Le jugement moral et religieux d'un psychologue a t-il un impact ?

Réalisée par joel77 le 12 juil. 2017 6 réponses

Bonjour à tous,

J'ai une question un peu particulière mais importante pour moi, qui concerne un biais que peut rencontrer un psychologue :

Le jugement moral et religieux d'un psychologue a t-il un impact dans une thérapie (et dans quelles proportions) ?

Les psychologues peuvent avoir une religion ? Je veux dire après pour traiter la transexualité, l'homoseuxalité, etc. est-ce que cela a des répercussions sur leur jugement ?

Comment je peux savoir qu'un psy n'utilise pas son propre jugement-moral religieux pour me guider ou m'imposer une route ?

où est la limite de l'influence de la religion dans une thérapie, car la france reste un pays très catholique et il y a encore beaucoup de machistes ...

Qu'est-ce que la profession recommande dans un cas d'enfant transgenre ?

Merci pour vos points de vue à tous !

Sujets similaires

6 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour Joël,
    Tout psychologue, psychothérapeute ou praticien en psychologie doit avoir fait un travail profond sur soi (et doit continuer à le faire au jour le jour) afin de pouvoir rester objectif et de ne pas juger aucunement la personne qui est face à lui.
    La religion les convictions personnelles ne doivent en aucune manière fausser le regard du thérapeute face aux problématiques du patient.
    Si vous suivez une thérapie et vous avez un doute sur la bienveillance du praticien , demandez lui simplement s'il/elle est en supervision (échange avec un thérapeute plus ancien en pratique que lui/elle) s'ils vous dit oui cela vous devra rassurer sur le fait qu'il/elle se met en question quotidiennement et ainsi évite toute prise de position trop personnelle.
    Ensuite être catholique ou d'autre religion ou pas n'a rien à voir avec la profession de psy! Un bon psy dans son cabinet doit garder un œil bienveillant sans aucun prisme religieux! Je suis catholique mais cela ne m'empêche en aucune manière d'aider et de soutenir mes patients transgenre ou homosexuels! Au contraire!
    Quand vous parlez d'enfant transgenre vous vous adressez à votre fils ou à vous même, votre enfant intérieur, que depuis l'enfance vous sentez dans un corps qui ne vous appartient pas? Car dans un cas ou dans l'autre la réponse est différente.
    N''hésitez pas à me contacter sur mon espace perso pour plus d'échanges!
    Bien à vous
    Livia CLARA-VILNAT
    Praticienne en psychologie

    Téléchargé le 14 Juillet 2017

    Logo Livia CLARA-VILNAT

    1005 réponses

    3541 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 7450 Psychologues à votre disposition
    • 4350 Questions posées
    • 26000 Réponses obtenues
    • Bonjour, sur cette question je serai intransigeante , tout psychologue doit se former à respecter une neutralité bienveillante dans le cadre de sa pratique et s'abstenir de porter un jugement ou un point de vue personnel . Le psychologue prend en charge la souffrance psychique et doit pouvoir gérer ce que l'on nomme en psychanalyse le contre-transfert. Cordialement

      Téléchargé le 13 Juillet 2017

      Logo Marie-Laure BERNARD

      14 réponses

      7 J'aime

    • Bonjour Joël, il n'y a pas de recommandation de toute la profession en matière d’enfant transgenre mais il existe des consultations spécialisées sur la "dysphorie de genre" ou la transsexualité. Vous pouvez m’écrire sur mon mail si vous souhaitez plus d'information.
      Chaque thérapeute fait avec sa propre personnalité mais ne doit laisser ses croyances personnelles orienter sa thérapie pour "rallier le patient à sa cause". La confiance est la base du travail thérapeutique. Cordialement. Catherine TUDAL. Psychologue.

      Téléchargé le 13 Juillet 2017

      Logo TUDAL Catherine
      TUDAL Catherine Boulogne-sur-Gesse

      294 réponses

      1959 J'aime

    • Bonjour,

      Tout "psy" qui a effectué un travail suffisamment approfondi sur lui même peut en principe accueillir et accompagner tous les problèmes des patients, avec bienveillance et sans jugement.

      Ceci étant, chacun est une personne humaine, avec son vécu, ses convictions, ses valeurs et ses croyances qui influencent quand même sa position de thérapeute.

      La transsexualité est d'abord une souffrance physique et psychique qu'il faut pouvoir exprimer et comprendre à l'aide d'un psy qui est à l'aise avec ce type de problématique particulière et complexe et qu'on doit être préparé à accueillir.

      Pour éviter un jugement qui rajouterait à la souffrance déjà importante je vous conseille de faire appel à un "psy" qui vous sera recommandé par des gens ayant connu ce même type de problème.

      Bon courage à vous pour vous lancer dans un travail thérapeutique qui vous aidera à trouver votre "route" à vous !
      sp

      Téléchargé le 13 Juillet 2017

      Logo Silvia PODANI
      Silvia PODANI Issy-les-Moulineaux

      1211 réponses

      2675 J'aime

    • Bonjour,

      En principe, tout psy est censé mettre de côté ses propres convictions/ croyances dès qu'il engage une relation thérapeutique. Ceci étant, certaines "écoles", plutôt du côté de la psychanalyse, sont également engagées de manière assez tranchée dans les problématiques sociétales actuelles touchant à la structure de la famille.

      Pour la question que vous posez, de la transsexualité, je pense qu'il vaut la peine de chercher un psy qui travaille sur ces questions très spécifiques. C'est un peu comme pour les PMA, le don de gamètes etc, il est bien que le psy soit formé à ces questions particulières et leur impact sur le psychisme et les affects.

      Bien cordialement,
      Fabienne Verstraeten

      Téléchargé le 13 Juillet 2017

      Logo Fabienne Verstraeten

      471 réponses

      2244 J'aime

    • Bonjour
      Le psychologue ne doit pas laisser ses choix moraux ou religieux interférer avec le travail thérapeutique.
      Si pour une raison ou une autre il lui semblait que les valeurs de son patient son totalement incompatibles avec les siennes et que cela risque de perturber le travail thérapeutique, alors il devrait avoir l′ honnêteté de conseiller à son patient de continuer le suivi avec un autre thérapeute.
      Mais en principe le psy doit être en mesure de faire abstraction de ses choix personnels.
      Comme disait mon psychanalyste : « oh vous savez, avec tout ce que j′ai entendu ! »
      Cordialement à vous.

      Téléchargé le 12 Juillet 2017

      Logo Maurice Gaillard

      1761 réponses

      3322 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions