Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Ma fille de 11 ans vit mal son surpoids

Réalisée par Laurence le 22 juin 2015 15 réponses  · Parentalité

Bonjour,


Ma fille de 11 ans est en surpoids et ce depuis des années, néanmoins elle refuse de manger sainement et de faire du sport de plus elle est du coup timide n'a aucune confiance en elle elle rentre en 6ème en début d'année prochaine et elle souffre du regard des autres. Ces situations sont très dures à gérer car elle ment tout le temps pour tout et rien, invente des choses même avec ses copines, que faire pour l'aider je ne sais plus quoi faire merci pour votre aide et/ouconseil.

confiance

Meilleure réponse

Bonjour Laurence,

Vous mettez en lien le surpoids de votre fille avec ses problèmes relationnels, ce qui est une bonne chose. Cependant, il me semble que l'on peut-être aussi tenter de comprendre ce surpoids qui est "ancien" comme une conséquence de ses autres "symptômes" (regard des autres, mensonges, opposition ...). Il serait souhaitable que votre fille ait un lieu neutre pour pouvoir confier tous ses questionnements, ses doutes ... afin de pouvoir abandonner à terme sa relation à la nourriture qui compense certainement sa relation aux autres.

N'hésitez pas à consulter un psychologue spécialiste de l'enfance et de l'adolescence et expliquez à votre fille que vous pensez qu'elle a besoin de parler à quelqu'un d'autre que vous de ses désirs.

Bonne continuation
Patricia Quentin
psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Laurence ,
mon conseil est de tenter de rétablir un lien de confiance avec votre fille.

Elle s'enlise dans une spirale descendante et aurait besoin de rencontrer près de chez vous un /une psychologue et un ou une hypnothérapeute .Il faut cependant qu'elle le veuille car la forcer ne ferait qu'empirer les choses et la conforter dans son rôle de victime or il faut l'aider mais ne pas la plaindre .

Expliquez lui que c'est elle qui est en train de créer son destin y compris triste, timide et solitaire .Elle est en âge de comprendre .Et puis lui demander "pourquoi" elle ne veut pas faire de sport, pourquoi elle ment ( dans quel but ) puisque c'est évident et que cela ne trompe personne , etc.
Bref la vraie question sans jugement c'est " pourquoi" !

En vous souhaitant le meilleur .
M

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2015

Anonyme

Bonjour Madame, Votre fille est en surpoids depuis l'enfance. Cette situation, dites-vous, est douloureuse pour elle ( timidité, mauvaise image de soi, relations difficiles aux autres). Vous appréhendez le collège et l'entrée dans l'adolescence. En effet cette période peut se révéler d'autant plus difficile que l'adolescent est en surpoids. Vous souhaitez aider votre fille mais ne savez plus comment faire. La première démarche est de consulter un médecin nutritionniste et de voir avec lui quelles sont les raisons du surpoids. Le médecin peut aussi vous donner des conseils pour mieux soutenir votre fille. Il arrive que le surpoids soit lié à des difficultés psychologiques et, dans ce cas, c'est un soutien psychologique ou une psychothérapie qui peut aider l'adolescent à surmonter ce problème.

Cordialement Johanna van Daalen

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2015

Anonyme

Bonjour Madame, votre fille est en surpoids depuis l'enfance. Cette situation, dites-vous, est douloureuse pour elle ( timidité, mauvaise image de soi, relations difficiles aux autres). Vous appréhendez le collège et l'entrée dans l'adolescence. En effet cette période peut se révéler d'autant plus difficile que l'adolescent est en surpoids. Vous souhaitez aider votre fille mais ne savez plus comment faire. La première démarche est de consulter un médecin nutritionniste et de voir avec lui quelles sont les raisons du surpoids. Le médecin peut aussi vous donner des conseils pour mieux soutenir votre fille. Il arrive que le surpoids soit lié à des difficultés psychologiques et, dans ce cas, c'est un soutien psychologique ou une psychothérapie qui peut aider l'adolescent à surmonter ce problème.
Bien cordialement Marie Hélène OCARIZ, spécialiste pour les pré-adolescents et adolescents.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Logo CABINET PSY , J. van Daalen, E. de Madre, M-H. Ocariz CABINET PSY , J. van Daalen, E. de Madre, M-H. Ocariz

