Le deuil de la maternité, c'est possible sans thérapie ?

Réalisée par kahéna · 1 mars 2016 Parentalité

Bonjour,

j'ai 38 ans , à l'age de 35 ans on m'a diagnostiqué une ménopause précoce, c'était dur de l’apprendre, à l'époque je voulais pas l'accepter j’étais dans le déni . Je me disais que ce n'est pas possible et que je pourrais avoir un enfant malgré tout, surtout que j'entendais qu'il y a des femmes comme dans mon cas qui tombent enceinte. Sauf que j'avais un autre problème c'est que avec mon mari nous n’avons plus de rapports, de mon coté à cause des douleurs vaginales et de son coté il ne me désirait plus depuis quelques années (je ne sais pas pourquoi). On se disputait beaucoup à cause de ça parce que je lui demande de consulter pour comprendre les raisons mais il refuse.

Suite à ça, j'ai perdue confiance en notre relation et je commence à accepter le divorce comme solution.

Je commence en même temps à comprendre que je suis infertile et que je ne pourrais pas avoir d'enfant. cela me fait peur et me rappelle que je serai seule dans la vie sans enfants et sans mari. Il me reste que ma mère qui a 80 ans.

J'ai du mal à accepter le fait que je ne pourrais jamais être maman, surtout que j'étais un enfant adoptée et j'ai toujours voulue avoir mon propre enfant , j'ai horreur de l'adoption.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 1 MARS 2016

Bonjour Kahéna,
Votre question qui fait partie du titre soulève beaucoup d'autres choses.

Pour moi, il est clair qu'une thérapie est nécessaire, vous avez beaucoup de choses à régler :
1) Une ménopause précoce n'arrive pas par hasard
2) Vous n'aviez plus de rapports sexuels avec votre mari à cause de douleurs vaginales
3) Etre une enfant adoptée et ne pas pouvoir supporter d'adopter soi même.

Beaucoup de souffrance se lit dans votre message.

Donc bien évidemment, ma réponse est sans ambiguité, je vous conseille vivement de consulter un thérapeute.

Bon courage

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3423 réponses

13481 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2016

Bonjour,
Il y a beaucoup de questions dans votre demande. Il est difficile de voir clair dans ce que vous voulez. En effet, si je vous comprends bien, des femmes dans votre cas ont pu avoir un enfant.... Donc c'est que cela semble possible, dans certaines conditions médicales à définir. Il faudrait éclaircir si vous souhaitez vraiment ou pas un enfant. Si oui, il serait judicieux d'explorer la piste plus avant au niveau médical. SI non, cela semble plus simple. SI ce n'est pas clair pour vous, et cela peut se comprendre, il faut alors explorer la piste au niveau thérapeutique.
De même, vous parlez des relations difficiles avec votre mari. Vous songez au divorce. Le tout est de savoir si la relation est terminée et que vous le souhaitez ainsi, ou si vous voulez trouver des moyens de sortir de cette relation, ou encore, si, la relation étant terminée (pour vous), vous souhaitez néanmoins, plus tard, pouvoir rencontrer quelqu'un d'autre.
Dans ce dernier cas, il est parfois judicieux de s'interroger sur ce qui n'a pas marché dans la relation que l'on vient de terminer, pour que la nouvelle relation s'établisse sur d'autres bases plus épanouissantes. Parfois cela passe par une aide thérapeutique qui nous aidera à découvrir certains des schémas négatifs qui se glissent dans nos comportements relationnels. Dans le but d'éviter de les répéter encore et encore.
De même vous parlez d'un vécu d'adoption, et cela n'est pas simple non plus, et cela se conçoit. L'expérience a montré que quand on peut exprimer nos difficultés émotionnelles, qui est le lot de chacun dans les vies difficiles que nous menons, dans un cadre apaisant, permet de voir un avenir positif là où celui-ci semblait difficile à envisager.

Vincent Prouvé Psy sur Toulouse

4 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2016

Bonjour Madame
ce retour de votre histoire dans votre vie, peut être que cela vaudrait la peine de l'envisager autrement. Si vous preniez le temps avec un professionnel de revisiter votre "horreur de l'adoption" peut être trouveriez vous vos propres solutions

Qu'en pensez vous ?
Cordialement
Isabelle Thomas
psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

663 réponses

2558 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2016

Bonjour, douleurs vaginales, ménopause précoce , rapports sexuels difficiles voire inexistants, tout cela n est pas du au hasard mais ce sont des symptômes somatiques et des actes au niveau du couple qui méritent d être décryptés afin que vous compreniez le blocage et faire enfin votre deuil. Oui il est possible de faire un deuil seul(e) mais dans votre cas je doute que cela vous permettre de comprendre, de vous comprendre et d accepter. Les deuils sont des périodes de vie difficiles et se faire accompagner à ces moments là est conseillé évidemment. On sent une résistance au niveau du titre choisi, qui contient un point d interrogation mais qui ressemble fortement à une affirmation. Un psychanalyste pourra vous aider à y voir clair, vous le sentirez dès la première séance. Bien à vous. Cordialement. Corinne Alexandre

