Mon psy veut que je coupe les ponts avec ma famille mes amis

Réalisée par Abcd · 26 juin 2024 Analyse des pratiques

Bonjour je suis en thérapie pour la deuxième année consécutive avec une psychanalyste et elle veut que je coupe les ponts avec ma mère et mes amis parce qu'il semblerait que jai une amnésie traumatique concernant mon enfance. Je ne veux pas me retrouver seule et isolée. Depuis le début elle me fait couper les ponts avec mon entourage il ne me reste plus qu une amie et ma mère a t'elle le droit de faire ça ,? Elle me fait revivre mes traumas et je commence à avoir des conséquences elle me dit que je suis devenue bipolaire quand j'ai revécu le traumatisme de mon grand pere ..elle est intrusive concernant ma vie et je n'arrive pas à dire non des qu'elle me conseille.. pouvez vous m'aider ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 JUIL. 2024

Bonjour,

La seule personne avec qui vous devez couper les ponts est cette praticienne et cette relation thérapeutique qui si je vous lis bien me parait dangereusement toxique !

Aucun professionnel avec un minimum d'éthique et de conscience professionnelle ne peut interférer ni dans vos choix ni (encore moins) dans votre vie.

Vous décrivez assez précisément un forme d'emprise : protéger vous !

Il existe beaucoup de professionnels compétents, qui saurons sans aucuns doutes vous apporter des réponses (et une aide) bien plus pertinentes.

Alexandre Devillers
-----------------------------
Sexothérapeute - Analyste & thérapeute de couple

Alexandre Devillers Psy sur Annecy

8 réponses

39 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JUIL. 2024

Il est important de comprendre qu'un psychothérapeute ne doit pas vous donner directement des conseils de vie, mais plutôt vous aider à comprendre les raisons sous-jacentes de vos sentiments et de vos comportements. En outre, il existe ce que l'on appelle le transfert négatif, dans lequel vous pouvez éprouver des sentiments négatifs à l'égard de votre thérapeute en raison de relations antérieures. Dans tous les cas, l'aspect le plus important de la thérapie est que vous vous sentiez en sécurité et à l'aise. Si ce n'est pas le cas, il est peut-être temps de réévaluer votre relation thérapeutique, car vous semblez éprouver une grande détresse
Couper les ponts avec la famille et les amis peut s'avérer nécessaire dans certains cas, en particulier s'ils sont la source d'un traumatisme récurrent. Toutefois, le sentiment d'isolement va à l'encontre de la guérison. L'accent mis sur la reviviscence du traumatisme sans soutien adéquat peut exacerber des symptômes tels que les tendances bipolaires. Il est essentiel que la thérapie vous donne les moyens d'agir, et non qu'elle vous rende plus vulnérable.

Envisagez de demander un second avis ou de consulter un nouveau thérapeute qui saura trouver un équilibre entre la prise en compte des traumatismes passés et la mise en place d'un environnement favorable. Une approche holistique consistant à favoriser des relations sûres et encourageantes tout en confrontant progressivement les souvenirs traumatisants pourrait s'avérer plus bénéfique. Je vous propose une première consultation gratuite pour en discuter plus avant et vous assurer de trouver le soutien dont vous avez besoin pour votre parcours de guérison.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Psychanalyste-TCC
Coach de vie-Psyconeuroimmunologist
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

832 réponses

2893 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIL. 2024

Bonjour,

Comme mes confrères et consœurs, je souhaite attirer votre attention sur le fait que ce que vous vivez dans cette relation semble relever d'une dérive. Il pourrait y avoir du passage à l'acte*, relevant possiblement d'un contre-transfert** inapproprié dans la situation que vous décrivez.

En aucun cas l'alliance thérapeutique*** ne devrait vous enjoindre à l'isolement, même si elle prétend servir vos intérêts. Si couper les ponts avec vos proches pouvait être utile dans votre processus, cela devrait venir de vous.