1 réponse

Bonjour Laurence,
Votre fille rentre dans l'adolescence, le corps peut être une carapace pour se protéger de l'autre mais aussi de sa nouvelle identité en devenir. Votre fille est en plein remue- ménage (méninges) identitaire, elle a besoin de casser, de se confronter aux limites pour devenir une jeune fille, mais ça fait mal, autant pour elle que pour son entourage. Le mieux effectivement est de lui proposer d'aller en parler à un professionnel. Vous pouvez en attendant, lire ensemble"Le complexe du homard" de Françoise Dolto, riche d'enseignements aussi bien pour les enfants que pour les parents. En tant que parent, soyez toujours un garant protecteur de votre enfant, tout en fixant des limites, et dites-lui surtout que vous l'aimez.
Bien cordialement,
Florence Le Brozec

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Logo Florence Le Brozec Florence Le Brozec

43 réponses

39 J'aime

Bonjour Laurence,
Vos peurs se transfèrent sur votre fille sans pour autant l'aider. Je vous encourage à aller voir un thérapeute qui peut apporter une aide certaine dans cette situation.
Heinrich Institut

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Logo Heinrich Nadège chez Heinrich Institut Heinrich Nadège chez Heinrich Institut

36 réponses

70 J'aime

Bonjour,
Peut être qu'une thérapie familiale serait nécessaire afin que votre fille puisse réguler son alimentation et avoir une meilleure estime de soi.
Cordialement.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Anonyme

Bonsoir
Ne prenez vous pas la problématique à l’envers ? Peut être que c’est parce que votre fille n’a pas confiance en elle qu’elle n’accepte pas son corps ?
Je lis aussi que votre fille refuse de manger sainement et de faire du sport... Elle a 11 ans ce sont aux parents de proposer un cadre. Certes votre fille a son mot à dire mais ce n’est pas à elle de prendre certaines décisions.

Il y a plusieurs aspects à entrevoir :
D’éventuelles consultations chez un diététicien qui lui permettraient de prendre conscience de son dérèglement alimentaire
Une éventuelle consultation chez un médecin qui fera le point sur une possible proche puberté qui modifie la corporalité de façon passagère.
Ensuite une psychothérapie familiale afin que chacun aborde ce qui ne va pas chez les autres et faire le point sur le cadre, la place et la communication au sein de la famille.
Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste

392 réponses

2034 J'aime

Bonjour Laurence. Vous voudriez que votre fille ait une silhouette différente. Sa relation a la nourriture semble compliquée et sa relation aux autres aussi. Sans doute il est possible d'y établir une co-relation. Cependant, le mieux serait que votre fille trouve un espace où pouvoir exprimer SA parole et dire son vécu intime.
Patricia, peut être que vous aussi vous pourriez consulter pour parler votre propre histoire, même si dans votre question vous n'en dites rien. Y avez-vous pensé?
Bien cordialement
Catherine Dautel
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2015

Logo Catherine Dautel Catherine Dautel

28 réponses

23 J'aime

Bonjour Laurence,
La pré-adolescence se fait peut-être déjà sentir pour votre fille de 11 ans et le cap de la 6è, de l'entrée au collège est une étape importante pour elle comme pour vous. Et même si la rentrée est dans quelques mois seulement, les enfants en parlent entre eux, ils en entendent parler depuis plusieurs mois par les maîtres, l'entourage... Vous dites que vous ne savez plus quoi faire et c'est bien naturel.

