Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Ma fille de 3 ans se reveille toute les nuits pour boire un biberon de lait

Réalisée par Jennifer le 15 nov. 2016 18 réponses  · Parentalité

Bonjour,

Quand ma fille de 3 ans a appris que j'etait enceinte elle a literalement changè. Et depuis l'arrivé du bébé, elle est ingérable. Elle se lève toute les nuits pour demander 2/3 biberons de lait au chocolat. Hurle si on est pas d'accord avec elle. J'essaye de lui parler de lui expliquer alors elle devient gentille et il suffit que je ne m'intéresse pas à elle une seconde et c'est reparti. Elle a une grande soeur de 5 ans qui est plus à l'écoute. Je ne sais plus quoi faire, elle ne veut même plus aller à lecole, ce sont des crises d'hurlements tous les matins.

Merci de votre aide

Meilleure réponse

Bonsoir Jennifer.

À cet âge votre fille ne peut qu'être jalouse de "l'intrus" que vous lui avez ramené. C'est tout à fait "normal". Sa réaction paraît juste un peu disproportionnée. Dans un premier temps il serait judicieux de vous faire aider par l'équipe de la PMI qui est habitué à ce genre de choses. Vous y serez en tout cas bien orienté.
Cordialement.

Catherine Vidal.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour visiblement votre fille a très peur de perdre sa place' il lui faudra un temps d'adaptation à cette nouvelle situation. Est-il possible de l'emmener consulter un psychologue vous avec la psychologue scolaire pour qu'elle puisse mettre en mots ces émotions trop envahissantes pour elle pour le moment.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 OCT. 2017

Logo Virginie Bouchet Virginie Bouchet

5 réponses

2 J'aime

Bonjour Jennifer,

J’ai l’impression que votre fille a peur d’être remplacée.

Faites attention à ne pas utiliser le conditionnel lorsque vous demandez à votre fille d’être gentille.
Le cerveau a un système de traduction très particulier avec des raccourcis qui altèrent les émotions.

Par exemple, il traduira « tu seras gentille si tu es calme » par « je t’aime si tu es calme », « tu seras gentille si tu es range ta chambre » par « je t’aime si tu ranges ta chambre » ce qui rend l’amour conditionnel et qui peut créer une réelle peur de l’abandon et/ou du rejet.

Des paroles rassurantes comme « je t’aimerais toujours, quoi qu’il arrive » peuvent solutionner la peur de votre fille.
Tiré du petit livre très juste "Tu me lis une histoire ? - Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive..." de Debi Glior

Vous pouvez poser des questions à votre fille pour savoir ce dont elle a besoin : de comprendre ce qui se passe ? de qui est le bébé ? De comment va se passer le futur ? De savoir comment l’Amour sera réparti ?

Seule votre fille peut y répondre avec ses mots simples et pleins d’émotions pures.

Je vous conseille de consulter un professionnel pour vous préparer à avoir un discours cohérent et clair et surtout pour accepter les réactions de votre fille dans la compréhension et l’amour pour remplacer la peur et la frustration que vous vivez toutes les deux en ce moment.

Diane Scerri
Thérapie par la PNL et par le Cheval
Saint-Brieuc/Ploufragan

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 OCT. 2017

Logo Diane Scerri Diane Scerri

52 réponses

78 J'aime

Bonjour,
sa reaction est normale.
Elle réagit à l 'intrusion du Bébé qui arrive.

Je reste à votre disposition.
Florence Anezo
Psychanalyste Psychothérapeute
TTC- Troubles du comportement
Spécialisée thérapie de couple