Déontologiquement, votre "thérapeute" ne peut se permettre de prendre le pouvoir sur vous. Le but d'une thérapie est tout le contraire, puisqu'elle doit viser à vous redonner le contrôle de votre vie. Un(e) psychothérapeute n'est pas là pour vous donner des conseils comme le ferait un(e) ami(e) ; son rôle doit être le soutien, la bienveillance et l’autonomisation dont vous avez besoin pour transcender vos traumas.

Ceci étant dit, nous ne pouvons ici vous livrer une opinion "éclairée" que par les quelques lignes que vous nous offrez à lire. Vous dites être en psychanalyse depuis deux ans et je pense qu'il serait bon pour vous de faire part de vos doutes et sensations à votre thérapeute afin de reprendre le contrôle de vous-même.

Vous mentionnez succinctement un traumatisme d'enfance et le rôle qu'a joué votre grand-père. Il pourrait se répéter quelque chose dans la situation que vous vivez avec votre thérapeute, qui serait de l'ordre de la dépossession de vous-même et de l'incapacité à dire non. Cela peut être l'occasion d'apprendre à dire ce NON ! qui vous fait défaut, afin de recouvrer votre intégrité.

Nous ne savons presque rien de la possible toxicité de votre entourage, si ce n’est les quelques mots que vous posez concernant votre grand-père, ni de la manière dont vous êtes en relation avec les autres. Il est donc trop facile d’émettre un jugement, sans recul et en l’absence d’échange plus consistant avec vous.

Mais ce qui est sûr, c'est que vous avez le courage de faire le chemin vers votre bien. Ce courage, vous pouvez vous en saisir pour traverser cette situation et en tirer les bénéfices. Que ce soit par l’affirmation de vous face aux injonctions d’isolement que vous décrivez ou par la recherche d’un autre professionnel.

Avec tout mon soutien et ma bienveillance, je vous souhaite de tout cœur de trouver le chemin de l’épanouissement.

Bien à vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien
Accompagnement humaniste pour le bien-être mental, émotionnel, et relationnel
Individuel et de couple en présentiel (79) et en ligne partout dans le monde*.
*(langue française uniquement)

---
*Passage à l'acte : En thérapie, le passage à l'acte désigne un comportement impulsif ou une action concrète qui est souvent le résultat d'une tension émotionnelle intense. Dans le cadre d'une relation thérapeutique, il peut s'agir d'un thérapeute qui agit de manière inappropriée, rompant ainsi les frontières professionnelles, éthiques et déonthologiques établies pour protéger le patient.

**Contre-transfert : Le contre-transfert est une réaction émotionnelle du thérapeute envers le client, souvent influencée par les propres expériences et émotions non résolues du thérapeute. Un contre-transfert inapproprié peut mener à des comportements ou des attitudes non professionnels qui peuvent nuire au processus thérapeutique.

***Alliance thérapeutique : L'alliance thérapeutique est la relation de collaboration et de confiance mutuelle entre le thérapeute et le client. Elle repose sur la création d'un environnement sécurisant où le client se sent entendu, respecté et soutenu. Selon les principes déontologiques de la psychothérapie, cette alliance doit toujours viser à favoriser l'autonomie et le bien-être du client, sans jamais imposer des comportements ou des décisions.

Laurent Farret Psy sur Nantes

208 réponses

2216 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIL. 2024

Bonjour ,
Merci de votre message .Votre analyste n'a pas a vous dire ce que vous devez faire. Ce n'est pas de s'isoler qui va vous aider . C'est de quitter rapidement cette personne qui s'égare . Meme si cela sera dure car elle ne sera pas contente et trouvera tout manifestement pour que vous continuez avec elle . Il y a beaucoup de psychologues sérieux donc vous trouverez sans mal quelqu'un de plus competent .
Cordialement .
Odette ROUX Psychologue

Odette Roux Psy sur Valence

159 réponses

118 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIL. 2024

Bonjour abcd,

Un psychanalyste n'a pas à vous dire ce que vous devez faire!!.
Etre en analyse c'est réfléchir à soi, réfléchir à vos manques, à vos besoins, à vos peurs, à votre colère et j'en passe, avec l' aide d'un professionnel qui a la bonne distance pour vous guider dans cette réflexion intime.
Il vous aide à mettre en lumière votre histoire et, surtout, vous laisse être maitre de vos décisions.

