Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

L'école a détruit ma passion et mon avenir

Réalisée par Sihu le 15 oct. 2017 7 réponses  · Anxiété

Bonjour,


J'ai 24 ans, et j'ai finis mes études depuis juin dernier.

J'étudiais en Arts, c'était les études de mes rêves depuis que j'étais petite. J'ai toujours aimé créer, que ça soit à travers le dessin, l'écriture, la photographie... Seulement, mes deux dernières années d'études ont été un véritable cauchemars pour moi, au point qu'il y a deux ans j'ai été tellement dégoutée que j'en suis venue à ne plus supporter la vue d'un crayon pendant les vacances d'été: j'en avais physiquement envie de vomir.

Finalement le temps a passé, il y a eut la rentrée, j'ai finalement réussis tant bien que mal à reprendre goût à l'Art et au dessin, malgré une ambiance de classe difficile et un rythme pratiquement impossible à suivre qui obligeait tous les étudiants de ma classe et moi compris à sécher/trier des cours pour pouvoir faire le travail demandé. Nous avions deux responsables de section, l'un disant toujours blanc et l'autre toujours noir. On nous disait sans cesse que notre classe avait un problème, (et que le problème c'était nous?) ne prenant pas du tout en compte que pas une seule personne dans la classe n'arrivait à suivre le rythme. Bref, on a survécu. Et la dernière année est arrivée...

En dernière année nous avons un projet à réaliser tout au long de l'année, tout en étant suivis par UN seul professeur (qu'on voit une fois par semaine plus ou moins).

Et moi évidemment... j'ai eu la pire. Celle que tout le monde redoutait d'avoir, qui a plongé en dépression plusieurs élèves,... Personnellement elle ne m'avait jamais fais avancer dans mon travail. Au contraire, j'ai toujours eu l'impression de reculer avec elle.

Quand j'ai su que j'allais l'avoir je suis rentrée chez moi en pleurant, restant enfermée pendant une semaine ou deux. Ma mère (qui ne vit pas avec moi), elle m'a entendu pleurer pour la première fois (depuis des année en tout cas), au téléphone, ne comprenant pas du tout ce qu'il m'arrivait, et je lui ai expliqué mais je n'ai jamais vraiment eut l'impression qu'elle comprenait, même si elle me disait que "ça va aller" "ça ne sera peut-être pas aussi horrible que ce que tu penses"

Et bien si, ça l'a été.

Cette personne est difficile à cerner, tantôt gentille, tantôt horrible. Elle a un besoin horrible de contrôle sur absolument tout. Je me suis sentie étouffée, je n'avais aucune liberté, elle allait jusqu'à vouloir contrôler ma vie en dehors de l'école, essayant de tout savoir sur ma famille et ma relation amoureuse pour s'improviser psy et me disant ce que je devais faire de ma vie. (du style "maintenant tu vas te lever à 7h, aller à la piscine jusqu'à 10h, ensuite tu reviens chez toi et tu travailles jusqu'à midi, tu manges rapidement, tu retravailles et fais une pause à 4h de 10 minutes, puis tu t'y remets" (......dois-je préciser que je n'ai pas écouté ses "conseils".). J'ai eu l'impression d'être son petit chien qui doit obéir à tout: sinon je me faisais engueuler, elle adorait me faire culpabiliser "c'est de ta faute" "si tu n'y arrives pas à faire tout ce que je te demande c'est que tu n'es pas assez efficace". Ce n'était jamais assez pour elle, et si j'arrivais à tenir le rythme qu'elle m'imposait, alors elle me rajoutait encore plus de tâches. Je n'avais plus le temps de sortir, à peine le temps de manger, dormir, car elle voulait contrôler tous les jours que j'avais travaillé, à me demander d'envoyer ce que j'avais fais tous les soirs, harcelant par téléphone et par mails constamment, même pendant les vacances. Elle a aussi réussis à étouffer le seul projet sur lequel j'avais vraiment envie de travailler, m'imposant ce qu'elle avait envie elle. Je suis de caractère timide/ introvertie et hypersensible (Hsp), dans un sens j'étais donc le parfait petit chien qu'elle pouvait contrôler car je ne l'aurais jamais mordue. (si on peut parler par métaphores.)

Heureusement j'ai pu tenir grâce à une amie qui était disponible pour moi et que je pouvais appeler (souvent en larmes et tremblante à cause du stress et de l'angoisse)

Depuis je n'arrive plus à dessiner car je n'ai plus aucune idées, et à vrai dire, j'en suis dégoutée. Je ne sais plus qui je suis, ce que j'aime, j'ai l'impression de ne plus avoir aucune passion. Ma mère (et pole emplois.....) attendent de moi que je démarche dans le monde de l'art, On me presse pour que je travaille, mais je ne trouve pas ma voie: et quand je cherche tout me ramène à l'art, mais c'est la dernière chose dont j'ai envie. Je suis perdue et j'ai l'impression d'être dans une impasse...

