Ma fille culpabilise pour son père

Réalisée par Caro · 26 janv. 2023 Parentalité

Bonjour,
Ma fille a 13 ans. Je suis divorcée de son papa depuis 4 ans maintenant. Au début nous faisions une garde alternée pour notre fille.
Mais des incidents importants ont poussé ma fille à me demander de ne plus jamais aller dormir chez son père en me les avouant (son papa est de nature impulsive, alcoolique, très colérique et manipulateur. Un soir, Alcoolisé il lui a montré son sexe alors qu’il dormait à moitié. Il l’a oublié une fois à l’école car alcoolisé. Il lui préparait à manger mais ne mangeait pas avec elle. Ma fille était souvent livrée à elle même. Il l’a faisait travailler dans son commerce jusqu’à des heures très tardives (00h00), lui criait beaucoup dessus et laissait sa nièce bousculait notre fille sans rien dire. Ma fille soupçonnait que la nièce alcoolique de son père et son père couchaient ensembles. Elle devait régulièrement les séparer lorsqu’ils se battaient devant elle…).
Ma fille a beaucoup souffert de tout cela.
Après quelques mois, nous avons décidé qu’elle irait voir son père seulement les mercredis après midis.
Il y a des hauts et des bas dus au désintérêt de son père pour elle. Il ne fait jamais rien avec elle. Il y a un mois elle s’est disputé avec lui, il se plaignait auprès d’elle qu’il ne se sentait pas bien d’un point de vue physique. Elle lui a donc demandé de faire des examens médicaux. Il lui a promis de les faire mais n’a finalement pas honorer sa promesse comme à chaque fois et elle le lui a dit mais il ne veut pas comprendre ce qu’elle ressent. Il l’entend mais ne l’écoute pas vraiment. Il lui a aussi dit d’arrêter de boire mais pour lui il ne boit pas et a été jusqu’à insinuer à notre fille que c’est moi qui boit, propos qu’elle n’a pas du tout appréciés, vivant avec moi elle sait que l’alcool très peu pour moi. Il a finit par lui demander si elle n’avait pas des problèmes plutôt chez mon compagnon et moi. Comme à son habitude il a repoussé le problème…
Ma fille l’a informé par la suite qu’elle n’irait pas le voir mercredi il y a 3 semaines car elle avait rdv avec sa psychologue.
Et depuis ce mercredi la (cela fait donc 2 mercredis) miraculeusement il va mieux, plus de mal être, il ne boit plus, il récupère notre fille au collège le mercredi midi(il avait toujours une excuse avant) et lui a demandé aujourd’hui de venir dormir une nuit pendant les vacances.
Mon ex mari est une personne qui ne fait jamais rien sans arrière pensée. Ma fille un peu perdue m’en parle en rentrant.
Je lui exprime donc mes craintes vis à vis de tout ce qu’elle a vécu, toutes les procédures que nous avons supportées pour qu’elle sorte de cet enfer et lui rappelle aussi que son père s’est plusieurs fois arrêté de boire sans jamais s’y tenir, car il ne veux jamais être aidé, n’étant pour lui pas un alcoolique.
Elle a fini par me dire que dans tous les cas elle n’avait pas confiance en son père et qu’elle ne voulait pas y aller mais que son problème était que si elle lui dit non, il va mal le prendre et lui faire la gueule et du coup elle va culpabiliser que son père ne soit pas bien « à cause d’elle ».
Je ne sais plus quoi faire pour l’aider à gérer cela. Il lui arrive souvent d’accepter les choses par peur que son père ne soit pas bien à cause d’elle. J’ai beau lui expliquer que je comprends, que c’est son père, mais qu’il faut qu’elle agisse pour son bien être à elle, elle n’arrive pas à sortir de cette spirale. Elle exprime pourtant beaucoup de stress et d’anxiété avant d’aller chez lui pour l’après midi à chaque moi. Mais sa peur de faire souffrir son père est apparemment plus importante que le reste.
Je ne suis personnellement pas pour qu’elle aille y dormir, pour son bien, mais en aucun je ne veux prendre la décision à sa place. Je suis consciente que c’est son papa et que c’est très difficile pour elle. J’aimerais tant pouvoir l’aider à se détacher de ce lien toxique pour se construire convenablement . Je suis désemparée..
merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 FÉVR. 2023

Bonjour,
Ce que vit votre fille n'est pas simple pour elle.
La culpabilité lui pèse et c'est une situation qui peut être difficile pour elle.
Peut être serait il intéressant qu'elle puisse en parler avec un psychologue ou un thérapeute afin de la soulager et de lever le poids de la culpabilité.