Ecoutez-vous! Faire une analyse c'est retrouver sa pleine conscience pour assumer ses propres choix, donc en aucun cas se retrouver sous l'emprise du professionnel qui vous accompagne.

Sandrine filleul.
Psychanalyste. RDV sur Crenolibre.
Evry Courcouronnes





Sandrine Filleul Psy sur Evry

657 réponses

323 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2024

Bonjour, Je ne peux pas juger de votre accompagnement. Cependant, en utilisant des techniques de détachements et de transformation de mémoires émotionnelles, vous pouvez vous libérer de l'emprise émotionnelle des autres et de son passé. C'est ce que je vous invite à réaliser afin de vous apporter davantage de paix intérieure. Il est important de savoir s'investir et s'engager dans un programme de transformation de mémoires émotionnelles. Je reste à votre disposition pour tout complément d'information. Cordialement, Jonathan Desjours - coach & Thérapeute de l'inconscient.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

753 réponses

548 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2024

Bonjour,
Vous avez bien fait de partager vos doutes. Il me semble que votre psychanalyste outrepasse ses droits, en aucun cas elle ne devrait vous dire ce que vous devez faire, surtout si cela va à l'encontre de ce que vous souhaitez, à l'exception peut être de situations de danger. Si ça n'est pas le cas, elle se doit juste de vous accompagner dans la conscientisation de vos désirs. D'autre part, la reviviscence de traumas peut être extrêmement traumatisante, sauf si c'est fait dans un protocole spécifique. Je vous conseille de vous poser la question suivante: est-ce que je ressens que cette thérapie est nocive pour moi? si c'est le cas, vous pouvez dans un premier temps lui faire part de vos doutes, et si elle n'y répond pas de façon qui vous convienne, de considérer un changement de thérapeute.
Bien à vous, Sandrine
psycho-photo thérapeute
visio et présentiel

Sandrine Bowen Psy sur Aire-sur-l'Adour

6 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2024

Bonjour,
Le comportement de votre psy est assez grave et potentiellement dommageable pour vous. En aucun cas un thérapeute doit vous dire ce que vous devez faire, cela vous appartient totalement. Il semble que ce psy cherche à avoir une emprise sur vous et cela n'est pas acceptable. Je vous conseille de vous libérer de cette relation dès que possible et de demander un soutien psychologique si besoin auprès d'un bon professionnel afin de vous accompagner dans cette démarche.

Je reste à votre écoute si besoin.

Bien cordialement

Charlotte Soyez

Charlotte Soyez Psy sur Paris

257 réponses

82 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2024

Bonjour Abcd,
Votre psy n'a pas à décider pour vous ni vouloir des choses pour vous. Elle peut effectivement vous conseiller et ensuite vous gardez la main pour prendre vos décisions. De ce que vous décrivez, je ne peux que vous encourager à changer de psy.
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