Ces moments où la communication est difficile où la relation se complique par la présence, peut-être répétée, de mensonges venant de sa part. Mettent à l'épreuve, consciemment ou inconsciemment, la confiance que vous vous portez mutuellement... C'est une situation rencontrer par beaucoup de parents et d'enfants. Le poids idéal est devenu une quête sociale et médicale sur laquelle l'inquiétude et le stress s'installent, autant du côté des parents que des enfants. Lorsque l'on demande et parfois même exige, à l'enfant alors en pleine période de croissance et d'ouverture à la vie de faire "attention" aux aliments mangés, de faire du "sport".

Cela signifie un stress extérieur temporel et quasi permanent auquel ni les parents, ni les enfants ne sont réellement préparés. Ce stress s'amplifie au contact du milieu médical, peut-être sous l'effet de légères moqueries à l'école... d'un tempérament timide, réservé... Tout ce stress induit, vous le comprenez, une forme d'intériorisation du problème afin de chercher de quelle manière retrouver plaisir et joie dans la vie. Créant à la place des dysfonctionnements relationnels et comportementaux : l'expression de mensonges, une forme de timidité, le refus de faire des "efforts"... toutes ces petites choses sont synonyme d'intériorisation du véritable problème. Vous avez raison de vous en inquiéter et venir en parler ici est une très bonne idée.

Ici, la première chose que je peux vous proposer de faire avec elle, quand elle le désirera, mais le plus tôt possible est bien mieux; C'est de choisir trois choses qui lui tiennent à cœur et qu'elle aimerait réussir. Ce peut être en lien avec l'alimentation ou non avec le sport ou non. Laissez la choisir ces trois choses en l'aidant à choisir des choses qui lui seront facilement réalisables en 1 semaine, puis à poursuivre en deux semaines et enfin à continuer en trois semaines.... Bonne chance. Et si vous désirez aller encore plus loin; Ce sera avec une grande joie que je vous y accompagnerai. Je consulte par mail, téléphone, en face à face, et aussi par skype. J'espère vous avoir transmis les premières ressources dont vous avez besoin pour la suite. A bientôt.

Marie Claire BRILAC HAZART
Hypnothérapeute coach

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIN 2015

Anonyme

Bonjour,
Votre fille a besoin d'aide son problème de poids ne doit pas amèliorer l'image qu'elle a d'elle. Une consultation avec un psychologue permettrait de comprendre l'origine de son mal être et permettrait de ce fait de la soutenir face à ses difficultés.
Cordialement
C de St Aubert

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2015

Logo Cécile De Saint-Aubert Cécile De Saint-Aubert

25 réponses

15 J'aime

Bonjour Laurence,

Le surpoids est très certainement une manifestation physique de la souffrance de votre fille. C'est une manière, trouvée par son inconscient, de montrer que quelque chose ne va pas. Le mensonge ou l'opposition en sont une autre. C'est une manière d'exprimer une forme de détresse face aux situations qu'elle vit, à ses ressentis, à ses doutes dans sa propre construction de petite fille à jeune fille...

Il est normal que vous vous sentiez impuissante face à toutes ses réactions. Vos phrases illustrent votre compréhension et votre empathie, c'est une jolie preuve d'amour.

Allez à la pêche aux recommandations pour trouver dans votre secteur un psychologue de l'enfance. Quand il s'agit de nos enfants, nous avons souvent peur de tomber sur la "mauvaise personne", c'est tout à fait légitime. Il est toujours plus facile de pousser la porte d'un professionnel dont on nous a vanté le sérieux, la méthode et l'approche de l'enfant.
De plus, en demandant autour de vous, vous vous rendrez compte que bien des parents font appel à un professionnel (ponctuellement ou régulièrement) pour bénéficier d'un coup de pouce. Les bénéfices de pouvoir raconter ce que vous vivez sont aussi importants pour votre fille que pour vous (ses parents), car votre souffrance est aussi à prendre en considération et à apaiser.