Corinne Vera Alexandre Psy sur Avignon

93 réponses

307 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MARS 2016

Bonjour,
Pourquoi n'iriez vous pas parler de votre douleur et de votre souffrance à un psychanalyste ?
Ne pas restée seule dans son désarroi est important
bien cordialement
FLM

Françoise Meyer Psy sur Paris

71 réponses

89 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2016

Bonjour kahéna,
Faire une thérapie n'est pas une honte, ni une obligation. C'est un choix personnel. La thérapie peut vous accompagner dans un moment de vie où vous n'y arrivez pas seule. Vous souffrez et exprimer vos difficultés ne peut que vous aider. Si vous ressentez le besoin de voir un thérapeute et que vous vous sentez prête, n'hésitez pas.
Gardez confiance.

Emilie Mennetrier Psy sur Mandelieu-la-Napoule

18 réponses

40 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2016

Bonjour,
Le seul fait que vous veniez nous interroger sur ce site c'est - à mon sens - signe d'une volonté inconsciente d'une thérapie. En relisant votre question, je note deux négations : le "deuil" et le "sans".
Certes, survivre à un deuil, certains y parviennent seuls mais à quel prix ? celui d'un refoulement ? celui du déni que vous évoquez vous-même ?
Evacuer une douleur est - je pense - le meilleur moyen de s'en débarrasser même si je conçois, qu'en tant qu'homme, je ne peux avoir conscience de la vôtre dans ce cas précis.
Alors, si vous voulez passer "à autre chose", je vous encourage à exprimer tout "ce que vous avez sur le coeur" en quelques séances déjà.
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

438 réponses

635 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2016

Bonjour,

pou répondre à la question que vous indiquez dans votre titre, je dirai sous forme de lapalissade qu'avancer sans thérapie est tout à fait possible tant que cela...est possible... c'est-à-dire inscrit dans un équilibre où on arrive à surmonter les difficultés rencontrées.

Et puis, lorsqu'on n'arrive plus à trouver cet équilibre, mais que l'on porte encore le désir de retrouver cet équilibre et d'avancer dans son existence, alors c'est important de trouver un lieu dans lequel il serait possible d'avancer.

Ce que vous décrivez de votre histoire semble difficile et douloureux. Arriverez-vous à traverser ces difficultés seules? Vous en faites et vous en ferez vous-même l'expérience et l'épreuve. Et si vous n'y arrivez pas, il peut être en effet bien de s'engager dans un travail avec un professionnel qui pourrait vous entendre, vous soutenir, et vous permettre d'ouvrir d'autres horizons à là où vous en êtes...

Bien à vous

Valat Emmanuel Psy sur Paris

35 réponses

115 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2016

Bonjour,
C'est possible, mais vous pouvez vous rapprocher d'une ou d'un psychologue.
Vous ne pourriez qui gagné, les avantages d'être accompagné sont sans aucune mesure.
Cordialement

Jean-Yves Flament Psy sur Toulouse

146 réponses

622 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2016

Bonjour Kahena,
La solitude ne durera qu'un temps et n'est pas une fatalité. Quant aux souffrances vaginales, elles peuvent aussi se résoudre.
Une thérapie vous aidera à trouver vos solutions et affronter la séparation et le diagnostic de ménopause précoce. Un soutien parait vraiment indiqué car vous souffrez beaucoup.

Estelle MERLET Psy sur Marseille

11 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MARS 2016

Bonjour,


Même s'il est possible à certaines personnes de faire le deuil de la maternité, il me semble que vous-même portez trop de souffrances pour les assumer seule en ce moment.

Ce n'est pas seulement du deuil de maternité que vous avez à réaliser, c'est aussi celui de votre couple.
Votre solitude, vos douleurs vaginales, ne sont pas des fatalités.

Un psychothérapie peut réellement vous aider à sortir de cette résignation et à retrouver votre élan vital.

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue clinicienne

Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

379 réponses

894 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MARS 2016

Bonjour, Kahena,

Le fait est que, dans votre souffrance, si légitime au vu de votre vie, que vous décrivez si clairement, vous vous tournez vers des thérapeutes pour poser la question... Vous sentez que vous avez besoin d'aide ?

Je rejoins Mme Follmann sur les points "noeuds de souffrance" que vous avez en vous.

Sachez que ce sera toujours possible, et qu'à l'heure ou vous vous sentirez prête, vous pourrez franchir le pas, pour trouver de la sérénité, et vous approprier votre vie à vous, à vous seule, et la vivre avec joie.

Bonne route Kahena, il existe des issues.

de Silvestri Monique Psy sur Vandoeuvre-lès-Nancy

218 réponses

431 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12050

psychologues

questions 9300

questions

réponses 53300

réponses