Mon compagnon est injuste avec mon fils

Réalisée par Dassius · 7 mars 2022 Aide psychologique

Bonjour,

Je suis en union libre avec mon compagnon depuis 5 ans.
Nous nous sommes installé ensemble 6 mois après la séparation avec mon ex-mari.
J'ai un garçon de 16 ans et une fille de 13 ans de mon 1er mariage.
Nous avons un petit garçon de 2ans et demi.
Les grands sont là une semaine sur 2.
Ils ont bien accepté mon nouveau compagnon dès le début et inversement.
Mon compagnon a toujours été très exigeant vis à vis de mon fils bien plus qu'avec ma fille, avançant comme prétexte qu'il était l'ainé.
Les enfants ont bien accepté leur petit frère, même si au début de la grossesse, mon fils ne l'a pas très bien pris.
Nous aurions tout pour être heureux sauf que mon compagnon est injuste et agressif vis à vis de mon grand.
Quoiqu'il fasse ce n'est jamais bien, il ne cesse de lui faire des remontrances avec une agressivité non dissimulée.
Il s'emporte rapidement si mon grand dit quelque chose qui ne lui plait pas. Je précise que mon fils n'est jamais irrespectueux ou insolent.
C'est un ado, il donne un coup de main quand on lui demande mais qui fait assez peu preuve d'initiative ni d'anticipation.
Il ne s'est jamais rebellé contre son beau père, mais préfère se replier dans sa chambre quand la situation se tend.
Mon compagnon est assez grand et imposant, ses colères sont rapides et violentes verbalement.
Si la remarque est justifié, je ne vais pas contre mais j'accompagne son propos par la pédagogie dont il ne fait pas preuve. Quand s'est injustifié comme souvent, je n'entre pas en opposition devant mon fils mais en tête à tête et l'agressivité se retourne vers moi, car il ne me trouve pas assez ferme et pense avoir toujours raison.
J'ai beau expliquer que si le fond est parfois juste la forme ne me convient pas, que je ne fais pas preuve d'agressivité avec mes enfants et que je ne l'y autorise pas. Mais rien n'y fait.
Il a beau dire qu'il n'attendra plus rien de mon fils, il ne peut pas se contrôler longtemps.
Chaque conflit, remarque désagréable me blessent chaque jours davantage. Je sais que je ne pourrai tenir tête indéfiniment et qu'un jour je prendrais le large avec les enfants s'il ne change pas d'attitude.
Il laisse passer à ma fille bien plus de chose qu'à mon fils alors qu'elle est loin de remplir tous les critères qu'il impose à mon grand.
Avec notre fils il fait preuve de bien plus de patience que je n'aurai imaginé, mais il est encore bien petit.
Je ne sais plus quel positionnement adopter pour qu'il cesse d'être injuste et violent verbalement. J'ai jouer la carte du dialogue, de la fermeté, la menace de partir, de la colère, rien n'influence son comportement.
Merci pour votre éclairage.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 8 MARS 2022

Bonjour,
Il semblerait que votre compagnon fasse une superposition de son histoire personnelle dans sa relation avec votre fils adolescent, comme s'il revivait la relation vécue avec son propre père, mais inversée, car dans le rôle du père cette fois-ci. Il exprime une colère qui lui vient de son enfance et qui ne concerne pas votre fils, qui lui semble avoir l'attitude normale d'un garçon de 16 ans (peu d'initiative et d'anticipation... dans l'univers familial j'imagine) et qui plus est d'un gentil garçon (il donne un coup de main quand on le lui demande... jamais irrespectueux ou insolent). Et vous vous retrouvez au milieu, impuissante à calmer l'un et à protéger l'autre. Vous avez raison de parler à votre fils en tête à tête pour le rassurer sur votre amour pour lui et sur le fait que vous n'approuvez pas l'attitude de votre compagnon vis-à-vis de lui. Et il est tout à fait normal qu'il ait envie que vous preniez sa défense plus fermement. Mais vous avez peur des conséquences car vous tenez à votre compagnon.
Il est important de poser des limites claires à votre compagnon avec une conséquence car sinon il n'aura aucune raison de faire l'effort de se remettre en question. Il n'est pas conscient de ce qu'il vit, ou plutôt revit à travers la relation avec votre fils. Tant qu'il n'en aura pas pris conscience, il ne pourra pas vous entendre et restera pris dans ses défensives. Il y a beaucoup de colère refoulée à l'intérieur de lui et face à votre fils qui lui renvoie l'image d'un jeune homme, il n'arrive plus à se maîtriser, et exprime son trop plein de colère et de frustrations anciennes par de l'agressivité. Et votre second fils va grandir aussi...
Je suis à votre disposition si vous souhaitez en parler.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinetou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

282 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 MARS 2022

Bonjour Dassius,
votre situation ne vous convient plus.
Jusqu'à présent la relation entre votre conjoint et votre fils aîné vous convenait puisqu'ils s'entendaient bien et qu'en tant que beau-père, il prenait sa part dans l'éducation. Même s'il a toujours été exigeant, il y a quelque chose qui a changé pour vous qui vous invite à intervenir plus souvent dans leur relation.
Vous évoquez de l'agressivité et de la violence verbale que vous ne souhaitez plus au sein de votre foyer. Vous avez déjà tenté plusieurs démarches qui n'ont pas abouties.