Bien à vous,
Prenez soin de vous.
Je reste à votre écoute si Besoin
---------------------------------------------------------------
***Estelle CAMUGLI - Thérapeute Holistique***
Psychopraticienne en relation d'aide
Accompagnement Post Trauma- / Consultante réflexes
Thérapie individuelle et en COUPLE
*** Possibilité de visio***

Estelle Camugli Psy sur Dinan

394 réponses

3280 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JANV. 2023

Bonsoir,

Il suffit qu'elle lui dise que s'il continue d'être sobre elle viendra plus souvent chez lui mais que pour l'instant elle préfère dormir chez maman.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22135 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour,
Je pense qu'il ne serait pas bon que tout lien soit coupé entre votre fille et son père. En revanche, elle et assez grande maintenant pour qu'on tienne compte de ses ressentis, de ses désirs. Elle peut accepter de le voir pour le moment l'après midi et refuser d'aller dormir chez lui.
Ce qu'elle éprouve en réalité est un sentiment "d'abandonner" son père mais normalement, le travail qu’elle fait avec sa psy va lui permettre de mettre fin à cette fausse croyance. Et en cas de refus de votre ex conjoint, il faudra demander au juge de trancher.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4575 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Madame,

Conseillez à votre fille de parler de cette situation qui lui pèse à sa psy.

Et expliquez lui que vous avez peur pour elle si elle passe la nuit chez son père, et aussi qu’elle ne doit pas se sentir responsable du bien-être de son père, puisque quoi qu’elle fasse il poursuivra ce que lui a envie de faire, quand il le veut.

Malheureusement il vaut mieux qu’elle ne rompe pas le lien avec son père : casser ce lien pourra être plus douloureux pour elle que de savoir que son père est malade (l’alcoolisme étant une maladie…) et qu’il l’aime (certes mal…) malgré tout.

Vous pouvez tenter aussi de proposer à votre fille quelques séances de thérapie familiale qui pourront l’aider à mieux comprendre tous les contours et les enjeux de la situation qu’elle vit.

Je vous souhaite d’arriver à aider votre fille à ne plus se sentir coupable vis à vis de son père.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4436 réponses

12213 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Caro,

Vous êtes une maman très engagée et qui s'investit à fond pour le bien être de votre fille. En décrivant le situation, vous pouvez aussi vous féliciter, vous avez une fille empathique, bienveillante, intelligente, mature et qui a aussi de belles prises de conscience.

Si vous même, vous ne sentez pas cette nuit chez son père, alors parlez en avec votre fille, vous avez une belle intuition de maman qu'il faut mettre à profit.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie
Bien à vous
Marjorie Lugari
--------------------
*** aide à la parentalité
*** psychanalyste
*** praticien en psychothérapie
*** sexothérapeute

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10894 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour,
il est vrai que c'est dans le monde des adultes que celà se passe.
Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,

ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple



 Cabinet Thérapias
                           Florence ANEZO
                                 Thérapies
             Enfants-Adolescents- Adultes-Couples 

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Caro,

Je suis très touchée et animée par votre récit. Je vais peut-être vous paraître directe, mais cela me semble nécessaire.

Votre ex-conjoint est quelqu'un de dangereux. Ce n'est pas à votre fille de prendre la décision d'aller y dormir, car c'est une enfant. C'est bien à vous, en tant que parent protectrice, qui doit poser les limites et refuser qu'elle y aille.
Relisez-vous de manière factuelle :
- Il boit et est régulièrement alcoolisé devant votre fille au point de ne pas pouvoir s'occuper d'elle et de l'oublier à l'école.
- Il lui a montré son sexe, ce qui fait de lui un prédateur sexuel.
- Il y a un soupçon de relation sexuelle avec sa nièce : cela s'appelle un inceste et c'est un crime.
- Il la fait travailler, ce qui représente là aussi un abus puni par la loi (le travail forcé des enfants).