Belle route à vous 2
Catherine SOURON-DOUSSAL

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2015

Logo Catherine DOUSSAL Catherine DOUSSAL

13 réponses

16 J'aime

Bonjour Laurence, Après lecture de votre question, et compte tenu de ma méthode de travail, je me demande dans quelle mesure ces signes envoyés par votre fille témoignent de questions qu'elle se pose, au sujet des relations entre les différentes personnes qui vivent avec elle au quotidien. Il est hasardeux de faire des interprétations hors contexte et j'aurais besoin pour vous aider un peu plus de savoir quelle attitude ont les autres membres de la famille vis à vis de votre fille. Je reste à votre écoute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2015

Thierry DEWAELE

Bonjour madame,
Le surpoids a une dimension psychologique mais également somatique. L'accompagnement qui pourrait être proposé à votre fille mais également à vous (sa famille ) se doit d'être le plus global possible. Et cela se fait d'abord en lien avec le médecin de votre fille.
Je ne sais pas si vous résidez en île de France, mais il existe un réseau de professionnels qui concourent à la prise en charge du surpoids mais également de l'obésité. J'en fais moi- même partie. Vous disposerez d'un médecin qui suivra votre fille et qui pourra lui proposer des prises en charge diététiques et/ou psychologiques (pris en charge partiellement par le réseau). Ce réseau a admis le concours de différentes dimensions ( médicale, diététique, psychologique) dans la prise en charge du surpoids et la prévention de l'obésité et s'efforce de l'intégrer dans un accompagnement pluridisciplinaire.
Si cela vous intéresse, vous pouvez me contacter.
Je reste a votre disposition.

Cdt,
Mme Dietlin Vanessa
Psychologue clinicienne- psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIN 2015

Logo DIETLIN Vanessa DIETLIN Vanessa

2 réponses

2 J'aime

Bonjour Madame,


lorsque nous sommes en amitié avec notre corps, nous le traitons bien et l'alimentons avec juste mesure.
Si votre fille est réellement en surpoids il faut vérifier que cela n'a pas de cause physiologique ( à voir avec votre médecin pédiatre ou médecin de famille).

Si son surpoids est la cause d'une suralimentation, c'est que celle-ci compense un malaise plutôt d'ordre psychologique. La puberté est de plus, un moment très délicat du développement d'une jeune fille.

Peut-être pouvez-vous envisager une prise en charge psychologique ? Il existe des prises en charge en groupe ( groupes de parole et ateliers d'art-thérapie) qui sont particulièrement adaptés à son âge.

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue à Toulouse

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIN 2015

Logo Anonyme-236321 Anonyme-236321

380 réponses

851 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Besoins d'aide pour ma fille de 11 ans

5 réponses, dernière réponse le 08 Mai 2016

mon fils de 28 ans qui vit à la maison pourrit l'ambiance familiale

4 réponses, dernière réponse le 13 Novembre 2018

Fils de 11 ans toujours pas dérangé de se montrer nu

5 réponses, dernière réponse le 06 Septembre 2016

Il y a-t-il des sexologue pour enfants de 11 ans?

9 réponses, dernière réponse le 24 Avril 2017

Comment aider ma fille de 15 ans ?

4 réponses, dernière réponse le 28 Août 2018

Mon ami dort avec sa fille de 8 ans

3 réponses, dernière réponse le 04 Juillet 2018

Ma fille de 7 ans est très jalouse, elle ment et n'obéit plus

8 réponses, dernière réponse le 23 Juin 2015

Ma nouvelle copine à du mal s'investir totalement avec mes enfants

6 réponses, dernière réponse le 29 Mai 2018

Ma fille veut connaître ses grandes soeurs

5 réponses, dernière réponse le 05 Mars 2019

est-ce que j'éduque bien ma fille ?

6 réponses, dernière réponse le 04 Février 2017