L'arrivée de votre dernier enfant a peut-être créé une forte responsabilité à son père. Celui-ci souhaite être un meilleur parent à la fois pour son fils et son beau-fils. Vous avez l'air d'avoir des valeurs en commun mais pas les mêmes méthodes d'éducation, ce qui est "normal" dans un couple parental.
Vous pouvez tenter avec votre conjoint, en précisant que vous êtes sur la parentalité de votre dernier, discuter des valeurs à lui transmettre et comment faire. Au lieu de vous concentrer sur votre ado, plutôt sur votre bébé, pour qu'ensemble vous déterminiez ce qui est important et comment y arriver. Vous pouvez l'imaginer à 30 ans et ensemble, comment vous aimeriez qu'il soit. Ces échanges peuvent vous permettre de vous rapprocher, de mieux vous comprendre. Il arrivera probablement des comparaisons, avec votre ado. Tentez, le plus possible, de ne pas le prendre pour vous, et de bien comprendre ce qu'il entend par chaque mot. Vous vous apercevrez peut-être que vous êtes d'accord sur le fond mais pas sur la forme.
Si la discussion est plutôt sereine, vous pourrez peut-être parvenir à mettre en place des solutions qui vous conviennent à tous les deux.

Vous pouvez aussi, lors de ses prises de position face à votre ado, encourager votre conjoint. Afin de briser le cercle du reproche et du désaccord, après lorsque vous êtes tous les deux, lui dire que vous êtes d'accord avec ce qu'il a dit et ce qu'il a fait vis à vis de votre fils aîné. Il reprendra confiance dans ses compétences parentales et sera plus à même d'échanger sur les autres.

Merci d'avoir partagé vos interrogations.
Caroline Daufouy
Coache parentale spécialisée dans la relation parent-enfant

Anonyme-383463 Psy sur Ancenis

24 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour Dassius,

Dans ce que vous décrivez, vous avez le bon comportement. Votre compagnon dysfonctionne dans la relation à son Beaux-fils, car dans le cadre d'une famille recomposé, le beau parent n'a pas son mot à dire sur les principes éducatifs des enfants qui ne sont pas les siens. Autrement dit : chacun s'occupe de ses enfants quant à ces principes. Cela n'empêche pas de convenir de certaines règles du bien vivre ensemble, à condition qu'elles soient décidée de manière conjointe. Et quand la parent est présent, c'est lui qui doit recadre son enfant, et non le beau-parent.
Par ailleurs, l'exigence, les violences verbales et les débordements émotionnels constituent une maltraitance et vous avez raison de vous y opposer.
Enfin, votre compagnon semble être en difficulté avec le fait qu'on s'oppose à lui, et d'autant plus si cela vient d'un garçon. Cela dit peut-être de quelque chose qui n'est pas réglé dans sa propre histoire et vis à vis de ses propres parent. Vous pourrez vérifier d'ici quelques temps comment il va comporter avec son propre fils, notamment au stade du "NON".

Vous pouvez, si vous et votre compagnon le souhaitez, vous faire accompagner dans une coaching parental.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1867 réponses

2675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour,
Rien n'influence son comportement parce que ce que vous vibrez à l'intérieur n'est pas en cohérence avec ce que vous dites.
Ce genre de situation est difficile à gérer car vous pourriez être amenée à faire un choix que vous pourriez ressentir comme un sacrifice.
L'amour véritable impose qu'on accepte l'autre tel qu'il est : votre conjoint vous a connue en connaissance de cause. Vous aviez déjà deux enfants et en rejetant votre fils, c'est vous qu'il rejette.
Peut-être que la solution serait pour le moment de vivre séparément, vous avec vos enfants et lui ,seul de son côté. Pour le petit, vous pourriez envisager un mode de garde alternée. Cela ne vous empêcherait pas de vous voir bien sûr mais cette solution permettrait de ne pas renoncer à votre amour tout en ne sacrifiant pas votre fils, le temps qu'il acquiert son autonomie.
Faites vous aider au besoin pour y voir plus clair.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4577 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour,

Vos réactions et vos doutes sont tout à fait légitimes! Les adolescents sont fragiles, vous devez faire attention à lui, n'hésitez pas à discuter, lui demander ce qu'il ressent, comment il va.

Et votre conjoint, doit également être remis à sa place, s'impliquer dans la vie familiale même recomposée est important, cependant attention à ne pas partir dans l'excès, à faire des préférences et à créer des complexes chez votre grand.

