Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Mal être chez mon fils de 4 ans

Réalisée par Angélina le 11 nov. 2015 6 réponses  · Parentalité

Bonjour, je ressens un mal être de plus en plus important chez mon fils de 4 ans (moyenne section) vis à vis de l'école. Depuis le début de cette année (et contrairement à l'année dernière) il traîne les pieds pour aller à l'école, me demande dès le lundi quand est ce que le week end arrive, est ravi de manquer l'école quand il est malade, se mange les lèvres etc. et depuis un mois il grince des dents quasiment toutes les nuits au point d'avoir des maux de tête...


Il nous dit clairement depuis deux jours qu'il ne veut plus aller à l'école, qu'il n'a pas de copains et que les autres ne veulent pas jouer avec et le tapent même. La maîtresse nous dit qu'il n'est jamais seul mais joue beaucoup avec les plus petits que lui (ou les plus grands). Il aurait aussi du retard niveau découpage et coloriage et est beaucoup plus long que les autres pour ces deux activités.


Il ne pense aussi qu'à jouer et est immature (selon ses propres paroles). Avec mon mari nous ne comprenons pas car chez nous il fait tout ça sans aucun soucis et c'est même tout le contraire : il connait toutes ces lettres, sait les écrire ainsi que son prénom et d'autres mots faciles. Idem pour les chiffres. Il nous a demandé de lui acheter un cahier de grande section qu'il fait sans aucune difficulté. Il est en train de commencer à apprendre à lire seul et nous pose sans arrêt des questions sur des sujets assez pointus.


Sa dernière passion(après les dinosaures, les planètes et les animaux etc.) c'est Star Wars et il connait quasi tout... Niveau comportement, il devient très agressif au niveau des paroles les jours d'école mais est beaucoup plus calme et souriant pendant les vacances où les jours où il est malade.


Et, avec notre entourage nous le trouvons beaucoup trop mature justement dans ses interventions avec les adultes. Il est très sensible et timide mais le cache dernière son sens de l'humour ou des sourires. Nous le sentons se renfermer dans ses rapports avec les autres enfants, lui qui était si sociable et gai. Pourquoi cette différence de comportement entre chez nous et l'école ? Que pouvons nous faire pour l'aider à se sentir mieux ? Pour plus de renseignements, il est fils unique et je suis à la maison pour m'occuper de lui. Merci d'avance pour vos réponses !!!

enfants , entourage , comportement

Meilleure réponse

Bonjour,

Un enfant de 4 ans capable de dire de lui-même qu'il est immature... me semble faire preuve d'une maturité peu commune !
On perçoit dans votre exposé précis une mère sincèrement à l'écoute de son enfant, quoique désemparée actuellement devant son malaise.
Tout ce que vous décrivez incite à penser que l'hypersensibilité de votre enfant est très probablement associée à une hyperprécocité.
Vous pouvez jeter un oeil sur les critères de cette grille de "L'inventaire d'identification des enfants précoces "
http://www.douance.org/caracteristiques/ident.html

Elle est prévue pour les enfants à partir de 6 ans, mais vous y verrez probablement des choses évoquant votre fils.

Cette précocité, on le reconnaît de plus en plus depuis quelques années, et d'autant que le phénomène des enfants précoces va croissant, est malheureusement presque toujours associée à des difficultés d'adaptation sociale au moins dans les premières années de la scolarisation.
Au point que de plus en plus d'écoles spécialisées se créent tentant d'offrir un cadre plus respectueux de leur sensibilité à ces enfants ou adolescents.
Cela nous dit quelque chose de la violence habituelle déniée dont notre "normalité" est faite...

Difficile pour un esprit précocément hypermature de ne pas percevoir et détester cette violence normative ; difficile aussi d'avoir à payer d'une non-insertion sociale le prix de ce besoin, pourtant éthiquement plus que respectable, de ne pas vouloir se compromettre dans un système dont les ficelles et les rouages apparaissent si évidemment grossiers et parfois -à juste titre- franchement pervers à un esprit sensible et lucide.