En plus, je pensais qu'une fois mon année finie, je me sentirais libérée, mais non, je suis encore hantée par cette prof, dès que je sors j'ai peur de la voir, j'ai encore peur quand mon téléphone sonne de voir son nom affiché, j'ai l'impression d'être complètement traumatisée.

Une aide psychologique peut-elle m'aider? je ne sais pas vers qui/quoi me tourner pour avancer...

Meilleure réponse

Bonjour Sihu,
A vous lire, on ressent le mal-être qui a généré chez vous un rejet de votre passion pour l'Art.
Certes, vous avez eu bien des déceptions du fait de l'école où vous avez entrepris vos études et de la part de cette professeur ayant pris l'ascendant sur vous et qui a finie de vous dégoûter de votre passion première. Peut-être pour vous libérer d'elle et de son emprise serait-il nécessaire de témoigner de ses agissements auprès de l'école pour qu'elle évite de réitérer ses pratiques...
Vous dites que vous n'arrivez pas à vous projeter dans ce milieu professionnel et il semble clair que tant que vous serez dans ce rejet là vous ne pourrez trouver votre place dans ce milieu.
Alors ne perdez pas de temps, consultez un professionnel qui vous permettra de réagir et d'aller vers votre vie personnelle et professionnelle dans les meilleures conditions pour vous.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute et Conseil en évolution professionnelle

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour. Savez-vous que l'hypnothérapie permet de "modifier" certaines situations vécues pour permettre de s'en libérer ? Chaque fois que vous pensez à l'art, vous pensez à vos mauvaises expériences. Libérée de ces émotions négatives, vous pourrez envisager votre avenir et l'art de façon rationnelle, sans peur et sans angoisse. Je pense également qu'une thérapie avec un psychologue vous sera très profitable.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2017

Logo Cyril ROLLAND Cyril ROLLAND

4 réponses

2 J'aime

Bonjour Sihu,
Le comportement que vous décrivez de ce professeur n'est pas sain, du tout. Votre réaction et ce rejet que vous faites est peut-être comme une protection de votre organisme pour ne pas tomber dans les mêmes filets. Comme si vous aviez fait le lien entre ce comportement destructeur de votre professeur et l'amour de l'art. Et cela ne peut que vous mettre dans la confusion.
Oui, une thérapie peut vous aider à reprendre confiance en vous car vous avez réussi à tenir dans une telle ambiance. Chapeau. Il y a le contre coup. Je pratique l'hypnose, tout comme il y a d'autres approches thérapeutiques qui peuvent vous aider à retrouver le chemin du désir, de la vie, de l'art etc...en baissant l'émotion lié à ce "traumatisme" (le comportement du professeur), en vous redonnant le "pouvoir" sur votre vie. "Pouvoir" que ce professeur, par son comportement si intrusif vous a comme volé.
Voyez sur ce site et autour de vous s'il y a un professionnel qui pourrait vous aider à faire ce chemin.
Gardez confiance.
Il ne me semble pas que ce soit le forcing ou l'effort simplement qui vous permettra à oser un travail. Vous délivrez de cette emprise qui demeure en vous, sera efficace et libérera vos potentialités. Je le crois. Vous pourrez alors retrouver le goût de ce qui vous plaît.
Si je peux me permettre une comparaison qui vaut ce qu'elle vaut: on peut faire une allergie aux moules aprés avoir été malade suite à une mauvaise moule avalée. Et notre corps ne supportera même lus l'idée des moules. Il faudrait un peu de temps pour retrouver le chemin du goût. Plus rapidement, avec telle technique, la répulsion pourra disparaître.
Je reste à votre disposition si besoin.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2017

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

438 réponses

731 J'aime

Bonjour Sihu,
J'ai lu votre écrit et j'ai pu ressentir la peur que cette prof a crée en vous et l'effet maléfique de ses mots, de ses agissements et de ses comportement! Dommage qu'elle puisse enseigner et faire autant de mal autour d'elle! Malheureusement on ne peut rien faire pour éviter qu'elle continue à faire de victimes à cause de ses frustrations de ses insatisfactions... c'est triste je suis d'accord avec vous mais maintenant il serait important que vous réussissez à dépasser le traumatisme que cette femme vous a causé ainsi arriver à réaliser votre rêve d'art! Oui ne devez pas lui permettre de continuer à gérer votre vie et de vous faire encore du mal!
Une thérapie pourrait vous aider à surmonter la souffrance que cette situation vous a causé , n'hésitez pas à regarder sur le site surement il y a un/une pro près de chez vous ou écrivez moi sir mon espace perso.
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4076 J'aime