Je reste disponible si vous souhaitez échanger en privé,
Krystel Berlan,
Psychologue Positive

Krystel Berlan Psy sur Béziers

297 réponses

287 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour. Sans une thérapie de reprogrammation du subconscient, on reproduit toujours de manière inconsciente nos apprentissages réalisés avec nos parents. Si le père de votre compagnon avait projeté son idéalisme sur lui, il se peut que votre compagnon fasse la même chose avec votre grand garçon, de peur qu'il ne réussisse pas dans la vie, qu'il soit mal vu, mal aimé. Beaucoup de parents transfert inconsciemment leur peur, leur traumatisme, sur leur enfant sans s'apercevoir qu'il le maltraite. Il est important de comprendre ce que vous êtes. Comment fonctionne votre cerveau, vos émotions, vos perceptions, l'effet miroir émotionnel ? Le monde extérieur est le reflet de votre monde intérieur. Quand il regarde votre garçon, il se voit et il se met agir comment lui il l'aurait voulu être, intransigeant, perfectionniste, insatisfait, idéaliste. Je rappelle que d'être parfait, c'est être carré, sans défaut, et pour un individu s'est être psychorigide. Les psychorigides ont peur de la vie et que celle-ci ne se déroule pas comme il le souhaiterait. Il serait temps de revoir les enregistrements du passé pour éviter de s'autosaboter. Je reste à votre disposition pour tout complément d'information . Cordialement, Jonathan Desjours, coach et thérapeute de l'inconscient

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

753 réponses

552 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour Dassius,

D’après ce que vous écrivez votre attitude et réaction me semblent adaptés à ce que vous vivez et ressentez de l’attitude de votre compagnon à l’égard de votre fils. Continuez dans cette voie qui est celle qui vous convient. On peut aimer quelqu’un mais ne pas avoir la même manière d’envisager l’éducation des enfants. Votre compagnon semble avoir intégré un schéma « autoritaire et ancien «  où l’aîné est le pilier de la famille et donc il doit-être fort pour supporter ce rôle de pilier. Votre compagnon est-il l’aîné ? A-t-il eu ce schéma éducatif avec ses parents? Et reproduit-il tout simplement cette attitude?
Souhaite-t-il, à sa manière, insérer votre fils dans votre famille en lui donnant ce rôle de grand frère? Certains beau-pères ont parfois des difficultés dans leur rôle éducatif et appliquent le proverbe « qui aime bien châtie bien », preuve d’amour pour eux et d’intérêt vis à vis de cet enfant qui n’est pas biologiquement le leur. Soyez bienveillante mais restez ferme sur vos principes éducatifs.
Il me semble essentiel de comprendre pourquoi votre compagnon agit ainsi et ensuite de lui faire intégrer que ce schéma éducatif n’est pas le votre, et qu’il n’est surtout pas universel. Vous allez trouver tous les deux le moyen d’élever vos enfants à votre manière à vous, parents et famille recomposée. Vous verrez que c’est un privilège de bienveillance de tolérance et d’amour que de vivre dans une famille recomposée. Toutefois, pour certaines personnes, c’est difficile car elles ont connu de la rigidité dans leur enfance et ne savent pas être souple dans leur vie de famille recomposée : c’est un apprentissage qu’elle doive faire en faisant évoluer leurs certitudes éducatives. Vous semblez être le «  pilier souple «  de cette belle famille alors apprenez à votre compagnon à être « le père qu’il faut «  à cette famille sans reprendre l’habit de quelqu’un d’autre.

Je reste disponible pour vous.
Belle journée
Cordialement

Véronique Gianotti Psy sur Saint-Mandé

253 réponses

109 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour Dassius
Votre cœur de mère est atteint par ce que votre compagnon fait subir à votre fils.
Et il ne semble pas prendre la mesure de ses erreurs. Car je sens que vous êtes déterminée à ne pas laisser votre fils être démoli par son beau-père. Bravo!
Enjoignez votre compagnon à consulter l'un/l'une d'entre nous, sinon il va vous perdre.
Et continuez de protéger votre fils et vos enfants.
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour Madame

Je comprends votre situation.
Vous ne compronnez pas les réactions de votre conjoint vis à vis de votre fils.

Il est important de communiquer avec votre partenaire pour comprendre ses reactions

N'hésitez pas à lui dire ce que vous ressentez avec bienveillance, vous pouvez même lui écrire une lettre si vous pensez que cela est plus aisé pour vous.

Une vie de famille n'est jamais facile, néanmoins il doit y avoir de la communication.

N'hésitez pas à me contacter si besoin car j'ai l'habitude d'accompagner des familles recomposer ayant les mêmes difficultés que la vôtre.

Je reste à votre disposition avec bienveillance

Bien à vous

Mr Keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

661 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MARS 2022

Bonjour Madame,

Ce qui me paraît important aujourd’hui c’est votre fils. Sachez tout de même que le public adolescent est un public extrêmement fragile.

Vous ne devez pas le laisser subir cela ainsi, proposez donc à votre fils une pause et qu’il reste davantage chez son père, s’il le souhaite. Il n’a pas à être le siège des colères de votre conjoint qui n’est guère pour lui qu’un simple beau père peu conciliant.

Tenez votre rôle. Votre priorité c’est bien évidemment le bien être de vos enfants

Bon courage à vous
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10895 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16350

psychologues

questions 13500

questions

réponses 137100

réponses