Ma psy cesse ma thérapie pour se protéger

Réalisée par Cocopsl · 24 nov. 2017 Psychothérapie

Bonjour,

Je viens de fermer la porte du cabinet de ma psy TCC définitivement.

Il est vrai que d un accord mutuel nous avions décidé de continuer ensemble sur un sujet dont nous avions s parle en tcc.

En effet, celle-ci vient de m'expliquer qu a deux reprises elle était sortie de son cadre avec moi. La première fois en ayant des larmes aux yeux lors d'un échange fort emotionnellement. La seconde fois, en me touchant les mains lors du autre séance.

Elle me dit que lors de ces deux cas ce n'est plus la therapeute qui a réagit mais la personne et que de faite elle ne veut ou ne peut plus continuer avec moi. Elle ajoute qu elle pense ne plus avoir les compétences pour continuer ensemble.

Effectivement les deux séances qu elle a evoqué m'ont aussi troublé. Lorsque je lui en parlais elle contournait la question.

J'ai a contre coeur validé cette fin définitive de thérapie ne désirant pas mimposer à elle et surtout aller au delà de ses limites. D'ailleurs je trouve cela assez professionnel.

Il faut dire que des le début le feeling est bien passé, c'était comme une évidence des deux côtés, pour en avoir discuter en face à face. Nous sortions parfois légèrement du cadre sans nous en apercevoir juste parce que ce moment partage était plaisant. Su coup tout comme elle, je prêtais une attention particulière à ne pas en sortir pour continuer le travail entrepris.

Je sais que j ai enterré le chemin qu il me reste à faire en fermant cette porte car je suis decidée à ne pas consulter un nouveau thérapeute. Trop peur d être à nouveau déçu par la relation therapeutique assez particulière.

Mes questionnements sont :

Quel sens donner à cette fin définitive de thérapie?

Je me sens responsable de l avoir fait sortir de son cadre bien malgré moi.

Je suis partagée entre le sentiment d avoir été manipulé et celui d une sincérité et d un contre transfert mal géré de sa part du fait de cette relation particulière.

Qùen pensez vous?

Cordialement.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 25 NOV. 2017

Bonjour,

Il est très difficile de vous donner un avis tranché sur une histoire racontée par vous seule, avec votre sensibilité et votre propre subjectivité..., sans connaître "la version" de la dite psy...
Ce qu'il est clair c'est que cette psy pratique la TCC, et qu'elle a voulu continuer avec vous sur d'autres bases, dont la maîtrise semble lui avoir échappé.
Montrer que l'on est touché en tant que thérapeute n'est pas interdit..., mais il faut adjoindre aux gestes la parole, pour expliquer bien ce qui se passe en séance, dans la relation : c'est la condition pour que cette relation garde son sens et son pouvoir thérapeutique.
De ce que vous nous avez écrit, il semble que votre thérapeute ait effectivement été débordée par ses émotions..., et s'est senti mail à l'aise et pour vous l'expliquer, et ensuite ça l'a empêché de garder sa place dans le cadre fixé.
Ce qui semble montrer que chacun de nous, "psys", devons bien connaître nos limites avant de nous engager dans un travail avec une personne ; ceci implique une bonne connaissance et acceptation de soi, qui passe par un indispensable travail approfondi de thérapie à soi (de type psychanalytique) avant de devenir thérapeute (et des séances de supervision si besoin).

Ceci étant..., cette fin qui vous laisse avec "le sujet" (un problème survenu en Tcc et qui demandait d'être approfondi et dépassé) juste abordé et pas résolu..., ce qui est dommageable pour vous.
Vous ne nous avez pas fait part de la teneur de ce problème, mais votre culpabilité vis-à-vis de la psy (culpabilité qui n'a pas lieu d'être) pourrait être liée aux émotions que ce même "sujet" suscitent en vous.

Quel sens donner à la fin de cette thérapie ? Difficile à dire.., mais peut être qu'il faut la voir comme la fin d'une étape, celle où vous avez atteint les objectifs fixés en TCC.
Un autre sens... : tout le monde a ses limites (même un-e psy...) et personne n'est parfait.

Et... je ne crois pas que vous ayez manipulée, comme vous n'êtes pas responsable de la tournure prise par la thérapie.