378 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2024

Bonjour,

Nous ne sommes pas dans l’intimité de ce qui se passe entre vous et votre psy, mais néanmoins, tel que vous décrivez la situation, tout cela fait effectivement penser à une relation manipulatoire toxique.
Pour ce qui est de la bipolarité, non seulement je ne vois pas en quoi le fait d’avoir vécu un « possible » traumatisme vous aurait rendue bipolaire, mais de plus, un(e) psy non médecin n’est pas habilité(e) à poser un diagnostic. (Et de toute façon ça change quoi….!)
Vous ne voulez pas vous retrouver seule et isolée ? C’est vrai que la nature humaine préfère souvent être mal accompagnée que seule. Mais se relever et réapprendre à marcher seul, ce n’est pas impossible.
Et votre questionnement ici même nous montre que vous souhaitez ardemment un changement, que vous êtes prête à franchir ce cap. Même si cela passe temporairement par un accompagnement thérapeutique nouveau.
En tout cas, demandez-vous toujours : « Est ce que cette thérapie me donne le sentiment d’être plus libre ou au contraire plus dépendante ? »

Recevez mes salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6788 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2024

Bonjour

Il est bien difficile de se faire une idée précise de votre situation, nous ne connaissons pas votre histoire et le travail entrepris avec cette professionnelle.

Pour autant la lecture de votre message est inquiétante, tous les éléments de la manipulation y sont présents. Isolement, enfermement dans la sphère de la maladie (qui a diagnostiqué votre bipolarité?) intrusion, impossibilité de dire non etc...

Je ne suis pas sûr que les conditions d'une bonne thérapie soient réunies ici, un thérapeute n'a pas à vous dicter votre conduite et ce que vous devez faire, il peut tout au plus vous conseiller et vous accompagner dans vos choix de vie.

Questionnez la nature de votre relation avec votre psychanalyste, il y a manifestement une forme d'emprise.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

437 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 JUIN 2024

Bonjour,

Ne connaissant pas votre histoire, on ne peut pas donner une réponse et affirmer que cette décision est la bonne …

Mais … ce que vous évoquez est plutôt alarmant …

On ne peut pas vous imposer une idée, ce n’est pas le travail d’un thérapeute et quand bien même il est identifié quelque chose… son travail est de continuer à vous accompagner sans orienter sa pensée.

S’il estime que vous êtes en danger auprès de votre entourage, qu’il vous coupe de tout et est intrusif dans votre vie … il n’a pas non plus à le faire ou à vous le dicter.
Il y a d’autres moyens et dispositions pour accompagner quelqu’un vers une mise en sécurité.

Parfois on isole quelqu’un pour pouvoir mieux assoir son autorité sur lui…

A moins d’être également psychiatre, un psychanalyste n’a aucunement le droit de poser de diagnostic; et quand bien même il estime que vous soyez porteur d’un trouble psychiatrique, son rôle est de vous orienter vers un professionnel de santé.

Tout cela reste subjectif au regard de ce que vous nous partagez ici… on ne connaît d’une situation que ce que la personne nous apporte.

Je me tiens disponible pour en échange et vous aider à trouver un professionnel de santé qui pourra vous aider à sortir de cette situation.

Pour la question de l’amnésie traumatique, elle existe oui, mais je vous invite aussi à regarder ce qu’en dit Elizabeth Loftus ;)

Bonne journée

Manon Raynaud Psy sur Soisy-sous-Montmorency

11 réponses

20 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour,

La clinique du trauma complexe est un accompagnement particulier qui demande beaucoup de précaution et de délicatesse de la part du thérapeute, de manière à ne pas retraumatiser la personne qui consulte en lui faisant vivre de nouvelles formes d'abus. Le thérapeute doit soutenir le client, prendre grand soin de se tenir au plus près de ses ressentis et de ses besoins émotionnels et respecter absolument son rythme. Et c'est souvent un long travail....
C'est le travail de clarification de ce qui se(re) joue dans vos relations familiales toxiques et la reconstruction de votre narcissisme qui vous permettront progressivement de sentir et d'exprimer plus fermement vos limites pour vous dégager d'une forme d'emprise. Reconfigurer un lien n'implique pas nécessairement de le couper. Et en tout état de cause, ce n'est certainement pas au thérapeute d'en décider, mais à vous seule !
Etes-vous sûre que votre thérapeute a été correctement formée à ce type de problématique particulière ?
Je suis d'accord avec les nombreux avis qui vous ont été adressés : prenez un second avis auprès d'un autre professionnel spécialiste de la question, consultez un psychiatre pour confirmer ou pas le diagnostic de bipolarité, et faites ce qui vous semble juste, à votre rythme. Rompre tous les liens avec vos proches, aussi imparfaits soient-ils, pourrait créer un effondrement très dommageable pour vous.
Je vous bon courage dans votre cheminement.