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AVRIL 2017

Logo Florence Anezo Florence Anezo

80 réponses

235 J'aime

Bonjour,
Je comprends votre désarroi, vous êtes sous pression de tous le côtés! Votre fille de 3 ans est en souffrance, elle souffre de jalousie pour le petit dernier qui vient d'arriver, c'est naturel et normale! Elle était la petite dernière et a perdu sa place! Et inconsciemment elle est en train de "régresser à l'âge de quand était un bébé"! Essayez de l'aider à retrouver sa place de fille et vous verrez que les crises s'apaiseront rapidement. Établissez des petites tâches pour elle et pour la plus grande, des taches qui soient adaptées à leur âge ainsi elle se sentira importante et commencera à avancer de façon autonome... elle se sentira grande, à sa place et n'aura plus peur de perdre votre attention et votre amour! Ne la grondez pas quand elle fait une crise, mais félicitez la lorsqu'elle se couche toute seule, par exemple, ou lorsqu'elle a un comportement pour vous positif; votre attitude élogieuse lui servira à reprendre confiance en elle et à augmenter son amour propre! Soyez patiente tout ne s'arrangera pas immédiatement il faudra du temps, ne vous découragez pas, tenez bon! Dites à son papa de faire de même! L'amour des parents, "habillé" d'enthousiasme, endurance et énergie sera le plus efficace de méthodes éducatives!
N'hésitez pas à revenir vers moi ou sur le site!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1738 réponses

5861 J'aime

Bonjour
Je viens seulement de prendre connaissance de votre message
J'espère pour vous que depuis le problème est résolu
Si ce n'est le cas cherchez un thérapeute en emdr qui aidera votre fille à changer et à gérer la naissance du bébé
Bonne journée
Elisabeth Steinberg

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JANV. 2017

Logo Elisabeth Steinberg Elisabeth Steinberg

9 réponses

48 J'aime

Bonjour,

Si un jugement d'indécence est porté sur les mots que j'ai écrit, qu'en est-t-il de ce que vit alors l'enfant ? Et comment peut-on, si on est dans le jugement, être empathique et laisser l'enfant vivre ce qu'il a à vivre ?
Cordialement.

Catherine Vidal, psychologue clinicienne.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2017

Logo Catherine Vidal Catherine Vidal

170 réponses

1698 J'aime

Les messages "meilleures réponses" n'ont aucune valeur thérapeutiques"... c'est une considération personnelle...

A chaque lecteur de laisser résonner ce qui lui parle le plus.

Avec tout mon respect

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2298 réponses

9822 J'aime

Bonjour Madame,
on dirait que cette naissance déplace votre fille du statut qui était le sien; qu'elle a découvert que quelque chose lui échappe qui a trait à l'univers secret de ses parents.
Tant mieux peut être,même si c'est un passage difficile pour vous.
Peut être que ce moment pourrait favoriser plus d'échanges avec son père, ou que ce serait l'occasion de lui parler de son passé et de son devenir? Vous vous occupez du bébé comme vous vous êtes occupée d'elle en temps voulu...plus tard elle aussi aura un mari et des enfants etc.
L'école est elle investie par elle une fois qu'elle y est?
Parlez lui de son école, de sa maitresse, de ses amis...
Si cela n'évoluait pas, n'hésitez pas à consulter.

Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

22 NOV. 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

1090 réponses

3575 J'aime

Bonjour Madame,

Oui, il est naturel que votre fille souffre d'avoir perdu sa place de "petite dernière", de vous voir plus que occupée avec le bébé (vrai "intrus"...), de ne plus bénéficier de votre attention comme avant...

Il est probable que n'ayez pas su/pu la préparer à l'arrivée de ce bébé..., et du coup elle manifeste ses angoisses (d'avoir été "remplacée", d'être moins aimée, voire plus du tout...) de la manière que vous décrivez.

Dans notre monde de "psys" circule une jolie histoire réelle, vécue par une psychologue (qui s'est donné beaucoup de mal à préparer sa fille de 3-4 ans à l'arrivé d'un bébé...) : la petite accueille la mère et l'enfant très bien au retour de la maternité..., se comporte comme un charme..., aide la maman, etc... Mais... quelques jours après elle demande à ses parents : "quand le ramenez vous là d'où il vient... à la maternité...où est la place de bébés" ?
Donc...

Essayez d'appliquer les recommandations de mes collègues..., faites vous seconder en tout par le père, etc.
SI vous n'y arrivez pas..., quelques séances chez un thérapeute familial (ou autre thérapeute qui reçoit l'enfant avec ses deux parents) pourraient tous vous aider tous (le père, la fille de 5 ans... qui n'est pas plus "heureuse" que la petite de 3 ans..., et vous même) à parler de ce qui change dans votre famille et à vous adapter aux nouvelles conditions.

