Moi et mon psychothérapeute ?

Réalisée par Alie le 10 juin 2019 5 réponses  · Psychothérapie

Est il possible d’avoir une relation avec son psy ? Deontologiquement non, mais si on est tous les d’accord ou est le problème ? Ou faut il attendre la fin de la psychothérapie ? Nos rapprochement regards, sourires complices ont lieux après le règlement de la séance.

relation

Meilleure réponse

Bonjour,
Un thérapeute, psy ne doit en aucun cas avoir une relation physique avec son ou sa patiente.

Si vous ressentez l'un et l'autre une attirance physique, ou des sous-entendus, alors je vous conseille fortement d'arrêter immédiatement votre thérapie avec votre psy. D'ailleurs, il aurait dû vous en faire part s'il était sérieux...Après vous faites ce que vous voulez avec votre psy.

Je me demande toujours comment on peu avancer dans une thérapie quand il y a attirance physique, du désir, c'est au thérapeute de mettre un terme s'il pense que lui aussi a une attirance envers sa patiente. Et de faire ce que vous voulez hors champs thérapeutique.

Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Il s'agit de la neutralité bienveillante.
Le thérapeute se doit d'être neutre avec bienveillance envers son patient.
Pour le bien de son patient, il doit accepter, effectivement, le transfert et c'est ce que vous ressentez à son égard. C'est d'ailleurs très bénéfique pour la relation thérapeutique.
Cela va vous permettre d'avancer dans votre thérapie.
Ensuite, dans le cours précisément de votre thérapie, ces sentiments risquent d'évoluer différemment et vous allez là encore avancer dans votre thérapie peut-être en ressentant des sentiments négatifs à l'égard de votre thérapeute.
C'est tout à fait normal.
En revanche, le thérapeute qui occupe une place dominante, puisqu'il est sensé SAVOIR, se doit de rester maître de ses émotions et à sa place de thérapeute.
Il pourra vous le faire savoir si vous lui en parlez.
Si ce n'est pas le cas et qu'il franchit ce pas, il s'expose à des sanctions disciplinaires ou à une éventuelle action civile ou pénale de la part de ses patients qui ne lui pardonneraient pas d'avoir dépassé les limites de la thérapie quand eux-mêmes étaient sous influence.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIN 2019

Logo Elisabeth Magerus Elisabeth Magerus

147 réponses

161 J'aime

Bonjour,
Heureusement ,la déontologie vous empêche ce genre de relation . Votre psy se doit d'effectuer un contre-transfert et ne peut en aucun cas avoir une relation avec vous . Ceci dit ,vous devriez peut-être lui en parler car les sourires ,ou les regards ne suffisent pas pour avoir une relation . Quel âge avez-vous ? Vous seriez peut-être très surprise de la réaction de votre psy . Sinon ,le mieux est de partir ,et d'effectuer une autre thérapie .
Très cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JUIN 2019

Logo Catherine POURTEIN Catherine POURTEIN

195 réponses

105 J'aime

Bonjour,
Un thérapeute, psy ne doit en aucun cas avoir une relation physique avec son ou sa patiente.

Si vous ressentez l'un et l'autre une attirance physique, ou des sous-entendus, alors je vous conseille fortement d'arrêter immédiatement votre thérapie avec votre psy. D'ailleurs, il aurait dû vous en faire part s'il était sérieux...Après vous faites ce que vous voulez avec votre psy.

Je me demande toujours comment on peu avancer dans une thérapie quand il y a attirance physique, du désir, c'est au thérapeute de mettre un terme s'il pense que lui aussi a une attirance envers sa patiente. Et de faire ce que vous voulez hors champs thérapeutique. Dans le cas contraire, le thérapeute est en faute.

Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JUIN 2019

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2094 réponses

9274 J'aime

Bonjour Alie,

Si la déontologie s'en mêle c'est bien pour ne pas laisser les personnes individuelles décider.
La passage à l'acte entre un thérapeute et son patient est interdit déontologiquement parce que, justement, dans le secret du cabinet, on pourrait prendre la décision, que après tout, si tout le monde est d'accord, etc... Sauf que apparemment, cela met en danger psychique le patient. La relation entre un psy et son patient est dissymétrique, le psy ayant une position haute, de pouvoir, dont il abuserait en ayant des relations sexuelles avec sa/son patient.e. Tout l'inverse de ce que devrait être une relation saine entre deux adultes. Au demeurant, l'image que vous avez de votre psy (peut-être très idéalisée) n'a certainement pas grand chose à voir avec l'homme réel. Vous perdriez sur les deux tableaux, si je puis dire : vous n'auriez plus de thérapeute mais pas non plus la merveilleuse histoire que vous imaginez.

Que vos échanges de regards ou amabilités aient lieu après le règlement de la séance est un détail assez amusant. Vous payeriez et ensuite une autre séance commencerait ? Vous payeriez quoi ? La séance de thérapie ou la suivante ? Mais je galège.

Plus sérieusement, peut-être que ce qui se passe n'a rien à voir avec une volonté de passage à l'acte de la part de votre psy. Auquel cas vous pourriez peut-être en parler avec lui. Cela s’avérera surement intéressant. Mais si ses avances sont sans ambiguïté, le mieux est surement de voir quelqu'un d'autre (pour les deux activités, mais pas la même personne, évidemment).

Bien cordialement,

Marion Favry




Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JUIN 2019

Logo Marion Favry Marion Favry

189 réponses

463 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
comment aborder ce sujet avec un psychothérapeute?

3 réponses, dernière réponse le 31 Janvier 2019

Comment savoir si on n'a choisie le bon psychothérapeute .

3 réponses, dernière réponse 13 Septembre 2019

je recherche un psychothérapeute d'orientation rogérienne

2 réponses, dernière réponse le 30 Janvier 2018

Psychothérapeute parlant anglais

5 réponses, dernière réponse le 17 Mars 2017

Vacances de ma psychothérapeute, je me sens désarmée

7 réponses, dernière réponse le 08 Juillet 2013

Souhait de quitter ma thérapie d'analyse transactionnelle

3 réponses, dernière réponse le 30 Juin 2016

Devenir psychoclinicien en France, quels débouchés ?

8 réponses, dernière réponse le 20 Décembre 2016

Est ce que la psychothérapie est suffisante ?

3 réponses, dernière réponse le 08 Avril 2019

Besoin d'eclairage

6 réponses, dernière réponse le 11 Mars 2019