Ma fille de 5 ans raconte des histoires horribles

Réalisée par amandedouce · 22 déc. 2015 Parentalité

En rentrant d'une sortie au parc avec une copine et sa maman, la maman m'a raconté avoir surpris une conversation qui ne lui a pas du tout plu. A savoir ma fille disait à la sienne qu'elle avait eu un petit frère et une petite sœur mais qu'un homme leur avait planté un couteau dans le ventre et les avaient mangés. Après leur départ, je suis revenue sur cette histoire pour comprendre ce qui l'avait poussée à raconter cette histoire. Elle est revenue sur un point de désaccord remontant à plusieurs jours et à dit qu'en racontant cela elle espérait que la petite fille ne voudrait plus être son amie.


Après l'histoire du soir, je l'ai laissée nous raconter sa propre histoire, elle a choisi de revisiter le petit chaperon rouge... quand je mets en relation ce "théâtre" du soir et sa scène finale, avec l'étude d'ansel et gretel à l'école, sa peur de rester seule à l'étage et l'histoire qu'elle a racontée, je me dis que je m’inquiète certainement pour rien... mais c'est vrai qu'elle n'y est pas aller légèrement !


Est-il inquiétant pour une fillette de 5 ans d'imaginer ce genre d'horreur ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 23 DÉC. 2015

Les enfants ont un imaginaire prolixe, souvent enrichi par les contes, c'est ce que vous montre votre fille, pas de panique!
Chez votre fille comme pour les autres enfants, les contes aident à verbaliser les fantasmes originaires ( naissance, sexualité des parents, abandon...)
Je vous conseille de lire psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim.

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2007 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 DÉC. 2016

Bonjour,
Ne vous inquiétez pas elle juste beaucoup d'imagination ! De plus à cet âge on pense que quand on meurt on peut toujours revenir ... il faut sans brider son imagination lui expliquer que certaines choses sont réelles et d'autres pas et qu'il faut faire la différence( car apparemment ça fait peur aux mamans) . l'explication de texte que vous avez fait avec elle est un bon réflexe.
Bien cordialement

Dr. Cirine SAID Psy sur Toulouse

46 réponses

347 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 DÉC. 2015

Bonjour,
Votre fille fait preuve d'une bonne santé psychique. Par son imaginaire, elle met en mots ce qui la tracasse. Et comme vous l'avez bien compris, ce n'est pas à prendre au pied de la lettre mais au niveau symbolique, exactement comme dans les contes que votre fille affectionne.
Je reste à votre écoute,
Bien cordialement,
Florence Le Brozec

Florence Le Brozec Psy sur Bordeaux

43 réponses

43 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2015

Bonjour

Vous faites très justement le lien avec les histoires travaillées à l'école. Sa réaction montre que votre fille a été "choquée" par ce qu'elle a entendu et elle trouve des moyens pour tenter d'évacuer ce qu'elle a entendu (ou vu).
Maintenant ce qui m'interpelle c'est le fait que votre fille a raconter cela afin que l'autre petite fille ne soit plus son amie.
Pourquoi ne voulait elle plus de l'amitié de cette petite fille ? Pourquoi le recours à une telle histoire ? En quoi a t elle pu penser que ce la détournerait l'autre d'elle ?
Il me parait nécessaire d'aborder la question du contenu de cette histoire avec votre fille, sans être inquisitrice, mais en faisant preuve de curiosité. De même pour sa relation aux autres enfants.
En tout cas, si vous avez des difficultés à cerner ce qui se passe n'hésitez pas à consulter un pédopsychiatre qui saura faire le point sur les préoccupation de votre fille.
Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute (92 Montrouge)

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2015

Bonjour Amandedouce,
Je voulais rajouter quelque chose suite à mon message initial.

Si c'est la 1ère fois que votre fille s'exprime de la sorte envers une copine à elle, comme je l'ai dit, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Par contre si cela devenait répétitif dans le temps, il peut s'agit d'un trouble de la personnalité, mais avant d'en arriver là, continuer à lui lire des contes pour enfants aussi terrifiants qu'il puisse paraître.

Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2946 réponses

11666 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2015

Bonjour Madame,

Non, ce n'est pas inquiétant qu'elle raconte des histoires à partir des lectures des contes qui l'ont impressionné, ce qui semble être le cas avec "le petit chaperon rouge". En plus de la mise en mots des fantasmes..., elle "apprivoise" ainsi ses peurs... tout en les "testant" sur sa petite amie.

Votre fille écrira peut être un jour des passionnants thrillers..., qui sait :)...?

Bien cordialement,
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1748 réponses

5419 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 DÉC. 2015

Bonjour madame, comme vous l'avez déjà compris il n'y a rien d'inquiétant à ce qu'un enfant imagine et savoure des histoires horribles.

Les contes de fées sont d'ailleurs effrayants.

Toutefois le contexte est un peu particulier, votre fille ne racontait pas un conte ou une invention de son imagination mais tentait de capter l'intérêt d'une fille de son âge en racontant un bobard. Là elle franchit la ligne. Parfois il ne s'agit pas de comprendre et de trouver des excuses mais de réfléchir à la portée d'un mensonge et éventuellement de sanctionner.

Bien cordialement, c.paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

267 réponses

1065 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2015

Bonjour,


Les enfants aiment se raconter des histoires, jouer avec l'horreur ou le fantastique, ainsi que beaucoup d'adultes qui vont au cinéma voir Starwars ...
La manière dont les enfants gèrent l'imaginaire est différent des adultes au sens où ils ne font pas explicitement la différence entre la réalité et la fiction.

Les enfants ont besoin de ce "jeu" entre réel et imaginaire pour grandir, y compris le jeu de se faire peur.
Sauf si votre fille persécute vraiment un autre enfant, il n'y a pas lieu d'intervenir, ni, surtout, de faire des intrusions d'adultes dans leur imaginaire.

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue clinicienne

Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

380 réponses

882 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2015

Madame,
Au 1er abord, cela peut paraître terrifiant et vous avez bien fait de la laisser verbaliser sa propre histoire et des rapprochements pertinents que vous avez pu en faire.

A cet stade, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, les histoires pour les enfants sont parfois terrifiantes, mais le livre : "Psychanalyse des Contes de fées de Bruno BETTELHEIM" est intéressante sur le sujet et il affirme que ces histoires parfois terrifiantes ont une fonction thérapeutique et constructive en les informant des épreuves à venir et des efforts à accomplir.

Bon voyage dans le pays de l'imaginaire...

Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2946 réponses

11666 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11100

psychologues

questions 7300

questions

réponses 37850

réponses