Mon fils de 3 ans et demi a arrêté de parler et refuse toute alimentation

Réalisée par karima · 8 déc. 2014 Parentalité

Depuis deux jours maintenant, mon fils ne dit plus un mot, ne veut pas ouvrir la bouche, il prenait des aliments liquides mais depuis hier, ni solides ni liquides. Il pleure subitement, me tend les bras à tout moment pour que je le prenne. Je l'ai emmené chez son pédiatre mais l'examen clinique n'a rien démontré, tout est normal. Il m'a dit que c'était psychologique.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 15 DÉC. 2014

Bonjour,
Votre fils a quelque chose a vous exprimer en adoptant ce comportement de refus de nourriture.
Est-ce qu'un évènement récent a perturbé la sphère familiale ?
Ou à l'école peut-être ?
Si ce refus de manger s'installe, alors oui il faudra aller consulter un thérapeute.
Bien à vous

Chantal Pironi Psy sur Oullins

45 réponses

156 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 DÉC. 2014

Bonjour Rimka,

Votre petit garçon s'est-il maintenant remis à manger et avez-vous pu identifier ce qui est ainsi venu le perturber de manière aussi forte ?

Par prévention, pour lui et pour vous, n'hésitez à franchir ce pas d'une consultation chez un psychologue : mise en mots et circulation de parole sont par expérience, propices à la résolution spontanée de symptômes chez l'enfant.

Bien à vous,

Cordialement,

D. CHEVALIER
Psychologue Clinicienne

Danie Chevalier Psy sur Vincennes

2 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 DÉC. 2014

Bonjour,

L'examen clinique pédiatrique étant normal, il est tout à fait probable que la problématique soit, effectivement psychique mais pas uniquement.

Peut-être votre filston est-il en train de percer une petite dent, peut-être a-t-il un aphte passé inaperçu... Un enfant ne se laisse jamais mourir de faim, ne soyez pas inquiète.

Vous êtes vigilante c'est merveilleux, continuez à l'être et au cas ou cela ne cesserait d'ici 24 heures, essayez d'envisager une consultation psychologique.

En attendant, donnez-lui ce qu'il aime à déguster et qui soit facile à absorber.

Je vous souhaite beaucoup de courage et si vous le souhaitez, n'hésitez pas à me contacter.
C.LeVern

LeVern Catherine Psy sur Martigues

158 réponses

328 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 DÉC. 2014

Bonjour, comment la situation évolue-t-elle?

Cordialement

Cabinet Mandelieu Le Plessis - Stéphane Shamilian Psy sur Ottange

16 réponses

26 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2014

Bonjour Rimka,

Vous avez raison de ne pas vous satisfaire de l'examen somatique du pédiatre ; même si c'est positif qu'aucune anomalie n'ait été détectée à ce niveau, cela ne règle pas le problème.

Orientez-vous vers un bon pédopsychiatre en cas de persistance des troubles, car le refus de s'alimenter et de parler peut avoir des conséquences dommageables s'il s'inscrit dans la durée. Il peut s'agir d'une forme de dépression infantile ou d'anorexie, et il faut la traiter pour aider votre enfant à retrouver son élan vital.

Ce changement de comportement a sûrement une origine. Y a t'il eu des événements particuliers dans la vie de famille ou dans sa vie scolaire, dans son environnement ? Avait il déjà certains troubles avant cette crise, au plan alimentaire par exemple, car vous dites qu'il prenait des aliments liquides avant (pas de solides à 3 ans et demi ?).

Je vous invite donc à consulter un professionnel des troubles de l'enfant dès que possible, qui puisse à la fois concilier l'approche psychologique et médicale dont votre enfant pourrait éventuellement avoir besoin.

Je vous souhaite bon courage, soutenez le autant que vous le pourrez en lui donnant beaucoup d'amour, c'est aussi un très bon remède ! Et n'hésitez pas à solliciter le soutien de tout l'entourage de l'enfant.

Eve Briand

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 DÉC. 2014

Bonjour Rimka,

A l’évidence, un ou des évènement(s) quel(s) qu’il(s) soi(en)t a (ont) provoqué chez votre fils de 3 ans ½ ces refus semblant être catégoriques.
Un enfant réagit totalement différemment face à certains évènements qui surviennent dans sa vie. Un évènement totalement «basique», habituel, voire routinier pour un adulte peut-être interprété totalement différemment chez un enfant. L’examen clinique n’a rien révélé. Ne sachant pas les raisons de ce soudain changement, le plus important consiste à rester vigilant et de fait, réagir au plus tôt en consultant un spécialiste en matière de psychologie chez l’enfant.