Je vous souhaite de trouver votre manière de faire baisser les angoisses actuelles.
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

18 NOV. 2016

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1846 réponses

4867 J'aime

Bonjour,

Comme l'indiqué mes collègues, formulé de manière imagé, le ciel est tombé sur la tête de votre fille avec l'arrivée du bébé.
Je vous propose plusieurs choses :
- déjà de lui dire que vous la sentez perdue et jalouse depuis l'arrivée du bébé. Et que vous vous rendez bien compte que trouver une place est difficile pour elle. Osez lui dire que c'est difficile pour vous, de la sentir ainsi, mais que vous comprenez
- proposez lui un contrat à épingler sur le frigo.du type renforcement positif. " Si tu ne te réveilles pas la nuit, je te mets 3 soleils. Si tu te réveilles 1 fois, 2 soleils. A la fin de la semaine on les compte. Au bout de (a vous de voir le nombre) on fait quelque chose qui te fait très plaisir (à décider à l'avance). Si elle se reveille, vous ne mettez pas de soleil. C'est tout. Cela lui laisse aussi la latitude, quand son tourment est trop violent, d'appeler à l'aide à sa façon sans se sentir écrasée de culpabilité.
- proposez lui une place de grande qui a une fonction auprès du bébé. Un rôle. Pas forcément très actif. Mais tout ce qui peut l'amener à sentir que la réalité est ainsi, que cela lui soit agréable où pas. Elle a le droit de ne pas aimer vous partager.
-enfin, amenez la voir un pedopsy quelques séances.

Le comportement des enfants est étonnamment adaptable.

Avec toute mon attention

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Logo Marie-Claire BINETTE Marie-Claire BINETTE

150 réponses

784 J'aime

Votre petite fille exprime par cette regression sa grande angoisse devant le fait que vous ayez changer/que les choses changent. Le fait de teter est calmant. Vous pourriez peut-etre lui proposer de maniere temporelle une tetine pour la nuit? Voue ne cedez pas pour le biberon mais offrez une alternative: d'abord vous lui donnez vous meme la tetine, puis vous lui dites de la prendre puis vous lui expliquez qu'elle peut le prendre seule si elle se reveille la nuit. Si vous avez un soutien familial, ce serait bien qu'il vous permette de passer un peu plus de temps avec chacune des filles (il ne faut surtout pas oublier la grande, meme si elle comprend). Le fait de ne pas vouloir aller a l'ecole est aussi lie a son anxiete. Est-elle calme ensuite? Avez-vous parler a la maitresse? Vous ne dites pas depuis combien de temps cela dure mais rappelez vous qu'il est normal pour une enfant de reagir a une grossesse/naissance, essayez de rester patiente sans trop vous angoisser. N'hesitez pas a consulter, parfois une séance ou deux suffisent a apaiser les choses.
Courage. Marie-Laure Crisp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Logo Marie-Laure Crisp Marie-Laure Crisp

7 réponses

53 J'aime

Bonjour Jennifer,
Pas simple de gérer l'arrivée d'un nouveau bébé avec une fratrie déjà existante, surtout quand une petite fille de 3 ans ne trouve pas sa place! En même temps cela ne se produit pas toujours... Pour comprendre ce problème de place, il est souvent intéressant d'observer la fratrie de la maman: avez-vous des frères et soeurs? Quelle place avez-vous dans votre fratrie? Comment ont été accueillies les naissances? ... Si ce sont des questions qui vous parlent, peut-être qu'un petit retour sur votre propre fratrie et les ressentis qui en ont découlé vous permettrait de lâcher une tension dont votre petite fille me semble se faire le miroir. Ce type de situation, sur l'instant est totalement inconsciente, aussi, ni vous, ni votre petite fille n'en sont responsables! Cependant, il est vraisemblable, que si vous faisiez un petit travail sur vous, les choses pourraient bien évoluer de façon spectaculaires! Si vous voulez retrouver une maison en paix rapidement: je vous conseille vivement de faire un travail thérapeutique court! Très bon courage, et restant à votre disposition,

Sandrine Delaporte, psychopraticienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Logo Delaporte Sandrine Delaporte Sandrine

81 réponses

554 J'aime

Bonjour,
Vous ne devriez pas céder à sa demande en lui expliquant bien évidemment. Vous pouvez en parler avec votre pédiatre ou rencontrer un pédopsychiatre qui pourra vous aider.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Logo Jean-Yves Flament Jean-Yves Flament

231 réponses

744 J'aime

Bonjour.
Je ne trouve pas que les termes "normal" et "disproportionnée" soient en contradiction. Il est normal, dans ce cas, d'être dans l'émotion jalousie, il faut l'accepter. Ensuite il faut apprendre à l'enfant à gérer cette émotion pour qu'elle ne le "déborde" pas. C'est parce que l'enfant est débordée par l'émotion que cette dernière devient disproportionnée. Est ce plus clair ?
Cordialement.