Agnès Malfettes
Gestalt-thérapie informée trauma
Marseille, cabinet et visio

Agnès Malfettes Psy sur Marseille

14 réponses

37 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour,

Merci pour votre message et pour partager votre situation . Sachez que vous devez tout d abord vous sentir en sécurité et soutenue tout au long de votre thérapie.
Votre thérapeute doit respecter vos limites et ne pas vous isoler de votre réseau de soutien, sauf si cela est absolument nécessaire pour votre sécurité et bien-être.
L'isolement social peut aggraver les sentiments de solitude et de désespoir. La thérapie est un processus collaboratif. Vos souhaits et vos ressentis doivent être pris en compte.

Si vous vous sentez mal à l'aise avec certaines recommandations, il est primordial de le communiquer à votre thérapeute. Vous avez le droit de refuser des conseils qui ne vous conviennent pas. Considérant que vous ressentez un inconfort important et des conséquences négatives, il pourrait être bénéfique de consulter un autre professionnel pour obtenir un deuxième avis.
Un autre point de vue peut vous offrir une perspective différente et peut-être plus adaptée à vos besoins.
Vous avez le droit de prendre vos propres décisions concernant vos relations et votre vie personnelle.
Une thérapeute ne doit pas vous forcer à couper les ponts avec vos proches sans une raison médicale clairement expliquée et acceptée par vous. Je vous recommande de discuter ouvertement avec votre thérapeute de vos préoccupations.

Si vous ne vous sentez pas entendue, n'hésitez pas à consulter un autre professionnel pour obtenir un soutien supplémentaire.

Votre bien-être émotionnel est primordial. Je reste à votre disposition pour toute autre question ou soutien dont vous pourriez avoir besoin.

Bien cordialement,

Thalia Inna
A bordeaux et téléconsultation

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

987 réponses

1287 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour,
Si vous ne vous sentez plus en confiance avec cette psychanalyste et que vous la trouvez intrusive, cela peut avoir deux origines : un transfert négatif ( vous revivez des moments de votre enfance très douloureux en les projetant sur l’analyste qui devient persécuteur dans votre fantasme mais pas dans la réalité) ou un analyste réellement à côté de la plaque qui s’investit beaucoup trop en s’identifiant à vous. Donc un contre-transfert de sa part non maîtrisé.
Premier cas : tenez bon! C’est normal et plutôt signe que les choses travaillent. Quant à la bipolarité, c’est une psychose donc il ne faut pas prendre les choses à la légère mais se faire confirmer ce diagnostic auprès d’un psychiatre et prendre un médicament.
Deuxième cas : essayez quelqu’un d’autre et si les deux vont dans le même sens, à savoir vous conseiller de vous protéger de votre famille qu’ils pensent toxique, écoutez le!
Je peux vous recevoir en visio si vous voulez un autre point de vue.
Bien à vous, Anne Fierry Vérité psychologue analytique.

Anne Fierry Vérité Psy sur Créon

66 réponses

21 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour
Effectivement cette situation semble problématique.
Bien que votre psy ait un devoir de conseil, il ne tient qu'à vous de décider des choix qui sont les vôtres et de la manière dont vous souhaitez vivre votre vie.
Beaucoup de familles sont dysfonctionnelles mais si cela n'est pas votre souhait de couper les ponts alors il doit être respecté tout en mettant en place des stratégies concretes pour vous protéger et évoluer personnellement sur ces dynamiques familiales.
Concernant les traumatismes je vous conseille d'en parler avec un autre professionnel puisqu'en l'état je crains qu'elle ne vous fasse plus de mal que de bien sur le long terme.