Cet homme est clairement dangereux et vous devez protéger votre fille par les moyens qui sont à votre portée. Êtes-vous suivie par un.e assistant.e social.e ? Y'a-t-il un.e Juge qui s'occupe de votre cas ? Un.e avocat.e ? Pouvez-vous en parler avec la psy de votre fille ? Vous devez absolument prendre des mesures officielles pour la protéger. Vous avez besoin de vous entourer de professionnel.les de confiance et ne pas rester seule face à tout cela. Avez-vous de la famille, des grands-parents, des amis, auprès de qui vous pourriez trouver du soutien ? Vexer les sentiments de cet homme n'est bien que peu de choses s'il commet un jour l'irréparable sur votre enfant...

Une fois que tout cela est posé, gardez absolument le lien d'amour et de confiance qui vous unit à votre fille. Parlez-lui, déculpabilisez-la. Dites-lui que si elle ne veut pas y aller et se sent en danger, alors vous la soutiendrez. C'est normal qu'elle ne veuille pas décevoir son père car c'est son papa et en tant qu'enfant elle est "câblée" pour l'aimer et être aimée de lui. Mais pas à ses dépens. Vous pouvez lui dire que ce n'est pas son travail à elle en tant qu'enfant, de faire en sorte que son père aille bien (comme pour l'histoire du RDV médical). Il est adulte et il doit se gérer, c'est à lui de s'occuper d'elle, pas l'inverse.
Bien sûr que cela créé de la souffrance pour votre fille, mais la culpabilité et le conflit de loyauté qui existent en elle peuvent être travaillés grâce à sa thérapie. Dans tous les cas, continuez à être là pour elle comme vous le faites depuis toujours, à l'écouter, la comprendre, lui offrir de l'amour et de la compassion, et surtout de la protection, que ce soit émotionnel, psychologique ou physique.

J'espère que vous trouverez la force et le courage pour faire face à tout cela et que votre fille sera vite libérée de cette emprise, et que votre ex-conjoint soit pris en charge psychologiquement et légalement.

Je reste à votre écoute si vous en ressentez le besoin.

Bien à vous,
Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT à Montpellier
Méditation enfants & adultes

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

264 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Caro
Vous avez les bons mots et la bonne attitude envers votre fille, et avez une vision juste de ce qu'elle ressent.
Proposez lui d'aller voir un/une psy pour avoir un lieu de parole qui lui appartient et où elle peut dire tout ce qu'elle a envie de dire
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour
Votre situation est effectivement difficile à gérer.

Votre fille aime son père malgré elle. Il n'y a rien d'étonnant à cela. C'est tout à fait normal dans son cas.
Elle culpabilise par conséquent, et prend sur elle la charge d'aggraver le cas de son père si elle n'y va pas.

Vous n'arriverez pas à la convaincre, elle ne peut pas gérer cette situation. C'est auprès de sa psychologue que je vous engage de faire la démarche.
Vous avez du mal pour elle et combien c'est normal !
Tenez bon.

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---

Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

345 réponses

361 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour,
Il est important de respecter les souhaits et les besoins de votre fille en termes de relation avec son père. Si elle ne se sent pas en sécurité ou à l'aise avec lui, il est important de respecter cela et de ne pas la forcer à avoir une relation avec lui. Il est également important de la soutenir dans ses décisions et de l'aider à faire face aux éventuelles réactions de son père. Il peut être utile de consulter un professionnel de l'enfance ou un psychologue pour obtenir des conseils et des soutiens supplémentaires. Il est important de rappeler à votre fille qu'elle n'a pas à se sentir coupable des choix de son père et qu'elle mérite d'être en sécurité et de se sentir bien.
Pour son bien être,Il est important pour votre fille qu elle soit suivie afin d éviter des traumatismes plus grave par la suite.
Je suis à votre disposition en visio ou presentiel si besoin.
Bien à vous
Thalia inna praticienne en psychologie et hypnose
Eft,PNL,emdr