Bonjour Sihu

Sans aucun doute, oui, vous avez vécu un tel stress tout au long de cette dernière année, et déjà aussi lors de l'année précédente dans une moindre mesure, que votre système nerveux est épuisé. Ce que vous décrivez de votre état aujourd'hui s'apparente à une forme de burnout ou épuisement professionnel. Vous n'avez plus la capacité de faire un choix éclairé, ce n'est pas que vous vous êtes mise à detester l'art, mais votre cerveau émotionnel a superposé le stress intense vécu et l'art, et aujourd'hui il rejette en bloc tout cela.
Par conséquent il est important de pouvoir prendre soin de vous, de manière globale, de recharger vos batteries, également sur un plan nerveux... d'avoir du repos, de la distraction si vous le pouvez, peut être une année sabbatique, ou bien si matériellement c'est impossible, vous donner au moins du temps simplement pour décompresser et penser à autre chose, en faisant autre chose... pour pouvoir reconsidérer plus tard cette "passion" artistique d'un oeil plus dégagé de ces expériences difficiles. vous pouvez vous aider physiquement avec l'acupuncture par exemple, et psychiquement la méditation de pleine conscience, dont les résultats sont avérés dans la réduction du stress, peut être souveraine... il s'agit alors de "défusionner" avec vos émotions et pensées négatives, c'est à dire à réaliser peu à peu que vous n'êtes ni vos émotions, ni vos pensées, afin que celle ci vous impactent moins.
Je reste à votre disposition pour plus d'infos si nécessaire

Bien chaleureusement à vous

Claudine Briatore
psychologue clnicienne
TCC & méditation de pleine conscience

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2017

Logo Briatore Claudine Briatore Claudine

35 réponses

211 J'aime

Bonjour Sihu,

Vous décrivez bien le processus qui vous a amené petit à petit à un état dépressif..., avec perte de motivation, voire même du dégoût pour la passion que vous aviez.

Vous avez subi une forme de harcèlement de la part de cette prof..., qui vit probablement à travers ses élèves et leurs réalisations, et qui a un comportement contrôlant et envahissant.
De votre coté, il y a l'hypersensibilité, la timidité, et la difficulté de mettre des limites et de vous affirmer.

En même temps, je sais que ce n'est pas facile de trouver son chemin dans le monde de l'art, et aussi qu'il est difficile pour tous de passer du statut d'étudiant plus ou moins "assisté et dépendant" à celui de personne entièrement responsable de sa vie.

Pour toutes ces raisons... il me semble indispensable de vous faire aider à sortir de cet impasse qui vous bloque : sans une bonne thérapie vous risquez de rester longtemps dans l'état dépressif et inactif dans lequel vous vous trouvez actuellement.

Et... dès que vous allez vous sentir la force de la faire, il serait bon de faire connaître que le comportement excessivement "protecteur" de cette enseignante (puisqu'elle le pense et vit comme ça probablement) fait plus de mal que de bien.

Bon courage pour prendre soin de vous afin d'apprendre à mieux réguler vos émotions, vous affirmer, retrouver votre créativité et avancer dans votre vie !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2017

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1555 réponses

4791 J'aime

Bonjour Sihu,

Oui, bien sûr une aide psychologique serait bienvenue. Sans aucun doute, cet appui, vous aidera à y voir clair entre votre désir pour l'art qui reste bien là, qui demeure en dépit de ce que vous avez vécu et qui tel que vous le décrivez s'apparente à du harcèlement de la part de cette enseignante de dernière année.

Selon l'endroit où vous vivez, ce site vous offre bien des ressources, n'hésitez pas à en faire usage.

Après, pour ce qui concerne l'attitude de cette enseignante, peut-être n'avez-vous pas du tout envie ni la force de revenir sur ce qui s'est passé, mais il me semble qu'il faudrait en témoigner auprès de l'école d'autant que, comme vous l'écrivez, cette personne a plongé d'autres étudiants en dépression. Mais l'essentiel est surtout de penser à vous à présent, et de faire en sorte de retrouver votre fil personnel ainsi que votre propre voie.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2017

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

967 réponses

3654 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Mon fils de 14 ans a fait des attouchements sexuels

13 réponses, dernière réponse le 14 Avril 2017

Je suis à part

5 réponses, dernière réponse le 28 Janvier 2016

Suite 3 - Séparatiion famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 05 Février 2017

Mal être chez mon fils de 4 ans

6 réponses, dernière réponse le 13 Novembre 2015

Je crois que je suis égocentrique et paranoïaque

2 réponses, dernière réponse le 18 Avril 2018

Pourquoi je fais beaucoup de cauchemars ?

8 réponses, dernière réponse le 03 Mars 2017

je galère j'ai l'impression d'être nul

10 réponses, dernière réponse le 12 Février 2017

Quoi faire dans la vie ?

12 réponses, dernière réponse le 07 Novembre 2017

Difficultés scolaire pour mon fils, je suis perdue

2 réponses, dernière réponse le 08 Avril 2018