N'hésitez pas si vous avez besoin d'échanger sur ces points.
Bien à vous

Juliette Lecourt
Thérapeute TCC & psychotraumataulogue

Juliette Lecourt Psy sur Paris

2 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour Madame,

De ce que vous avez écrit dans votre message on ne peut que déduire que vous êtes sous l’emprise de la psychanalyste en question, qui exerce sur vous un pouvoir excessif en voulant régenter votre vie.
De plus sa position est contraire à celle qu’un psychanalyste doit tenir, qui n’est que celle d’interpréter ce qu’il entend pour aider l’analysant à prendre conscience de ce qui l’empêche de bien vivre.

Couper les ponts avec ses amis et sa famille c’est très violent et cela ne se justifie pas. Quand une personne le fait cela montre son incapacité à gérer les conflits.

Couper les ponts avec un membre de sa famille n’est jamais recommandé sauf si des abus très graves (type inceste…) ont eu lieux sur la personne.

Le diagnostic de bipolarité est grave : un psychanalyste peut émettre seulement une hypothèse, et envoyer son analysant chez un psychiatre, puisque la bipolarité est une maladie grave qui nécessite un traitement médicamenteux à vie.

Il y a plusieurs choses très inquiétantes dans ce que vous racontez sur l’attitude très intrusive et les conseils qu’elle vous « oblige » de suivre.

Il serait bon de pouvoir vous affirmer face à cette psychanalyste et arriver à lui dire « non ».

Cherchez à savoir si elle a vraiment un statut de psychanalyste affiliée à une société de psychanalyse reconnue, et quelle est son parcours de formation.
Qui vous l’a conseillé ?

Parlez à votre médecin traitant de ce que vous ressentez.

L’idéal serait de pouvoir dire aussi directement à cette psychanalyste ce que vous ressentez de très intrusif dans sa pratique, et arriver à changer de psychothérapeute.

Je vous souhaite de sortir de votre soumission à cette psychanalyste, de gagner en confiance en vous, de guérir de vos souffrances et de mener la vie qui vous convient.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12191 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour,

Tous les thérapeutes adhèrent à un code déontologique propre à sa spécialité, tout comme la psychanalyste que vous consultez, et elle ne le respecte pas. Quelque soit la spécialité, excepté pour les obligations vaccinales, le thérapeute n'a pas à vous dicter votre conduite, et d'autant plus en psychanalyse, qui est probablement, parmi les thérapies les moins dirigiste.

Je vous conseille vivement de trouver un autre thérapeute.

Prenez soin de vous, Christophe

Christophe Marmignon Psy sur Canohès

102 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 JUIN 2024

Bonjour
Je ne ferai aucun jugement sur votre thérapeute mais si cela fait 2 ans que vous êtes en analyse c’est que quelque part vous avez avancé dans votre cheminement personnel sinon pourquoi rester ? Sachez que vous et vous seule êtes libre dans vos prises de décisions, en aucun cas votre thérapeute ne doit intervenir à votre place ou prendre position sinon ce n’est pas de l’analyse mais du coaching. pourquoi avez vous peur de lui dire non, Il faut sans doute le travailler ce non, peut-être aussi avez-vous peur de laisser l’autre, ne pas le décevoir etc.. toutes ces choses il faut que vous puissiez les exprimer les verbaliser et les travailler auprès de votre analyste, n’ayez aucune crainte, c’est le jeu des libres associations, tout doit être dit et ne rien s’inter -dire, il est vrai que les séances sont parfois douloureuses , il faut passer aussi par tous ces états d’âmes pour pouvoir avancer, cependant , et comme il a été dit par d’autres thérapeutes, l’analyste ne doit en aucun cas poser un quelconque diagnostic qui pourrait s’avérer faux et enfermer l’analysé dans une structure ankylosante pour son devenir. Je vous invite à réfléchir à tout cela mais sachez que l’engagement n’est que vis à vis de soi même. Bien à vous

