Mon fils de 5 ans est jaloux de son petit frère !

Réalisée par MArion le 20 mars 2014 Parentalité

Mon fils de 5 ans est jaloux de son petit frère qui a 20 mois. Il dit ne pas l'aimer, il fait tout pour le faire pleurer, etc. Alors plus il fait ça, plus on le dispute et c'est un cercle vicieux ! On lui a déjà dit qu'on l'aimait comme son frère, mais il nous cherche en permanence, chouine à la moindre contrariété (pour mettre son pyjama, manger, s'habiller, se laver...). C'est simple, il chouine dès qu'on lui demande quelque chose. Hier soir, sa mamie lui a fait une remontrance car il était méchant avec son frère et il a répondu "personne n'est gentil avec moi" ! Ça m'a fait mal au coeur ! Comment faire pour qu'il l'accepte ? Merci pour vos réponses.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour

Pourquoi brimer sa jalousie ? Elle est tout à fait normale.

La venue de son petit frère le prive de temps passé avec ses parents et de l'attention que tout le monde lui portait. Il est donc nécessaire de lui expliquer les différences l'attention nécessaire pour un bébé et un enfant.

Ensuite, vous lui dites que les aimez de la même façon. Il n'est pas dupe, il sait que ce n'est pas possible. Vous les aimez tous les deux, je n'en doute pas et lui non plus, mais pas de la même façon. Ils n'ont pas le même âge, pas les mêmes préoccupations, vous n'avez pas la même patience avec ce nouveau bébé que vous n'en n'avez eu avec le premier... Bref, il existe beaucoup de différences. Et du coup votre enfant peut penser que vous lui mentez. Et il se demande pourquoi...

Il n'existe aucune obligation d'aimer son frère, mais l'acceptation viendra avec son temps. N'hésitez pas à lui rendre du temps, à valoriser son rôle de grand frère et plutôt que de le disputer, demandez lui pourquoi il agit de telle façon...

N'hésitez pas à consulter un pédopsychologue ou un pédipsychiatre si vous sentez que la situation n'évolue pas rapidement ou si vous êtes débordée.

Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

La venue de son petit frère a été vécu pour lui comme la suppression d'une part de votre amour. C'est, pour lui, la traduction du report de cette part qui lui a été enlevée et attribuée à son petit frère, comme une injustice envers lui. Cela se traduit par un manque d'affection et cela est réellement la cause principale de son changement d'humeur et de son attitude envers son entourage familial. Les effets sont les diverses manifestations que vous avez pu observer auprès de vous.

Il faut que vous puissiez lui apporter plus d'attention et marquer l'affection, en équilibrant votre amour de l'un vis-à-vis de l'autre, pour qu'il ne puisse voir de différences entre lui et son petit frère.

Vous pouvez également voir un pédopsychologue avec votre fils de 5 ans en thérapie cognitivo-comportementale.

Cordialement,
Olivier DAWANT
psychologue à Caen

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

L'arrivée d un frère est toujours perturbant pour un enfant qui était jusque-là unique. En plus, votre fils rentre dans l'âge où on commence à "chercher" ses parents et chercher aussi des limites. Ne vous inquiétez pas, votre fils cherche juste sa place au sein de la fratrie et surtout de la famille.

Vous pourriez essayer de faire des activités uniquement avec votre fils, soit vous avec lui et votre conjoint garde le bébé, soit l'inverse... Allez à la piscine ou jouer dans un parc... Il pourrait aussi être intéressant de responsabiliser votre fils vis-à-vis de son frère, lui expliquer qu'il a un rôle très important de grand-frère qui devra apprendre et protéger son petit-frère, peut-être lui proposer de lui donner à manger ou de lui apprendre à jouer à un jeu.... Ne vous inquiétez pas, cette situation est fréquente et cela ne veut pas dire que vous n'aimez pas votre fils.

Thais Dumontet-Meyniel, psychothérapie enfant, adolescent et adulte Psy sur Montauban

1 réponse

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Marion,

Cette jalousie est normale, quel boulversement pour votre fils de 5 ans, seul avec ses parents pendant tout ce temps. Apprendre à vivre avec un bébé c'est partager aussi bien l'amour des parents, que les jouets, que l'attention, etc. Cela s'appelle l'apprentissage et vous en êtes les guides.