Le besoin d'être accepté et intégré est incontournable pourtant et ce que l'enseignant de votre enfant perçoit comme un retard en découpage et coloriage pourrait fort bien être le résultat d'un autoralentissement qu'il s'impose comme une autocensure des ses facilités et de sa rapidité spontanée dans un but de normalisation pour n'être pas distingué, donc pas séparé, ni exclu de et par les autres.

L'important pour vous et votre enfant, c'est qu'il puisse d'abord continuer à être écouté et autant que possible compris à la maison et que vous puissiez tenter avec lui de trouver quels seraient les modalités les plus supportables de son insertion scolaire.

Le contact que vous avez avec l'enseignante est bien sûr fondamental, mais les limites des exigences collectives qui s'imposent à celle-ci est aussi la limite de l'aide qu'elle peut vous apporter.

Vous écrivez " avec notre entourage nous le trouvons beaucoup trop mature" ; est-ce donc vraiment un défaut que d'être intelligent dans le monde actuel ?
Je sais bien que vous ne le pensez pas ainsi et que le "trop" est lié bien sûr au décalage et aux problèmes d'adaptation qu'il entraîne, mais il serait dommage de "jeter le bébé avec l'eau du bain" pour "mieux" (?) le normaliser, n'est-ce pas ?
Comme le dit Denis Marquet, "Nos enfants sont des merveilles" (titre de son dernier livre que je vous recommande) ; le votre en est une, à n'en pas douter ; sa sensibilité a un coût, mais elle n'a pas de prix.

Il serait bien que vous trouviez à consulter un/e psychologue qui puisse se mettre à l'écoute de cette sensibilité et propose un lieu de parole et de reconnaissance un peu libéré des enjeux et des anxiétés liés à l'école et à la maison.
Ce serait aussi l'expérience pour votre fils qu'en dehors de la maison aussi existent des gens avec qui l'on peut échanger, s'entendre et se sentir en paix et reconnu sans challenge.

Votre fils est encore un peu jeune pour "officialiser" sa précocité par un QI, et ce n'est vraiment pas l'essentiel et le plus prioritaire ; mais vous pouvez peut-être commencer à chercher du côté des alternatives à la scolarisation standard si celle-ci continue à être aussi douloureuse pour lui et aussi pour vous.
Bonne chance dans votre accompagnement de ce petit bonhomme !

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

Je suis très touchée par votre histoire.
Il me semble, de mon point de vue de thérapeute familial, que vous donnez une piste d'explication qui mérite d'être exploitée : votre enfant "est fils unique et je suis à la maison pour m'occuper de lui".

Vous êtes donc une très (trop ?..., oui, ça existe...) bonne mère, qui a choisit de ne plus travailler que pour l'épanouissement de son fils.

Et que fait un très bon (trop ?) fils dans cette situation ?
Il occupe sa maman, en réponse à ce qu'elle fait.
Et il ne veut pas la quitter, même pas pour aller à l'école..., où il n'apprend pas plus qu'à la maison... et où de toute manière il n'a pas l'attention exclusive d'une personne (et où personne ne peux s'occuper de lui comme une très bonne mère...), et qu'il lui faudrait s'adapter aux relations avec les autres, trouver sa place, s'affirmer, etc : tout un programme auquel il n'est visiblement pas préparé.

Les enfants qu'ils rencontrent à l'école sont probablement moins "matures" que lui sur le plan des apprentissages mais sont plus adaptés au groupe, donc votre fils est et se sent différent d'eux, ce qui ne l'aide pas à s'intégrer.

A quatre ans "il ne pense qu'à jouer et il est immature, selon ses propres paroles" : à quoi devrait-il penser à quatre ans ?!
S'il ne pense pas qu'à jouer maintenant..., il voudra rattraper le temps perdu plus tard :).

Il me semble donc que, pour votre fils aller à l'école serait vous priver de votre mission, et peut être même vous abandonner.

Les séparations parents-enfants sont toujours difficiles, et encore plus dans votre situation.

Personnellement je vous encourage vivement de consulter un thérapeute familial (en famille, avec votre fils et votre mari), pour comprendre ce qui se joue pour chacun d'entre vous dans la situation que vous nous avez décrit.