Caroline Clini Psy sur Courthézon

38 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour,

Je pense qu’aucune amnésie traumatique ne justifie ce que cette psychanalyste vous demande de faire. Cela dépasse largement le cadre d’un travail thérapeutique sérieux, quelle que soit l’approche utilisée. Le plus grave, c'est que, d'après ce que je comprends, il y a eu une certaine emprise sur vous. N'hésitez pas à chercher d'autres professionnels pour poursuivre la thérapie.

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

563 réponses

5253 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour, une psychanalyste n'a pas à vous imposer ou vous influencer à prendre telle ou telle décision. Elle ne peut pas non plus poser de diagnostic de bipolarité ou autre. Je suis désolée de lire que certains de mes confrères puissent adopter de tels comportements. Un psychanalyste est là pour vous guider dans l'écoute de votre inconscient, il ne doit en aucune manière être interventionniste ou suggestif.

PLANTY Marilyn Psy sur Albi

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour,
Ce type de psy n'a pas réglé ces problèmes et les créés chez vous...
Je vous conseille vivement de mettre un terme à votre thérapie le plus rapidement possible. D'ailleurs si vous le faites, attendez vous à une réaction de sa part assez véhémente...

Il existe des thérapies plus pertinentes pour travailler sur les traumas (voir mon profil).

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & 6

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31783 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour,
Je ne me permettrai pas de critiquer une consœur mais lorsque nous accompagnons un/une patiente, nous ne nous permettons pas de donner ce genre de conseils.
La gestion de l'amnésie traumatique demande du tact et une formation spécifique en gestion des traumatismes et du stress post traumatique.
De plus, une psychanalyste ne peut pas faire de diagnostic, seul un psychiatre peut diagnostiquer une bipolarité ou toutes autres maladies psychiatrique.
Je ne peux que vous conseiller de cesser le suivi si vous avez des conséquences négatives ou du moins d'en parler ouvertement avec votre thérapeute.
A disposition si besoin
Courage
Catherine

Catherine Chevassus Psy sur Bellegarde-sur-Valserine

1 réponse

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour,

N'étant pas psychanalyste j'aurais du mal à dire ce que recherche votre thérapeute sinon peut-être vous forcer par isolement à faire un unique transfert sur elle...
Pour moi la situation qui vous est proposée est extrêmement dangereuse. Personnellement je n'invite jamais un patient à couper avec les siens, même en cas de violences intra familiales. Ce n'est pas comme cela qu'on fait grandir ses patients mais en leur apprenant à accepter leur histoire pour mieux être libre de se projeter dans l'avenir, dans la construction de sa personne. Mais on n'a surtout pas intérêt à faire comme si son passé n'avait jamais existé.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4279 réponses

22092 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIN 2024

Bonjour,

La relation que vous décrivez ici avec votre thérapeute semble abusive.
Un thérapeute n'a en aucun cas le droit de décider pour vous ce que vous devez faire. Son travail est d'accompagner avec bienveillance et non jugement les personnes en consultation.
La thérapie n'est pas une histoire de conseil mais de croissance personnelle, ainsi, les décisions et les réalisations faites doivent venir de vous. Si vous choisissez de rester en contact avec les personnes qui vous ont causé du tort par le passé, c'est votre droit.

En outre, elle ne peut poser de diagnostique car elle n'est pas formée en psychologie clinique ou en psychiatrie.

Bien à vous,
Anthéa Bailleux
Psychologue clinicienne et du développement

Anthéa Bailleux Psy sur Lyon

60 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Analyse des pratiques

Voir plus de psy spécialisés en Analyse des pratiques

Autres questions sur Analyse des pratiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13350

questions

réponses 137000

réponses