Thierry Bonsignour
Conseiller conjugal et familial
Praticien en psychothérapie
Sophrologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2014

Bonjour Madame,
Vous êtes rassurée par l’examen du pédiatre c’est une bonne chose. Mais, la cause psychologique évoquée vous a-t-elle été expliquée par le médecin ? Les pédiatres sont aux premières loges et peuvent généralement apporter des explications claires aux parents sur la dimension psychologique liée aux grandes étapes nécessaires au développement de l’enfant. Aussi le terme psychologique ne signifie pas nécessairement pathologique chez un enfant. Le développement de l’enfant ne va pas sans crises psychiques (conflits internes, peurs, cauchemars, oppositions…) A trois ans, l’enfant rentre dans une étape importante où il s’affirme. Il commence à bien s’exprimer par le langage, par ses colères et aussi par ses refus d’obéir et ses refus de nourriture. Un enfant qui refuse de manger c’est très fréquent et souvent angoissant pour les parents tentés de promettre la lune, d’élaborer toutes sortes de recettes ou toutes sortes d’hypothèses et cela sans effet, ce qui provoque l’énervement qui aggrave encore les choses. L’inquiétude des parents rejaillit sur l’enfant car à trois ans il est facilement sujet aux angoisses et ne peut pas contrôler sa colère. Il n’en reste pas moins que votre inquiétude est réelle. Aussi je ne peux que vous conseiller de rencontrer un psychologue dans le cadre d’entretiens mère enfant.
Bien à vous,
Chantal Paugam

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2014

Bonjour,

Il fait peut-être de l'anorexie. Ne le forcez pas a manger essayer de rendre le repas ludique ou de demander a quelqu'un d'autre que vous de lui donner à manger, pour la parole laissez le vous demander ce qu'il veut et ne le lui donnez pas tant qu'il ne l'a pas dit. Mais il l faudra consulter effectivement un spécialiste.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2014

Bonjour Rimka, cette situation est en effet préoccupante et il s'agit de pouvoir évaluer la situation ensemble en consultation afin de pouvoir explorer differentes pistes.

Vous pouvez me contacter dès maintenant.
Bien à vous.

Florence Coroenne, psychologue clinicienne et psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2014

Votre fils âgé de 3 ans doit être scolarisé, comment cela se passe-t-il à l'école ? Comment était son comportement avant ? Joue-t-il avec vous, d'autres personnes, seul? Quels changements dans son environnement, sa vie ? Tous ces éléments que vous demandera un psychologue ou un pédopsychiatre pour établir un diagnostic. Deux jours ce n'est pas suffisant pour évaluer le niveau de gravité de la crise, mais n'attendez pas pour consulter.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2014

Bonjour,

Étant donné son comportement, il y a sûrement des événements liés à son comportement.

Il est impératif que vous alliez voir un professionnel (psychopraticien, psychothérapeute, psychologue ou pédopsychiatre).

Courage.

Sandra Chevron Guerin

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2014

Bonjour à vous,
En effet ce que vous décrivez est très alarmant. Quel événement cet enfant a-t-il vécu ou vu ou subi ? Je ne peux que vous conseiller vivement et urgemment de consulter effectivement un psy pour enfant. En attendant un rdv avec le psy : soit vous prenez un bain avec l'enfant en le serrant tout contre vous et surtout en lui parlant de sa naissance, soit vous le placez toutcontre vous, afin qu'il ressente la chaleur rassurante de votre coprs (si vous êtes evidemment la maman), prenez lui la main et serrez lui avec insistance de temps en temps. Je reste à votre disposition ou à votre écoute.

Bien à vous. Madame Yildiz

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 DÉC. 2014

Bonjour,
Tout d’abord vous avez bien fait d’aller consulter un pédiatre afin de voir ce qu’il pouvait en être sur le plan physiologique.
Ce changement de comportement semble rapide.
Y a t’il eu un changement de votre côté ?
A t’il passé quelques jours loin de vous ?
Fait il des cauchemars ?
Avez-vous essayé de le faire s’exprimer à travers ses jeux, dessins, marionnettes ?
La piste psychologique est en effet à privilégier. Un suivi avec un professionnel permettra d’y voir clair sur ce qui n’est peut-être qu’un incident de parcours à cet âge, mais qu’il faut désamorcer.
Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses