Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Menteur ou mythomane : quelle limite ?

Réalisée par Body le 13 mars 2016 4 réponses  · Psychologue ado

Bonjour, je m'adresse à vous au sujet de ma cousine qui va sur ses 14 ans. Elle ment très régulièrement et ce depuis son jeune âge. Nous pensions que cela finirait par s'estomper mais je m'inquiète de voir cette tendance persévérer. Dernièrement elle a fait croire aux élèves mais aussi aux professeurs de son lycée qu'elle était atteinte d'un cancer, je ne sais pas comment réagir face à elle pour lui faire comprendre à quel point ce qu'elle dit est grave.

Cordialement,

Meilleure réponse

Bonjour
le mensonge , qui n'en a eu la connaissance intime?
Ici il s'agit d'une reconstruction complète d'un univers à laquelle votre cousine se livre. C'est peut être l'expression d'un profond malaise chez elle, ou plus simplement la copie d'une personne dont elle a perçu que la maladie suscitait l’intérêt. Dans tous les cas, il me paraît necessaire de ne pas, en se taisant, se faire complice de cette mise en scène, ne trouvez vous pas?

Cordialement
Isabelle Thomas
psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Dans le cas de votre fille, la question de savoir s'il s'agit de mensonge ou de mythomanie me semble inadéquat.
Au cours de la petite enfance, le stade de l'"invention" existe bel et bien. Mais elle a largement dépassé son âge normal.
Le comportement dont elle fait preuve est peut-être un appel pour qu'on s'intéresse à elle ?
Ayez avec elle des discussions dans la plus grande sincérité ; exprimez lui votre désarroi et vos préoccupations à son sujet. Cela pourrait être suffisant...
Si vous n'y arrivez pas ou si le résultat n'est pas concluant, n'hésitez pas à vous faire aider.
Bonne discussion

Gina Guigui - Psychologue clinicienne - Psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Effectivement, il faut distinguer le mensonge pour se sortir d'une situation ponctuelle et ne pas perdre la face, et le trouble pathologique du mensonge.

Vous pouvez essayé de jouer son jeu en inventant des trucs comme elle pour voir comment elle réagit.

Maintenant difficile de vous en dire plus, ce sont ses parents qui devraient s'en inquiéter. Et bien sûr si cela devient problématique, il serait opportun que cette jeune fille consulte, car la mythomanie n'est pas quelque chose d'anodin et reflète bien sûr un trouble plus profond.

Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2007 réponses

8998 J'aime

Bonjour
Le mensonge est une manière de se sortir momentanément d’une situation difficile : éviter de perdre la face, éviter une sanction, une moquerie etc.... c’est dans « l’après coup ».
La mythomanie est une construction « avant », un scénario qui vise à présenter la personnalité sous un autre angle, scénario tellement bien ancré dans la personnalité, et tellement nécessaire à l’équilibre psychique, que l’individu se prend à son propre jeu.
Il me semble qu’il y a chez cette fille un besoin de reconnaissance, d’être prise au sérieux, admirée, ou prise en pitié dans ce cas, pour des raisons qui seraient à voir avec un psy.
Voilà une piste de réflexion.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2016

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1840 réponses

5465 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
je ne sais pas si mon fils est menteur ou mythomane ?

3 réponses, dernière réponse le 27 Février 2017

Mensonges expertise psychologique

2 réponses, dernière réponse le 25 Mai 2016