Je vous souhaite d'arriver à trouver la solution d'aider votre fils à pouvoir quitter la maison, s'intégrer à l'école en se sentant bien avec les autres enfants, se faire des amis, et évoluer avec ses pairs.

Bien cordialement,
sp



Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2015

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1523 réponses

4661 J'aime

Bonsoir,
Difficile de se faire une idée sans avoir le point de vue de votre petit d'homme... c'est déjà une attitude de parents responsables d'être à l'écoute de ses signaux d'alertes. Avoir un point de vue extérieur à votre trio peut lui permettre d'exprimer des ressentis qu'il n'ose / n'a pas envie d'exposer devant vous.
Lui proposer des jeux - comme les échecs - qui sont plus adaptés à un âge plus avancé peut lui permettre de garder une approche ludique tout en donnant à son "cortex" de quoi s'épanouir.
Vous faire aider dans cette étape, vous offrira un espace de dialogue et de confiance tri-partite pour répondre à vos interrogations.
A votre disposition.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2015

Logo Luc BURGENSIS Luc BURGENSIS

440 réponses

596 J'aime

Bonjour,

Il semble que votre enfant, seul avec vous pour lui tout seul, se sente mieux, épanoui en famille, qu'à l'école, ou il est confronté à d'autres petits camarades, à des consignes générales (coloriage, découpage...)

C'est une phase difficile, pour les enfant, cette étape de socialisation, nous y sommes tous passés mais c'est particulièrement délicat pour un enfant unique, qui ne s'est pas entrainé avec des freres et soeurs au préalable.

Soutenez le, faites lui raconter ses difficultés, donnez lui vos astuces vis à vis des autres...

Bon couraghe à lui, pour cette étape importante,
Bien cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2015

Logo de Silvestri Monique de Silvestri Monique

218 réponses

392 J'aime

Bonjour,


D'après ce que vous décrivez il semble que votre fils vive des choses difficiles à l'école. Il y a comme une distorsion entre le petit garçon qu'il est à la maison et celui qu'il est à l'école.
Il n'a sans doute pas conscience de ce qui se passe de difficile pour lui, comme un conflit intérieur.

Je vous conseille de faire un bilan avec un psychologue clinicien et d'envisager quelques séances qui devrait résoudre très vite le problème qui le tracasse.

Cordialement,
Véronique de Lagausie
Psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2015

Logo Anonyme-236321 Anonyme-236321

380 réponses

850 J'aime

Madame,
Au vu de votre énoncé, avez vous demandé à votre fils pourquoi il se comporte comme ça à l'école, alors qu'à la maison il est tout le contraire ?

Ce comportement aussi opposé a certainement une explication.

Parfois à travers des dessins, l'enfant peut s'exprimer sur ce qu'il ressent à l'école. Demandez lui de faire un dessin qui le représente à l'école et un autre qui le représente à la maison. Peut être que de vous même, vous allez pouvoir l'interpréter.

Si vous sentez votre fils en souffrance, consultez un thérapeute pour débloquer la situation.

Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2015

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1954 réponses

8721 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Comportement de mon fils de 4 ans

2 réponses, dernière réponse le 03 Juillet 2018

Mon fils de 4 ans (le 30 octobre) fait pipi volontairement au lit

8 réponses, dernière réponse le 22 Octobre 2017

Crise d'angoisse peur de la maladie et de la mort chez mon fils de 9 ans

4 réponses, dernière réponse le 05 Septembre 2015

Mon fils de 4 ans est ingérable !

12 réponses, dernière réponse le 02 Septembre 2015

Mon fils de 4 ans s'affirme beaucoup

4 réponses, dernière réponse le 25 Octobre 2018

Enfant de 4 ans violent

8 réponses, dernière réponse le 16 Septembre 2017

Inquiétude enfant 4 ans

3 réponses, dernière réponse le 09 Janvier 2019

comment aider mon fils majeur qui semble mal dans ses baskets ?

3 réponses, dernière réponse le 31 Janvier 2018

Inquiétude comportement enfant de 4 ans

10 réponses, dernière réponse le 11 Décembre 2014