à-dire de la crainte de ce qui est nouveau ? Cette crainte est fréquente chez les enfants qui "bloquent" au moment de l'apprentissage de nouvelles saveurs. Cette phobie à un âge précoce a des causes diverses et peut s'accompagner d'angoisses, de rituels, d'un grand besoin d'être rassuré. Adulte, il arrive que nos "blocages" précoces, peu ou pas élaborés, contrarient notre ouverture au monde et l'accès au plaisir. Je reprends votre terme de blocage car ce refus, sur lequel votre volonté ne peut agir, est de l'ordre d'un frein inconscient. De ce fait, je pense qu'une psychothérapie analytique pourrait être utile.

Bien Cordialement, Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

268 réponses

1047 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Troubles du comportement alimentaire

Voir plus de psychologues spécialisés en Troubles du comportement alimentaire

Autres questions sur Troubles du comportement alimentaire

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5500

questions

réponses 28950

réponses