L'impression de devenir folle...

Réalisée par Joy · 18 janv. 2018 Approches psychologiques

L'année dernière j'ai ete hospitalisé en HP où j'ai fait la rencontre d'un psychiatre avec qui cela se passait plutôt bien. Il à réussi à me faire avoir confiance en lui et à me faire dire pas mal de choses. Ayant subie des abus enfant je lui en parle, et j'evoque avec lui le fait qu'il est difficile pour moi de lui en parler etant donner que c'est un homme que j'aurais trop peur qu'il puisse ne pas me croire ou bien meme qu'il puisse aimer ce que je lui raconte...il me rassure en me disant que je n'ai rien a craindre et qu'il a deja entendu bien des choses ....Suite à une dispute avec un infirmier, j'attendais impatiemment mon rdv quotidien avex luinpour lui expliquer ce qu'il c'était passé ou du moins donner ma version, mais il n'a pas pris la peine de m'écouter il a été très froid et a mis fin à mon hospitalisation en disant que j'avais passé assez de temps ici. Je l'ai très mal vécu et suis sortie en situation de crise. Il accepte cependant de me suivre. Je reviens le voir quelques jours plus tard, l'occasion de reparler de ma sortie prématurée. Il m'explique s'être renseigné et me reproche le fait de ne pas lui avoir dit que j'avais des soucis avec ce fameux infirmier, bref nous en discutons et je décidé de passer l'éponge étant donne que cela se passe plutôt bien. J'apprends dans le même laps de temps que je suis enceinte, complètement perdue je prends rdv avec lui pour en parler. Il l'écoute attentivement et puis il finit par me dire que je dois avorter que je ne suis pas prête a gérer une grossesse, que j'ai déjà un enfant et que je ne suis pas au point avex mon statut de mère, il m'a clairement dit avortez et je vous rehospitalise. Je lui explique qu'il est trop tard pour un IVG médicamenteux et il me répond pas grave vous faite un curetage et ensuite vous rehospitalise. Un peu sonne par tout ça, je en sais pas trop quoi lui dire et il co tinue en me demandant qui est le père, a quel moment je suis tomber enceinte et comment car c'est passé, je n'ai pas voulue réponse dre il a été très insistant et j'ai juste réponse du que je ne voulais pas en parler....( j'y reviendrais du pourquoi je n'ai pas repondue). C'était un vendredi et il m'a dit je vous revoie mardi et on voit pour l'hospitalisation. J'ai décidé de garder mon bébé, je n'aibpas pu allzr au rdv du mardi et j'ai demander a etre rapeller mais il n'y a eu aucun apels.j'ai essayer plusieurs fois de lenjoindre de laisser des messages et aucunes réponses....J'ai eubune grossesse assez difficile et très compliqué niveau psychologique...Si je n'ai pas répondue a sa question c'est que je n'ai aucune idée de qui pourrait etre le père car je n'ai aucun souvenir d'avoir eu des relations sexuelle aussi bizarre que cela puisse paraitre. Je suis sortie en situation de crise et je sais que je n'étais vraiment pas bien et que j'aurais pu avoir d relations mais je ne m'en souviens pas.Comment est ce possible? De plus de nombreuses choses étrange se sont produite j'ai une vision très nette de moi couché sur un lit et du psychiatre au dessus de moi, pas sur moi mais au dessus comme si il me regarde et tout autour flou je ne vois que la tete. Je me suis dit que pendant l'hospitalisation j'ai été souvent sedate et qu'il a pu tres bien rentrer pour voir comment j'allais d'où ce souvenir, mais je me souviens également qu'une fois dans son bureau je lui est dit que c'était trop difficile pour moi de lui parler et que je me sentais trop proche de lui et que ce n'était pas bien celon moi il m'avait répondu qu'il n'abait rien de mal a ce que je me sente proche de lui et que lui aussi m'appreciait beaucoup et qu'il n'y avait rien de mal a ça de ne pas m'inquiéter dans la mesure ou il savait ou se trouvait les limites...je me rappelle également de lui debout derrière moi me tenant par les épaules et moi tres mal a l'aise mais je n'ai rien dit parce que je me suis dit que je me faisait des films et que je ne devais pas tout gâcher .... Ma question est est que celon vous son comportement était correct ? Ou est qu'ils y'a des choses étranges comme je le pense.... J'en viens de plus en plus a me demander si il pourrait etre le père de mon enfant et je culpabilise de penser ça parce que c'est très grave de penser des choses comme ca mais cette pensée ne veux pas disparaitre je n'arrete pas de me dire que je suis complètement folle et que je me fait des films que c'est impossible et une partie de moi ne cesse de douter.Je continue a etre suivie par une psychologue de cette clinique mais je n'ai jamais oser lui en parler parce qu'ils sont collègues et je ne sais pas ce que cela pourrait engendrer. Lorsque j'ai parlé de lui a ma generaliste sans expliquer tout ca. Elle m'a dit que ce n'etait pas quelqu'un de bien que je devais m'eloigner de lui rapidement ....Je ne l'ai jamais revue depuis notre dernier rendez vous. Et je ne sais absolument pas quoi penser de tout ça. Aujourd'hui je suis tomber sur une photo de lui sur le net et j'etais tres mal à l'aise, j'avais du mal a respirer...je ne sais que penser de tout ça.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 19 JANV. 2018

Bonjour Madame,

Il est très difficile de se faire une opinion de tout ce que vous racontez ici..., puisque nous ne vous connaissons pas.
L'impression que ce médecin pourrait être le père de votre enfant peut être liée à la relation thérapeutique positive que vous aviez avec lui au moment du début de votre grossesse.
Dans tous les cas de grossesse pendant une psychothérapie les personnes enceintes ont l'impression que leur psy est pour "quelque chose" dans cet événement. Ce n'est donc ni "fou", ni "honteux" d'imaginer tout un tas de choses autour de la grossesse...

Ceci étant, il serait bon d'explorer avec votre psy actuelle vos autres souvenirs du moment où cette grossesse a pu se produire. Et rien de vous empêche de lui parler des images que vous avez dans la tête..., sans nommer d'emblée le médecin en question.

L'angoisse que vous ressentez devant sa photo, ainsi que d'autres émotions associées à sa personne peuvent s'expliquer par la déception ressentie lors de vos dernières rencontres avec ce médecin à qui vous avez fait confiance et qui a décidé de votre sortie de l'hôpital avant que vous vous sentiez prête de partir... (vous vous êtes probablement sentie "rejetée" par lui), et aussi, en quelque sorte, "abandonné", puisque il a arrêté votre suivi.

Continuez à mettre des mots sur tout ce qui vous interroge et fait souffrir, c'est un bon moyen d'échapper à l'impression de "devenir folle".

Bon courage pour vous occuper de vous et de vos enfants !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1746 réponses

5417 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Approches psychologiques

Voir plus de psy spécialisés en Approches psychologiques

Autres questions sur Approches psychologiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11100

psychologues

questions 7300

questions

réponses 37850

réponses