Catherine Vidal.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2016

Logo Catherine Vidal Catherine Vidal

170 réponses

1698 J'aime

Catherine Vidal dit :
"À cet âge votre fille ne peut qu'être jalouse de "l'intrus" que vous lui avez ramené. "

Je trouve cette formulation limite indécente...

Puis vous rajoutez : "C'est tout à fait "normal. Sa réaction paraît juste un peu disproportionnée"

Un peu contradictoire non ? c'est normal ou un peu disproportionné ?...

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2298 réponses

9822 J'aime

Bonjour,
L'arrivée d'un bébé dans une famille exige une autre organisation, la place de chacun change et il faut une période d'adaptation pour tous les membres de la famille, mais surtout pour les enfants. Votre fille à perdu sa place pour avoir une autre, c'est difficile pour elle. Demander un biberon c'est pour elle une manière d'imiter le bébé , et avoir votre attention, parfois à l'arrivée d'un bébé, les enfants peuvent avoir des comportements qui montrent une régression normale.
À 3 ans c'est un âge où les émotions ne sont pas encore maîtrisées il faut donc l'aider à reconnaître et à comprendre ses émotions. C'est très important aussi que votre attention envers elle soit positive, la'encourager, la féliciter, etc. Car cela stimule sa confiance en elle, parlez beaucoup avec elle, racontez lui des histoires de famille, jouez ensemble, laissez la toucher le bébé avec votre présence. Posez lui des questions sur ce qu'elle ressent avec l'arrivée du bébé, etc. Montrez lui qu'elle a de la chance puisqu'a son âge elle peut faire des choses très agréables avec maman et papa différentes de bébé...
Soyez attentive à votre fille de 5 ans car à cet âge parfois il y a aussi jalousie mais de manière plus discrète et elle peut en souffrir.
Par ailleurs vu que votre fille à 3 ans, elle a du faire sa rentrée en maternelle, cela peut être encore plus dur pour elle de s'adapter, avec l'arrivé de bébé.
Il serait peut être important d'en parler à sa maitresse pour qu'à l'école on puisse être plus compréhensible avec votre fille.
Bonne continuation

Isabelle Silva, Psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

709 réponses

2948 J'aime

Bonjour,
Effectivement elle ne supporte pas de n'être plus la petite dernière (le BB), d'où ce comportement régressif de demander des biberons la nuit.

Maintenant il serait utile de ne pas céder à cette demande et de lui expliquer la raison et de trouver des alternatives.

Il est vrai que cela est compliqué si vous avez un nouveau-né qui vous accapare déjà les nuits.

Votre conjoint est censé intervenir pour recadrer cette situation, sans être sévère, mais vous réunir tous, et parler de ce problème et des priorités pour que toute la famille fonctionne normalement sans cris, en montrant de l'attention pour chacun de vos enfants.
Votre conjoint doit vous aider dans ce sens.

Si cela devient vraiment ingérable, faites appel à une aide extérieure.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 NOV. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2298 réponses

9822 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
ma fillle de 2 ans se réveille la nuit

10 réponses, dernière réponse le 15 Décembre 2016

Ma fille de 2 ans hurle la nuit, comment l'aider ?

5 réponses, dernière réponse le 09 Mars 2018

Sommeil enfant 3 ans

6 réponses, dernière réponse le 18 Juin 2015

ma fille de sept ans ne me laisse plus dormir

2 réponses, dernière réponse le 04 Avril 2018

Je ne me détache pas depuis 12 ans d' une fille

6 réponses, dernière réponse le 24 Novembre 2017

Ma fille ou la femme de ma vie ?

10 réponses, dernière réponse le 09 Août 2015

Épuisée par les enfants

3 réponses, dernière réponse le 28 Novembre 2017

Pourquoi mon garçon d'un peu plus de 2 ans est de plus en plus pénible ?

11 réponses, dernière réponse le 14 Février 2017