Le valoriser, lui expliquer sa place, lui accorder du temps et lui faire comprendre qu'un bb à besoin d'énormément d'attention.
Faites vous aider d'un professionnel qui pourra lui expliquer ce qu'il a à comprendre afin que tout doucement il sorte de l'égocentrisme dans lequel il se trouve et qui est tout à fait normal.

Bon courage,
Isabelle Dlubek

Dlubek Isabelle Psy sur Carentan

33 réponses

81 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

La jalousie entre frères est inévitable. Cette expérience douloureuse pour votre fils, et pour vous, est structurante. Il est bon que la douleur de votre enfant ne soit pas niée et qu’il s’autorise à l’exprimer. Le mieux, pour aider votre fils à trouver sa place dans la fratrie et dans la famille, est d’être au plus prêt d’une parole de vérité. Or, lorsque vous dites à votre fils que vous l’aimez comme c’est frère ce n’est pas vrai. La vérité est que votre fils ainé est jaloux de son frère et que vous êtes touchée par sa souffrance.

Il vous reste à vous, parents, de comprendre les raisons de cette jalousie, à entendre votre fils sur ce qu’il ressent et ce qu’il imagine, et à réserver du temps pour chacun de vos fils, indépendamment l’un de l’autre.

Bien à vous, Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

268 réponses

1047 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Voici quelques conseils pour pacifier les relations fraternelles :

- Préservez un temps dédié en faisant des activités seule avec lui loin du petit frère, demandez lui ce qui lui ferait plaisir.

- Expliquez lui la psychologie d'un enfant de 20 mois : les éléments qui justifient qu'il nécessite plus de surveillance, ce qui fait aussi qu'il n'a pas encore l'habileté pour jouer aux mêmes jeux que lui (comme l'aîné au même âge) mais qu'il va grandir et donc que bientôt ce sera un formidable partenaire de jeu.

- Encouragez-le à exprimer ses émotions : il a le droit d'être jaloux, d'être en colère, etc., et même déculpabilisez-le: "tu as l'impression qu'il te prend un peu ta place ?" : c'est normal et vous le comprenez dans sa douleur (et non "c'est méchant"). En revanche "tu n'as pas le droit de le taper". Les émotions sont autorisées mais pas le passage à l'acte.

- Prenez appui sur une expérience personnelle : ex. : "tu sais, moi aussi quand ma petite sœur est née j'en étais très jalouse... et même au début j'avais envie que papa et maman la rendent à l'hôpital! Mais après j'ai compris que... "

- Valorisez-le dans son rôle de grand frère. Ex. : "regarde comme il est heureux quand tu joues aux cubes avec lui... tu lui fais tellement plaisir. Tu voudrais pas lui apprendre à construire une tour aussi grande que la tienne ?"

Voilà pour l'essentiel...

Cordialement,
H.K.

Hélène Kaeppelin Psy sur Meudon

21 réponses

87 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Marion,

Vous avez raison de vous inquiéter, il ne faut absolument pas laisser s'installer ce dysfonctionnement familial. Visiblement votre premier fils souffre. Il n'a pas admis cette naissance qui l'a détrôné de l'amour exclusif de ses parents. Avoir des réactions est normal mais jusqu'à un certain point...

Les parents doivent prendre des précautions lors d'une naissance, pour éviter que de petites jalousies perdurent, il faut notamment redoubler d'attention pour l’aîné qui est très malheureux de voir ce nouvel intrus source de toutes les attentions. A priori, cette source de douleur est toujours aussi vive chez votre premier garçon, il se sent moins aimé, délaissé, et cherche à attirer l'attention de toute la famille pour se rassurer sur l'amour que vous lui portez.

Vous en avez pris conscience c'est le plus important et cela va vous permettre d'y remédier. Prenez conseil auprès d'un professionnel qui vous aidera à identifier les causes de cette jalousie excessive et aidera votre fils à aller mieux et à accepter ce petit frère qui devrait être source de joie et non de conflit. Courage, car il suffit souvent de peu de choses pour que tout rentre dans l'ordre.

Cordialement,
Christie Nester
Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple Paris 17ème

THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE Psy sur Paris

120 réponses

582 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Parentalité

Voir plus de psychologues spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5450

questions

réponses 28750

réponses