Mon copain est distant suite au deuil de sa mère

Réalisée par enamorr le 13 oct. 2019 Deuil

Bonjour,

Je suis en couple avec un homme depuis 1 an et demi.
Lorsque je l'ai rencontré, sa mère se battait contre un cancer depuis un an, mais les résultats n'étaient pas encourageants.

Elle est décédée 6 mois après notre rencontre.
Mon copain me dit avoir perdu un véritable repère, et ne plus avoir envie de rien. Il reste assez secret sur sa souffrance. Je le sens souvent ailleurs, mais il me parle peu de ses angoisses.

En revanche, il reste très distant de moi et je dois toujours provoquer nos rendez-vous. Il m'écrit chaque jour, mais ne cherche pas souvent à me voir.

Je lui ai plusieurs fois reproché cette distance que je vis mal. A la dernière dispute, il s'est mis en colère, remettant en cause notre couple.
C'est à ce moment que j'ai cherché à comprendre à travers des témoignages, des conférences et des livres, ce qu'était le processus de deuil. Néanmoins, je ne sais pas comment réagir face à son comportement. Il reste très distant, même s'il dit ne pas vouloir me perdre.

Merci pour votre écoute.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,
Tout en étant d'accord avec ce que mes confrères vous ont écrit... il me semble important d'entendre votre souffrance à vous aussi, celle de vous sentir seule dans la relation (plus épistolaire et virtuelle qui réelle...) avec cet homme.
Vous faites bien de lui faire part de vos sentiments et émotions..., sans "forcer", mais en disant vos attentes.

Etant donné le moment de votre rencontre, déjà difficile pour lui, je ne sais pas si vous avez eu le temps de bien vous connaître et de construire une relation de couple : pensez-vous que vous pouvez espérer qu'il (re)trouve des repères et le goût pour la vie... et avec vous ?

Certes, le deuil d'une mère est douloureux pour tout le monde, et si pour cet homme que vous aimez il l'est très très difficile..., c'est que quelque chose dans son histoire le rends ainsi.
Une thérapie pourrait l'aider à traverser autrement ses difficultés et à retrouver le goût de la vie... mais encore faut-il qu'il le souhaite et qu'il s'autorise à le faire.
Sa déprime actuelle est naturelle, et il faut espérer que le passage du temps puisse l'apaiser petit à petit..., et qu'il ne s'enfonce pas dans une réelle dépression.

Vous écrivez que c'est vous qui devez "provoquez" vos rendez-vous... : continuez à le faire, l'essentiel c'est qu'il ne vous refuse pas... et soyez certaine qu'il apprécie, je pense, le temps passé avec vous.
Vous pouvez aussi lui poser des questions sur sa mère, comment elle était, .... : parlez d'elle, la garder "vivante" dans un souvenir partagé avec vous peut l'aider un peu.
Si vous aimez sa personne et ses qualités... gardez patience. De toute façon vous ne pouvez pas "faire" grande chose.

Je vous souhaite de pouvoir arriver à faire des projets d'avenir ensemble !
sp




Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1699 réponses

5239 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je prends connaissance de votre message et je vous en remercie
Quelle est votre véritable question?
Votre ami traverse une période difficile pour autant lorsque vous vous êtes rencontrés sa maman se battait déjà contre la maladie, quel a été votre rôle durant cette période?
Par ailleurs quelle était la (vraie) nature de sa relation avec sa Maman?
Il y a tant de questions à aborder pour vous permettre de vous sentir à votre place et de ne pouvoir supporter que ce qui vous incombe.
Je vous inviterai à ne penser qu'à vous pour le moment et à également avancer sur votre histoire personnelle et sur ce à quoi ce deuil vous renvoie.
Je vous souhaite une agréable journée

Jean-Pierre ROMELLI

PNL
Thérapies brèves
Coach-Formateur
Hypnothérapeute
Thérapie de couples
Thérapie Familiale Systémique