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

988 réponses

1304 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour,

Vous avez très bien analysé à mon sens la situation. Votre fille protège son père et protège aussi symboliquement l'image de son père. C'est un grand poids pour une jeune fille de 13 ans. Vous avez eu l'excellente idée de l'amener à consulter une psychologue : qu'en pense t-elle ? Lui avez-vous demandé ? Elle doit être au plus près des angoisses de votre fille et a probablement des pistes à partager avec vous. Les faits que vous relatez qui se sont déroulés chez son père sont très préoccupants, vous nommez entre autres des situations incestueuses qui ne peuvent pas être ignorées. Vous pouvez contacter le juge des affaires familiales en charge de votre divorce, il me semble juste de faire intervenir la Loi dans votre histoire, je pense que vous l'avez pressenti. L'intervention d'un tiers permet de remettre le cadre qui manque dans la relation entre votre fille et son père visiblement défaillant. La situation que vous traversez est particulièrement douloureuse, vous faites bien de trouver le plus possible d'appuis et de soutiens.

Bien à vous,

Agnès Foissac
Analyste Psycho-Organique

Agnès Foissac Psy sur Nantes

96 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Caro,

j'ai bien entendu votre long récit et votre crainte de maman pour continuer à préserver au mieux votre fille adolescente.

Le divorce et les réalités d'adultes ne sont pas simples pour une enfant et aujourd'hui son entrée dans la vie d'adolescente.
Il réside toujours dans leur psychisme ce conflit de loyauté, être partagé entre la maman et le papa les rend extrêmement vulnérables.

un père addictif à l'alcool et à des phases de violence morale ou par instant des comportements délétères est effectivement néfaste et une grande source d'angoisse pour votre fille mais elle garde en elle cette pensée qu'il changera. Elle éprouve de l'amour pour lui, quelque soit son attitude, il reste son papas.

Et vous, Caro, dans ce dilemme, vous êtes rongéepar le stress car vous cernez très bien votre ex- époux et ses manipulations, son agir.
Votre fille a désormais déjà 13 ans, elle a une maturité de plus en plus marquée et elle est consciente de vos soucis d'adultes, elle porte sa peine et est d'ailleurs suivie à juste cause par une psy, c'est très bien.
Vous pouvez l'aider en restant dans la communaication libre comme vous le faites si justement mais en ne prenant jamais position contre son père. Ce serait accentuer son chao affectif et elle est libre de son choix à cet âge là, elle ne doit jamais se sentir prise en étau entre ses deux parents, elle sait sincèrement sa vérité, l'addiction du papa, votre aide et présence pour elle à chaque instant, elle a cette extrême lucidité.
Mais ce n'est pas vous qui allez lui apprendre à se détacher, cela relève de son initiative, de son coeur et ses ressentis,faute de quoi elle accentuerait son conflit intèrieur, choisir entre l'un ou l'autre. Elle finira par faire la juste part des choses mais sans être influencée par une quelconque "emprise". Elle discerne très bien le négatif, elle a grandi plus vite que des ados de son âge en traversant cette épreuve.
Je vous propose de vous aider en échangeant en téléconsultation puisque je suis spécialisée en aide à la parentalité, les relations parents et ados doivent rester ou redevenit "saines" et plus cohérentes, il existe des modes d'action pour éviter le clash.
Vous pouvons consulter mon site sous mon prénom et nom, ce sera plus clair je pense.

Je reste en toute sympathie et bienveillance à votre disposition pour mettre à plat cette situation et abaisser votre charge d'angoisse justifiée.

Prenez soin de vous et de votre ado.

Avec toute mon empathie.

Bénédicte Escaron
Thérapeute d'aide à la parentalité

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9687 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2023

Bonjour Caro,

Vous avez suffisamment d’éléments pour avoir des inquiétudes parfaitement justifiées pour votre fille. Elle est en danger potentiel avec son père. Elle le ressent, invitez-la à écouter cette petite voix en elle. C’est la voix de l’intuition que bien souvent nous n’écoutons pas, et après coup on se dit » si je m’étais écoutée... ».
Alors c’est vous l’adulte, c’est à vous de protéger votre fille. Si vous prenez la décision pour elle, cela la soulagera, car elle se sentira soutenue et en sécurité avec vous. Elle ne ressentira plus de culpabilité puisque c’est vous qui aurez dit stop.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2173 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses