Mon amie a des envies suicidaires , je suis désespérée

Réalisée par Maya_minia · 25 oct. 2019 Dépression

Bonjour, je vous contacte car je suis désespérée ; mon amie a des envies de suicide, a déjà fait une tentative et se mutile ; elle nous partage ses envies suicidaires et je prend ça pour un appel à l’aide.J’ai extrêmement peur qu’elle passe à l’acte. Malgré tout, je sais que ne peut pas prendre de décision à sa place.Je ne sais pas qui contacter, et suis malheureusement dans l’incapacité de l’aider. Bonne journée

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 27 OCT. 2019

Bonjour,

En effet votre amie doit être prise en charge, mais cela ne peut se faire qu'à condition qu'elle soit consentante. On ne peut pas obliger une personne à consulter, ce serait inutile puisque stérile. La prise en charge d'une personne ne peut se faire que par sa propre volonté.
Il faudrait donc la persuader de venir consulter, mais je me répète, si elle ne le souhaite pas, la mener contre sa volonté ne servirait à rien. Vous pouvez tenter avec l'aide de ses proches de lui proposer une aide auprès de personnes compétentes, car même s'il est important que vous lui apportiez tout votre soutien, il est aussi important de comprendre que vous n'êtes pas responsable de ses actes.
Si vous vous sentez la force de soutenir votre amie, vous n'avez certainement pas les "outils" nécessaires pour le faire. D'où votre sentiment d'incapacité à l'aider et celà vous rend malheureuse pour elle.
Vous devez avant tout comprendre, que bien que celà vous touche personnellement, vous n'êtes pas responsable de cette situation, et votre "incapacité" à l'aider du fait que vous ne soyez pas formée dans ce domaine, ne doit pas vous culpabiliser.
Vous semblez faire tout votre possible pour l'aider, mais vous le dites si bien, vous ne pouvez pas prendre de décision à sa place.
Pour la convaincre d'accepter de se faire aider, il faudrait mieux connaître son histoire, or, à travers votre récit, nous ne savons pas grand chose. Vous pensez qu'elle vous lance un "appel à l'aide", c'est tout à fait possible, si c'est bien le cas, alors il doit y avoir un moyen de la convaincre.
Rapprochez-vous de l'un d'entre nous, si vous nous donnez plus d'éléments, peut-être pourrions-nous vous donner quelques pistes.
Bon courage.

Patricia PECORELLA BRUN

Patricia PECORELLA BRUN Psy sur Moustiers-Sainte-Marie

32 réponses

143 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2019

Bonjour,
Étant donné les éléments que vous rapportez, votre inquiétude semble justifiée.
Vous pouvez conseiller votre amie de prendre rdv avec un professionnel. Ou l’accompagner en cas d’urgence au service d’urgence psychiatrique (CAP 48) qui sont normalement ouvertes 24h/24. Elle y sera reçue par un/une infirmière puis par un médecin qui jugera de la nécessité d’un traitement médicamenteux, voire d’une hospitalisation en cas d’urgence.
Bon courage à vous,
Cordialement

Merette FARD - PSYCHO'FORM Psy sur Aix-en-Provence

7 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 OCT. 2019

Bonjour,
Je comprends votre désarroi et votre sentiment sans doute d'impuissance. La chose la plus importante me semble de lui conseiller de se faire aider par un professionnel. Les souffrances de votre ami sont sans doute anciennes, et viennent de l'enfance.. Essayer peut être de l'aider à clarifier ce qui la fait vraiment souffrir, mettre des mots sur son mal être soulage un peu. Mais seul un véritable travail intérieur pourra la soulager, avec des professionnels. La rassurer de votre amour et de votre soutien mais en même temps être vrai en lui disant vos limites d'aide. Bon courage à vous deux.

Marie Russier Psy sur Donzère

10 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Bonjour Madame,
La prise en charge de la crise suicidaire répond à des étapes et des critères très précis: IL faut mesurer l'urgence, le danger et le risque dans cet ordre là.
L'urgence est de savoir à quel stade elle se situe, idées, intentions, programmation...
Vous semblez dire que vous ne pouvez pas l'aider. Etes vous loin d'elle? Il faut essayer de savoir où elle se situe en mettant de coté la peur que vous ressentez. Ne pas avoir peur de parler précisément de ses intentions. (moyens, date...).
Ensuite il faut mesurer le danger et les moyens dont elle dispose pour la mise en oeuvre.
Et surtout ne pas perdre le contact avec elle. L'hospitalisation est un risque à ne pas négliger. Il faut mesurer le bénéfice et le risque.
Les risques sont des facteurs issus de sa vie passée et de son contexte actuel mais ceci arrive pour intervenir en transversal des deux autres critères.
Vous pouvez aussi visionner des vidéos sur le sujet du Pr TERRA. C'est lui qui m'a formé et je prends maintenant en charge des personnes en crise.
Vous pouvez faire quelque chose à n'en pas douter.
Je reste disponible si vous le souhaitez.
Bien cordialement.

Anonyme-361279 Psy sur Digoin

5 réponses

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Bonjour,

Vous semblez très inquiète pour votre amie et très à l'écoute de sa souffrance. Les idées suicidaires sont difficiles à vivre pour la personne qui en souffre, comme pour son entourage, qui se sent bien souvent impuissant. Elles sont souvent le symptômes d'un épisode dépressif. En effet, votre amie est la seule à pouvoir accepter une prise en charge psychologique (sauf, si elle est en péril, dans ce cas une hospitalisation par la demande d'un tiers ou sous contrainte est nécessaire). Les risques de passage à l'acte sont plus élevés quand la personne a déjà tenter de se suicider. Son état nécessite une prise en charge psychiatrique et psychologique.

Le plus important est qu'elle ait des mains tendues prête à l'accueillir quand elle se sentira prête. Ainsi, de votre place d'amie, votre écoute et votre attention dans cette période difficile peuvent être d'un grand soutien et lui permettre de se sentir moins seule. Accueillir sa souffrance et la reconnaitre sont des moments clés pour sortir de la souffrance, mais aussi l'orientation que vous pouvez lui proposer : médecin traitant, psychiatre, psychologue. Vous pouvez lui proposer de prendre rendez-vous chez un professionnel, de l'y accompagner si votre présence est rassurante, ou tout simplement, de lui noter les coordonnées qu'elle pourra composer quand elle sera prête.
Si vous le souhaitez, vous pourriez également lui exprimer votre inquiétude et votre ressenti, et tout simplement lui demander l'aide dont elle aurait besoin pour se sentir mieux.

Il est important de penser à vous : ces périodes de soutien peuvent être épuisantes. Si vous le pouvez, contactez des personnes de son entourage afin qu'elle puisse avoir un soutien et une présente optimale.

N'hésitez pas à nous écrire si d'autres questions vous viennent,
Bonne journée,

Charlotte Labbé

Charlotte Labbé Psy sur Le Vaudreuil

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Madame Bonjour

C'est une situation complexe et douloureuse qui peut, en effet, générer un sentiment de désespoir et d'impuissance.

La première chose à faire est de trouver un cadre pour une prise en charge. De l'accompagner à consulter son psy et/ou son psychiatre pour qu'ils activent le réseau d'aide. De lui donner les coordonnées d'une clinique où elle peut se rendre en cas de crise aiguë, de les contacter pour vérifier s'ils peuvent l'accueillir en urgence, de vous appuyer sur le réseau des soignants de votre région.

En attendant, maintenir le contact, lui témoigner votre tendresse et votre affection sont des actes précieux.

...Et prendre soin de vous aussi, car vous écrivez être «  désespérée  ». Existe-t-il des groupes de soutien dans votre région qui peuvent vous accompagner  ? peut -être votre médecin traitant peut il vous orienter ? Vous écrivez, «  elle nous partage  » j'imagine que d'autres personnes étaient présentes... Comment pouvez-vous vous soutenir ensemble  ?


Chaleureuses pensées.
SP

Sabine Pinet Psy sur Clermont-Ferrand

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Bonjour
C'est effectivement très difficile pour les proches d'aider ces personnes là aussi la seule chose à faire c'est lui demander de prendre rendez vous chez un psy pour elle et si elle est d'accord de l'y accompagner, et sinon de rester beaucoup en contact avec elle pour lui dire que vous l'aimez
Bonne journée
Chantal Sarant

Chantal Sarant Psy sur Brive-la-Gaillarde

9 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Bonjour Maya,

Il est très difficile d'aider quelqu'un qui est dans de telle disposition et en souffrance.
Cette amie est en effet en détresse. Si vous avez la possibilité de vous relayer auprès d'elle pour qu'elle ne se fasse pas de mal, cela peut aider le temps qu'elle soit prise en charge.
Par ailleurs il est essentiel qu'elle voit son/un médecin traitant car il va articuler les relations entre les différents intervenants (réseaux sanitaires et sociaux). Il prépare le sujet et son entourage à un suivi spécialisé lorsqu’une pathologie psychiatrique est dépistée ou soupçonnée. Dans le cas d'un risque immédiat élevé Il peut solliciter l’aide urgente du réseau de soins. Vous dites qu'elle a déjà attenté à sa vie, un psychiatre a donc dû la rencontrer, cela peut être aussi par ce professionnel que vous pouvez passer pour l'évaluation de sont état.

Restant à votre écoute.
Caroline Risser-Julien
Psycho-somatothérapeute - Aix-en-Provence et Skype


Caroline Risser-Julien Psy sur Aix-en-Provence

145 réponses

238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2019

Bonjour Maya
Votre amie présente des risques importants de passage à l acte car elle a deja fait une tentative de suicide et il semble qu elle en parle beaucoup. Il est très important de l entourer, d éviter de la laisser seule et d éloigner absolument tout objet ou médicament qu elle pourrait utiliser pour faire cesser ses souffrances. Pour elle, le suicide est seulement un moyen pour stopper une douleur morale ou physique devenue insupportable. Si vous le pouvez, accompagnez la au maximum et cherchez des personnes relai pour vous y aider.
Enfin, il faudrait l amener à consulter rapidement un psychiatre ou un autre professionnel formé à ce type de prise en charge.
N hésitez pas à me recontacter si vous en ressentez le besoin. Je vous souhaite beaucoup de courage et de force pour aider votre amie à retrouver l envie de vivre.

Catherine SEVCIK Psy sur Perpignan

27 réponses

22 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Dépression

Voir plus de psy spécialisés en Dépression

Autres questions sur Dépression

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12700

psychologues

questions 11450

questions

réponses 66600

réponses