Jean-Pierre Romelli Psy sur Saint-Brieuc

81 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je comprends que vous vous sentiez écartée et seule . Il n'est pas facile de trouver les bons comportements face à un proche en deuil.
Le deuil de la mère est souvent très difficile car il est associé à la perte irrémédiable du fil qui nous reliait à notre enfance. De plus, voir un de ses parents souffrir et dépérir, c'est très dur et cela ne se partage pas. Le temps qu'il faut varie selon les personnes et les circonstances.
Il vous dit qu'il ne veut pas vous perdre et le fait qu'il entretienne le contact est très positif mais il a besoin de moments de solitude pour vivre son deuil sans vous l'imposer.
Je crois qu'il faut que vous lui disiez que vous pouvez imaginer sa douleur , que vous êtes là pour lui si un jour il a envie de parler de cela, que vous respectez son besoin de distance et de repli tout en essayant de lui insuffler un peu de joie de vivre.
J'espère vous avoir aidée
Tenez bon et soyez patiente.
Cordialement
Kathy Barois-Cogrel

Kathy Barois-Cogrel Psy sur Paris

21 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, Jocelyne Ernoult PSYCHANALYSTE
La perte d'une mère ce n'est pas rien, on perd la moitié de soi même, il faut du temps pour retrouver le gout de vivre, dans ce cas psychiquement on se demande si on a envie de vivre ou de mourir, dans votre cas votre ami a besoin de temps pour se reconstruire, actuellement, il est perdu, si vous souhaitez l'aider apporté lui de la vie, plutôt que des problèmes supplémentaires, il a besoin de temps, pour faire le choix de vivre ou mourir.
Ce que vous prenez pour de la distance c'est de la peine, votre ami doit désinvestir tout ce qui c'est passé avec sa mère et réinvestir sur d'autre chose et çà ne peut pas se faire du jour au lendemain.
Vous pouvez faire partit de se réinvestissement, c'est juste une question de temps.
Bon courage

Jocelyne ERNOULT Psy sur Pézenas

7 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Le processus de deuil peut être plus ou moins long selon les personnes. Les hommes sont souvent mal à l'aise pour exprimer leurs émotions. Des fois eux même ne les comprennent pas. Certaines personnes ont aussi besoin de solitude dans ces moments.
Je vous invite à la patience et surtout à continuer à lui faire part de vos ressentis mais pas dans le reproche. Utilisez plutôt le message '' je'' ( ex : je suis très triste que notre relation soit si distante, je me sens impuissante pour t'aider).
Bien sur il convient de distiller tout cela de manière ponctuelle pour ne pas l'accabler.
Vous induirez probablement chez lui l'envie de se confier un peu plus puisque votre communication induira la sienne.
Laisser lui le choix de vos rendez-vous, n'imposer pas mais demander lui plutôt si cela lui ferait plaisir. Rassurez le sur vos sentiments et sur le fait que son état est normal et passager et que vous accepter et restez disponible pour l'aider.
Petit à petit quand la communication entre vous sera plus apaiser et qu'il se livrera. Et si nécessaire, et si cela perdure peut être l'amener à consulter.
Je vous souhaite le meilleur et prenez patience, nous ne sommes pas égaux face au deuil.
Prenez soin de vous.
Sabine DUMAS
Praticienne PNL - EFT
La Ciotat

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

135 réponses

48 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
La notion de deuil est différente selon chacun. Il arrive qu'il faille du temps pour arriver à surmonter les chagrins et difficultés en résultant. Une mère est souvent irremplaçable, surtout en fonction de l'attachement qui s'est "entretenu" entre les deux protagonistes. Bien que ça n'ait pas un grand rapport avec la situation que vous décrivez, je vais vous raconter une situation vécue dans mon cabinet. Je recevais un homme, jeune, sortant d'une relation tumultueuse dont il avait du mal à émerger. Il me dit, je dois rencontrer quelqu'un pour me défaire totalement et définitivement de cette relation toxique. Ma réponse a été qu'il devait d'abord faire le deuil de cette relation (ce qu'on pouvait envisager pendant les séances) afin d'être disponible à une autre relation. Si votre ami dit tenir à vous, je crois que le mieux est de laisser du temps au temps. Ne vous sentez pas délaissée, mais restez disponible... autant que vous le pouvez.
Alain MIGUEL - AVIGNON

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

192 réponses

112 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

(déjà, après relecture de votre message, je n'arrive pas à déterminer avec certitude si vous êtes un homme ou une femme, je vais donc partir du principe que vous êtes une femme, mais je vous présente mes excuses si ce n'est pas le cas !)

J'ai l'impression que votre copain traverse une période difficile, cela impacte votre relation, et c'est dur pour vous. Vous parlez de reproches, donc on peut imaginer de la colère en vous, qui est une émotion qui arrive souvent quand quelque chose auquel on accorde de la valeur disparait. A part cela, vous ne mentionnez guère vos ressentis, cela pourrait vous faire du bien d'en parler, de la même manière que ça ferait beaucoup de bien à votre ami de partager ses propres ressentis. Je n'ai pas l'impression que c'est quelque chose que vous faites dans votre couple, donc j'espère que vous avez chacun un espace sécurisé où partager ce que vous vivez.

Vous dites que vous ne savez pas comment réagir... Cependant, vous l'avez fait depuis un an déjà ;) J'ai l'impression que ce que vous voulez dire, c'est que vous ne savez pas comment vous comporter pour ... (et là je dois faire des suppositions) : pour qu'il se montre moins distant / plus proche de vous ? pour qu'il se montre plus engagé ? pour qu'il partage davantage avec vous ? pour qu'il vive mieux la séparation avec sa maman ? pour pouvoir l'aider ? Si vous deviez être très claire sur ce que vous souhaitez, que diriez-vous ?
Maintenant, il y a des choses qui dépendent de vous, et d'autres qui dépendent de lui. Vous pouvez créer un environnement qui va l'aider, mais au final il est un être libre qui prend des décisions pour lui-même, même si ces décisions vous font souffrir. Comme vous êtes un être libre également, une des questions à vous poser c'est : comment VOUS vous voudriez réagir ? Imaginez-vous dans un an. Vous ne pouvez pas savoir où vous en serez car vous n'êtes pas la seule à prendre des décisions... Mais dans un an, imaginez que vous regardez en arrière : comment voudriez-vous avoir réagit maintenant, afin de ne pas avoir de regrets par rapport à vous et aux choix que vous posez ?

Je vous souhaite du courage et de l'épanouissement,
Emeric Biver

Emeric BIVER - Psychothérapie Existentielle et Humaniste Psy sur Sainte-Maure-de-Touraine

24 réponses

26 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
C'est souvent difficile pour le conjoint lorsque le partenaire travers un deuil. Vous pouvez vous sentir impuissante et rejetée. En même temps, comme vous l'écrivez vous-même, votre ami traverse une perte de repères. Lorsqu'on fait le deuil de quelqu'un on ne fait pas seulement le deuil de cette personne, mais aussi de la relation, et de certain objets, projets, lieux, ressources... qui ne seront plus possibles. On se retrouve face à une part d'inconnu.
Lors de la perte d'un parent, de nombreuses choses doivent se réajuster : notre place dans la famille, le prise de recule vis à vis de l'héritage (valeurs transmises, souvenirs, injonctions, loyautés, etc) que l'on décide de recevoir ou non du défunt. Il y a un travail d'intégration qui se fait sur ce plan et qui demande du temps et de l'espace, sans compter les émotions qu'il s'agit de vivre et de traverser.
Le deuil est une parenthèse dans le temps, qui peut mettre à l'arrêt la vie quotidienne et la vie de couple le temps que la personne se réajuste et construise de nouveau repères.
Vous n'auriez rien à gagner à vouloir forcer la relation et le travail de deuil. Offrir une présence sans l'imposer est souvent ce qui est le plus utile dans ce cas.
Bien à vous,
Caroline GORMAND
Psychothérapie, Hypnose, Sophrologie
(Hérault)
Consultations en cabiner et par téléphone

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

266 réponses

300 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour

Lorsque l′on côtoie une personne endeuillée, ou toute autre personne en souffrance d′ailleurs, la tentation est grande de vouloir « faire ».... alors que dans ces moments là, la meilleure attitude le plus souvent est de savoir être là, rester à l′écoute, rester à sa place et ne pas se mettre à la place de l′autre.
Tout deuil, surtout celui d′une mère, est une expérience intime, déroutante déjà pour celui, celle, qui la vit, donne lieu à des vécus, des attitudes, que la personne endeuillée elle-même a souvent du mal à comprendre.
Vous pensez à votre couple, à cette distance que vous voulez rompre... et lui est dans cette soudaine distance d′avec sa mère. Laissez le temps au temps car chacun doit gérer soi-même sa propre distance

Recevez mes cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

1991 réponses

5786 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Deuil

Voir plus de psychologues spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10750

psychologues

questions 6000

questions

réponses 32000

réponses