Par contre, comme tous mes collègues, je crois aussi que, dès que la déception vécue avec cette psy s'atténuera suffisamment vous avez l'intérêt de reprendre une thérapie, qui pourra d'ailleurs commencer par le récit des émotions suscitées par la fin de celle que vous venez de finir.

Bon courage pour vous tourner vers quelqu'un d'autre et aller au bout du travail entrepris !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12204 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 NOV. 2017

Bonjour,
Au risque d'enfoncer une porte déjà ouverte par mes collègues c'est au praticien de fixer les limites du "cadre" et de les faire respecter.
Qu'elle ait reconnu qu'elle en était sortit et qu'elle préférait mettre fin à cette relation thérapeutique est honnête vis-à-vis de vous et d'elle.
Elle sait les points qu'elle doit travailler de son côté, mais vous a-t-elle recommandée une autre personne ?
Cette expérience vous fait réagir puisque vous vous demandez si vous voulez vous "ré-engager" dans une nouvelle cure : à vous de voir si les TCC était la plus adaptée des méthodes selon le chemin déjà parcouru.
Si vous pensez que votre chemin mérite d'être réouvert, que vous avez besoin de parler d'un passé qui vous encombre et devez composer avec, pourquoi pas par le biais d'une analyse ?
A votre écoute.

Anonyme-265309 Psy sur Vienne

438 réponses

691 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2017

Bonjour,

C'est au professionnel de gérer le transfert et le contre-transfert et il me semble professionel que votre thérapeute ai su voir ses limites et mettre fin à vos rencontres.
Je pense qu'il ne faut cependant pas que vous mettiez fin à votre travail et que vous devriez rencontrer un autre thérapeute.
En revanche votre culpabilité m'interroge. Peut-être que vous devriez travailler cette question également.

Cordialement,
Delaunay Laetitia
Psychologue clinicienne, psychothérapeute

Delaunay Laetitia Psy sur Saint-Quentin-en-Mauges

43 réponses

57 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2017

Bonjour,
La réaction de votre psy est à la fois surprenante car c'est à elle de savoir gérer la notion de transfert et contre transfert et en même temps elle est saine car si elle se sent débordée, il est important que vous puissiez consulter une autre personne plus à mène de pouvoir vous aider.
Vous trouverez via ce site, sûrement le professionnel qui pourra s'occuper de vous au mieux.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapie Individuelle, Familiale et Conjugale

Anonyme-314948 Psy sur Montrouge

569 réponses

1338 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2017

Bonjour,

Il appartient en principe au psy de gérer le transfert ainsi que son propre contre-transfert, tant l'un et l'autre sont les coordonnées de base de la thérapie.

Il y a quelque chose d'étonnant dans le fait que vous vous sentiez responsable de cette situation. Mais peut-être ne nous dites-vous pas tout dans votre message - ce qui est votre plein droit...

Votre psy n'a pu gérer une situation qui l'a débordée, soit... Il me semble que le seul sens que vous puissiez donner à cette fin de thérapie, serait une reprise de travail ailleurs, dans quelque temps, ceci afin de pouvoir trouver vos réponses à vos questions.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3934 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2017

Bonjour,
Est ce une question de transfert mal géré ?
Est ce une question de compétences, ainsi que cela a été souligné ?
Probablement les deux.
En tout cas les choses paraissent avoir été posées clairement afin d′éviter toute ambiguïté et vous n′avez pas à vous sentir responsable outre mesure.
Un ou deux entretiens « classiques » vous permettraient de repenser cette question sans vous engager dans un nouveau cycle dont vous dites craindre d′être déçue. Le recul vous aiderait à donner suite ultérieurement d'une autre manière si vous le souhaitez.
Cordialement à vous.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6796 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2017

Bonjour,


votre thérapeute ne met pas fin à votre thérapie pour se protéger elle mais pour vous protéger vous !
Elle pratique une forme de thérapie qui lui donne peu d'outils/de compétence vis-à-vis des jeux de transfert qui se sont manifestés lors de certaines séances (ce que vous décrivez).

Si vous souhaitiez aller plus loin dans votre psychothérapie, un(e) clinicien(ne) proposant une démarche psychodynamique ( appuyée sur les découvertes de la psychanalyse) pourrait être plus appropriée. Car dans ces démarches, ce qui se joue de la relation patient/thérapeute fait vraiment partie du soin.

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue clinicienne
Art-thérapeute

Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

379 réponses

964 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses