Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Méconnaissance de l'agoraphobie

Réalisée par Lecygne le 1 janv. 2014 4 réponses  · Phobies

Bonjour,


Je suis agoraphobe depuis 17 ans avec des périodes de mieux et d'accalmie qui m'ont parfois permis de voyager à l'Etranger.

Comme vous l'avez précisé plus haut, le problème de cette maladie, c’est ainsi que je la considère puisqu’elle m’oblige à change ma manière de vivre, se caractérise par des manifestations périodiques récurrentes.


Ce qui est terrible est que cette pathologie semble être peu prise au sérieux alors qu'elle génère un réel handicap. Les TCC que j'ai suivi depuis mes 17 ans ne m'ont pas guérie complètement et je dirais même qu'elles m'ont donné le sentiment d'être profondément atteinte à cause de leur manque d'efficacité sur ma personne.


Je prends du zoloft depuis le début de ma prise en charge et cela m'aide a faire reculer mon trouble panique mais n'enlève pas l'angoisse à proprement parler.


Le propre de l'agoraphobie est que le traumatisme des attaques de panique est indélébile et revient à l'esprit chaque fois que vous essayez de vous confronter aux situations qui vous permettraient de vous en sortir.

Le fait est que le traumatisme reste toujours plus prégnant que la réussite d'avoir atteint votre objectif.

On a beau être convaincu que les symptômes ressentis ne sont que des comportements acquis et qu'il n'y a rien à craindre, la violence de ces mêmes symptômes contredit chaque fois toute nouvelle conviction.


Je pense sincèrement que la médecine ne connait pas grand chose du psychisme et du fonctionnement pernicieux de cette phobie qui une fois installée s'incruste durablement. Bien sur que les différents épisodes difficiles de la vie jouent un rôle non négligeable dans l'évolution de cette phobie mais cela n'apporte pas de méthode efficace autre que l'exposition douloureuse à chaque fois qui ajoute à notre angoisse. Réussir à sortir de chez-soi pendant plus d'une heure ne vous suffit pas à vous convaincre qu'une nouvelle crise ne vous prendra pas à l'improviste. On a toujours l'impression que rien n'est acquis. A chaque nouvelle manifestation, c’est la désillusion.

Le fameux lâcher-prise et le fait de ne plus lutter sont des choses qui restent illusoires pour nombre d'agoraphobes dont la peur est l'essence de cette pathologie.


L'agoraphobe doit être traité comme celui qui a vécu des traumatismes graves conduisant a la dépression 2 fois sur 5. Les personnes ont besoin de réponses efficaces autres que l'unique théorie de l'exposition qui est un calvaire pour majorité d'entre nous. Ma question est : la médecine considère-t-elle avoir trouve la solution à cette pathologie avec la théorie de l'exposition?


Merci par avance pour vos réponses.

crise

Meilleure réponse

Bonjour,

Je ne sais pas quelles sont les méthodes que vous avez rencontrées et ce sur quoi vous avez travaillé mais à la lecture de votre message il semble que vous n'ayez travaillé que via les TCC., ce qui relève d'un traitement de "surface". En effet, les TCC sont très efficaces... à court terme ! Elles traitent le symptôme (le comportement inadéquat) mais pas la cause. Or il est absolument nécessaire de passer par une phase analytique afin de comprendre l'origine des troubles. Vous dites vous-même que vous avez gardé vos angoisses, mais les avez-vous travaillé ? En avez-vous trouvé le début ? Avez-vous pousser l'analyse en démontant point par point les distorsions cognitives pour remonter à leur origine ?

Si ce n'est pas le cas, vous ne pourrez sortir de ces crises d'attaque panique car ce ne sont pas les crises qui gênent votre vie, mais la crainte de la venue de la crise qui est présente sans cesse en tache de fond et qui s'appuie sur vos angoisses.

Bon courage à vous
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Je ne donnerai pas de "réponse" à votre question qui prend plus la forme d'un témoignage et après 17 ans de souffrance, je comprends votre colère. Je vous livrerai simplement une piste qui pourrait peut-être vous aider car les techniques d'exposition en TCC datent un peu déjà.
Si vous ne connaissez pas, je vous conseille de vous renseigner sur le protocole MBSR (réduction du stress basé sur la méditation en pleine conscience) de 8 semaines qui entre dans les thérapies cognitives de dernière génération. L'avantage est de vous prendre en charge petit à petit vous-même et de pratiquer à votre manière avec des valeurs de respect, de bienveillance et de non-jugement. Je n'affirme pas que ce soit "la" solution mais vous gagneriez peut-être à la tenter.

J'ai fait un site internet où vous trouverez une description de ces techniques et des liens (meditationhypnose.blogspot.fr) et sinon beaucoup d'informations sur le site de l'ADM (Association pour le développement de la Mindfulness) avec un annuaire des programmes par région.

Une modeste contribution qui pourrait malgré tout changer votre approche de vous-même.

Tous mes voeux d'appaisement pour cette nouvelle année.
Très sincèrement,
Frédéric Berben

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JANV. 2014

Logo Berben Frédéric Berben Frédéric

6 réponses

12 J'aime

Bonjour Collin,

Et bien, je pense que les médecins n'ont pas de solution réelle. La psychothérapeute que je rencontre une fois par semaine a l’honnêteté de me dire qu'elle aimerait, une fois, connaitre les symptômes de l'attaque de panique (ce que je ne souhaiterais même pas à mon pire ennemi !) pour pouvoir adapter la prise en charge à mon cas.
Il semblerait qu'il y ait un réel décalage entre la théorie et la pratique concernant l'agoraphobie !

Ce qui a peut-être fait merveille sur des agoraphobes n'a pas eu d'effets probants en ce qui me concerne. What else ?
Je pense que si la médecine arrêtait de faire passer cette maladie comme une phobie ponctuelle pouvant disparaitre grâce à l'exposition progressive et reconnaitre le vrai handicap qu'elle engendre dans l'existence du concerné, 50% des agoraphobes retrouveraient un semblant de dignité, voire l'assurance qui leur manque cruellement.

Je conseille le "Manuel du phobique et de l'Anxieux" de Edmund-Bourne, qui est une mine d'informations sur le sujet et qui donne l'impression de s'investir en proposant de mettre en place des stratégies à plus long terme et soulager durablement l'anxiété.

Je souhaite à tous ceux qui souffrent d'attaques de panique de retrouver une vie digne de ce nom, de se forger un moral d'acier et de cultiver sa positivité.

Bonne année et bonne santé.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JANV. 2014

Lecygne

Bonjour,

Alors là j'applaudis ! Etant dans le même cas que vous, je me retrouve totalement dans votre discours. Bien entendu, votre question je me la pose également étant donné que "la méthode d'exposition" ne donne pas de bons résultats (ou si peu) sur moi.

Mes amitiés.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2014

collin